J.-K. Huysmans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

J.-K. Huysmans

Message par Tristram le Ven 30 Déc - 23:34

Joris-Karl Huysmans (1848-1907)


Joris-Karl Huysmans est un écrivain et critique d'art français.

Huysmans fit toute sa carrière au ministère de l'Intérieur, où il entra en 1866. En tant que romancier et critique d’art, il prit une part active à la vie littéraire et artistique française dans le dernier quart du XIXe siècle et jusqu’à sa mort.

Défenseur du Naturalisme à ses débuts, il rompit avec l’école littéraire créée par Émile Zola pour explorer les possibilités nouvelles offertes par le Symbolisme et devint le principal représentant de l’esthétique fin de siècle. Dans la dernière partie de sa vie, il se convertit au catholicisme et renoua avec la tradition de la littérature mystique.

Par son œuvre de critique d’art, il contribua à lancer en France la peinture impressionniste comme le mouvement du Symbolisme et permit au public de redécouvrir l’œuvre des artistes Primitifs.

Il est entre autres l'auteur de "À vau-l’eau", "À rebours", "Là-bas", et "L'Oblat".
source : Babelio

Cliquer ici pour accéder à une biographie très complète rédigée par Tristram:
1848. Naissance de Charles-Marie-Georges Huysmans le 5 février.
1856. Son père, Godfried Huysmans décède le 24 juin. Peu de temps après, Malvina, sa mère s’installe avec ses enfants chez ses parents, au numéro 11 rue de Sèvres. Huysmans entame des études à la Pension Hortus, qui se trouve au numéro 94 de la rue du Bac.
1857. Malvina se remarie à un homme d’affaires protestant, nommé Jules Og.
1866. Le 7 mars, Huysmans obtient sa licence. Le 1er avril, Huysmans débute sa carrière d’employé de sixième classe au ministère de l’Intérieur et des Cultes.

1867. Dans la Revue Mensuelle. du 27 novembre, paraît un premier morceau intitulé ’Des paysagistes contemporains’.
1874. Il publie à compte d’auteur un premier recueil de poèmes en prose, Le Drageoir à épices. Cet ouvrage paraît à ses propres frais, sous le pseudonyme Joris-Karl Huysmans, qui l’a rendu populaire. L’année suivante, cette publication est rééditée sous le titre Le Drageoir aux épices.
1876. Édite son premier roman, Marthe, histoire d’une fille.
1877. Quatre articles sous le titre ’Emile Zola et L’Assommoir’ paraissent dans une revue bruxelloise nommée l’Actualité. Zola y est salué comme un auteur modèle tout en étant un représentant typique de la bourgeoisie de son temps. Huysmans y défend également le droit de l’auteur de L’Assommoir à traiter tous les aspects de la vie moderne dans ses livres.
1879. Édite son deuxième roman, Les Soeurs Vatard.
1880. Publication de ’Sac au dos’ dans Les Soirées de Médan et de Croquis parisiens.
1881. Neurasthénique, Huysmans part en convalescence à Fontenay-aux-Roses; la maison où il séjourne aurait servi de modèle à celle de des Esseintes dans A rebours.
1883. Édite L’Art moderne, recueil d’articles sur les quatre salons officiels tenus entre 1879 et 1882 et les Expositions des Indépendants tenues en 1880, 1881, et 1882.
1884. Publication d’A rebours; Arthur Symons qualifiera cet ouvrage de ’bréviare décadence’.
1885. Août. Voyage à Lourps avec Anna Meunier et ses deux filles. Le paysage champêtre de cette communauté servira de cadre au prochain roman de Huysmans, En Rade. Les imprimeries héritées de son beau-père sont en proie à des difficultés financières.
1886. Parution de la deuxième édition remaniée des Croquis parisiens. Huysmans retourne à Lourps, en août et septembre.
1887. Publication d’En Rade.
1888. Huysmans est invité à Hambourg par son ami Arij Prins. Il voyage en Allemagne et voit pour la première fois la Crucifixion de Matthias Grünewald au musée de Cassel. Cette toile sera par la suite longuement décrite dans Là-bas.

1889. Remy de Gourmont présente sa maîtresse, nommée Berthe Courrière à Huysmans. Précédemment, elle avait été la maîtresse et le modèle du sculpteur Ernest Clésinger. Elle l’initie à l’occultisme et devient par la suite un de ses modèles pour le personnage de Madame Chantelouve dans Là-bas. L’autre modèle, dont l’activité favorite semble être le commerce amoureux avec des personnalités du monde littéraire (on dénombre le Sâr Péladan et Léon Bloy parmi ses conquêtes), se nomme Henriette Maillat. Leur premier contact qui se fait en 1887 par le biais d’une lettre anonyme, conduit à une brève relation, durant l’année 88. Après leur rupture, Huysmans lui retournera la totalité de ses lettres. Néanmoins, il prendra soin de les recopier à l’identique et il ne manquera pas de se venger en la ridiculisant dans Là-bas : Madame Chantelouve y tentera de séduire Durtal, en lui faisant parvenir des missives flatteuses, quasi identiques à celles qu’Henriette envoyait à Huysmans.
Entre le 2 et le 12 septembre, il entreprend des recherches pour Là-bas. A cette occasion, Huysmans se rend au Château Tiffauges en compagnie de Francis Poictevin. C’est en ce lieu que Gilles de Rais aurait massacré de nombreux adolescents et enfants.
Novembre. Publication d’un ouvrage s’intitulant Certains qui comporte des essais sur des peintres tels que Forain, Gustave Moreau et Félicien Rops.

1890. Publication de La Bièvre. Les premières entrevues ont lieu avec l’Abbé (défroqué) Boullan. Ce dernier sera peint sous les traits du docteur Johannès dans Là-bas.
1891. Là-bas est publié en feuilleton dans L’Echo de Paris, pour finalement paraître en avril, sous la forme de livre. Là-bas est un roman aux thèmes controversés, chef-d’oeuvre faisant resurgir toute l’atmosphère de cette fin de XIXème siècle. Tous ses aspects contribueront à en faire un succès commercial.
Mai 28, Berthe Courrière lui présente l’Abbé Mugnier, son futur directeur de conscience.
1893. En avril, Huysmans doit faire hospitaliser à l’asile de Sainte-Anne, sa maîtresse de longue date, Anna Meunier.
Le 3 septembre, on lui décerne la légion d’honneur pour ses mérites au sein de la fonction publique.
1895. Anna Meunier s’éteint le 12 février . Publication d’En Route. Cet ouvrage, où Durtal se retire à la Trappe, est considéré après Huysmans comme un ’livre blanc’ (par opposition au ’livre noir’ qu’était Là-bas). On s’accorde à dire qu’il s’agit de son premier ouvrage profondément catholique. Publication de l’ouvrage Le Satanisme et la magie, de Jules Bois, avec une Préface de Huysmans.

1896. Décès de Paul Verlaine et d’Edmond de Goncourt, tous deux amis de longue date de Huysmans. Il avait été désigné par Goncourt, comme l’un de ses exécuteurs testamentaires. Une des dernières volontés de l’auteur était la mise en place de l’Académie Goncourt (avec Huysmans en tant que premier président).
1898. Publication de La Cathédrale. Huysmans se retire de la fonction publique après trente années de services.
1900. Le 6 avril, Huysmans descend à Paris, ayant obtenu la permission du Prieur de Ligugé. Il y assistera à une assemblée de l’Académie Goncourt. Le lendemain, les académiciens se retrouvent dans l’appartement de Léon Hennique, rue Descamps. Lors de cette entrevue, Elemir Bourges, Léon Daudet et Lucien Descaves sont choisis pour suppléer aux dix membres obligatoires, préalablement désignés. En tant que doyen, Huysmans remplira la fonction de président.
1901. 21 mars. Durant une cérémonie à Ligugè, Huysmans accepte le statut d’oblat. Septembre, Huysmans quitte Ligugè pour Paris où il s’installe au 20, rue Monsieur. 1er octobre, publication de Sainte Lydwine de Schiedam. Novembre. Publication de De Tout.
1902. Premières manifestations du cancer, qui allait l'emporter.

1903. Bien que les dernières volontés de Goncourt, relatives à l’Académie aient été exécutées, l’institution ne jouit pas d’une reconnaissance officielle étant donné qu’il reste encore à se conformer aux dispositions de la loi sur les associations. Le 19 janvier. Emile Combes signe le décret officiel accordant la reconnaissance d’utilité publique à l’Association. Le 2 mars Huysmans envoie des copies de presse de L’Oblat. Le 5 mars Huysmans entreprend un voyage à Lourdes, où il prendra de nombreuses notes pour son livre . Alors qu’il n’est pas particulièrement inspiré par ce qu’il voit, il s’attache à faire une description minutieuse de l’église du rosaire. Il la vilipendra en tant que ’pléthore de bassesse, une telle hémorragie de mauvais goût’. Septembre. Voyage en Allemagne et Belgique avec l’Abbé Mugnier.

1904. Le premier mars, il s’installe au 31, rue Saint-Placide. Ce devait être sa dernière adresse.
1906. Octobre. Publication de son ouvrage Les foules de Lourdes. Le 8 novembre, Huysmans fait connaître ses dernières volontés. Il lègue le bénéfice de ses droits d’auteur à ses deux demi-soeurs, et nomme Lucien Descaves son exécuteur testamentaire. 24 novembre. Durant une opération de la bouche, on découvre un cancer à Huysmans.
1907. Le 13 janvier, il est promu au rang d’Officier de la Légion d’Honneur. Huysmans s’éteint le 12 mai à l’âge de 59 ans.
L’enterrement a lieu le 15 mai à Notre-Dame-des-Champs, où le Requiem est célèbré par l’Abbé Mugnier. Une foule immense suit le cortège jusqu’au cimetière de Montparnasse, où Huysmans est enterré dans le caveau familial.
(tiré de www.huysmans.org/indexf.htm)

Œuvres

Le Drageoir aux épices (recueil de prose poétique, 1874)
Marthe, histoire d’une fille (roman, 1876)
Les Sœurs Vatard (roman, 1879)
Sac au dos (nouvelle parue dans Les Soirées de Médan, 1880)
Croquis parisiens (poèmes en prose, 1880)
En ménage (roman, 1881)
À vau-l’eau, (nouvelle, 1882)
L’Art moderne (critique d’art, 1883)
À rebours (roman, 1884)
En rade (roman, 1887)
Un dilemme (nouvelle, 1887)
La Retraite de monsieur Bougran (nouvelle, 1888 ; pub. posthume 1964)
Certains (critique d’art, 1889)
La Bièvre (monographie, 1890)
Là-bas (roman, 1891)
En route (roman, 1895)  
La Cathédrale (roman, 1898)  
La Bièvre et Saint-Séverin (monographies, 1898)  
Les Gobelins ; Saint-Séverin (monographies, 1901)  
Sainte Lydwine de Schiedam (hagiographie, 1901)  
De tout (recueil d’articles, 1902)
L'Oblat (roman, 1903)
Trois Primitifs (critique d’art, 1905)  
Les Foules de Lourdes (roman, 1906)  
Trois Églises (monographie, pub. posthume 1908)
avatar
Tristram

Messages : 1498
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: J.-K. Huysmans

Message par Tristram le Sam 31 Déc - 9:29

Cet auteur m’est cher depuis longtemps ‒ pour son style (et son vocabulaire, ses archaïsmes), son côté décadent (le tædium vitae de Des Esseintes dans A rebours), son côté sulfureux (Là-bas), sa sensibilité à la misère (dans sa première manière, naturaliste, comme dans En ménage).
Quant à sa conversion, je n’ai rien lu de lui après En route et La Cathédrale inclus, œuvres où manifestement il tâtonne et se cherche.

« Il s’occupa de travaux de retouche, rebouta les termes pied-bot, obtura les trous, émonda les végétations de ses phrases, attendit comme le mécanicien qui promène sa bête sur le rail pour la mettre en train, qu’elle fût assez chauffée pour gagner le large. »
Joris-Karl Huysmans, « En ménage », I
« Et il demeura, agité sur sa table par une tempête interne, dans laquelle surnageaient des commencements de pensées qui s’inachevaient, des décombres d’idées dont la structure démolie ressemblait à celle de certains rêves. »
Joris-Karl Huysmans, « En rade », X
avatar
Tristram

Messages : 1498
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: J.-K. Huysmans

Message par Arturo le Sam 31 Déc - 9:54

Tu devrais lire L'oblat, qui clôt le cycle Durtal. En même temps, s'il tâtonne, c'est justement car il est en souffrance, tiraillé de toutes parts. Ces oeuvres de la conversion catholique sont parfois un peu longues, mais son style si flamboyant m'a fait tenir. Je pense que je relirai un jour tout ça.

Il me reste En rade, dans ma PAL. Huysmans, c'est quand même un style assez unique. Un esthétisme poussé à l'extrême, un adepte des mots inusités. Ses écrits sur l'art sont aussi extraordinaires.
avatar
Arturo

Messages : 723
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 31
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: J.-K. Huysmans

Message par topocl le Sam 31 Déc - 9:58

Ah, tu tombes bien avec ce fil , Tristram.
Récemment j'ai tenté A rebours. C'est un livre qu'on croise souvent dans les conseils, références, citations; et dont on a l'impression qu'il faut l'avoir lu. Mais j'ai été noyée par cette prose fastueuse, que j'ai trouvée à la limite de l'amphigourique. Je vais peut-être ré-essayer.

_________________
Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
Dany Laferrière
avatar
topocl

Messages : 2383
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: J.-K. Huysmans

Message par Tristram le Sam 31 Déc - 9:59

Arturo, tu as de la chance de bientôt découvrir En rade, que je trouve excellent _ et je mets L'oblat dans ma LAL !...
avatar
Tristram

Messages : 1498
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: J.-K. Huysmans

Message par Tristram le Sam 31 Déc - 10:10

Topocl, c'est le fil Houellebecq qui m'a fait constater que Huysmans n'en avait pas encore un. Oui, c'est pour moi aussi une lecture initiatique (dans le courant qui part de Baudelaire, découverte scolaire dérivant vers Barbey d'Aurevilly, etc.) Oui encore, A rebours est assez alambiqué, mais (ou justement) je trouve que c'est une mine d'or littéraire : une fois de plus, il faut sans doute commencer par la veine Zola, avec Marthe, etc., style moins biscornu, fort différent en fait, tournant autour des petites gens, de la rivière Bièvre...
avatar
Tristram

Messages : 1498
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: J.-K. Huysmans

Message par Tristram le Sam 31 Déc - 11:23

Pour ceux qui seraient intéressés à faire l'économie des livres de Huysmans, on peut les télécharger gratuitement, l'auteur étant tombé dans le domaine public (sur http://www.huysmans.org/fr/ebooksf.htm par exemple).
Même chose sur Kindle, etc.
avatar
Tristram

Messages : 1498
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: J.-K. Huysmans

Message par Arturo le Dim 1 Jan - 20:05

Dommage que je ne lise que sur papier ... Mais j'ai déjà suffisamment à faire avec tous mes bouquins accumulés !

J'ai hâte de lire En rade alors, et de retrouver ce cher Huysmans.
avatar
Arturo

Messages : 723
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 31
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: J.-K. Huysmans

Message par Nadine le Dim 1 Jan - 20:54

Qu'est-ce qu' on en parlait en Hypokhâgne, lorsque j'y étais.
Je ne l'avais pas lu mais il ressortait sans cesse, dans les discussions de mes camarades et dans la bouche de mon prof de littérature.
je crois avoir ducoup cristallisé en lui l'idée de mes lacunes, et je n'ai pas jusqu'à aujourd'hui trouvé le chemin vers sa lecture, expurgée de ce contexte. J'avais le sentiment qu'il résumait mes limites , de ne l'avoir pas lu. Il faudra bien que je l'affronte.
avatar
Nadine

Messages : 1955
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: J.-K. Huysmans

Message par Arturo le Lun 2 Jan - 21:49

Il y a des auteurs qui intimident pour diverses raisons, souvent à tort avec le recul.
Huysmans se lit bien, il a un style flamboyant.
Je te conseille de commencer par Là-bas, et tu verras bien si t'accroches ou pas. Wink
avatar
Arturo

Messages : 723
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 31
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: J.-K. Huysmans

Message par Nadine le Mar 3 Jan - 23:01

Merci. Déjà A rebours me bloque davantage. C'est donc heureux que tu m'en indiques un autre !
Amphigourique ! quel mot, Topocl, je ne connaissais pas ! Il est marrant.
avatar
Nadine

Messages : 1955
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: J.-K. Huysmans

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum