Clara B.-Turcotte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Clara B.-Turcotte

Message par Jack-Hubert Bukowski le Jeu 29 Déc - 8:09

Clara B.-Turcotte
Née en 1985



Aujourd'hui, je lisais un recueil poétique de Clara B.-Turcotte. Je viens d'apprendre qu'Élise Turcotte n'est nulle autre que sa mère. L'analyse d'une de ses oeuvres est donc venue avant l'analyse de sa biographie. Mon avis sera donc plus objectif en quelque sorte. J'ai eu la chance d'apprendre l'existence de Clara B.-Turcotte alors qu'elle avait fait publier Demoiselles-cactus il y a peu de temps. Elle avait fait publier antérieurement un recueil de poésie, Mes soeurs siamoises et elle vient de publier Ciels transitoires en 2016.

Oeuvre :

Roman
- Demoiselles-cactus, 2015

Poésie
- Ciels transitoires, 2016

Poésie jeunesse
- Mes soeurs siamoises, 2014

Mots-clés : #poésie #québec


Dernière édition par Jack-Hubert Bukowski le Mar 17 Jan - 6:14, édité 2 fois
avatar
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 771
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 35
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Clara B.-Turcotte

Message par Jack-Hubert Bukowski le Jeu 29 Déc - 8:46

Ciels transitoires (2016) :



Je remercie le ciel d'avoir connu Clara B.-Turcotte à ce moment précis de mon parcours. J'ai lu et parcouru Ciels transitoires à plusieurs reprises avant que je vous en parle. En temps normal, il convient de mettre des gants blancs. Je dirai donc que Clara B.-Turcotte écrit bien. Elle se débrouille dans le genre poétique. À mon sens, sa plume vire du côté de la prose. Encore une fois, merci pour que j'aie appris l'existence de ses liens familiaux avec Élise Turcotte après l'avoir lue de manière soutenue.

Clara B.-Turcotte a une plume qui la sert bien :

«DÉLUGE»

deux lampadaires cassés

en dessous
enflée par la pluie
elle fond au lieu d'éclater

ce qu'il reste
une boîte électronique
un circuit à peine visible
qui transmet des copies
lueurs déficientes
et fausses neiges

le seul passant
ne se retourne pas
vers le parc
il est trépané
l'implant de métal
annoncé dans le journal
forme une étoile
entre ses yeux drainés
de toute substance

tous les rideaux sont tirés
on s'est passé le mot sur Facebook
les citadins attendent maintenant
le prochain épisode
ou la fin du monde
tout simplement

une jeune fille se moque
je suis neutralisée
mon ventre gonfle

perdu ma clé
j'attends mon tour
dans un labyrinthe

je saute dans les flaques d'huile
je me réconforte en me disant
que les autres n'ont pas eu
leur morceau de cristal
eux non plus

sans conviction
ils zieutent leur Tumblr
une jérémiade sans fin

p. 26-27

Clara B.-Turcotte vient de prendre le devant de la scène alors que la génération post-2010 prend pleinement sa place au sein de la scène littéraire. Dans ce contexte, il est de bon ton de déclamer :

«LE CLUB DES MOCHES URBAINES»

mon visage est une peinture à numéros
mauve candide
bleu frigide
rose salope
une décharge de portraits ratés
qui bouchent les pores

mon lit est un cercueil provisoire
ma chambre un cimetière de collégiennes glacées
qui ne transpireront jamais

la madame de l'horoscope
me conseille de risquer ma vie
pour rester sage

je propose mon dos
au public interloqué
je crache des tiges

les autres gagnent le concours à ma place

je me contente d'une case vide

en attendant que ma petite soeur de douze ans
vole mes grosses lunettes
qu'elle pille mes réserves
de plastique et de satin allergènes
pour enfin me rejoindre
au club des moches urbaines

p. 39

Nous reconnaissons ici que la poésie québécoise a connu une profonde mutation dans les dernières années. Nous pouvons dire qu'elle contient une part subversive, qu'elle glisse soit du côté de la prose ou toujours sur le versant poétique :

«L'ÈRE DU VERSEAU»

                   Au cimetière, des phrases renaissent
parfois de leurs cendres et retombent en poussière
sur les fleurs coupées. Le gardien veut semer la
terreur au village. Il a enregistré chaque mot et
les transforme en ondes qu'il propage chaque
nuit, aux mêmes heures. Un enfant vomit sur la
porte d'entrée de sa maison. Le lendemain, son
père le traîne jusqu'à l'école, là où les regards sont
devenus rouges.


p. 66


«DÉCAPANT»

planer au-dessus
d'un volcan
mal consolé

le paysage fond
d'un cosmos à l'autre
les ruelles sont perplexes

perdre sa parole
au fond du puits
reflux gastrique

le prix des bonbons d'Halloween
prévention contre les arêtes
os de fruits acides

mes bras émergent
d'une fontaine rue Sherbrooke
mes jambes sont prises
dans le marécage

les acteurs de mes soaps
parlent en haïkus

je recherche une arme
supplémentaire

p. 67

Avec ce que je viens de lire, je vois que la poésie est une option pour Clara B.-Turcotte. On ne gagne pas sa vie avec la publication de recueils de poésie uniquement. Dans cette mesure, l'écrivaine est allée à la bonne école avec sa mère et au sein du giron littéraire. Elle a entre autres connu l'opportunité de recevoir les bons conseils d'un conseiller littéraire chevronné. Je persiste et signe quand même pour dire qu'intuitivement, je sens que la plume de Clara B.-Turcotte se destine à la prose romanesque. Vous pouvez lire le recueil et analyser les extraits que je vous ai mis plus haut. Le moteur de son écriture est d'un autre ordre...


mots-clés : #poésie
avatar
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 771
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 35
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Clara B.-Turcotte

Message par Jack-Hubert Bukowski le Lun 2 Jan - 4:42

Je ne saurais dire si mon intuition sera juste, mais il m'a semblé percevoir de Clara B.-Turcotte un talent de pasticheuse qui devine jusqu'à ses moindres recoins la plume de Geneviève Desrosiers. J'en tiens compte dans mon appréciation éventuelle de ses oeuvres à venir. Ce n'est pas mal de pasticher encore qu'il faut que l'écrivain-e ait sa propre identité de plume. Je dirais que pour le moment, ça passe le test. Les blocs de prose poétique m'ont beaucoup moins convaincu de son destin en poésie, mais Geneviève Desrosiers a également une plume qui tend à se situer au milieu de la voie des écrivain-e-s qui se destinent à la fois à la poésie et qui peuvent être abordables d'un point de vue considérant la prose.
avatar
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 771
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 35
Localisation : Montréal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Clara B.-Turcotte

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains du Canada

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum