Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Jérémy Fel

    Partagez
    avatar
    shanidar

    Messages : 1599
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Jérémy Fel

    Message par shanidar le Sam 3 Déc - 15:03

    Jérémy Fel


    Né à Rouen il y a une trentaine d’années, Jérémy Fel fut libraire pendant quelques temps, spécialisé dans les littératures de l’imaginaire, avant de décider de se consacrer à l’écriture. D’ailleurs, lorsqu’il cite les auteurs qui l’influencent, il pioche aussi bien dans le roman noir que le fantastique, dans le gothique que la science-fiction.

    En tête, il place Joyce Carol Oates, cette extraordinaire boulimique qui évolue dans tous les genres littéraires. Stephen King n’est pas bien loin, et aussi Dostoïevski. A coup sûr, Jérémie Fel préfère les écrivains sauvages aux romanciers proprets.
    (source : Télérama)

    Bibliographie :

    2015 Les loups à leur porte,
    avatar
    shanidar

    Messages : 1599
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Jérémy Fel

    Message par shanidar le Sam 3 Déc - 15:05

    Les loups à leur porte




    Et si on jouait à se faire peur ?
    Si on racontait l'histoire de personnages qui dysfonctionnent et en particulier de femmes ou d'adolescents maltraitants ou maltraités pour voir jusqu'où on peut aller dans l'horreur ?

    c'est à peu près à ce jeu que nous invite Jérémy Fel et il m'a paru bien difficile de croire une seconde aux histoires sombres qu'il raconte et à lire un style d'une banalité effarante. Difficile d'éprouver un peu d'empathie pour ces personnages facilement effrayés, impressionnables, pour ne pas dire nunuches, tartouilles, affreusement prévisibles. Des hommes et des femmes qui retombent en enfance et se mettent à avoir peur du noir et à trembler comme des bébés en s'imaginant le croque-mitaine planqué sous le lit. Sans compter les comportements totalement irrationnels du genre : je sais que je suis poursuivie par un fou furieux qui dirige la mafia locale mais je me balade dans les rues en bouffant des glaces et en buvant des coups en terrasse (affligeant !) ou je viens de dévorer les entrailles d'un type et je retourne simplement dans ma tente me coucher au milieu de mes petits camarades de colonie de vacances sans même me débarbouiller (sic !)

    Sans compter que la narration manque cruellement de mystère, de sensibilité, de subtilité, je me suis même demandée si l'auteur ne nous prenait pas pour des cruches en s'ingéniant à mettre en italique les pensées 'profondes 'de ses personnages au cas où le lecteur serait incapable de comprendre le style indirect libre.

    Quant à la hardiesse du propos on en jugera par ce petit florilège de lieux communs dont l'accumulation épate au point qu'on se demande si l'auteur n'en fait pas un peu exprès :

    Certaines choses après tout ne se commandent pas.
    Après tout qu'importe.
    Il suffit d'un rien pour qu'un monde s'effondre.
    (2 fois)
    Il ne l'avait jamais vue auparavant, et il n'oubliait jamais un visage.

    Bref, il semblerait que l'éditeur (Rivages) se soit rendu compte de sa méprise car la fin est bourrée de coquilles...


    C'est incroyablement creux.
    avatar
    Allumette

    Messages : 76
    Date d'inscription : 03/12/2016
    Age : 41
    Localisation : France - Pays de la Loire

    Re: Jérémy Fel

    Message par Allumette le Sam 3 Déc - 15:10



    Les loups à leur porte

    Lecture en novembre 2016.

    Appâtée par les références à JCO et Dostoïevski, j'ai également été très déçue par ce roman de Jérémy Fel.
    La construction du livre, de type puzzle, est intéressante bien que pas novatrice. Au final elle n'est pas du tout mise en valeur par l'intrigue ou l'écriture, à mon sens.
    Je croyais être dévorée par l'histoire, mais pas du tout.
    J'attends de lire d'autres impressions, peut-être suis-je trop sévère?
    avatar
    shanidar

    Messages : 1599
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Jérémy Fel

    Message par shanidar le Sam 3 Déc - 15:12

    Ah oui, il faut parler de la construction : chaque chapitre porte le titre d'un personnage. On ne sait pas toujours quelle est la connexion entre eux, certains vivent en France, d'autres aux Etats-Unis mais au final l'ensemble forme un roman. Et c'est vrai qu'en revanche cette construction est très bien faite. C'est sympa de chercher le petit indice qui relie la petite à la grande histoire.
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2510
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Jérémy Fel

    Message par Bédoulène le Dim 4 Déc - 15:02

    bon à vous lire je pense plutôt à faire l'impasse ou à lire pour la construction ?


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Nadine

    Messages : 1665
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Jérémy Fel

    Message par Nadine le Dim 4 Déc - 15:09

    Bah oui, dis donc, ça donne pas trop envie . mais c 'est bien d'expliquer.
    avatar
    oceanelys

    Messages : 156
    Date d'inscription : 03/12/2016
    Age : 33
    Localisation : Là où il fait chaud

    Re: Jérémy Fel

    Message par oceanelys le Dim 4 Déc - 16:04

    Bon, pour le moment, je ne note pas cet auteur dans ma liste "à lire". Peut-être plus tard avec de meilleurs avis ou si je tombe par hasard sur ses romans.
    avatar
    tom léo

    Messages : 323
    Date d'inscription : 04/12/2016
    Localisation : Bourgogne

    Re: Jérémy Fel

    Message par tom léo le Dim 4 Déc - 16:23



    Les loups à leur porte

    REMARQUES :
    Et voilà 13 chapitres d'une longueur de 9-58 pages, tous titrés avec des noms de personnes différentes, avec l'exception de deux chapitres avec le même prénom dans le titre. Au premier regard il s'agit d'une série d'histoires une plus terribe que l'autre, mais se terminant presque toujours avec un effroi pour le lecteur. Sauf leur atmosphère glauque et horrible, voir sanglant et pervers, on ne voit pas d'abord une certaine unité. Puis par touches, puis plus clairement, des noms reviennent, sont interconnectés, malgré des distances de lieux, de temps. Car certains chapitres jouent en France, mais la plupart dans différents états des Etats-Unis. Une histoire peut être située dans les années 70, d'autres presque dans le temps actuel.

    Je ne vais pas essayer de présenter ces fils et ces histoires, mais l'amateur du genre trouvera probablement une bonne lecture dans cette mosaïque. Par contre, il semble que l'auteur voulait montrer des « differentes figures du mal ». A mon avis il y a pas mal de ressemblances, des variations plutôt sur certaines formes du mal assez « claires et visibles » qui font presque l'unanimité. Il y a probablement encore d'autres visages… Cette « uniformité » se réflète aussi, éventuellement, à une utilisation un peu trop systématique, voir un peu énervante, de certains mots clé du genre : «ombre, nuit, noir, sombre » et apparentés.

    Puis, finalement, le titre cache une thèse dure à avaler : les loups sont à nos portes ! On les connaît ?! Ils sont proches, des proches. La lecture laisse peu de place à l'espoir, et quand il y en a, le mal semble attendre déjà ailleurs.

    C'est probablement pas mon genre, mais ce serait intéressant d'entendre d'autres voix...

    ... ce qui est fait avec vos commentaires des derniers jours - merci! C'est bien vu, et j'y adhère maintenant dans la distance, que le contenu n'a pas beaucoup d'intérêt sauf pour amateurs d'histoires d'horreur un peu simplistes. Par contre il est vrai que la structure est bien fisselée.

    Contenu sponsorisé

    Re: Jérémy Fel

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin - 7:27