Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Emmanuel Carrère

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par topocl le Sam 3 Mar - 9:54

Tu l'as lu Tom léo?

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6512
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 60
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par tom léo le Sam 3 Mar - 15:01

@topocl a écrit:Tu l'as lu Tom léo?

Oui. Et j'avais fait à l'époque un commentaire en Allemand que je devrais (comme encore 500 autres...) un jour traduire en français pour ce forum. Mais il me manque vraiment souvent le temps... Je vais tâcher de le faire à l'occasion.
tom léo
tom léo

Messages : 1136
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par topocl le Sam 3 Mar - 15:41

Attends, politique - Emmanuel Carrère - Page 3 485443054 , juste si tu y trouve du plaisir, hein!

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6512
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 60
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par Quasimodo le Sam 3 Mar - 22:51

C'est génial ce forum cheers
Après l'image que je m'étais faite de Carrère, jamais je n'aurais cru que tu l'aimerais, églantine ! Mais s'il a vraiment mérité un pareil commentaire, il ne me reste plus qu'à courir à la librairie Laughing
Un livre qui remette en cause notre appréhension de ce qu'est la littérature, même avec (ou justement : par) son "style journalistique", c'est fort et intrigant à la fois...


_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3686
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par topocl le Dim 4 Mar - 9:55

@Quasimodo a écrit:) son "style journalistique",


Je suis en train de le lire et je me dis que c'est tellement pathétique (au bon sens du mot: par exemple Juliette va mourir et ses deux filles jouent le matin-même à la fête de l'école et Carrère dit qu'en tant que scénariste il n'aurait jamais osé faire ce truc pendable que la vie est en train de jouer) que je me disais qu'un style moins sobre serait insupportable.

Une fois de plus les écrivains (représentés ici par Carrère) comme les autres gens (représentés par églantine) sont complexes et c'est heureux.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6512
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 60
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par Quasimodo le Dim 4 Mar - 10:56

Et c'est le charme de ces discussions, qui mêlent affections et rejets, dans lesquelles Carrère a bien pris quelques coups, mais où la tendresse est étonnamment présente (ce qui est bien propre à éveiller la curiosité).
Je suis en train de tourner autour du hameçon, bien appâté.

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3686
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par Invité le Dim 4 Mar - 11:13

@églantine a écrit:[center]D'autres vies que la mienne



Je n'ai jamais eu envie de lire Emmanuel Carrère , sa réputation de narcissique souffreteux le reléguant dans mon casier " à éviter" .

J'ai le même à-priori - je l'aurais exprimé moins joliment ! - et du coup, tu titilles ma curiosité ... Ce n'est pas faute d'avoir croisé le dit-livre dans les bacs du bouquiniste mais j'ai toujours été réfractaire ! politique - Emmanuel Carrère - Page 3 378699333

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par tom léo le Dim 4 Mar - 16:05

D’autres vies que la mienne

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 28657_10


2009

Prix Cresus, Prix Marie Claire du roman d’émotion, Globe de cristal 2010, Prix des Lecteurs de L’Express

CONTENU :
Editions P.O.L. a écrit:À quelques mois d’intervalle, la vie m’a rendu témoin des deux événements qui me font le plus peur au monde : la mort d’un enfant pour ses parents, celle d’une jeune femme pour ses enfants et son mari.
Quelqu’un m’a dit alors : tu es écrivain, pourquoi n’écris-tu pas notre histoire ?
C’était une commande, je l’ai acceptée. C’est ainsi que je me suis retrouvé à raconter l’amitié entre un homme et une femme, tous deux rescapés d’un cancer, tous deux boiteux et tous deux juges, qui s’occupaient d’affaires de surendettement au tribunal d’instance de Vienne (Isère).
Il est question dans ce livre de vie et de mort, de maladie, d’extrême pauvreté, de justice et surtout d’amour. Tout y est vrai.
E. C.

REMARQUES :
Ce premier événement se rapporte à la catastrophe du Tsunami, vécue en 2004 ensemble avec une autre famille (et beaucoup de ceux touchés, justement encore „d‘autres vies“) au sud du Sri Lanka. A peine quelques mois après la soeur de sa compagne meurt et laisse son mari et ses enfants. Elle avait été atteinte d‘un cancer, elle la juge.

Et justement Carrère parle de ces „autres vies“, mais comment ne pas se laisser atteindre lui-même dans sa chair, dans ses interrogations? Dans ce sens-là: pas juste une chronique neutre et distante, ou un roman fictif, mais un récit authentique, un va-et-viens entre déscriptions et sentiment, réaction, attitude.

Perte d‘êtres chers (une fille, une épouse et mère) – donc un sujet gravissime. Mais ces personnages, et tous autour, sont peints dans une telle humanité et dignité qu‘ils ne provoquent pas juste de tristesse, mais un sentiment de respect en moi.

Peut-être la description du coté professionnel des deux juges décrits est un peu trop étirée, trop technique dans certains détails. Mais au même moment elles aident à nous rapprocher d‘êtres concrets, aussi dans leur vie professionnelle.

Carrère donc, au milieu de ces récits d‘autres vies, est protagoniste, comme si souvent dans ces œuvres. Il est témoin, proche. Et il parle – ce qui le rend sympathique – d‘un processus d‘apprentissage. Alors ce qui pourrait un peu désorienter au début (mais pourquoi tant parler de lui-même s‘il veut parler des autres?) devient une forme de grande honnêteté et ouverture: ne pas se cacher derrière des formulations toutes faites, mais parler de ses sentiments, expériences contradictoires. Et de sa fragilité qui, chez Carrère, lui est inscrit dans le visage.

Et alors dans le contact avec „ces autres vies“, c‘est aussi la sienne qui se met en marche. C‘est quand même bizarre, ou étonnant, ou surprenant que la mort d‘autres, plus ou moins proches de lui, mènera sa vie peut-être pour la première fois vers une volonté de constance et fidélité dans ses propres relations qui au début du livre semblaient déjà tellement compromises.

mots-clés : #biographie #catastrophenaturelle #mort
tom léo
tom léo

Messages : 1136
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par églantine le Dim 4 Mar - 16:21

Merci Tom Léo.
Ton commentaire me touche profondément.
Tellement. ..J'en ai les larmes.
J'ai l'impression de relire le livre  , tes mots traduisent exactement ma grille de lecture.
C est magique presque.
Et moi ce livre m'a fait un bien fou.
J'y ai rencontré une lumière sur ce chemin d'accompagnement vers la mort.
Tu sais bien tout ça , je sais. politique - Emmanuel Carrère - Page 3 1183390247
églantine
églantine

Messages : 4424
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par topocl le Dim 4 Mar - 17:21

D'autres vies que la mienne

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 28657_10

Le lendemain, au petit déjeuner, elle a ri, vraiment ri, et m'a dit: je te trouve trop drôle. Tu es le seul type que je connaisse capable de penser que l'amitié de deux juges boiteux et cancéreux qui épluchent des dossiers de surendettement au tribunal d'instance de Vienne, c'est un sujet en or. En plus, ils ne couchent pas ensemble et, à la fin, elle meurt. J'ai bien résumé ? C'est ça, l'histoire ?
J'ai confirmé : c'est ça

Si on le regarde objectivement, ce bouquin est assez chaotique;
Carrère démarre sur le tsunami de 2004, où il était dans un hôtel au Sri Lanka. Sa femme et leurs enfants en sont sortis sain et sauf, mais pas la petite fille du couple français voisin, qu'ils ont accompagné, chacun à leur façon (Hélène parfaite et efficace, Emmanuel à la traîne et toujours tiraillé par son égo).
Puis au retour, en quelques mois, Juliette  la jeune sœur d'Hélène est décédée d'un cancer assez foudroyant, laissant un jeune époux amoureux désespéré mais pas désemparé et trois toute petites filles. Cette Juliette dont Carrère nous rapporte le courage et les quelques faiblesses face à la maladie et à la mort nous mène à Etienne, juge comme elle, ancien cancéreux aussi, et à leur combat de juges de gauche un peu hors sujet (quoique).

Et de tout cela, Emmanuel Carrère nous parle parce que ce sont d'autres vies que la sienne, touchées par le drame comme il redoute d'en être touché aussi, et cela comme nous tous. Et cela parle à des choses essentielles en lui, et en nous, comme la peur, la faiblesse, le courage et l'invention dont  nous sommes capables de faire preuve e nous face à l’épreuve. Et oui, ils s'en s'en sont sortis à leur façon, sans éluder, parce que, oui, il faut bien continuer, il n'y a pas bien le choix,  et autant continuer avec droiture et générosité, et que, c'est certain même si ça parait totalement convenu et terriblement rebattu, l'amour est là, il est le terreau de la résilience qui est en nous.

Auprès d'elle, je sais où je suis. L'idée que je pourrais la perdre m'est insupportable, et pour la première fois de ma vie je pense que ce qui pourrait me la ravir, ou me ravir à elle, ce serait un accident, la maladie, quelque chose qui nous tomberait dessus de l'extérieur et pas l'insatisfaction, la lassitude, l'envie de nouveauté. C'est imprudent de dire cela, mais vraiment je n'y crois pas. Bien sûr je me doute que s'il nous est accordé de durer il y aura des crises, des passages à vide, des orages, que le désir s'usera et ira voir ailleurs, mais je crois que nous tiendrons, que l'un de nous deux fermera les yeux de l'autre. Rien, en tout cas, me paraît plus désirable.

Voilà, je ne sais pas si ce que j'écris donne une vraie image du livre, s'il donne envie de le lire, je ne pense pas , et je vais donc reprendre le mot d'églantine: magique. C'est un des rares livres qui m'ait mis les larmes aux yeux, et ce à chaque relecture, par l'intelligence humaine des personnes qui y sont racontées, et aussi par l'intelligence humaine du type qui raconte, cet Emmanuel Carrère à la réputation de narcissique souffreteux, qui semble ici trouver un certain apaisement. Cet apaisement est curieusement assez communicatif, églantine l'a dit, dans ces pages qui parlent  de mort et de souffrance, et qui sont des plus fructueuses. C'est un incroyable livre-ressource, qui appelle un chat un chat,  convoque notre authenticité, et nous aide à l’apprivoiser. Un vrai livre de développement personnel, si ce mot n’était pas si galvaudé.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6512
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 60
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par églantine le Lun 5 Mar - 10:57

églantine
églantine

Messages : 4424
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par ArenSor le Mar 6 Mar - 18:58

L'été dernier, je discutais avec une amie d'amis, admiratrice d'Emmanuel Carrère. Je luis racontais comment la biographie de Limonov m'était tombée des mains au bout de quelques pages. Je trouvais ce livre mal écrit, ce qui est rédhibitoire chez moi, de plus les aventures de ce "bad boy" russe ne me passionnaient pas plus que cela. A la fin du séjour, cette jeune femme m'a offert.... "D'autres vies que la mienne". Ce geste m'a touché. Je lui ai promis de le lire car c'est pour moi la moindre des choses lorsqu'on m'offre un livre et parce que je donne toujours à un auteur une seconde chance de me séduire (il y a un texte là-dessus de Kundera, je ne sais plus lequel). C'est l'occasion...?
ArenSor
ArenSor

Messages : 2047
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par Bédoulène le Mer 7 Mar - 11:52

si tu sens l'envie te prendre Arensor !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 13577
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par topocl le Mer 7 Mar - 12:02

Disons que si tu veux tenter un jour Arensor, ça me semble l'occasion idéale. Il n'est pas épais, le risque est limité.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6512
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 60
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par Quasimodo le Mer 7 Mar - 22:40

Il faudra que je me motive, et pas que pour celui-là. Vos échanges m'ont vraiment rendu curieux !

_________________
Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 3686
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 24

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par ArenSor le Ven 16 Mar - 15:48

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 28657_10

D'autres vies que la mienne

Je suis très perplexe  scratch . La seule chose dont je suis sûr est qu’Emmanuel Carrère est un écrivain prodigieusement agaçant !

Le livre qui semble autobiographique – en 4e de couverture, on trouve la phrase « Tout y est vrai » -commence sur une plage du Sri Lanka où des bobos viennent passer leurs vacances d’hiver lors du fameux tsunami de 2004 : une jeune enfant meurt, un jeune marié que tout le monde, à l’exception de sa femme, pensait mort est retrouvé vivant. Cela continue au retour par l’histoire d’une jeune femme en train de mourir d’un cancer. Souvent, je me suis cru dans un mauvais film de Claude Lelouch.  Rolling Eyes

Ce que je reproche surtout à Emmanuel Carrère est de ne pas y aller « avec le dos de la cuiller » comme on dit familièrement. Il en fait des tonnes et aligne quantité de lieux communs (le sempiternel débat entre cancer, maladie aléatoire ou maladie somatique est bien sûr présent), sans sourciller. A sa décharge, il pâtit beaucoup d’une lecture récente que j’ai faite sur la même thématique, « Les Boulevards périphériques » d’Henry Bauchau.

Après cette volée de bois vert, signalons les aspects positifs (car il y en a !). J’ai apprécié la deuxième partie du livre consacrée aux problèmes de surendettement des familles, cette situation met les magistrats dans une drôle de position ; ils doivent prononcer le droit entre des personnes dans une mouise complète et des sociétés de crédit qui se comportent en vrais arnaqueurs. C’est un sujet rarement traité et Carrère le fait bien, probablement parce qu’il adopte une prose moins grandiloquente que quand il parle de la douleur et de la mort.

Malheureusement dans la dernière partie consacrée à la mort de Juliette, l’auteur retrouve naturellement les travers du début.  politique - Emmanuel Carrère - Page 3 2441072346

En conclusion : je ne doute pas de la sincérité d’Emmanuel Carrère, de son dessein de se confronter par l’écriture aux grandes questions de l’existence : la vie, l’angoisse, la douleur, la mort, mais également les solidarités, l’amitié. La question est de savoir s’il possède les épaules assez solides pour le faire. A mon avis non, pour le moment, mais tous les espoirs sont permis. En effet, Carrère possède une qualité rare, une naïveté très touchante dans la façon d’aborder les grandes questions existentielles. A partir de là tout est permis, mais il y a encore du travail sur la planche !

Désolé de ne pas partager votre enthousiasme pour le livre.  politique - Emmanuel Carrère - Page 3 2441072346 Laissons cependant reposer. Il est possible que « D’autres vies que la mienne » reste ancré en moi comme un éclat de verre irritant qui m’inciterait à changer mon opinion sur le livre et son auteur. Sait-on jamais !  Very Happy
ArenSor
ArenSor

Messages : 2047
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par topocl le Ven 16 Mar - 16:01

@ArenSor a écrit:[b] Souvent, je me suis cru dans un mauvais film de Claude Lelouch.  Rolling Eyes

Tu aurais au moins pu avoir la délicatesse de dire dans un bon Lelouch, c'était déjà éloquent  Very Happy !
Oui, c'est pathos et compagnie, mais la vie est pathos et compagnie. Alors pourquoi la littérature s'en priverait-elle?

@ArenSor a écrit:je ne doute pas de la sincérité d’Emmanuel Carrère,

On s'accordera tous là-dessus, c'est un sincère.

@ArenSor a écrit:A mon avis non,

Ca ne m'étonne pas, je comprends tout à fait. Disons que ton exigence , qui est une qualité, n'est pas satisfaite. La mienne, qui est plus modeste, c'est une autre qualité,  l'est.

@ArenSor a écrit:mais tous les espoirs sont permis.

Il a quand même 52 ans à l’époque, et une bonne dizaine de bouquins derrière lui. Je l'imagine te lire et se voir traité de blanc-bec  politique - Emmanuel Carrère - Page 3 1390083676 !

@ArenSor a écrit: Carrère possède une qualité rare, une naïveté très touchante dans la façon d’aborder les grandes questions existentielles.

C'est ce que j’aime et me rend aveugle à ses défauts.

@ArenSor a écrit: Désolé de ne pas partager votre enthousiasme pour le livre.

Ah! mais non, aucune raison d'être désolé! A quoi ça sert un forum, sinon?

@ArenSor a écrit:. Sait-on jamais !  Very Happy

Tu me permets de douter Wink ?

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6512
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 60
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par ArenSor le Ven 16 Mar - 16:30

@topocl a écrit:
@ArenSor a écrit:[b] Souvent, je me suis cru dans un mauvais film de Claude Lelouch.  Rolling Eyes

Tu aurais au moins pu avoir la délicatesse de dire dans un bon Lelouch, c'était déjà éloquent  Very Happy !

Tu as raison. J'aurais dû dire un Lelouch, le qualificatif était superflu  Very Happy


@topocl a écrit:
@ArenSor a écrit:mais tous les espoirs sont permis.

Il a quand même 52 ans à l’époque, et une bonne dizaine de bouquins derrière lui. Je l'imagine te lire et se voir traité de blanc-bec  politique - Emmanuel Carrère - Page 3 1390083676 !


Very Happy J'avoue que si j'avais le dixième de son talent je m'en contenterais volontiers !

@topocl a écrit:
@ArenSor a écrit: Carrère possède une qualité rare, une naïveté très touchante dans la façon d’aborder les grandes questions existentielles.

C'est ce que j’aime et me rend aveugle à ses défauts.

C'est probablement en grande partie ce qui m'agace, voir ses qualités humaines un peu gâchées


@topocl a écrit:
@ArenSor a écrit:. Sait-on jamais !  Very Happy

Tu me permets de douter Wink ?

Moi, je n'en suis pas si sûr. Il y a beaucoup de livres pour lesquels j'ai une forme de rejet, mais qui finissent par "s'incruster" en moi. C'est peut-être le cas. J'ai dit que c'était un auteur qui m'agaçait fortement et non qui m'était indifférent. J'aimerais bien savoir pourquoi Carrère me fait office de poil à gratter. Je suis parfois têtu et je pense n'en avoir probablement pas fini avec le bonhomme Very Happy
ArenSor
ArenSor

Messages : 2047
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par topocl le Ven 16 Mar - 16:35

@ArenSor a écrit: J'aimerais bien savoir pourquoi Carrère me fait office de poil à gratter.

Parce qu'il est tout bonnement exaspérant.
(et terriblement attachant, et cette ambiguïté est dérangeante!)


Dernière édition par topocl le Ven 16 Mar - 16:55, édité 1 fois

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6512
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 60
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par Bédoulène le Ven 16 Mar - 16:37

he bien ! le non enthousiasme pousse aussi à la lecture ! merci Arensor !

et j'aime beaucoup lire vos approches !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 13577
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

politique - Emmanuel Carrère - Page 3 Empty Re: Emmanuel Carrère

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum