Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Sofi Oksanen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sofi Oksanen Empty Sofi Oksanen

Message par topocl le Mer 21 Déc - 11:38

Sofi Oksanen
Née en 1977


Sofi Oksanen 200px-10

Sofi Oksanen est une écrivaine finlandaise, née à Jyväskylä le 7 janvier 1977. Sofi Oksanen nait d'un père finlandais électricien et d'une mère estonienne ingénieure ayant émigré en Finlande dans les années 1970 et grandit à Jyväskylä, en Finlande-Centrale. Avant de se consacrer à l'écriture, elle étudie la littérature à l'université de Jyväskylä et à l'université d'Helsinki ainsi que la dramaturgie à l'Académie de Théâtre d'Helsinki.

Impliquée dans le débat public en Finlande, Oksanen écrit dans différentes publications, dans les colonnes de différents périodiques (Sihteeri & Assistentti, Sunnuntaisuomalainen, Metro, Aamulehti) sur des sujets tels que l'identité multinationale, les droits de l'homme, le droit à la libre expression et le droit à l'information face aux défenseurs de la Censure de l'Internet. Dans ses écrits journalistiques, Oksanen se montre critique face l'admiration et le soutien portés par certains au totalitarisme, notamment au totalitarisme de gauche.

wikipedia


Oeuvres en français

   Purge [« Puhdistus »] 2010,
   Les Vaches de Staline [« Stalinin lehmät »] , 2011,
   Quand les colombes disparurent, [« Kun kyyhkyset katosivat »],  2013,
   Baby Jane (trad. Sébastien Cagnoli), 2014

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6432
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Sofi Oksanen Empty Re: Sofi Oksanen

Message par topocl le Mer 21 Déc - 11:43

Baby Jane.

Sofi Oksanen Sofi-o10

J'ai adoré ce livre, que j'ai trouvé vif, brillant, chatoyant jusque dans son tragique. Ça commence par l'amour de deux filles Piki et la narratrice, un amour merveilleux comme l'amour aux premiers jours.


   Nos rêves n'avaient rien d’irréaliste: c'était de jolies choses, petites et grandes, qui ne nécessitaient rien d'autre qu'une bien-aimée et assez d'amour, ce dont on avait à profusion. Il fallait aussi le désir de les réaliser, bien sûr, mais cela aussi on l'avait. On avait tout ce qu'il fallait pour accomplir ces choses. On irait à  Linnanmäki ; à un jeu de tir de massacre, Piki décrocherait un gigantesque animal en peluche, que je serais fière de porter toute la journée. On irait se promener dans la neige fraîche et on contemplerait nos traces de pas contiguës derrière nous. On ferait tout cela ensemble. Tout cela serait à nous.

Et puis, peu à peu, c'est la descente aux enfers. Les deux femmes sont dépressives, mais Piki encore plus gravement, avec des angoisses qui l'empêchent d'affronter le monde sans alcool, qui l'empêchent d'affronter le monde tout court. Cela devient peu à peu tragique : elles montent une vague entreprise qui vend des petites culottes usagées aux fétichistes par téléphone, l'enfermement devient prison, elles se déchirent, elles se quittent.  Et le tragique ne s'arrête pas là.

 
 J'étais incapable d'écouter Piki dans les moments où sa voix devenait petite et fragile, toujours plus fragile - et en fait c'était sa voix intérieure, la plus profonde. Un grelot affolé sonnant l'alarme. Un grelot au cou d'un chaton abandonné dans une forêt impénétrable. Et moi je ne l'entendais pas .


Tout cela peut paraître bien glauque. Ce n'est pas gai, c'est sûr, mais il y a une espèce de vitalité dans l'écriture de Sofi Oksanen, une détermination à lutter contre l'amour qui n'est pas parti, mais qui n'en peut plus de lutter contre l'adversité, une détresse combative, une sincérité courageuse, un émerveillement qui persiste face à cet amour « unique » quoique détruit, qui m'ont fait coucher un peu tard.

(commentaire récupéré)


mots-clés : #pathologie #psychologique

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6432
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains de Scandinavie

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum