Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Marcel Proust

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par Nadine le Ven 20 Jan - 19:24

On est des Ba--a-ds si on commence à fouiller les bios des auteurs...

Marcel Proust - Page 2 1038959943 Marcel Proust - Page 2 378699333

Bon on va dire que c'est juste parce que c'est Proust..
Nadine
Nadine

Messages : 3541
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par Arturo le Sam 21 Jan - 13:39

Eh oui, Proust n'a pas écrit que La Recherche, même si ça paraît déjà énorme ...

Je ne le trouve pas si mauvais ce Sodome et Gomorrhe, même si j'ai piqué du nez quelque fois, et que ça doit bien faire 2-3 semaines que je suis dessus !
Je ne sais pas pourquoi, je croyais que Proust nous faisait son coming-out dans ce volume (sans doute le titre ..), eh bien que nenni !
En fait, je crois que je vais être incapable de faire un commentaire sur La Recherche, comme j'étais incapable de faire des commentaires sur Madame Bovary ou Salammbô, j'ai juste à m'incliner ...
Arturo
Arturo

Messages : 3112
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par Tristram le Sam 21 Jan - 14:20

@Nadine a écrit:On est des Ba--a-ds si on commence à fouiller les bios des auteurs...
Nadine, tu as raison quelque part (malgré ton apparent manque de respect pour les enfants naturels), mais il est difficile de parler d'un auteur sans regarder (toute) sa vie (dont les expériences constituent peu ou prou la "base" de son oeuvre).
Renseignements pris (sans complaisance), notamment , il paraît établi que Proust s'adonnait effectivement à des rituels sadiques incluant la torture d'animaux...
Il ne faudrait pas que cela empêche la lecture de son oeuvre (déjà qu'il ne sort pas grandi de ses premiers essais littéraires), mais on ne peut pas reprocher à un auteur ses idées politiques et scotomiser les côtés pervers d'un autre, me semble-t-il... D'autant que nous avons des tenants des lectures psychanalitiques dans la salle ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8468
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par Nadine le Sam 21 Jan - 14:24

Je te suis 5/5,
j'aime beaucoup croiser l'oeuvre à son émetteur en plus. On est quelques uns dans ce cas là.

(Enfin..4/5 : c'est quoi qu'où l'histoire des enfants naturels ? Very Happy scratch ah oui ok, "Ba-t--rds" plus haut !)
Nadine
Nadine

Messages : 3541
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par shanidar le Sam 21 Jan - 16:30

@Arturo a écrit:Eh oui, Proust n'a pas écrit que La Recherche, même si ça paraît déjà énorme ...

Je ne le trouve pas si mauvais ce Sodome et Gomorrhe, même si j'ai piqué du nez quelque fois, et que ça doit bien faire 2-3 semaines que je suis dessus !
Je ne sais pas pourquoi, je croyais que Proust nous faisait son coming-out dans ce volume (sans doute le titre ..), eh bien que nenni !
En fait, je crois que je vais être incapable de faire un commentaire sur La Recherche, comme j'étais incapable de faire des commentaires sur Madame Bovary ou Salammbô, j'ai juste à m'incliner ...  

Je vais essayer de dire deux mots de Sodome et Gomorrhe, ça me relancera peut-être dans la Recherche... car si ce n'est pas la grande révélation sur la sexualité du narrateur, il n'en reste pas moins qu'après Charlus, il semble voir partout des 'invertis' et des 'inverties'... Comme si ce roman donnait à voir la réversibilité des événements (il faut aussi songer qu'il s'agit du recueil au centre de la Recherche, enfin je ne sais même pas si Proust savait à la base ou assez vite comment il découperait cette affaire ? si quelqu'un sait ?). Mais il faut que j'organise un peu tout ça et je reviens.
shanidar
shanidar

Messages : 1592
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par Arturo le Sam 21 Jan - 16:49

Je ne sais pas exactement ce qu'il en est pour la constitution de l'oeuvre intégrale, en tout cas y a un gros pan de publié à titre posthume.

Il me semble qu'il évoque dans les tomes précédents aussi les invertis, mais en plus vite fait.
Enfin, moi je le trouve surtout érotomane le narrateur. Puis, question nombrilisme, il n'est pas en reste.
Arturo
Arturo

Messages : 3112
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par topocl le Sam 30 Sep - 11:07

Le Monde a écrit:Une nouvelle vente aux enchères d’objets ayant appartenu à Marcel Proust (1871-1922) a levé le voile sur les stratégies utilisées par l’écrivain pour faire parler de lui et de son œuvre. L’objet que la maison Sotheby’s mettra en vente à Paris, le 30 octobre, est jugé rarissime : un des cinq exemplaires de Du côté de chez Swann imprimés sur un des plus beaux papiers au monde, le washi.

Trois exemplaires sont au chaud chez leurs propriétaires, un autre a disparu sous l’occupation nazie. Celui qui sera exposé chez Sotheby’s du 26 au 28 octobre, et dont on estime la valeur entre 400 000 et 600 000 euros, n’était pas réapparu publiquement depuis 1942. Des sites spécialisés le décrivent comme un cinquième du « Saint Graal proustien ».

Cet exemplaire de Du côté de chez Swann est un cadeau de Proust à Louis Brun, chargé dans les années 1910 de l’édition chez Grasset. Il a été fait quelques années après une publication qui aura demandé du temps, de l’ingéniosité et de l’argent à l’écrivain.
Autopromotion et corruption en milieu journalistique

Louis Brun ajoutera à cet exemplaire des documents, dont des lettres échangées avec Proust et des articles, que l’AFP et le Guardian ont consultés. Ces pages montrent à quel point Proust était impliqué dans la création du livre (typographie, prix) et dans ce qu’on n’appelait pas encore à l’époque « marketing » ou stratégie d’autopromotion, mais qui y ressemblait.

Pour faire parler de lui et de son livre, Marcel Proust fait appel à des amis, qui écrivent des critiques élogieuses et essaient de caser lesdites critiques dans les pages de journaux, parfois contre un peu d’argent. De temps à autre, Proust lui-même encensait, sous pseudonyme, son livre, qualifiant Du côté de chez Swann de « petit chef-d’œuvre » qui « disperse les vapeurs soporifiques » des autres livres en vente « comme un coup de vent ».

Il les envoyait tapés à la machine à Louis Brun « pour qu’il n’y ait aucune trace de [son] écriture » et afin de ne pas pouvoir être relié « à l’argent qui va changer de main », écrit le Guardian, citant une de ses lettres. Les sommes dont parle le journal anglais vont de 660 francs de l’époque pour un compte rendu avantageux à la « une » du Journal des débats à 300 francs pour une apparition dans Le Figaro, auquel Proust contribuait parfois. Dans une autre lettre, il s’en prend au quotidien, qui aurait coupé une phrase qui le décrivait comme « l’éminent Marcel Proust ».

Payer pour des critiques élogieuses, ou même les rédiger soi-même, était une pratique « courante à l’époque », rappelle Benoît Puttemans, spécialiste des manuscrits chez Sotheby’s et grand amateur de l’œuvre proustien. « Proust les a menées d’une main de maître. Il n’était jamais trop direct. »

Si l’écrivain devait être son propre attaché de presse, c’est que la maison Grasset ne mettait pas tellement de ressources pour défendre son travail. Il a fallu l’insistance de Marcel Proust auprès de Louis Brun pour qu’elle accepte de publier Du côté de chez Swann, en novembre 1913. Le livre paraîtra à frais d’auteur et de ses ventes dépendront les remboursements pour l’écrivain, qui paya sa fabrication de sa poche.

Le livre finit par rencontrer le succès qu’on lui connaît et La Nouvelle Revue française et Gaston Gallimard convainquent Proust de les rejoindre en 1916. C’est avec cette maison d’édition qu’il remporte le Goncourt trois ans plus tard pour A l’ombre des jeunes filles en fleurs.

