Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Liliane Wouters

    Partagez
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 3007
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Liliane Wouters

    Message par animal le Dim 22 Jan - 21:58

    Liliane Wouters (1930 - 2016)


    Liliane Wouters, née le 5 février 1930 à Ixelles (Belgique) et morte le 28 février 2016 à Gilly, est une poétesse, auteur dramatique, traductrice, anthologiste et essayiste belge.

    Son premier recueil de poésie, La Marche forcée, paraît en 1954 en Belgique, et reçoit un bon accueil, confirmé pour les œuvres suivantes de poésie. C'est après avoir fait la connaissance d'Albert-André Lheureux et de son théâtre de l'Esprit Frappeur qu'elle occupe une place au théâtre. Son attachement à la région de Flandre, ses études sur les béguines et leurs textes mystiques, ont également retenu l'attention.
    Elle est membre de l'Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, de l'Académie européenne de poésie, et de la Koninklijke Academie voor Nederlandse Taal- en Letterkunde.
    Liliane Wouters est morte le 28 février 20166. La messe de funérailles eut lieu en l'église Saint-Lambert à Jumet-Hamendes, suivie de l'inhumation au cimetière de Ransart-Bois.

    Source : wikipedia.org

    Plus intéressant : Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique

    Bibliographie :

    La Marche forcée, poésie
    Le Bois sec, poésie
    Belles heures de Flandre, adaptation de poèmes (Poésie flamande du Moyen Âge)
    Oscarine ou les tournesols, théâtre
    Guido Gezelle, essai et adaptation de poèmes
    Le Gel, poésie
    La Porte, théâtre
    Bréviaire des Pays-Bas, adaptation de poèmes (Poésie flamande du Moyen Âge)
    Reynart le Goupil, adaptation du poème du moyen néerlandais
    Panorama de la poésie française de Belgique, anthologie
    Vies et morts de Mademoiselle Shakespeare, théâtre
    Terre d'écarts, anthologie, en collaboration avec André Miguel
    La Célestine, adaptation (d'après Fernando de Rojas), théâtre
    Le monument (un acte du spectacle collectif Le 151e), théâtre
    La mort de Cléopâtre (un acte du spectacle collectif Cléopâtre), théâtre
    Autour d'une dame de qualité, théâtre
    La salle des profs, théâtreÉditions Jacques Antoine, 1983 (rééd. Bruxelles, Éditions Labor).
    L'Aloès, poésie
    Parenthèse, poésie
    Ça rime et ça rame, anthologie pour les jeunes
    L'Équateur, théâtre
    L'Équateur, suivi de Vies et Morts de Mademoiselle Shakespeare, théâtre
    Charlotte ou la nuit mexicaine, théâtre
    Journal du scribe, poésie
    Le jour du Narval, théâtre
    La poésie francophone de Belgique, avec Alain Bosquet, anthologie (4 tomes)
    Tous les chemins conduisent à la mer, poésie
    Le Billet de Pascal, poésie
    Le siècle des femmes, avec Yves Namur, anthologie
    Changer d'écorce, poésie
    Poètes aujourd'hui : un panorama de la poésie francophone de Belgique (avec Yves Namur), anthologie
    Paysage flamand avec nonnes, mémoires
    Le Livre du Soufi, poésie
    Derniers feux sur terre
    Trois visages de l'écrit


    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 3007
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: Liliane Wouters

    Message par animal le Dim 22 Jan - 22:40



    Paysage flamand avec nonnes

    quatrième de couverture a écrit:
    « J’ai contemplé le réveil de la nature en bien d’autres lieux, certains admirables, en Bretagne, dans les landes couvertes de genêts, en Autriche, au milieu d’alpages où des dizaines de ruisseaux couraient sur la mousse, près des lacs italiens, quand le moindre souffle d’air apporte des parfums suaves. Mais, à chaque printemps, c’est à ceux de Giesland que je pense. Non qu’ils me semblent avoir été plus beaux mais quand je connus le premier, la guerre allait se terminer et je venais d’avoir quinze ans.

    Quelques mois auparavant, en 1944, début octobre, j’avais fait mon entrée à l’école normale. Les troupes alliées avaient délivré la plus grande partie de la Belgique, mes débuts à l’internat coïncidaient avec le retour de la liberté. Enfin, celle du pays. J’ignorais que la mienne serait fortement compromise, et pour longtemps. »

    Cette autobiographie légèrement romancée de l'auteur a été une belle découverte et un moment de grand plaisir pour le lecteur que je suis. Souvenir de mon escapade bruxelloise de l'année passée devenu coup de cœur et porte possible sur un monde.

    J'aime l'écriture au passé, fluide. Le classique discret merveilleusement bien écrit m'enchante et ce livre m'a donné ça. Et le retour sur les souvenirs dans ce récit adulte d'une adolescence studieuse fourmille d'intelligence et d'ironie. Une ironie douce pour les êtres qui sait se faire plus accusatrices pour des dérives institutionnelles. Un regard sensible sur une page d'histoire de l'Europe avec l'immédiate après-guerre et en filigranes des mutations durables dans la société. La construction d'une personnalité et l'élaboration d'une vocation double d'enseignante et d'écrivaine.

    Sans oublier la Belgique, plurielle, parfois déroutante (y compris pour ses habitants ?) mais profondément vivante. Ce récit est une porte sur ce pays et la biographie de l'auteur une autre porte possible sur sa culture et sur sa poésie.

    Un livre bien écrit, intelligent, malicieusement agréable qui témoigne d'une forte personnalité. Lecture parfaite, généreuse, ouverte... je ne sais pas quoi ajouter et je n'ai rien à regretter. Je suis un lecteur comblé.

    Je suis curieux aussi de découvrir plus en avant l'éditeur : espace nord


    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2517
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Liliane Wouters

    Message par Bédoulène le Lun 23 Jan - 8:49

    je note me fiant à ton ressenti Smile


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    bix_229

    Messages : 2266
    Date d'inscription : 06/12/2016
    Localisation : Lauragais

    Re: Liliane Wouters

    Message par bix_229 le Lun 23 Jan - 14:47

    C' est Maryvonne qui t' a influencé, avoue !
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 3007
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: Liliane Wouters

    Message par animal le Lun 23 Jan - 22:47

    Même pas, mais j'espère bien qu'elle aura l'occasion de lire ce livre !


    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    Nadine

    Messages : 1668
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Liliane Wouters

    Message par Nadine le Dim 5 Fév - 14:29

    Mince, rien d'elle à la médiathèque. Crotte.
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 3007
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: Liliane Wouters

    Message par animal le Dim 5 Fév - 18:14

    j'ai peur qu'elle n'envahisse pas les rayons.


    _________________
    Keep on keeping on...

    Contenu sponsorisé

    Re: Liliane Wouters

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin - 12:33