Joyce Carol Oates

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par Mordicus le Mar 3 Jan - 17:42


(Il me reste un peu moins de 150 pages. Je n'ose pas finir. C'est tragique.)

_________________

Je suis sensible au divertissement
Mes gencives savent que le dentiste ment
La drogue agit sur moi lentement
Ah nan je suis con c'est un Efferalgan
avatar
Mordicus

Messages : 862
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Myocarde

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par Mordicus le Mer 4 Jan - 9:22



Adieu Carthage.

Avec, dans les rôles principaux : les époux Mayfield (Zeno et Arlette), leurs 2 filles Juliet dite La belle et Cressida dite L'intelligente. Il y a aussi Brett, le quaterback et l'amoureux de Juliet. Tout ce petit monde évolue dans les Etats-Unis de 2000 et des brouettes. Les Mayfield sont de beaux et bons WASP (ou catholiques ?) et le monde leur appartient. Zeno est un Ours politique, malin, finaud et drôle. Arlette est gentille. Juliet rayonne et charme tout le monde de sa grâce et sa douceur. Et pis... Disons que Cressida galère sévèrement. Empêtrée dans un physique androgyne et immature, elle voit sa grande soeur s'épanouir de beauté et de gentillesse. Cressida (je h a i s ce prénom) est cynique, sarcastique, méchante, acide, égoïste, douée, maligne. Elle se moque ouvertement des platitudes de sa mère et de sa soeur. Elle jubile des échecs des autres et ne supporte aucun jugement, que ce soit de professeurs, d'amis ou de famille. Elle est intouchable. (Une Asperger peut-être ? Ou simplement une putain de petite conne.)

Mais cette carapace se fissure doucement en même temps que Juliet tombe amoureuse de Brett Kincaid. Il est chou Brett, après le 11 septembre, il part faire la guerre contre les méchants. Mais il est trop chrétien Brett, il veut tuer personne, et ses petits psychopathes de camarades de l'armée le lui font bien comprendre. Brett revient en morceaux à Carthage. On lui a à moitié explosé la gueule et il revient avec de sérieux troubles neuro. La belle Juliet l'aime toujours et veut se marier. Mais Brett, lui, il est un peu trop déglingué. Et Cressida voit tout ça de sa place de guetteuse : elle raille sa grande soeur et se frotte les mains. Brett envoie se faire foutre les fiançailles. Il picole. Il traîne avec ses tocards de potes. Juliet ne vit plus, elle survit. Et Cressida. La Perfide Cressida. Elle va leur jouer un drôle de tour. Et tout foutre en l'air.

Carthage est une succession d'années dans la vie des Mayfield. Avant. Pendant. Après. L'axe du bouquin : Le Drame. Brett va s'en prendre plein la gueule. Et Juliet aussi. Et Zeno. Et Arlette. Joyce Carol Oates n'épargne personne et... C'est magnifique. Une vraie tragédie. Je n'ai pas pu le lâcher. Je suis encore avec cette idiote de Cressida (j'ai très envie de lui faire mal). J'ai envie de consoler Juliet (d'ailleurs, présenté comme un peu nigaude, elle se révèle dans la dernière partie du bouquin et ça fait un putain de bien !) Cressida. Je te hais! Carthage m'a fait penser à un conte moderne. Avec les soeurs, l'Ogre, le Sorcier... Et c'est tellement bien écrit. Je suis soufflée. Je ne sais pas quoi faire de moi.


Dernière édition par Mordicus le Mer 4 Jan - 16:53, édité 1 fois

_________________

Je suis sensible au divertissement
Mes gencives savent que le dentiste ment
La drogue agit sur moi lentement
Ah nan je suis con c'est un Efferalgan
avatar
Mordicus

Messages : 862
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Myocarde

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par Bédoulène le Mer 4 Jan - 10:43

Avec un tel commentaire, je sens que je vais aimer, mais ce ne sera pas la première fois! Tu continues avec lequel ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 4355
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par shanidar le Mer 4 Jan - 10:50

C'est vrai que ça donne rudement envie !
avatar
shanidar

Messages : 1600
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par Mordicus le Mer 4 Jan - 11:13

Je fais une pause d'Oates. Je suis encore lessivée. Mais c'était super ! Surtout après 2-3 essais complètement infructueux.

_________________

Je suis sensible au divertissement
Mes gencives savent que le dentiste ment
La drogue agit sur moi lentement
Ah nan je suis con c'est un Efferalgan
avatar
Mordicus

Messages : 862
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Myocarde

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par Nadine le Dim 8 Jan - 20:22

Qu'est ce qui t'arrêtait sur les 3 autres, Mordicus ?
avatar
Nadine

Messages : 2132
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par Mordicus le Dim 8 Jan - 20:29


Je me souviens encore clairement que Mudwoman m'est tombé des mains.
Je ne comprenais rien à ce que je lisais. Je ne savais pas quel était le décor, les personnages, qui voulait quoi, comment...
L'écriture me semblait impénétrable et alambiquée.
Et là, avec Carthage, je ne sais pas. C'était clair, net et très précis. J'ai tout vu et tout compris.

_________________

Je suis sensible au divertissement
Mes gencives savent que le dentiste ment
La drogue agit sur moi lentement
Ah nan je suis con c'est un Efferalgan
avatar
Mordicus

Messages : 862
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Myocarde

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par simla le Lun 17 Juil - 8:17



Bellefleur

Ceci est une oeuvre de l'imagination, et doit obéir, avec humilité et audace, aux lois de l'imagination. Que le temps se noue et se déploie, puis s'efface, pour redevenir formidablement présent ; que le "dialogue" se fonde parfois dans le récit et dans d'autres conversations présentées de façon conventionnelle ; que l'invraisemblable fasse autorité et soit investi d'une complexité habituellement réservée à la fiction réaliste : l'auteur l'a voulu ainsi. Bellefleur est une région, un état de l'âme, et il existe vraiment ; ses lois, sacro-saintes, sont tout à fait logiques.»

Voici l'introduction de J.C.Oates pour ce merveilleux roman, parfaite, tout est dit, lecteur oublie la rationalité et pénètre dans le monde fascinant, délirant, fantaisiste de cet auteur talentueux.

Bellefleur, roman de 900 pages de pur bonheur, saga d'une famille qui, tout au long du XIXe siècle, va connaître un destin surprenant parfois, dramatique toujours, au travers des avancées de ce siècle, sans oublier la guerre de sécession, les conflits sociaux, tout est évoqué avec la finesse de JC Oates.

Cette famille influente, possédant un empire immense qu'elle perdra au fil du temps et que, Léah, une femme déterminée essaiera de rétablir coûte que coûte.

De nombreux personnages dans cette saga, deux frères que l'on retrouve tout au long du roman, Gidéon, époux de Léah, Ewan, et parmi d'autres...  Jedediah, un illuminé qui part vivre en ermite sur une montagne, un tueur en série, des animaux étranges, des pièces hantées, des disparitions inexpliquées, toute une série de personnages tous plus captivants les uns que les autres et  décrits avec le style inimitable de J.C.Oates.

Vu ce foisonnement de personnages au travers de différentes époques, il est utile de de se référer parfois à l'arbre généalogique judicieusement mis en première page.

J'ai adoré !


mots-clés : #famille
avatar
simla

Messages : 56
Date d'inscription : 23/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par simla le Lun 17 Juil - 8:32



La fille du fossoyeur

ah....que dire à propos de ce roman si prenant, si bien écrit, du pur J.C.Oates, ils en ont de la chance aux US d'avoir une auteure aussi prolixe et aussi douée !

Une héroïne malmenée par la vie, Hazel Jones alias Rebecca.... toujours combattante, imprégnée de son enfance douloureuse entre des parents allemands rescapés du nazisme....un père à la dérive, violent, une mère absente, repliée sur elle-même.... une rencontre avec un homme séducteur, violent, alcoolique...déterminera la suite de son parcours, avec son fils, toujours en fuite....jusqu'au jour où .....

Un excellent roman qui se lit (presque) d'une seule traite...décidément, j'adore J.C.Oates et j'ai lu nombre de ses romans...rarement déçue Very Happy

(commentaire récupéré )
avatar
simla

Messages : 56
Date d'inscription : 23/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par simla le Lun 17 Juil - 8:47



Maudits

Grandiose..selon certains critiques....je rajouterai : époustouflant !


J'ai adoré, génial ! Ou "comment J.C.Oates lâche le diable dans l'Amérique puritaine "...."fascinantes études des moeurs et de l'histoire politique de l'Amérique du 19e"...

Tout à fait ça ! Des faits troublants se sont déroulés dans la région de Princeton...JC.Oates en donne une explication pour le moins originale et surtout....très drôle et....instructive.  

Quelques personnages importants du roman : Woodrow Wilson, un parmi les nombreux présidents des US - le 28e, 1913-1921 (qui a mis fin entre autres à l'isolationnisme des Etats-Unis pour se tourner vers l'interventionnisme... )  ...Upton Sinclair promoteur du socialisme aux US (!) 1878-1968 auteur effectivement de "la jungle" livre sur les conditions effroyables des abattoirs, tant pour les animaux que pour les humains...


Jack London, le célèbre auteur, jouisseur, buveur, opportuniste..très content de...Jack London décrit sans complaisance ni indulgence mais avec beaucoup de drôlerie aussi. Sa rencontre avec Upton Sinclair est d'ailleurs hilarante.  Inutile que j'en dise plus, ça a déjà été fait plus haut, quand je pense que J.C.Oates a 78 ans !!!

Quelques personnages importants du roman : Woodrow Wilson, un parmi les nombreux présidents des US - le 28e, 1913-1921 (qui a mis fin entre autres à l'isolationnisme des Etats-Unis pour se tourner vers l'interventionnisme...Shocked )  ...Upton Sinclair promoteur du socialisme aux US (!) 1878-1968 auteur effectivement de "la jungle" livre sur les conditions effroyables des abattoirs, tant pour les animaux que pour les humains...

Jack London, le célèbre auteur, jouisseur, buveur, opportuniste..très content de...Jack London décrit sans complaisance ni indulgence mais avec beaucoup de drôlerie aussi. Sa rencontre avec Upton Sinclair est d'ailleurs hilarante.

Inutile que j'en dise plus, ça a déjà été fait plus haut, quand je pense que J.C.Oates a 78 ans !!! A croire qu'elle vient d'une autre planète, pas du "royaume des marécages"..non non, mais plutôt de celui des (grands) esprits   Wink
 
(commentaire récupéré)


mots-clés : #fantastique
avatar
simla

Messages : 56
Date d'inscription : 23/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par topocl le Lun 17 Juil - 8:58

Ce que j'ai pu adorer JC Oates! Et puis , peu à peu elle m'a lassée : son style qui donne la voie au pathétique, je ne sais pas, j'ai du mal à la lire désormais... Dommage, de perdre quelqu'un en route comme ça...

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 3000
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par simla le Lun 17 Juil - 9:26

Vraiment ? Moi, je suis une inconditionnelle, je l'adore, et cet amour ne s'est jamais démenti, elle est merveilleuse, quel talent !
avatar
simla

Messages : 56
Date d'inscription : 23/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par églantine le Lun 17 Juil - 11:49

@topocl a écrit:Ce que j'ai pu adorer JC Oates! Et puis , peu à peu elle m'a lassée : son style qui donne la voie au pathétique, je ne sais pas, j'ai du mal à la lire désormais... Dommage, de perdre quelqu'un en route comme ça...
Je l ai appréciée aussi à une certaine époque même si je ne pense pas pouvoir affirmer que j adorais....
Aujourd'hui j en ai un ou deux dans ma PAL mais je ne suis pas motivée. On frôle souvent l indigestion quand même dans ses pavés et ses thèmes un peu crashs souvent. Même si c est de la très bonne production littéraire .

_________________
"Un jour je te décevrai et ce jour-là j'aurai besoin de toi." Robert Desnos
avatar
églantine

Messages : 2112
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 52
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par Bédoulène le Lun 17 Juil - 15:29

je pense y revenir mais plus tard, j'attends l'envie

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 4355
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par Armor le Lun 17 Juil - 15:33

@simla a écrit:une famille qui, tout au long du XIXe siècle, va connaître un destin surprenant parfois, dramatique toujours

Voilà, je crois que c'est ce qui fait que je ne parviens pas à sauter le pas et à lire Oates. Parce que le propos de Bellefleur me plairait bien, en soi, s'il n'y avait cette certitude de l'ineluctabilité du drame. Avec Oates, tout se passe forcément mal, non ?
Je sais bien que la littérature est rarement joyeuse, mais je ne sais pas, je me représente l'univers de Oates comme une exploration systématique et minutieuse des côtés les plus glauques de l'âme humaine, et j'ai peur que ça ne soit un peu trop étouffant pour moi.
avatar
Armor

Messages : 1702
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 36

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par Bédoulène le Lun 17 Juil - 15:42

peut-être Corky ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 4355
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par animal le Lun 17 Juil - 19:17

Je pourrais tenter celui sur la boxe ?

_________________
Keep on keeping on...
avatar
animal
Admin

Messages : 4888
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 36
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par topocl le Lun 17 Juil - 20:17

Ce ne sont pas les sujets qui me gênent (je ne crains pas le sordide). Mais d'en avoir lu une dizaine, tout d'un coup j'ai saturé (même en relisant les Mulvaneys que j'avais adorés): le style m'a paru brusquement devenir procédé. D'un autre côté je vois bien que c’est son style, sa marque de fabrique (je ne demande pas à Van Gogh d'abandonner sa patte). Mais cela m'est devenu indigeste... A reprendre dans quelques années, peut-être.

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 3000
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par églantine le Lun 17 Juil - 20:21

@topocl a écrit:Ce ne sont pas les sujets qui me gênent (je ne crains pas le sordide). Mais d'en avoir lu une dizaine, tout d'un coup j'ai saturé (même en relisant les Mulvaneys que j'avais adorés): le style m'a paru brusquement devenir procédé. D'un autre côté je vois bien que c’est son style, sa marque de fabrique (je ne demande pas à Van Gogh d'abandonner sa patte). Mais cela m'est devenu indigeste... A reprendre dans quelques années, peut-être.
C'est pourquoi je parle de "production littéraire " : ça fait recette .

_________________
"Un jour je te décevrai et ce jour-là j'aurai besoin de toi." Robert Desnos
avatar
églantine

Messages : 2112
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 52
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par topocl le Lun 17 Juil - 20:37

Le personnage aussi fait recette. Cette femme minuscule, avec sa tête d'oiseau, qui continue à son âge à produire plus de 1000 pages par an, c’est assez fascinant.

_________________
Il y a plus de personnages dans la littérature que d'habitants en Chine
Héctor Abad
avatar
topocl

Messages : 3000
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Joyce Carol Oates

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum