Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Abel Ferrara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Abel Ferrara Empty Abel Ferrara

Message par animal le Lun 16 Jan - 22:12

Abel Ferrara (né en 1951)

Abel Ferrara Iii1bf10

Cinéaste américain né à New York le 19 Juillet 1951, considéré comme marginal et indépendant, connu pour son passé ( ?) de cocaïnomane et alcoolique. Débute sa carrière sous le pseudonyme de Jimmy Boy L. Début de la carrière au grand jour avec The Driller Killer. Ses films les plus connus sont : Bad Lieutenant (avec Harvey Keitel), The King Of New York (avec C Walken), Nos Funérailles

thèmes récurrents : la rédemption (et la religion ou la relation à Dieu), les femmes, la dépendance...

Pourquoi la tendance "moui..." quand on parle de son oeuvre ? hypothèses de ma part : la proximité formelle (oui quand même) de son cinéma avec un cinéma d'exploitation "basique" (et puis si il a marché c'est qu'il a su être rentable)... un côté tapageur ? ses excès personnels (à Cannes par exemple... ), le côté sexy/séduction allié à des choix d'actrices à impact médiatique certain (Béatrice Dalle, Madonna, Claudia Schiffer...) ... des projets qui font peur ? son Mary a fini par se faire...

Pourquoi j'imagine mal m'en passer ? sensibilité à la part personnelle de ses films, réussite de ses mélanges, mise en valeur et justesse des personnages féminins... et de ce que les femmes peuvent représenter... les thèmes qu'il aborde en général... ses acteurs (sur l'ensemble de la filmographie c'est hallucinant si on compte les seconds rôles...)

Une vraie biographie à la place ? wikipedia.org

Filmographie :

1976 : Nine Lives of a Wet Pussy (sous le pseudonyme de Jimmy Boy L.)
1979 : Driller Killer (The Driller Killer)
1981 : L'Ange de la vengeance (Ms. 45)
1984 : New York, deux heures du matin (Fear City)
1987 : China Girl
1989 : Cat Chaser
1990 : The King of New York (King of New York)
1992 : Bad Lieutenant
1993 : Body Snatchers, l'invasion continue (Body Snatchers)
1993 : Snake Eyes (Dangerous Game)
1995 : The Addiction
1996 : Nos funérailles (The Funeral)
1997 : The Blackout
1998 : New Rose Hotel
2001 : Christmas ('R Xmas)
2005 : Mary
2007 : Go Go Tales
2008 : Chelsea Hotel (en) (Chelsea on the Rocks) (documentaire)
2009 : Napoli, Napoli, Napoli
2010 : Mulberry St. (documentaire)
2011 : 4h44 Dernier jour sur terre (4:44 - Last Day on Earth)
2014 : Welcome to New York
2014 : Pasolini
2017 : Siberia

(Sans compter quelques réalisations pour la télévision)

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9607
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Abel Ferrara Empty Re: Abel Ferrara

Message par animal le Lun 16 Jan - 22:21

J'ai repris la médiocre présentation que j'avais faite il y a quelques années et j'en ai revus de ses films et vus les "nouveaux". Il y a un changement autour de 2000, dans tout son bric à brac des choses changent, un apaisement ? une façon différente d'aborder certains thèmes peut-être (rédemption, famille, religion). Un souci, parfois l'air de rien, du détail, du coup d’œil pour la ville, des visages. Plus complexe qu'il n'y parait, pas toujours facile à suivre, ne se refusant pas un côté bancal. Agaçant potentiellement ou frustrant c'est selon... quelques sorties rentre-dedans et une image trash éclipsent parfois sa générosité et sa précision.

Pour moi c'est tout ça Abel Ferrara, des bons souvenirs, des incompréhensions, des surprises (bonnes et plus rarement moins bonnes), des films très américainement typés ? et d'autres qui sont tout ailleurs. Américain certainement ? Académique c'est moins probable.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9607
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Abel Ferrara Empty Re: Abel Ferrara

Message par animal le Lun 16 Jan - 22:45

j'ouvre le fil pour reprendre plus tard avec tristram autour de la rédemption qui fait et marteau et enclume dans son Bad Lieutenant mais hier c'est par Mary que j'ai recommencé.

Abel Ferrara 220px-12

Mary (2005)

Et tout ce que je reprendrais c'est la présentation que j'avais récupérée sur un lien aujourd'hui mort :

"Mary" est donc l’histoire de trois personnages qui se croisent et à la recherche de leur propre foi. Le personnage éponyme d’abord, Mary Palesi (jouée par Juliette Binoche), qui vient d’interpréter le rôle de Marie-Madeleine, dans un film sur la vie de Jésus intitulé « Ceci est mon sang » du réalisateur Tony Childress (Mathew Modine). Mary est tellement habitée par le personnage qu’elle vient d’interpréter qu’elle décide d’abandonner sa carrière pour se rendre à Jérusalem pour vivre cette foi nouvelle. Tony, le réalisateur, cherche à défendre son film à tout prix au nom de la liberté d’expression mais peine à défendre sa position. Enfin Ted Younger (Forest Whitaker), présentateur de télévision, anime une série d’émissions sur Jésus et, pour cette raison, cherche à contacter Tony et Mary. Lui aussi, tiraillé dans sa vie privée, cherche sa propre foi.

Ca fait une sacrée salade (avec ou sans jeu de mot ?) : images cinéma et vidéo (il aime ça ce rapport double à l'image), New-York la nuit et Jerusalem le jour. Des personnages prisonniers de leurs tourments personnels et professionnels et une femme qui s'est mise en retrait, un retrait actif et qui a l'air de s'épanouir. Ajouter au passage le film dans le film.

On peut tenter de s'attarder sur la mise en image, les apparences de la foi avec excès, incompréhensions, en passant par l'usage pratique et le refuge qui peut devenir destructeur. Sur ce dernier point on visualise les manifestants anti-film de Tony Childress... ou les victimes des attentats et affrontements entre Israéliens et Palestiniens

Derrière l'ambiance feutrée du studio de télévision et de la banquette arrière de la grosse berline qui glisse dans la nuit on découvre l'homme désorienté puis perdu, désespéré qui appelle à l'aide jusqu'à ? une scène qui rappelle Bad Lieutenant mais en plus banal et avec une conclusion peut-être différente (je n'ai pas revu les réponses d'Harvey Keitel).

Cette scène comme les passages du film dans le film font toc, mais pas que. On sort de l'effet de cinéma ou on prend la caricature comme un signe du drame. En arrière plan les images d'actualité (un homme et son petit garçon pris entre deux feux), un coin de rue à New-York, les attentats, la plus concrète violence, le plus concret malheur. Mais aussi les langues, italiens et français, des voix posées des spécialistes interviewés sur un plateau télé.

Abel Ferrara mélange les genres, les strates et surtout ne livre pas de clé visuellement simple. Le message d'Amour lui même aussi évident soit-il n'est pas simple. Sa pratique apparaît même comme un sacré bazar. La notion de vérité toute donnée aussi.

Bordélique, pas facile, à tiroirs, bizarre mais pas sans charme ni sans intérêt. Et ne pas oublier encore une fois la place particulière accordée à la femme, Marie-Madeleine écartée par ses confrères incluse.

Plein de trucs dérangeants dans ce film, ou pas assez explicites. (Compliment quand on y repense ?)

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9607
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Abel Ferrara Empty Re: Abel Ferrara

Message par Arturo le Jeu 20 Juil - 15:27

Je ne suis pas sûr d'avoir vu autre chose que Snake Eyes, jusqu'à peu et mon visionnage de China Girl (1987) :

Une visite de Roméo et Juliette dans la guerre des gangs sino-italiens, dans le NY des 80's. Attention aux coupes de cheveux ! Abel Ferrara 1390083676

Finalement, Ferrara semble plus porté sur l'action que sur les élans romantiques de nos deux tourtereaux.

Abel Ferrara Hqdefa10

L'esthétique et le rythme sont plutôt sympas. ça vaut parfois le coup de traîner sur le forum, même si le scénar m'a paru bien prévisible sur cet opus.
J'ai aussi Bad Lieutenant à voir.
Arturo
Arturo

Messages : 2703
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Abel Ferrara Empty Re: Abel Ferrara

Message par animal le Jeu 20 Juil - 19:55

Ouh ça fait un bout de temps que je l'ai vu celui-là et pas revu mais ça me donne envie ! je n'avais pas été hyper marqué mais il me reste un souvenir confus d'un pot pourri visuellement assez explosif doublé de racisme multi-directionnel. un film parfois bancal mais finalement rafraîchissant ?

Bande-annonce au passage pour la forme :



Bad Lieutenant est plus consistant, iconique en tout cas? Si on zappe Body Snatchers on doit pouvoir imaginer que ça se construit surtout à partir de King of New-York (mais Driller Killer et Ms. 45 au moins... ).

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9607
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Abel Ferrara Empty Re: Abel Ferrara

Message par Arturo le Jeu 20 Juil - 21:11

"parfois bancal, mais finalement rafraîchissant" = c'est exactement ça !
Arturo
Arturo

Messages : 2703
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Abel Ferrara Empty Re: Abel Ferrara

Message par Arturo le Mar 19 Sep - 12:35

J'ai tenté Mary hier soir (animal en parle au-dessus), et bon Dieu (c'est le cas de le dire) que ce fut rude !
En fait j'ai même piqué du nez et je n'ai pas vu la fin. Pourtant il est court, mais ce fut une purge pour moi.
Non Juliette Binoche, ce n'est pas possible. Je ne la supporte pas ! Evil or Very Mad
Elle a tourné avec des sacrés réalisateurs mais alors je me demande ce qu'ils lui trouvent. Agaçante, toujours le même jeu. Trop, c'est trop. Abel Ferrara 2441072346
Puis le film en lui-même, j'ai trouvé ça creux. Pas grand-chose à sauver.
Déception. Mais je tenterai Bad Lieutenant.
Arturo
Arturo

Messages : 2703
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Abel Ferrara Empty Re: Abel Ferrara

Message par animal le Mar 19 Sep - 12:49

héhé. pas le plus facile à voir Mary. pirat

(New Rose Hotel aussi à tenter en drôle de salade).

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9607
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Abel Ferrara Empty Re: Abel Ferrara

Message par Chamaco le Mar 19 Sep - 13:10

rien vu de Ferrara, mais il m'interesse, également, j'aime bien les gens aux parcours difficiles...
Chamaco
Chamaco

Messages : 3263
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : entre ombre et soleil

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Abel Ferrara Empty Re: Abel Ferrara

Message par animal le Mer 1 Nov - 20:54

Abel Ferrara C-user10

Fear City / New York 2h du matin (1984)

Avec Tom Berenger, Melanie Griffith, Billy Dee Williams

Dans le New York des années 80, nocturne, gris, avec plus de néons de strip clubs que de taxi jaunes éclatants Matty ancien boxeur est mi gros bras mis gérant d'agence de strip-teaseuses. Et, bien sûr amoureux de l'une d'elles...

Le thriller c'est un maniac (et écrivain) qui attaque les femmes à l'arme blanche pour les laisser à la frontière de la mort... quand les victimes se suivent, la mafia s'agace et la police pointe le bout de son nez.

Classique, affreusement classique ? Sur le papier oui, en pratique on pourrait aussi le voir comme ça et la fin plus guignolesque ne manque pas d'aller dans ce sens mais le film se situe bien dans la continuité de Ms. 45 et la femme est au centre des attentions.

Femme objet, objet de désir et beaucoup d'impuissance à faire quoi que ce soit pour empêcher un fou sanguinaire de les agresser. Aussi ce sont dans ce monde "alternatif" de magouilleurs imprégnés de violence des touches de réelle tendresse et une mélancolie pas si mal amenée et qui donne toute sa tonalité particulière à ce film qui a ce qu'il faut d'hybride pour être revu avec un certain intérêt. Autre façon de dire que le rapport à la violence n'est pas complètement vaseux.

Abel Ferrara 83205510

Musique aux accents Billy Idolesques ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9607
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Abel Ferrara Empty Re: Abel Ferrara

Message par Arturo le Jeu 2 Nov - 13:57

Cool, merci pour le retour. Cool
Arturo
Arturo

Messages : 2703
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Abel Ferrara Empty Re: Abel Ferrara

Message par Arturo le Mer 8 Nov - 21:21

ayé, j'ai vu Bad Lieutenant !
ça envoie du pâté !
Une sacrée plongée dans ce NY glauquissime. Grosse performance de l'acteur principal.
Arturo
Arturo

Messages : 2703
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Abel Ferrara Empty Re: Abel Ferrara

Message par animal le Mar 6 Nov - 21:01

Je tombe là-dessus, j'en profite :


_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9607
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Abel Ferrara Empty Re: Abel Ferrara

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum