Anna Bikont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Anna Bikont

Message par Bédoulène le Mar 31 Jan - 21:36

Anna Bikont
(Née en 1954)


Anna Bikont, née le 17 juillet 1954 (62 ans) à Varsovie, psychologue de formation, est une journaliste et écrivain polonaise associée à Gazeta Wyborcza depuis la création de celle-ci en 1989.

Son livre Le Crime et le Silence (My z Jedwabnego) a remporté le Prix du Livre européen en 2011.

Anna Krystyna Bikont, née Kruczkowska, est diplômée de l'Université de Varsovie en biologie et en psychologie. Assistante à la faculté de psychologie de cette université, elle y anime dans la clandestinité pendant l'état de siège en Pologne de 1981 à 1983 le syndicat Solidarność et est l'une des responsables de l'édition de l'hebdomadaire clandestin Tygodnik Mazowsze (pl) jusqu'à la libéralisation de la presse et la création du quotidien Gazeta Wyborcza, dont elle est une des fondatrices en 1989.

Elle est la fille de la journaliste Wilhelmina Skulska-Kruczkowska (pl) et l'épouse de Piotr Bikont (pl), lui aussi militant anti-communiste du Comité de défense des ouvriers, homme de théâtre puis journaliste.

Disponible en français

Le Crime et le Silence - Jedwabne 1941, la mémoire d'un pogrom dans la Pologne aujourd'hui, Denoël, 2011 (traduction de Anna Hurwic) (ISBN 978-220-726062-3)1

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3238
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anna Bikont

Message par Bédoulène le Mar 31 Jan - 23:06


Le crime et le silence


C’est un article dans la presse qui m’a conduit à la lecture de ce livre.

« L'auteur polonais Jan GROSS s'est vu retirer sa médaille d'Ordre du mérite reçue en 1996 pour avoir publié “Les Voisins, un massacre de Juifs en Pologne”, dans lequel il décrit la complicité des Polonais dans les crimes nazis en 1941. » (le président élu en 2015 a mis la barre à droite)

J’ai choisi de lire le livre d’Anna Bikont car elle s’intéressait à l’ambiance de la ville de Jedwabne 60 ans après le crime ;  qu’elle a pendant 4 ans dressé un journal, interrogé les derniers témoins encore vivants (victimes et assassins y compris) et les descendants de ceux disparus.

Pogroms du mois de Juillet 1941
Le 5 à Wasosz
Le 7 à Radzilow
Le 10 à Jedwabne

Mais il y a eu d’autres progroms et des assassinats après la fin de la guerre.

Son journal commence en 2000. L’antisémistisme est aussi virulent, entretenu par le curé, comme à l’époque, et par le Parti Nationaliste. La journaliste est insultée car elle est d’origine Juive. Les témoins ont peur, même lorsqu’ils livrent leur vérité ils demandent l’anonymat. L’approche de la commémoration du 10 Juillet 2001 pour les 60 ans soulèvent des rejets, la participation du Maire et du Président de la Pologne sont critiqués et le conseil municipal refuse les travaux conduisant au monument pour les Juifs. Le Maire se retrouve seul à gérer et à porter les critiques.

Anna Bikont rencontrera les Juifs rescapés et/ou leurs descendants en Israël, aux USA et en Pologne et recueillera leurs souvenirs, leurs témoignages. Très rares sont les descendants qui reconnaissent les actes commis par leurs parents et un seul de Jedwabne finira par dire son regret à la journaliste.

Parallèlement à son enquête, il y aura une instruction sur cette terrible journée du 10 juillet 1941, les procès qui se sont déroulés en 1949 seront revus, exploités ainsi que de nombreux documents et le procureur donnera ses conclusions préliminaires :

« Les Allemands, a-t-il dit, doivent être considérés comme les auteurs du crime au sens large. Les exécutants ont été des habitants polonais de Jedwabne et des environs, des hommes, quarante au moins. »

Le procureur est critiqué dans ses conclusions, notamment par le très populaire hebdomadaire catholique Niedziela.

Dans son post-critum daté de 2010 Anna Bikont dit que

Si le pays a évolué,
Si le Président a donné importance aux commémorations du 10 juillet,
Si les évêques ont demandé le pardon,
Si le président de l’Institut de la mémoire nationale a exprimé sa compassion pour les citoyens polonais d’origine juive assassinés

A Jedwabne et dans de nombreux endroits l’antisémitisme est toujours aussi présent, sur la place du marché a été édifié un contre-monument pour commémorer les Polonais déportés en Sibérie (dont les Juifs ont été rendus responsables) pendant la guerre, aucun habitant ne participe à la modeste commémoration , le panneau qui indiquait le lieu du martyre a été enlevé.

Pourquoi tant de haine des Polonais chrétiens envers les Juifs ? il semble que les Polonais enviaient la situation des Juifs, plus riches, ils voulaient leurs maisons, leurs biens. Les Juifs étaient installés en Pologne depuis environ 800 ans mais comme les Polonais les traitaient en « visiteurs » ils ont trouvé que la visite était un peu longue.

Les Polonais ont du se sentir humiliés des services rendus par les Juifs ; de leur côté les Juifs n’appréciaient guerre les goyims parce qu’ils étaient pour la plupart analphabètes, ivrognes…. (les Juifs travaillaient dur)

« La graine de la haine est tombée sur un terrain bien fertilisé, soigneusement préparé pendant de longues années par le clergé. Et l’envie de s’approprier les grains et les richesses des Juifs a encore aiguisé les appétits. »

Anna Bikont a honnêtement cités les personnages qui se sont comportaient correctement avec les Juifs, voire les ont aidés ou soutenus ; elle a d’ailleurs interviewé  deux Justes parmi les Nations.

C’était une lecture éprouvante mais la démarche de la journaliste m’intéressait.


mots-clés : #historique (Pogrom)


Dernière édition par Bédoulène le Lun 22 Mai - 16:11, édité 1 fois

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3238
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anna Bikont

Message par Tristram le Mar 31 Jan - 23:44

J'ai un peu connu la Pologne d'avant Lech Wałęsa et Solidarność (rien d'ailleurs ne laissait présager ce réveil, à part l'activisme estudiantin peut-être). C'est assez simple, les Polonais haissaient tous les non-Polonais : Allemands, Russes, etc. Il faut dire que leur pays a été dépecé par les autres nations tout au long de son histoire...
avatar
Tristram

Messages : 1457
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 60
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anna Bikont

Message par Bédoulène le Mer 1 Fév - 23:45

Si tu lis le livre tu verras qu'ils haïssaient surtout les Juifs. J'ai vu pas mal de documents d'époque qui ont confirmé soit la haine, sot le désintéressement complet.

J'ai retrouvé le même sentiment que lorsque j'ai lu les massacres d'Adana en Turquie, les Arméniens étaient aussi haïs et enviés que les Juifs en Pologne.

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3238
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anna Bikont

Message par Tristram le Mer 1 Fév - 23:59

Sans aucun doute. Je crois que l'une des clés fondamentales du comportement social est le mécanisme du bouc émissaire (mes lectures de René Girard ont été éclairantes à ce niveau), procédé qui explique assez bien pourquoi on a toujours fait bloc contre une minorité (plus pratique pour en faire une victime) : Juifs, Roms, ce qui se trouve bien désigné à portée... J'ai commencé à observer ça dans les petites classes à l'école... Apparemment, ça marche à tous les coups...
avatar
Tristram

Messages : 1457
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 60
Localisation : Guyane

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anna Bikont

Message par Bédoulène le Jeu 2 Fév - 21:28

je suis d'accord Tristram. et pour l'école cela se passe dans les petites classes et aussi au collège, lycée

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3238
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anna Bikont

Message par faustine le Ven 17 Fév - 17:15

Bédoulène tu as bien résumé .

Tu as raison de conseiller à Tristram de lire le livre , car les polonais en veulent principalement et seulement qu' aux juifs.Ils les enviaient .Mais le polonais préfère boire que de travailler. Beaucoup de gueule mais rien d'autre.
ce livre est intéressant, émouvant .Mais cela fait peur car dans les années 2000, antisémitisme est encore fort présent.
je savais qu'il y avait eu un pogrom en Pologne mais grâce à ce témoignage, j’ai vu l'ampleur du massacre, de l’horreur.
et ce qui me révolte et cela m'a toujours révolté, comme du temps des mousquetaires , c'est l'attitude de l’église.C'est honteux.
Je peux me tromper, mais il me semble que le Pape Jean-Paul 2 avait demandé pardon aux juifs.


Jan Gross avait raison en disant que c'était les polonais responsables du massacre.Pourquoi lui avoir retiré sa médaille?
avatar
faustine

Messages : 185
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 58
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anna Bikont

Message par Bédoulène le Ven 17 Fév - 19:00

retrait de médaille parce que le gouvernement a mis la barre à droite extrême !

oui l'église comme dans beaucoup de conflits a péché, mais il est dit que des moines de Varsovie avaient souhaité nettoyer le cimetière Juif de Jedwabné avec les jeunes de la ville mais ils ont refusé.

merci Faustine.


_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3238
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anna Bikont

Message par faustine le Ven 17 Fév - 19:56

ok merci pour Jan Gross.


bien sûr il ne faut pas mettre tous les ordres religieux dans le même sac.D'ailleurs dans le livre, on parle de certains curés qui incitaient la population à rester calme et de ne pas suivre les propos antisémites.
j'admire Anna Bikont qui malgré les menaces etc.. a poursuivit son travail , avec patience et persévérance.
avatar
faustine

Messages : 185
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 58
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anna Bikont

Message par Bédoulène le Sam 18 Fév - 8:11

pour les moines c'était lors de l'inauguration donc 60 ans après et l'esprit des gens de Jedwabne était aussi antisémite comme tu l'as remarqué

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 3238
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 72
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anna Bikont

Message par faustine le Sam 18 Fév - 9:16

oui oui j'ai remarqué que les gens de Jedwabne sont toujours antisémites , raison pour laquelle je dit que cela fait peur.

cela doit faire réfléchir surtout avec la montée de l’extrême droite en Europe.
un fait certain , j’ai apprécié la lecture du livre, cela m' a marqué, enrichi car j’ai appris et/ou approfondi
avatar
faustine

Messages : 185
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 58
Localisation : Belgique

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Anna Bikont

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Documents et essais :: Histoire et témoignages

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum