Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Catherine Poulain

    Partagez
    avatar
    topocl

    Messages : 1976
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 57
    Localisation : Roanne

    Catherine Poulain

    Message par topocl le Mer 4 Jan - 16:15

    Catherine Poulain


    Catherine Poulain commence à voyager très jeune. Elle a été, au gré de ses voyages, employée dans une conserverie de poissons en Islande et sur les chantiers navals aux U.S.A., travailleuse agricole au Canada, barmaid à Hong-Kong, et a pêché pendant dix ans en Alaska. Elle vit aujourd’hui entre les Alpes de Haute-Provence et le Médoc, où elle est respectivement bergère et ouvrière viticole.

    Bibliographie

    2016 :  Le Grand Marin


    _________________
    Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
    Dany Laferrière
    avatar
    topocl

    Messages : 1976
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 57
    Localisation : Roanne

    Re: Catherine Poulain

    Message par topocl le Mer 4 Jan - 16:17

    Le grand marin



    Ce livre a toute ma sympathie, de même que la folle aventure marine, et Lili , l'héroïne.

       Je suis invulnérable, je lui dis. Il hausse les épaules :
       - Tu mourras comme tout le monde.
       - Oui. Jusqu'à ma mort je suis invulnérable.

    Lili qui préfère se battre dans la folie furieuse d'une mer déchaînée plutôt que se noyer dans la vie ordinaire.

       - Embarquer, c'est comme épouser le bateau le temps que tu vas bosser pour lui. T'as plus de vie, t'as plus rien à toi. Tu dois obéissance au skipper. Même si c'est un coin - il soupire. Je ne sais pas pourquoi je suis venu, il dit encore en hochant la tête, je ne sais pas ce qui fait que l'on peut tant souffrir, pour rien au fond. Manquer de tout, de sommeil, de chaleur, d'amour aussi, il ajoute à mi-voix, jusqu'à n'en plus pouvoir, jusqu'à haïr le métier, et que malgré tout on en redemande, parce que le reste du monde semble fade, vous ennuie à en devenir fou. On finit par ne plus pouvoir se passer de ça, de cette ivresse, de ce danger, de cette folie oui !

    Lili et sa grande humanité, son empathie aux autres, les paumés de la terre qui se retrouvent en Alaska pour pêcher.

       Vous cherchez… Une certitude peut-être… Quelque chose qui serait assez fort pour combattre vos peurs, vos douleurs, votre passé - qui sauverait tout, vous en premier.
       (...) Le désir de vivre, brutal, le vrai combat avec la nature vraie.

    L'extraordinaire mêlé à l'ordinaire d'un désespoir errant, donne un livre atypique, hétéroclite, poétique, haletant, souvent pathétique, parfois éperdu de monotonie, de saleté et d'ennui.

    (commentaire récupéré)


    _________________
    Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
    Dany Laferrière
    avatar
    shanidar

    Messages : 1599
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Catherine Poulain

    Message par shanidar le Mer 4 Jan - 17:56

    Son parcours atypique me plait bien, à cette dame !

    Ceci dit je me demande si cette 'sympathie' suffira à me donner l'impulsion de lire ce livre...

    Contenu sponsorisé

    Re: Catherine Poulain

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 14:11