Comme pour montrer qu’il n’avait pas oublié ceux qui l’avaient aidé pendant les moments difficiles, Marcel Proust dédicacera l’exemplaire de Swann envoyé à Louis Brun :

   « A Monsieur Louis Brun, ce livre qui passé à la N(ouve)lle Revue française n’a pas oublié son amitié première pour Grasset. Affectueux souvenir, Marcel Proust. »


_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6480
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par Tristram le Sam 30 Sep - 12:29

Merci Topocl, c'est intéressant. "Payer pour des critiques élogieuses, ou même les rédiger soi-même, était une pratique « courante à l’époque », rappelle Benoît Puttemans", y compris publication à compte d'auteur, est-ce que tout cela a beaucoup changé ? Peut-être un nouveau Proust se promeut-il dans un des fils du forum, sous couvert de l'anonymat du Net ? Idée de jeu : parmi les auteurs encore vivants, le(s)quel(s) bourre les urnes, ou se cache sous un avatar chosien ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8468
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par églantine le Sam 30 Sep - 13:30

Razz
églantine
églantine

Messages : 4297
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par Aventin le Mar 16 Avr - 17:39

De circonstances, actu oblige, à propos du "monument historique le plus visité d'Europe".

Le point du continuum, du fait qu'une cathédrale soit parmi les rarissimes édifices patrimoniaux encore voués à la pratique de destination première du bâti, me paraît être de prime importance - même s'il est à peu près impossible de prier, de pratiquer l'oraison etc... dans une cathédrale de grande notoriété, un tant soit peu bondée de touristes...


Mais précisément elle existe encore et n’a pour ainsi dire pas changé depuis le grand siècle où les cathédrales furent construites. Nous n’avons pas besoin pour nous imaginer ce qu’était, vivante et dans le plein exercice de ses fonctions sublimes, une cathédrale du XIIIe siècle, d’en faire comme du théâtre d’Orange, le cadre de reconstitutions, de rétrospectives exactes peut-être, mais glacées. Nous n’avons qu’à entrer à n’importe quelle heure du jour où se célèbre un office. La mimique, la psalmodie et le chant ne sont pas confiés ici à des artistes sans « conviction ». Ce sont les ministres même du culte qui officient, non dans une pensée d’esthétique, mais par foi, et d’autant plus esthétiquement.
Aventin
Aventin

Messages : 1118
Date d'inscription : 10/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Un été avec Proust

Message par Plume le Dim 12 Mai - 16:26

Bonjour,

Je termine "Un été avec Proust" aux éditions  Des Equateur.

"Un été avec Proust" est l'occasion d'explorer les sept tomes de La Recherche, à travers ses grandes lignes fondatrices et bien sûr ses plus belles pages, en compagnie d'un spécialiste, d'un écrivain ou philosophe.

J'ai lu La recherche en 2017 et j'étais assez tentée de la relire...mais... c'est énorme... et tant d'autres chefs d'oeuvres à lire... aussi j'ai bien aime ce petit livre qui m'a ramenée dans le lit de Marcel...

Des rappels, des avis, des points de vue très intéressants... A lire, avant, pendant ou après (plutôt après je dirais) La recherche...

Une vraie madeleine....



PS : Je vois que "Un été avec..." est une série... (avec Machiavel, avec Baudelaire...)



" Il y a cent ans, le premier tome de À la recherche du temps perdu était publié et allait révolutionner le paysage littéraire mondial.
Rares sont les lecteurs qui osent encore s’abandonner à la prose si particulière de La Recherche et aux messages que délivre son auteur, Marcel Proust…
L’été avec Proust est l'occasion d'explorer les sept tomes de ce roman, à travers ses grandes lignes fondatrices et bien sûr ses plus belles pages, en compagnie d’un spécialiste, d’un écrivain ou philosophe.
Antoine Compagnon aborde ainsi la conception très singulière du temps proustien, alors que Jean-Yves Tadié présente quelques personnages-clés du roman.
Jérôme Prieur et Nicolas Grimaldi traitent respectivement des mondanités et des tourments amoureux.
Julia Kristeva évoque les pouvoirs de l'imagination, Michel Erman dévoile les lieux les plus emblématiques de La Recherche, alors que Raphaël Enthoven nous montre que Proust n'est pas seulement romancier, mais aussi philosophe.
Enfin, le livre s'achève avec Adrien Goetz sur le sujet de la création artistique et littéraire, ambition suprême du narrateur et de Proust lui-même."
Plume
Plume

Messages : 144
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 50

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par Tristram le Dim 12 Mai - 17:00

Cela paraît une bonne idée, pour s'éviter une relecture... On ne "s’abandonne" pas à la prose de Proust, il faut quand même un petit effort, reconnaissons-le...
Si en plus les commentaires apportent un éclairage intéressant, il faudrait sans doute envisager cette lecture de seulement 235 pages...
Un été chez Montaigne, d'Antoine Compagnon, m'avait plu.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8468
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par bix_229 le Dim 12 Mai - 17:53

"On ne "s’abandonne" pas à la prose de Proust, il faut quand même un petit effort, reconnaissons-le."

Et puis ça pose dans les salons où l'on cause. Enfin dans les salon du temps jadis.

bix_229
bix_229

Messages : 10647
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par anagramme le Dim 12 Mai - 22:26

2019 est le centenaire de son prix Goncourt pour A l'ombre des jeunes filles en fleurs.
anagramme
anagramme

Messages : 1123
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 51

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Proust, prix Goncourt. Une émeute littéraire de Thierry Laget

Message par Plume le Mar 14 Mai - 12:33

Oui d'ailleurs vient de paratre "Proust, prix Goncourt. Une émeute littéraire" de Therry Laget.

10 décembre 1919 : le prix Goncourt est attribué à Marcel Proust pour À l’ombre des jeunes filles en fleurs. Aussitôt éclate un tonnerre de protestations : anciens combattants, pacifistes, réactionnaires, révolutionnaires, chacun se sent insulté par un livre qui, ressuscitant le temps perdu, semble dédaigner le temps présent. Pendant des semaines, Proust est vilipendé dans la presse, brocardé, injurié, menacé. Son tort? Ne plus être jeune, être riche, ne pas avoir fait la guerre, ne pas raconter la vie dans les tranchées.
Retraçant l’histoire du prix et les manœuvres en vue de son attribution à Proust, s’appuyant sur des documents inédits, dont il dévoile nombre d’extraits savoureux, Thierry Laget fait le récit d’un événement inouï – cette partie de chamboule-tout qui a déplacé le pôle magnétique de la littérature – et de l’émeute dont il a donné le signal.

Plume
Plume

Messages : 144
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 50

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par Tristram le Mar 14 Mai - 12:47

Et oui, l'auteur du Temps retrouvé n'était pas dans l'air du temps...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8468
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Reynaldo Hahn, amant de Marcel Proust

Message par Plume le Dim 19 Mai - 13:27

Reynaldo Hahn, amant de Marcel Proust, peint par Lucie Lambert,
Bel homme!

Marcel Proust - Page 2 Proust10
Plume
Plume

Messages : 144
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 50

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par Tristram le Lun 20 Mai - 17:23

@Plume a écrit:Bel homme!
On peut en discuter, comme de la popularité internationale de Proust :
http://larepubliquedeslivres.com/a-la-recherche-des-lecteurs-de-proust/
C'est vrai qu'on en parle beaucoup... il est finalement peu lu, mais que de traductions !
Assouline a écrit:Comme toute grande œuvre de portée universelle, la Recherche est un miroir. Elle reflète les évolutions et l’esprit de l’époque : il y a vingt ans, alors je recherchais en vain au rayon « Littérature française » la légendaire traduction de Scott Moncrieff de la Recherche dans une bonne librairie de Brooklyn, le libraire m’amena au rayon « Gay » où elle se trouvait (cela dit, à la librairie Delamain où je cherchais en vain Paris au mois d’août de René Fallet, on a fini par m’indiquer le rayon « Tourisme » où le livre était niché, en effet…) ; de nos jours, les facs américaines ont annexé Proust aux Gender studies et à écouter certains débats, même en France, c’est à se demander si l’homosexualité et le judaïsme ne sont pas les thèmes dominants de la Recherche… Air du temps.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 8468
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par anagramme le Dim 26 Mai - 17:24

Pour qui est intèressé:
https://printempsproustien.fr/

Si vous êtes intéressés à acheter les cartes et les timbres souvenir du centenaire du Goncourt, écrivez à:
claude.cartal@wanadoo.fr du Centre philatélique chartrien.
anagramme
anagramme

Messages : 1123
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 51

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par anagramme le Dim 23 Juin - 23:13

anagramme
anagramme

Messages : 1123
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 51

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marcel Proust - Page 2 Empty Re: Marcel Proust

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum