Dany Laferrière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dany Laferrière

Message par topocl le Mar 3 Jan - 18:57

Dany Laferrière
Né en  1953




Dany Laferrière, né Windsor Klébert Laferrière à Port-au-Prince (Haïti) (où il passe toute son enfance et son adolescence) le 13 avril 1953, est un intellectuel, écrivain, et scénariste haïtien et québécois, résidant principalement à Montréal.

Né à Port-au-Prince le 13 avril 1953, Dany Laferrière passe son enfance à Petit-Goâve avec sa grand-mère Da, un des personnages marquants de son œuvre. Marie Nelson, sa mère, l'y envoie vers l’âge de quatre ans par crainte qu’il ne subisse des représailles de la part du régime de François Duvalier (Papa Doc), en raison des idées politiques de son père, Windsor Klébert Laferrière (maire de Port-au-Prince, puis sous-secrétaire d’État au Commerce et à l’Industrie), alors en exil au Québec.

À onze ans, il retourne vivre avec sa mère à Port-au-Prince, où il fait ses études secondaires. Il devient ensuite chroniqueur culturel à l’hebdomadaire Le Petit Samedi Soir et à Radio Haïti-Inter. Le 1er juin 1976, son ami journaliste Gasner Raymond, alors âgé de vingt-trois ans comme lui, est assassiné par les Tontons Macoute. À la suite de cet événement, craignant d'être « sur la liste », il quitte de manière précipitée Haïti pour Montréal, n'informant personne de son départ, à l'exception de sa mère. En 1979, il retourne pendant six mois à Port-au-Prince et y rencontre Maggie, son épouse avec qui il a eu trois filles – la première (Melissa) est née à Manhattan, où vivait alors Maggie, les deux autres (Sarah et Alexandra) sont nées à Montréal.

Lors de son arrivée à Montréal en juin 1976, il  travaille entre autres dans des usines, jusqu’en novembre 1985, date à laquelle est publié pour la première fois un de ses romans, intitulé Comment faire l’amour avec un Nègre sans se fatiguer. La publication du roman lui donne une place immédiate dans les médias. Il sera adapté pour le cinéma par Jacques W. Benoît en 1989, en plus d’être traduit en de nombreuses langues. Par la suite, il travaille pour diverses stations de télévision en tant que chroniqueur, ainsi qu’en tant qu’annonceur météo, tout en continuant son activité d’écriture à saveur autobiographique. Autodidacte, il suivra néanmoins des cours à l'Université du Québec à Montréal (UQAM).

À partir de 1990, il vit à Miami avec sa famille en poursuivant son travail d'écriture, puis il se réinstalle à Montréal en 2002. À l'été 2007, il propose une chronique matinale sur Radio Canada . Par la suite, il occupe le poste d'éditorialiste à l'émission de Marie-France Bazzo, Bazzo.tv, pendant la saison 2008-2009.En novembre 2009, il reçoit le prix Médicis pour L'Énigme du retour.

Le 12 décembre 2013, face notamment à Catherine Clément, Arthur Pauly et Jean-Claude Perrier, il est élu au premier tour de scrutin au 2e fauteuil de l'Académie française.  .

wikipedia

Œuvres

Romans et récits

   Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, 1985.
   Éroshima,  1987.
   L'Odeur du café, 1991 .
   Le Goût des jeunes filles,  1992
   Cette grenade dans la main du jeune Nègre est-elle une arme ou un fruit ?, 1993
   Chronique de la dérive douce, 1994
   Pays sans chapeau, 1996 ;
   La Chair du maître,  1997.
   Le Charme des après-midi sans fin, 1997 ;
   Le Cri des oiseaux fous,  2000
   Je suis fatigué,  2001
   Les Années 1980 dans ma vieille Ford, , 2005.
   Vers le sud, 2006.
   Je suis un écrivain japonais,  2008
   L'Énigme du retour, Montréal, Boréal, 2009
   Tout bouge autour de moi, 2010
   L’Art presque perdu de ne rien faire,  2011
   Journal d'un écrivain en pyjama,  2013 ; Paris, Grasset, 2013.
   Tout ce qu'on ne te dira pas,  2015.
   Mythologies américaines, Grasset, 2016

Littérature jeunesse

   Je suis fou de Vava, illustrations de Frédéric Normandin, 2006
   Le baiser mauve de Vava, illustrations de Frédéric Normandin, 2014.
   La Fête des morts, illustrations de Frédéric Normandin,  2009

Mot-clé : #québec

_________________
Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
Dany Laferrière
avatar
topocl

Messages : 2375
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Dany Laferrière

Message par topocl le Mer 4 Jan - 13:00

Journal d'un écrivain en pyjama



Dany Laferrière, écrivain émigré, que     le succès de son premier livre a sorti de la misère et de l'usine en quelques semaines, tend une main amicale à toute personne qui aime les livres, lecteur ou écrivain. En 182 brèves entrées,  il collige des réflexions, anecdotes, analyses, sur un ton jovial et ludique. Il parle de lui, de son expérience, d'écrivains amateurs ou professionnels, de lectures anciennes ou marquantes. Il étudie le rapport de l'écrivain à la lecture, à la réalité et à la fiction, à la page blanche ou déjà remplie, de la souffrance et de la jouissance d'écrire. Et lui, l'écrivain en pyjama, est du coté de la jouissance, c’est un homme qui ne se prend pas au sérieux et cueille d'abord les plaisirs de la vie, un homme léger, cela se sent.

C'est tout à fait sympathique, plein d'humour, de bonnes formules et de jolies pensées. Cela s'essouffle peut-être un peu au dernier tiers, devient un peu répétitif, mais c'est un réel plaisir de lecture.
Ca donne envie d'aller voir du côté de ses romans.



mots-clés : #journal #creationartistique

_________________
Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
Dany Laferrière
avatar
topocl

Messages : 2375
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Dany Laferrière

Message par Plume le Mer 31 Mai - 16:43

J'aime beaucoup Dany Laferrière...
Une petite citation pour vous faire sourire: "Bernard Werber sait tout des fourmis, mais aucune fourmi ne sait qui est Bernard Werber".

Une autre très belle: "On est aussi l'écrivain de livres qu'on se sait capable de faire mais qu'on n'écrira pas finalement".
(Journal d'un écrivain en pyjamas)
avatar
Plume

Messages : 19
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 48

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Dany Laferrière

Message par Tristram le Mer 31 Mai - 22:56

De cet auteur je crois bien n'avoir lu Le Goût des jeunes filles et Pays sans chapeau, et je n'ai pas trop accroché (peu de substance je trouve) : à suivre...

... avec quand même une petite citation :

« On se demande pourquoi tel événement se fixe dans nos mémoires. Quand on imagine toutes ces histoires (de microscopiques sensations crépitant constamment sur la surface de notre peau), on s’interroge sur celles qui vont se fixer sur notre corps en tatouages colorés. »
Dany Laferrière, « Le goût des jeunes filles », Opus II, 4
avatar
Tristram

Messages : 1482
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 61
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Dany Laferrière

Message par Plume le Jeu 1 Juin - 0:06

Il y a tant de livre qu'on referme sans pouvoir garder une citation... Avec Laferrière c'est automatique!
Je te conseille de commencer par le premier, Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer...

Et ses titres...
avatar
Plume

Messages : 19
Date d'inscription : 12/12/2016
Age : 48

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Dany Laferrière

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Amérique Centrale, du Sud et des Caraïbes

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum