Aslı Erdoğan

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par églantine le Mer 28 Mar - 21:28

Razz

_________________
"Un jour je te décevrai et ce jour-là j'aurai besoin de toi." Robert Desnos
avatar
églantine

Messages : 3456
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par Quasimodo le Jeu 29 Mar - 10:12

Il est moins hermétique, celui-là ? (tu aurais des extraits, pour faire voir ?)

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
avatar
Quasimodo

Messages : 2313
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par topocl le Jeu 29 Mar - 10:23

Il n'est pas du tout hermétique.
J'ai tout compris bounce .
Je te mettrai un extrait quand je serai chez moi (mais je ne sais jamais bien choisir les extraits)

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 4542
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par Quasimodo le Jeu 29 Mar - 10:26

C'est déjà ça de pris ! Dommage pour les facilités dont tu parles... c'est ça qui t'a vraiment déplu finalement : schématisme et manque d'épaisseur ?
Te demander de choisir un extrait d'un livre que tu n'as pas aimé, c'est charmant de ma part

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
avatar
Quasimodo

Messages : 2313
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par topocl le Jeu 29 Mar - 10:36

Tu n'as plus à démontrer que tu es adorable, quasimodo!

Le schématisme, encore pourrait passer.
Ce n'est pas tant le manque d'épaisseur qu'au contraire une épaisseur mastoc-lourde assumée. Les drames de la narratrice si seule au monde, les drames de l'homme coquillage, les drames de l'île toute entière. Même l'histoire d'amour est vécue dans une peur permanente, sans épanouissement, cmme une violence, interdite par la distance entre la civilisée et le non civilisé. Une lourdeur jusque dans la "poésie" et la métaphore de cet univers fascinant et rejetant.
Heureusement que le livre n'est pas vendu au kilo émotionnel (je parle de celui de l'auteure, car le mien, de niveau kilo-émotionnel était proche d zéro - mais bon, je suis moi)

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 4542
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par églantine le Jeu 29 Mar - 10:55

@topocl a écrit: Une lourdeur jusque dans la "poésie" et la métaphore de cet univers fascinant et rejetant.
Ah c'est ce que je ressens avec Sylvain Germain ( et je l'ai tant aimée au début ! Mais maintenant j'ai une allergie à cette forme de littérature ) et d'autres !
Peut-être que ça me passera mais depuis quelques années c'est un rejet violent .
L'être humain est bizarre quand même .


Dernière édition par églantine le Jeu 29 Mar - 12:04, édité 1 fois

_________________
"Un jour je te décevrai et ce jour-là j'aurai besoin de toi." Robert Desnos
avatar
églantine

Messages : 3456
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par Quasimodo le Jeu 29 Mar - 11:49

@topocl a écrit:Tu n'as plus à démontrer que tu es adorable, quasimodo!
Il aurait fallu prévenir Esmeralda !

@topocl a écrit: Une lourdeur jusque dans la "poésie" et la métaphore de cet univers fascinant et rejetant.
Ca donne envie d'aller se rendre compte, mais certainement pas de la lire en entier...

@topocl a écrit:Heureusement que le livre n'est pas vendu au kilo émotionnel (je parle de celui de l'auteure, car le mien, de niveau kilo-émotionnel était proche d zéro - mais bon, je suis moi)
C'est drôle, parce que ce sont les prix de ses livres qui m'ont arrêtés jusque là. scratch

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
avatar
Quasimodo

Messages : 2313
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par topocl le Ven 30 Mar - 13:11

@Quasimodo a écrit: (tu aurais des extraits, pour faire voir ?)

Apparition du héros éponyme :

Ce fut alors que je croisais sa route, tandis que je marchais vers la piscine dans l'ombre des palmiers. Un homme d'ici, petit, maigre, pieds nus, deux énormes coquillages dans les mains. Il ne me lâchait pas du regard. je crois que c'est ce regard franc et droit qui me poussa à lui parler, il avait eu d'emblée quelque chose d'inexplicablement impératif.
« Bonsoir. Ils sont à vendre, tes coquillages ? »
C'était une entrée en matière stupide : bien sûr qu'il les vendait, sinon pourquoi viendrait-il à l'hôtel. J'examinai les coquillages avec grand soin, comme si j'avais l'intention de les acheter. Il m'expliqua alors qu'il était jamaïcain et qu'il gagnait sa vie en vendant des coquillages qu'il trouvait en plongeant dans la mer. Je lui demandai son nom.
« Tony. On m'appelle l'Homme Coquillage, ou Tony l'Homme Coquillage."
il n'avait rien dit là d'inattendu ou de bouleversant... il avait beau venir d'un autre monde, très éloigné du mien, cela n'excitait même plus ma curiosité. Peut-être aussi que la mer et les gens de la mer en général ne m'avaient jamais beaucoup intéressée. J'étais paralysé par ses yeux qui ne lâchaient pas les miens, ce regard extraordinaire, ferme, aigu. Il avait de grands yeux très noirs pareils à ceux d'un chat sauvage. Le béret tricolore qu'il portait sur la tête soulignait son teint couleur de café. Avec son anneau d'or à l'oreille gauche, il ressemblait à un corsaire cruel et intrépide, bardé de fer, un vestige de l'histoire de la mer des Caraïbes. Je remarquai qu'il avait sur le torse de longues cicatrices et deux petits coquillages en pendentif.
j'étais sur le point de continuer ma route, une partie de moi-même ayant déjà cédé  à la fatigue et à l'ennui, lorsqu'il dit cette phrase. Celle par laquelle tout commença.
« Tu es la première femme blanche à parler avec moi. Évidemment, il faut bien qu'elles me parlent pour acheter des coquillages, mais elles ne posent jamais de questions me concernant. »
Quelque chose remuait au fond de moi-même, de lourdes pierres que je porte dans mon coeur s'étaient déplacées et commençaient à dégringoler. Je me retournai vers lui et, pour la première fois, mon regard eut la même intensité que le sien. Entre nous s'établissait un dialogue silencieux et profond, dépourvu de paroles.
« Ca fait des années que je n'ai pas été avec une femme. »
(...)
Il était vraiment laid, exagérément petit - plus petit que moi - et maigre au point que ses côtes semblaient lui transpercer la peau. Son visage était incroyablement laid, plus que laid, effrayant. Cela tenait à sa bouche pleine de dents cassées qui ressemblait à une balafre affreuse, et à l'inexplicable étrangeté de sa mâchoire. Aucune femme ne pouvait être attirée par ces mains lardées d'égratignures sanguinolentes, ni par son corps malingre vêtu de guenilles.
« Peut-être, dis-je à mon tour en le regardant au fond des yeux, peut-être que tu leur fais peur, aux femmes."

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 4542
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par Quasimodo le Ven 30 Mar - 13:41

Ah ! Peut-être de petites maladresses, mais qui n'ont peut-être pas grande importance sur la durée ? Ca m'interpelle. Il y a des images fortes non ? J'ai envie de vérifier...

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
avatar
Quasimodo

Messages : 2313
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par topocl le Ven 30 Mar - 13:58

Alors tente-le, car moi je trouve ça quand même très lourd. Donc si tu n'es pas gêné ici, peut-être le livre te plaira t'il.

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 4542
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par topocl le Ven 30 Mar - 14:01

@Chamaco a écrit:Merci Toploc, est ce que ce livre t'a plu..? Smile

Chamaco, je suis désolée, je t'avais fait une réponse et je vois qu'elle n'apparait pas...
Non je n'ai pas aimé, je trouve ça très manichéen, et une surenchère sur le sombre et le pathétique, emballé dans une poésie métaphorique qui me fait soupirer. Mais je pense qu’elle est cela, Asli Erdogan, sombre et pathétique et c'est ce qui la porte. Le fait que ça m'indispose est de peu d'importance par rapport à ce qu'elle apporte au monde entier.

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 4542
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par Quasimodo le Ven 30 Mar - 14:02

Je ne sais pas. Les fausses notes locales ne me gênent pas, si l'ensemble fonctionne. Il faut que je tente, ne serait-ce que par curiosité !

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
avatar
Quasimodo

Messages : 2313
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par Tristram le Ven 30 Mar - 15:57

Je suis d'accord avec Topocl pour ce qui est du style ("bardé de fer"), comme de la maladresse à signaler que Tony est "incroyablement laid" après avoir décrit ses yeux, son béret, discuté avec lui et failli le planter là par désintérêt...
avatar
Tristram

Messages : 4930
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par topocl le Ven 30 Mar - 16:46

Qu'en termes élégants ces choses-là sont dites!

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 4542
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par Tristram le Ven 30 Mar - 16:58

Mieux qu'Asli ?
avatar
Tristram

Messages : 4930
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 62
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par topocl le Ven 30 Mar - 17:27


_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 4542
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 58
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par Chamaco le Ven 30 Mar - 19:11

Merci, oui en effet Asli c'est pas du léger, c'est du du consistant, l'expression d'une voix qui s'élève de sous la lave d'un peuple que l'on opprime, certains poètes cubains avaient cette épaisseur aussi à l'époque où Fidel pourchassait les homosexuels et les enfermait dans des hopitaux-psychiatriques-prisons, poursuivait les "contre révolutionnaires" jusqu'à provoquer leur fuite dans des bateaux improvisés (pneus usés, balsa etc)  et les éliminait avec l'aide des requins, je me suis toujours demandé comment faire léger lorsque la vie des gens est en jeu..? je ne sais si quelqu'un a la solution, en tous cas c'est clair je ne l'ai pas, je ne peux que lire pour qu'une voix ne s'éteigne, en vain...
avatar
Chamaco

Messages : 2616
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : une colline du Lubéron

Voir le profil de l'utilisateur http://micielo24.wixsite.com/micielo
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Aslı Erdoğan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains du Proche et Moyen Orient


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum