Isabelle Eberhardt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Isabelle Eberhardt

Message par bix_229 le Dim 8 Jan - 0:45

Isabelle Eberhardt (1877-1904)


Isabelle Wilhelmine Marie Eberhardt1 (17 février 1877 à Genève - 21 octobre 1904 à Aïn-Sefra, Algérie) est une écrivaine suisse, de parents d'origine russe, devenue française par mariage.
(Wikipédia)

Née à Genève, Isabelle Eberhardt est déclarée de père inconnu, sous le patronyme d'Eberhardt, nom de jeune fille de sa mère, Nathalie Eberhardt, d'origine russe.

La mère d'Isabelle était mariée au général Paul de Moerder dont elle avait trois enfants, lorsque le couple engage un pope d'origine arménienne, Alexandre Trophimowsky comme précepteur. Philosophe, érudit, polyglotte, il parle le turc, l'arabe et l'allemand aussi bien que le russe. Très séduisant, Nathalie tombe sous le charme. Elle quitte son mari et s'enfuit avec Trophimowsky, qui est probablement le père d'Isabelle. Trophimowsky est un anarchiste, et c'est comme tel qu'il éduque Isabelle.

A 20 ans, Isabelle quitte Genève pour Böne, dans l’Est constantinois. Elle fuit les Européens, décide de vivre comme une musulmane et s'habille en homme bédouin.

Elle s'installe tout d'abord à Batna dans les Aurès en 1889 où on peut encore voir la maison qu'elle a longtemps habitée et qui tombe en ruines. C'est la raison pour laquelle des Batnéens tentent de se rassembler pour tenter de sauver ce patrimoine algérien et européen.

Après la mort de sa mère, elle vit plusieurs mois en nomade et rencontre Slimane Ehnni, musulman de nationalité française, sous-officier de spahi. Elle l'épouse en 1901 (après avoir été contrainte de quitter l'Algérie par les autorités coloniales en 1900), et obtient ainsi la nationalité française.

Son mariage lui permet de revenir en Algérie, où elle collabore au journal arabophile Akhbar. Elle est envoyée à Ain-Sefra comme reporter de guerre pendant les troubles près de la frontière marocaine.

En novembre 1903, à Beni Ounif, elle fait la connaissance du général Lyautey qui apprécie sa compréhension de l'Afrique et son sens de la liberté. Le 21 octobre 1904, à Aïn-Sefra, l'oued se transforme en torrent furieux et la ville basse, où elle résidait seulement depuis la veille, est en partie submergée. Slimane est retrouvé vivant, mais Isabelle, affaiblie par le paludisme, n'avait pas pu fuir. Elle repose dans le petit cimetière de El Oued.

A son actif elle a un grand nombre de nouvelles, un roman inachevé, des articles, des récits de voyage et sa correspondance qu’elle considérait comme une partie de son œuvre.
source : Wikipedia

Bibliographie (tous ses livres ont été édités de façon posthume)

Yasmina
Sud Oranais
Notes de route Maroc
Pages d'Islam
Trimardeur
Dans l'ombre chaude de l'Islam
Mes Journaliers
Amara le forçat
Au Pays des sables (1re édition sous le titre Contes et souvenirs, 1925 )

Rééditions plus récentes de ses écrits sous les titres suivants :
Lettres et journaliers, présenté et commenté par Eglal Errera,1987.
Écrits sur le sable, 1988-1989
Journaliers
Silhouettes d'Afrique
Amours nomades
Sud Oranais
Rakhil, un roman inédit
Écrits intimes, lettres aux trois hommes les plus aimés


Dernière édition par bix_229 le Dim 8 Jan - 1:03, édité 1 fois
avatar
bix_229

Messages : 3351
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Isabelle Eberhardt

Message par bix_229 le Dim 8 Jan - 0:58


Même s' il n'y avait eu sa réputation d'aventurière au long cours,son courage de lionne, sa curiosité inlassable pour les autres cultures et l' Arique.
Même si... Etc
J'aurais quand même trouvé le moyen de l'épingler.
Vraiment trop trop jolie !

avatar
bix_229

Messages : 3351
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Isabelle Eberhardt

Message par GrandGousierGuerin le Dim 15 Jan - 11:37

Pour arriver chez moi, il fallait monter des rues et des rues mauresques, tortueuses, coupées de couloirs sombres sous la forêt des porte-à-faux moisis.

Devant les boutiques inégales, on côtoyait des tas de légumes aux couleurs tendres, des mannes d’oranges éclatantes, de pâles citrons et de tomates sanglantes. On passait dans la senteur des guirlandes légères de fleurs d’oranger ou de jasmin d’Arabie lavé de rose avec, au bout, des petits bouquets de fleurs rouges.

Il y avait des cafés maures avec des pots de romarin et des poissons rouges flottant dans des bocaux ronds sous des lanternes en papier, des gargoulettes où trempaient des bottes de lentisque.

À côté, c’étaient des gargotes saures avec des salades humides et des olives luisantes, des étalages de confiseurs arabes avec des sucres d’orge et des pâtisseries poivrées, des fumeries de kif où on jouait du flageolet.

On frôlait des Mauresques en pantalons lâches et en foulards gorge-de-pigeon ou vert Nil, des Espagnoles avec des roses de papier piquées dans leurs crinières noires.

On pouvait acheter de tout, on entendait tous les langages, tous les cris de la vie méditerranéenne, bruyante, toute en dehors, mêlée aux réticences et aux chuchotements de la vie maure.

Enfin, au fond d’une impasse, par une porte branlante, on entrait dans un patio frais, plein d’une ombre séculaire.
Pages d'Islam

Quelle magnifique invitation au voyage dans un Orient enfin réconcilié avec ses ors, sa sensualité et son exubérance plurielle.
Et bien sûr se replonger dans quelques oeuvres orientalistes comme celles d'Eugène Fromentin

Dans la rue Bab-el-Ghabi à Laghouat
Musée de la Chartreuse - Douai
avatar
GrandGousierGuerin

Messages : 113
Date d'inscription : 11/12/2016
Localisation : A bord du George G. Grundy

Voir le profil de l'utilisateur http://ggg.fr
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Isabelle Eberhardt

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Nouveaux fils en devenir ou à ranger

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum