Au cinéma

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Au cinéma

Message par Tristram le Mer 6 Déc - 12:40

Il y a quand même des arbres solitaires (et pas que les malheureux bonsaïs). En forêt équatoriale, les arbres cherchent souvent à écarter leurs descendants, plutôt qu'à se regrouper (pour éviter les parasites et prédateurs ? pour coloniser ?).
Sans parler des racines, qu'on ne voit guère, il est passionnant d'observer comme les arbres organisent leur houppiers pour ne pas superposer leurs feuilles, occupant tout l'espace sans se toucher les uns les autres.
avatar
Tristram

Messages : 2869
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Au cinéma

Message par Chamaco le Mer 6 Déc - 13:12

Sur ce dernier point le documentaire en parle, il dit que les arbres d'une même espèce "prennent soin les uns des autres" en evitant que leurs feuille se chevauchent pour la photosynthese, alors que s'ils sont d'espèces différentes, peu importe c'est à la guerre comme à la guerre...
avatar
Chamaco

Messages : 2159
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 71
Localisation : Au balcon du Luberon, en recherche d'espaces

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Au cinéma

Message par Pia le Dim 24 Déc - 8:28

@colimasson a écrit:je suis plongée dans la série Gotham en ce moment (pas la série du siècle mais elle vaut le détour quand même),

Bon "citations multiples" ne marche pas sur mon ordi. pffff.....

C'est vrai qu'elle vaut le coup. Je ne l'ai pas fini d'ailleurs. J'ai une âme sensible.....
avatar
Pia

Messages : 91
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 49
Localisation : Utrecht

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Au cinéma

Message par Pia le Dim 24 Déc - 8:31

@Chamaco a écrit:

l'occasion peut être un jour de parler du prix des places de cinéma, que je trouve fort cher.. Shocked

Ben....Tu n'as pas de solutions à vingts balles? Moi pour vingts balles je peux aller au cinéma autant que je veux dans le mois.
avatar
Pia

Messages : 91
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 49
Localisation : Utrecht

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Au cinéma

Message par Pia le Dim 24 Déc - 8:38

@Arturo a écrit:

Pour ma part, j'hésite à aller voir La Lune de Jupiter. J'avais bien aimé White God, mais là le thème des migrants commence à entraîner une forme de saturation chez moi. En même temps, y a vraiment rien de rien qui m'attire au ciné ces derniers temps.

Je l'ai vu. Je suis restée à côté. Je ne comprends pas ce que le réalisateur a voulu apporter. Le fait du type qui a malgré tout pitié du jeune migrant après avoir voulu en profiter? Le jeune migrant qui "s'évade"par ses lévitations? Elles étaient joliment filmées d'ailleurs, les lévitations.
avatar
Pia

Messages : 91
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 49
Localisation : Utrecht

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Au cinéma

Message par Pia le Dim 24 Déc - 8:44



Thelma de Joachim Trier

Joli film sur le thème du refoulement de sentiments interdits par une éducation trop stricte, délivrée par des parents peu aimants. Film qui parle du droit à vivre ce que l’on est profondément. Le manque d’amour provoqué par la situation? ou le manque d'amour qui a provoqué la situation? C’est une des questions, comme le serpent qui se mort la queue.

Thelma va vivre sur un campus d’étudiants. Très vite on s’aperçoit qu’elle a reçu une éducation religieuse et qu’elle a été coupée du monde de ses jeunes contemporains. Il y a un secret. Il semble terrible. Elle rencontre une fille dont elle tombe amoureuse et commence à avoir des “crises” qui ressemblent à des crises d’épilepsie. Ces crises provoquent des phénomènes paranormaux.



Wonder Wheel de Woody Allen

Pas mal, Intense. Thème largement traité. Une femme qui avance dans l’âge et qui reste dans un mariage qui l’enferme parce que elle se sent redevable. La rencontre avec un homme plus jeune. La perspective d’une autre vie. Puis la jeunesse d’une autre femme, l’amour, la jalousie.

Quelle bonne actrice cette Kate Winslet. Tout lui semble trop facile. Elle a bien su jouer cette femme toujours au bord de la crise de nerf. Jim Belushi, parfait dans son rôle de mari, pas très fin. Contente qu’il sorte de ses rôles de comiques, dans lesquels il est très bon par ailleurs. Justin Timberlake est bien. C’est un bon acteur qui se joue un peu lui-même. Mais ça marche. Ça me fait rire de penser que les premières fois que je l’ai vu, c’était à la télévision quand mes enfants étaient fans de lui. Il dansait pas mal, il faut dire. Et la jolie Juno Temple est bien aussi.

avatar
Pia

Messages : 91
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 49
Localisation : Utrecht

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Au cinéma

Message par Arturo le Dim 24 Déc - 9:15

@Pia a écrit:
@Arturo a écrit:

Pour ma part, j'hésite à aller voir La Lune de Jupiter. J'avais bien aimé White God, mais là le thème des migrants commence à entraîner une forme de saturation chez moi. En même temps, y a vraiment rien de rien qui m'attire au ciné ces derniers temps.

Je l'ai vu. Je suis restée à côté. Je ne comprends pas ce que le réalisateur a voulu apporter. Le fait du type qui a malgré tout pitié du jeune migrant après avoir voulu en profiter? Le jeune migrant qui "s'évade"par ses lévitations? Elles étaient joliment filmées d'ailleurs, les lévitations.

Je n'y suis pas allé finalement. Pas trop de regrets alors au vu de ton commentaire.
avatar
Arturo

Messages : 1432
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 31
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Au cinéma

Message par Avadoro le Lun 25 Déc - 19:16

Sur les derniers films vus...je partage l'avis de topocl concernant Carré 35 d'Eric Caravaca. Un documentaire qui sonne juste, limpide, poignant, laissant la place à l'indicible tout en révélant le masque d'une vulnérabilité. L'évocation d'une histoire plus ample et tragique, à travers le poids et les silences de la colonisation, accentue une amertume, une tristesse mais devient aussi le symbole d'une ouverture à l'autre, d'une acceptation du passé et de ses fêlures.

L'adaptation d'Au revoir là-haut a par contre été une relative déception. Je n'avais pas été très sensible au livre et le film privilégie une efficacité (stylistique et narrative) au détriment de ses personnages. Le récit se disperse entre les multiples thèmes abordés (la réintégration dans la vie active des soldats dans l'après-guerre, les conflits familiaux, l'intrigue policière) et l'ensemble apparait beaucoup trop surchargé.
avatar
Avadoro

Messages : 462
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 32

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Au cinéma

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Cinéma, TV et radio


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum