Marie-Hélène Lafon

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Marie-Hélène Lafon

Message par Arturo le Mar 25 Juil - 20:56

@Nadine a écrit: Et parle des choses et des gens.

des choses à lire ?
avatar
Arturo

Messages : 754
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 31
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Marie-Hélène Lafon

Message par Nadine le Mar 25 Juil - 21:39

oui!!!
avatar
Nadine

Messages : 1961
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Marie-Hélène Lafon

Message par églantine le Mar 25 Juil - 21:53

@Nadine a écrit:  oui!!!

_________________
Et, de nouveau, elle se sentit seule en présence de sa vieille antagoniste, la vie.
La promenade au phare . Virginia Woolf .
avatar
églantine

Messages : 1653
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 51
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Marie-Hélène Lafon

Message par Nadine le Sam 29 Juil - 10:07



Les Pays

Quel beau titre.

L'Annonce m'avait plu, Les pays encore plus.

J'ai repensé à Annie Ernaux et son livre La place, qui avait su , par un biais, une façon très différente, me faire toucher du doigt ces mondes clos de notre passé, celui de nos grands parents, par exemple, ces mondes de choses et d'ambiances que l'on ne pensait jamais perdre et que le fil des arts de vivre effilochent peu à peu jusqu'à nous les rendre seulement rarement, devenu adulte, au détour d'une lieu, d'une personne, inconnus mais qui plus longtemps vivent encore à la façon des nôtres disparus.

Lafon , dans les Pays réussit ça, immortaliser par ce savant mystère des mots, du rythme,  replanter de manière fugace et prégnante tout à la fois un instant éternel.

Les pays de Marie-Hélène Lafon sont ceux de l'écriture, qu'elle nous transmet pour nous ­aider à rentrer chez nous.
Christine Ferniot pour Télérama

Le dernier volet du roman , qui parle de cette femme devenue parisienne, autonome, adulte , et qui reçoit son père, agé, et son neveu, est bouleversant. Me bouleverse sans crier gare, après une lecture volontaire et plaisante, me happe d'un coup, me sors de ce suivi presque distrait, confortable, me sors des images et souvenirs pour toucher à quelque chose de bien plus profond, non plus le rapport à la ville, à la ruralité, de jadis, mais à ce qui se construit et se file dans le métier de vivre, quant on  n'appartient qu'à ses propres choix.

Lire a bien des buts et des vertus, et cet effet de réel arraché au temps qui file me laisse toujours pantelante, entre effroi et recueillement face à la fugacité. Prendre de plein fouet le silence intact de notre conscience enfantine, quant nos oreilles, nos yeux et tous nos sens vivent, en suspens .



Dernière édition par Nadine le Sam 29 Juil - 11:08, édité 1 fois
avatar
Nadine

Messages : 1961
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Marie-Hélène Lafon

Message par topocl le Sam 29 Juil - 10:09

Moi aussi, j'avais commencé par l'annonce, Nadine. les autres c'est la même chose et et différent pourtant à chaque fois. Une œuvre.

_________________
Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
Dany Laferrière
avatar
topocl

Messages : 2405
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Marie-Hélène Lafon

Message par Nadine le Sam 29 Juil - 10:12

Oui, je continuerai. Joseph notamment, me tente beaucoup. Et tu as raison, c'est bien différent tout de même, sans en avoir l'air. L'écriture de cette femme a une puissance qui se cache sous sa modestie.
avatar
Nadine

Messages : 1961
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Marie-Hélène Lafon

Message par Bédoulène le Sam 29 Juil - 10:16

merci Nadine, ton commentaire m'émeut.

la photo un bout personnel ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3308
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Marie-Hélène Lafon

Message par Nadine le Sam 29 Juil - 11:08

Oui, c'était le salon de ma tante, de son vivant. Claire, le personnage du livre, m'a beaucoup fait penser à elle.
avatar
Nadine

Messages : 1961
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Marie-Hélène Lafon

Message par Bédoulène le Sam 29 Juil - 14:28

merci Nadine !

je mets cette auteure sur ma liste

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3308
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Marie-Hélène Lafon

Message par bix_229 le Dim 30 Juil - 17:04



Joseph


Qui est Joseph ?
Un valet de ferme dans une région d'élevage.
A peine plus qu'un boeuf et tout aussi anachronique.
Un vestige d'un autre temps, déjà disparu.
Un élément du paysage mais beaucoup moins durable.

Il sait tout cela. Sa vie est derrière lui. Avec son bagage, pas très lourd
Quelques illusions de jeunese : un amour entrevu et idéalisé.
Pas pour lui.
Son amitié pour les bêtes qu'il sert et qui le lui rendent bien.
Il a joué son rôle, enfin celui qui lui a été imposé.
Il a beaucoup servi.
Parfois on le laissait manger avec les patrons.
Regarder la télé.

Il a mis de l'argent de côté pour son cercueil.
Et son enterrement.
Demain son nom figurera sur une pierre tombale.
Mais lui sera oublié.

Merci à Marie Hélène Lafon de lui avoir accordé une attention amicale.
avatar
bix_229

Messages : 2729
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Marie-Hélène Lafon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum