Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Saphia Azzedine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Saphia Azzedine Empty Saphia Azzedine

Message par Barcarole le Sam 3 Déc - 20:15

Saphia Azzedine
Née en 1979

Saphia Azzedine Azzedd10

Saphia Azzedine, née au Maroc, et ayant grandi à Ferney-Voltaire (Ain) est une romancière franco-marocaine. Elle est également scénariste, actrice et réalisatrice.Si

Bibliographie :

Confidences à Allah (2008)
Mon père est une femme de ménage (2009)
La Mecque-Phuket (2010)
Héros anonymes (2011)
Combien veux-tu m’épouser ? (2013)
Bilqiss (2015)


Dernière édition par Flibustière le Sam 3 Déc - 20:17, édité 1 fois
Barcarole
Barcarole

Messages : 2973
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Saphia Azzedine Empty Re: Saphia Azzedine

Message par Barcarole le Sam 3 Déc - 20:17

Bilqiss

Saphia Azzedine 313sw810

Dans un pays islamiste où règne la charia, Bilqiss, l'héroïne de ce roman éponyme, a chanté l’appel à la prière à la place du muezzin qui dormait encore. C’est sa seconde faute, la première étant celle d’être née femme. Bilqiss va être lapidée, la charia appliquée.
C’est un roman accrocheur, qui se lit d’une traite, mais qui peut déranger par la gravité du sujet, et en même temps et aussi parce que certains moments de lecture font plus que sourire. On ne sait pas si on doit rire ou pleurer. La plume de l’auteure est rondement menée dans ce roman choral, la gouaille de Bilqiss est rafraîchissante lorsqu’elle parle de tous ces hommes obsédés qui voient du sexe partout, le juge qui va la condamner à la lapidation, la journaliste américaine peut-être ou pas pleine de complaisance ou d’humanisme débordant… Et d’autres personnages entrent en scène.
C’est un cri de désespérance.
J’ai apprécié le côté « enlevé » de ce roman qui donne le ton dès la première phrase :
« Contrairement à vous, je ne parlerai pas en Son Nom. Mais j’ai une intuition. Vous adorez Dieu mais, Lui, Il vous déteste. »
Ce que j’ai beaucoup moins aimé, mais c’est personnel, ce roman ne me paraît pas vraisemblable, mais je le verrais bien adapté au théâtre pour dénoncer les pays où « on abomine les femmes qui ne sont pas des hommes ». L’auteure d’ailleurs est aussi scénariste, peut-être a-t-elle mis en scène ce roman comme une pièce…


mots-clés : #conditionfeminine #religion
Barcarole
Barcarole

Messages : 2973
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum