Jacques Meunier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jacques Meunier

Message par bix_229 le Jeu 29 Déc 2016 - 14:07

Jacques Meunier (1941-2004)


Jacques Meunier, né en 1941 et mort le 4 février 2004, est un écrivain, poète et grand voyageur français.

Ethnologue de formation, il séjourne six années en Amazonie ; ce séjour lui inspire Le Chant du Silbaco, une enquête à caractère politique et ethnologique qui est traduit en huit langues. Il est également collaborateur au quotidien Le Monde et à France-Culture.

D’un séjour de quatre mois en Colombie, il rapporte Les Gamins de Bogota. Il voyage ensuite aux États-Unis, en Asie et en Océanie. Ami de Bruce Chatwin et de Nicolas Bouvier, présent pendant plus de dix ans au festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo, ses ouvrages sont traduits dans une dizaine de langues (anglais, japonais, italien, hongrois, polonais, suédois, néerlandais…).

Il décède prématurément à l'âge de 62 ans le 4 février 2004.

Bibliographie :

1969 : Le Chant du Silbaco
1972 : Les Mythes de Vendredi : une préméditation de l'ethnocide - les mythes du bon et du mauvais sauvage (avec Anne-Marie Savarin).
1977 : Les Gamins de Bogota
1991 : Le Monocle de Joseph Conrad
1992 : Petit précis d'exotisme, dans Pour une littérature voyageuse (ouvrage collectif)
1994 : Voyages sans alibi
1999 : On dirait des îles




Comme Bouvier, Jacques Meunier est en tant que voyageur, un témoin  impliqué, un humaniste qui dénonce le massacre des Indiens en Amazonie (LeChant du Silbaco), la misère terrible des gamins de Bogota victimes de la "violencia"(Les Gamins de Bogota), les ravages du colonialisme et du tourisme demasse. Dans un style toujours expressif. Sans complaisance ni voyeurisme.
J'ai lu par le passé plusieurs livres de Meunier, et je vais continuer. Et je vous encourage à la faire. C' est une découverte à mettre sur le meme plan que Bouvier. C'est dire !

Ecoutons:

«A celui qui aborde l'île, gare aux poncifs.» Cet avertissement de Jacques Meunier dans son dernier ouvrage, On dirait des îles, devrait être médité par tout écrivain-voyageur. Ethnologue défroqué, comme il se qualifie lui-même, Meunier a traversé, pipe au bec et idées reçues au rancart, tous les pays pour nous rapporter ces livres d'ailleurs, pétris de culture et d'humour, quête d'humanité ou de sagesse traquées au coin de la rue. Des livres-vérité où l'érudition devient ce miroir magique tendu au quotidien. Dans la veine de Voyages sans alibi, Meunier nous emmène, ici, aussi bien au pays des Vikings, «paradis boréal pour islomaniaques», qu'à la chasse aux démons en Tasmanie. Sous son regard ironique, une poignée de croisiéristes BCBG finit par sembler plus étrange que n'importe quelle tribu maorie ou bantoue. Au bout de ce voyage, la formule qui résume tout: «Je pars pour - en tant qu'homme - savoir d'où je viens.»
source : L'express


Dernière édition par bix_229 le Jeu 29 Déc 2016 - 14:14, édité 2 fois
avatar
bix_229

Messages : 2666
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Jacques Meunier

Message par bix_229 le Jeu 29 Déc 2016 - 14:16



LE MONOCLE DE JOSEPH CONRAD
. - Petite Bibliothèque Payot/Voyageurs

"Poète ou ethnologue ? Les deux. Je regarde le monde en stéréo. Je voyage dans les mythes et la logosphère. J'aime à mélanger le théorique et le vécu. Je pratique une ethnologie narrative, buissonnière, drôle si possible. Le Monocle de Joseph Conrad représente dix ans d'articles et de vagabondages. Dix ans au cours desquels mes pas ont croisé ceux d'autres aventuriers, d'autres voyageurs, d'autres ethnologues."A courir le monde, j'ignore ce qu'est un livre de chevet, mais ma valise est pleine d'ouvrages savants que je vais consommer sur place. Alfred Métraux, Claude Lévi-Strauss, Pierre Clastres et bien d'autres font partie de mon bagage. Ce sont mes outils de travail, mes guides sur les lieux-dits du savoir, et j'y tiens. Il m'arrive aussi d'écrire sur ma propre société. La panne, le pourboire, les histoires belges... sont des sujets de réflexion aussi riches que le cannibalisme ou les origines des Indiens d'Amérique. Vous trouverez tout cela dans Le Monocle de Joseph Conrad. Et peut-être qu'une part de vous-même se devinera et se reconnaîtra dans ce vers quoi tend son auteur : une pensée nomade."
source : Payot

Si je devais relire un livre de Meunier, ce serait celui-là...

Message récupéré
_________________
avatar
bix_229

Messages : 2666
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum