Rabih Alameddine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rabih Alameddine

Message par topocl le Ven 30 Déc 2016 - 16:16

Rabih Alameddine
Né en 1959




Rabih Alameddine (en arabe : ربيع علم الدين), né en 1959 à Amman en Jordanie, est un peintre et écrivain libano-américain.

Né à Amman de parents druzes libanais Alameddine, grandit au Koweït et au Liban, qu'il quitte à l'âge de 17 ans pour vivre d'abord en Angleterre, puis en Californie. Féru de mathématiques, il décroche un diplôme d'ingénieur de l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA) et un Master of Business à San Francisco. Il commence sa carrière en tant qu'ingénieur avant de se consacrer à l'écriture et à la peinture. En 2002, il reçoit une bourse Guggenheim. Il partage sa vie entre San Francisco et Beyrouth.

Œuvres en français

   The Hakawati (2008)    Publié en français sous le titre Hakawati, 2009
   An Unnecessary Woman (2014)    Publié en français sous le titre Les Vies de papier,2016

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 2788
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Rabih Alameddine

Message par topocl le Ven 30 Déc 2016 - 20:27

Les vies de papier
Pris Femina étranger 2016



Aaliya est une vieille femme. Seule dans la vieillesse comme elle fut seule dans la vie, elle qui fut répudiée à moins de 20 ans. Elle a toute sa vie tenu une librairie, et maintenant elle se réfugie dans son appartement-cafarnaum, rempli de livres jusqu'au plafond. Toujours seule, se défendant de ses trois voisines , les "trois sorcières", elle déambule dans une Beyrouth défigurée par les guerres enchaînées. Et elle traduit, ouvrage après ouvrage, pour elle, sans attendre un public, pour le seul plaisir des mots, des phrases et des idées.

Beau sujet que cette femme inutile qui a trouvé le sens de sa vie dans les livres et dans les mots. L'écriture est assez chaotique, de digressions en détours temporels, et on attend vraiment les dernières pages pour voir où nous emmène Rabih Alameddine. Il y a de beaux passages sur la littérature et ce qu’elle apporte aux hommes (et aux femmes), sur la traduction, et le sort des femmes libanaises : les mariage arrangés introduisant des années de soumission à l'homme. Le parti pris d'insérer des citations et allusions  à toutes sortes de livres affectionnés par Aaliyaally est parfois habile, parfois plus pachydermique, évoquant un devoir de baccalauréat qui cherche à briller par   sa culture. Cela donne un résultat assez mitigé, avec de bons moments et mais aussi pas mal de moments où l'on se laisse porter par une vague un peu incertaine.

mots-clé : #creationartistique

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 2788
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains du Proche et Moyen Orient


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum