Emmanuel Venet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Emmanuel Venet

Message par églantine le Lun 16 Jan - 12:18

Emmanuel Venet
Né en 1959


"Nationalité : France  Né(e) à : Oullins , 1959

Emmanuel Venet est psychiatre à l'hôpital du Vinatier depuis 1989.Il vit à Lyon.  Parmi ses écrits professionnels, "La Légende de saint Jean l'Hospitalier" paru dans "Trente ans de psychiatrie lyonnaise" (Césura-Lyon, 1991).  Sur le plan littéraire, un récit, "Portrait de fleuve", paru en 1991 chez Gallimard. Puis, chez Verdier, un recueil de textes courts : "Précis de médecine imaginaire" en 2005, "Ferdière,psychiatre d'Antonin Artaud", en 2006 et "Rien" en 2013. "], marcher droit , tourner en rond , En 2016 aux Editions Verdier

Bibliographie :

Marcher droit, tourner en rond
Rien
Précis de médecine imaginaire
Ferdière, psychiatre d'Antonin Artaud
Portrait de fleuve

_________________
Et, de nouveau, elle se sentit seule en présence de sa vieille antagoniste, la vie.
La promenade au phare . Virginia Woolf .
avatar
églantine

Messages : 1628
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 51
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Emmanuel Venet

Message par églantine le Lun 16 Jan - 12:22

Marcher droit , tourner en rond


Paru aux Editions Verdier en octobre 2016 , voilà un bien curieux ouvrage dont je n'aurais eu vent sans le dynamisme de l'équipe de la librairie Lafontaine qui invite cette semaine l'auteur de ce court roman à l'occasion d'un café-littéraire . Qu'ils en soient donc remerciés.
Avant que de se tourner vers l'écriture, et probablement plus par volonté de porter un message que d'entrer au panthéon de nos classements littéraires , Emmanuel Venet exerce la psychiatrie au sein de l'hôpital Vinatier , grande institution psychiatrique dont le nom faisait encore frémir dans la région il n'y a pas si longtemps , braves gens que nous sommes .

Alors oui ce psychiatre qui semble avoir plus d'un tour dans son sac , et sait manier la plume avec une gracieuse ironie mordante , ne nous fait pas de cadeaux .A nous les normaux , les bien propres sur eux , les" lisses comme la coquille d'un oeuf ton sur ton" .

Son héros atteint du symptôme d'Asperger (nom qui sonnait plutôt barbare jusqu'à récemment )assiste aux funérailles de sa grand-mère.
Face à cette pantalonnade traditionnelle et bien pensante , le petit fils de la défunte se laisse aller à un monologue intérieur .

De là nous entrerons dans les secrets de famille , les petits arrangements pour coller aux attentes d'une vie bien comme il faut , les vérités arrangées par la conscience collective et le décalage offert par la structure mentale de cet homme atteint d'Asperger mettra en lumière tous nos travers liés à notre fonctionnement "normal" mais aussi normatés, nos vérités sinueuses et échappant à la loi cartésienne , ainsi que l'étrangeté que représente une forme de pensée "droit-fil" , essentiellement dirigée par la logique ,l'impossibilité d'apporter la nuance affective (qui implique aussi une vérité moins mathématique) inhérente à la vie sociale et stigmatisant douloureusement celui qui ne rentre pas dans les clous .

De là nous appréhenderons cette autre perception du monde, codifiée par ce que nous qualifierions , nous , les "normaux , des manies , un raisonnement différent car ouvert par d'autres portes et où la dimension relationnelle est amputée d'une partie d'elle même .

De là nous serons amenés à faire un facétieux voyage loin de nos contrées balisées .

Et de là peut-être , serons nous un peu plus enclins à agrandir notre capacité à accepter la différence : Asperger , autisme en général , bizarreries en tous genres , invalidante pour celui qui la vit au regard de notre monde encore trop souvent étriqué .

A contrario d'En attendant Bojangles , pour moi racoleur et farce gratuite ," Marcher droit , tourner en rond" , apporte un véritable regard de professionnel sur le syndrome d'Asperger , à travers une histoire pourtant pleine de piquant et d'humour cocasse . L'écriture s'oublie, simple outil manié avec efficacité , humble et belle de cette humilité , pour nous ouvrir la porte de l'altérité .
Une belle découverte . Pour aller à la rencontre de l'autre . Et de soi .


mots-clés : #pathologie


Dernière édition par églantine le Lun 16 Jan - 22:03, édité 2 fois

_________________
Et, de nouveau, elle se sentit seule en présence de sa vieille antagoniste, la vie.
La promenade au phare . Virginia Woolf .
avatar
églantine

Messages : 1628
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 51
Localisation : Savoie

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Emmanuel Venet

Message par shanidar le Lun 16 Jan - 12:36

Merci pour cette alléchante présentation, églantine.

Je pense que nous avons tous été, à un moment donné de notre vie, confronté à une personne ne réagissant pas exactement comme nous nous y attendions. Et que cela fait basculer du côté de la question : est-ce que j'ai raison, est-ce qu'il a tort ? Et d'ouvrir un champ inépuisable de réflexions !
avatar
shanidar

Messages : 1600
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Emmanuel Venet

Message par Bédoulène le Lun 16 Jan - 17:17

merci Eglantine

je vais mettre un mp à louna ça l'interessera

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3244
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Emmanuel Venet

Message par bix_229 le Lun 16 Jan - 19:12

Nombreux sont les troubles et les pathologies.
Trop rares ceux qui cherchent à les comprendre et apporter une aide compétente et active.
avatar
bix_229

Messages : 2679
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Emmanuel Venet

Message par topocl le Mer 21 Juin - 16:23

Marcher droit, tourner en rond



Cela pourrait être drôle.
A l'enterrement de sa grand mère, un homme est révulsé par tous les faux semblants et l'apologie d'une femme qui était loin d'avoir toutes les qualités qu'on lui prête (on a tous vécu cela un jour ou l'autre, je crois). Et pourtant tout le monde joue ce jeu-là. Suit une galerie de portraits familiaux au vitriol, pas légers-légers, dans un fiel logorrhéique dénué de toute empathie.
Excessif? Certes, mais on  apprend rapidement que  cet homme est  atteint, ou porteur (comment faut-il dire?) du syndrome d'Asperger, qui le prive de  toute cognition sociale, de toute compassion ou bienveillance, de toute capacité à se mettre à la place de l'autre, à faire des concessions, à comprendre d'autres modes de raisonnement que les siens.  

Au passage on découvre aussi qu'il vit dans trois obsessions : le scrabble, dont il fait nombre parties chaque jour, les catastrophes aériennes, qu'il répertorie minutieusement, et un amour de jeunesse qu'il n' a pas revu depuis le lycée, tout cela donnant lieu à des situations décrites sur le mode cocasse.

C'est très bien de vouloir faire appréhender le monde à travers les yeux de cet homme pas comme tout le monde, ce regard  décalé, pour mieux en dénoncer ses défauts et hypocrisies. C'est une bonne idée d'y mettre de l'humour et de dédramatiser.  C'est un peu dommage de transformer le récit en sketch plutôt marrant, quoique cédant souvent à la facilité, et de négliger la souffrance et l'angoisse qui accompagnent ces patients et leurs familles au quotidien . Ca donne juste l'idée que les Asperger sont des gens un peu bizarres et originaux, sans donner de vraies clés, c'est un peu court et superficiel, le sourire se crispe.

_________________
Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
Dany Laferrière
avatar
topocl

Messages : 2368
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Emmanuel Venet

Message par Bédoulène le Jeu 22 Juin - 9:40

" C'est un peu dommage de transformer le récit en sketch plutôt marrant, quoique cédant souvent à la facilité, et de négliger la souffrance et l'angoisse qui accompagnent ces patients et leurs familles au quotidien . Ca donne juste l'idée que les Asperger sont des gens un peu bizarres et originaux, sans donner de vraies clés, c'est un peu court et superficiel, le sourire se crispe."

ta vision de thérapeute t'oblige à cette conclusion mais possible qu'un autre oeil n'aurait pas relevé le manque

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3244
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Emmanuel Venet

Message par topocl le Jeu 22 Juin - 10:23

Et bien c'est justement cela qui est dommage. De ne donner qu'une vision parcellaire à ceux qui ne savent pas.

_________________
Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
Dany Laferrière
avatar
topocl

Messages : 2368
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Emmanuel Venet

Message par Bédoulène le Jeu 22 Juin - 20:56

je comprends !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3244
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Emmanuel Venet

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum