Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par topocl le Ven 17 Fév - 8:34

@ArenSor a écrit:



C'était tout de même plus sympa que les tunnels de pub qui nous abrutissent aujourd'hui...

Ca devait moins rapporter, aussi.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6240
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par topocl le Dim 19 Fév - 14:02

@shanidar a écrit:Je ne sais pas vous mais moi j'aime beaucoup prendre le train...

et quand tu prends le train, shanidar (ou quelqu'un d'autre), t'arrive-t'il de faire la conversation avec tes voisins comme on le voit si souvent dans les romans? et, mieux, d'avoir des conversations qui vont au delà des banalités?

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6240
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 59
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par shanidar le Dim 19 Fév - 17:03

Je me souviens d'avoir rencontré un homme d'une cinquantaine d'années, qui, pour je ne sais quelles raisons, m'a entretenue pendant un trajet rouen-paris (une heure environ) de recherches pétrolières dans un obscur pays d'Afrique (du moins un pays dont le nom m'a échappé) et que j'ai eu un mal fou à comprendre, cuvant une cuite carabinée en cherchant à la masquer derrière mon livre. L'homme n'a pas semblé deviner que mon visage verdâtre et mes yeux chassieux n'étaient pas ma physionomie ordinaire et que mes réponses du bout des lèvres pour cause d'haleine chargée étaient bien inférieures à ce que j'aurai pu éructer en d'autres temps !

Je me souviens aussi d'avoir beaucoup fantasmé sur d'improbables rencontres amoureuses à bord de train, qui ne se sont jamais réalisées.

Je me souviens d'avoir taxé un jeune homme d'une cigarette (à l'époque on pouvait fumer dans les train) et d'avoir eu entre les mains une gitane sans filtre et de l'avoir courageusement fumée jusqu'au bout.

Je me souviens d'une vieille dame très bien habillée et parlant un langage châtié défendant une romanichelle qu'un contrôleur voulait verbaliser en m'affirmant qu'on ne pouvait pas laisser ainsi une femme avec un bébé dans la détresse ; puis se lançant dans une radiographie de notre société pour achever son monologue sur le suicide, cette forme ultime de découragement, ah oui hélas ! (c'était un long voyage Nantes-Lyon) Et je vous passe les détails sur l'étrange attitude des hirondelles qui s'amusent à voler à quelques centimètres au-dessus des chats pour les narguer, comportement que j'avais eu également l'heur de noter depuis mon arrivée à la campagne. Voyage épuisant.

A vous ?
shanidar
shanidar

Messages : 1592
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par bix_229 le Dim 19 Fév - 18:44

Mon histoire de train.


On a tous connu une journée parfaite, une nuit, une heure...

A cette époque, je voyageais souvent en train entre Toulouse et Nimes.
A cette époque aussi, les viticulteurs manifestaient souvent pour faire
entendre leurs revendications.
C'était parfois agité ou violent, mais ce n'était pas triste.
On était en mars, et ce jour-là, parti à 17 h, je suis arrivé à Nimes à 8 h
du matin à cause d'une de ces manifestations.
A partir de Sète, le train a commencé à ralentir. Par les fenètres, on voyait des feux allumés par les viticulteurs. Eux étaient invisibles.
Par contre, il y avait des groupes de CRS. Le grand jeu...
Toujours au ralenti, on est arrivés à Frontignan à 2O h 15 et là, on s'arrète et on attend. On attend longtemps.
Des voyageurs descendent du train pour essayer de s'informer.
Les nouvelles sont mauvaises : les voies ont été coupées en aval de
Frontignan et je remarque les réactions hostiles des voyageurs.
Au bout de deux heures d'attente, coup de chance : je rencontre un automobiliste qui nous propose à deux autres personnes et à moi, de
nous emmener jusqu'à Montpellier.
Je saute sur l'occasion et commence alors un rallye à travers des petites
routes pour éviter les barrages routiers.
On s'arrete un moment devant un passage à niveau fermé. La nuit est
claire et on voit nettement les feux allumés ici et là.
C'est impressionnant, un peu inquiétant mais beau.
J'entends un des voyageurs murmurer mi songeur mi admiratif :
"Vous vous rendez compte comment ça serait si c'était la révolution !"
A Montpellier, j'apprends très vite que les trains en direction de Nimes sont
partis et que le prochain était fixé à 4 h du matin. Si tout allait bien.
La gare est pleine de voyageurs et les quais aussi. Et la discussion va bon train entre eux et les employés de la SNCF.
J'entre dans la salle d'attente et je fais tout de suite la connaissance
d'une jeune femme brune de 23 ans, plutot jolie.
Et dans ce lieu de passage un peu sinistré et où tout le monde avait l'air soucieux, je tombais sur la seule personne qui semblait glisser avec aisance au milieu du désordre ambiant.
J'ai appris qu'elle était musicienne dans l'orchestre du fils de Manitas de Plata le guitariste gitan, et qu'ils étaient en tournée dans la région.
Ce qui m'a frappé immédiatement, c'est sa gentillesse et sa bonne humeur.
Elle me dit qu'elle avait l'habitude d'aider les gens dans la peine et sans les
juger.
Je l'ai vue sourire à une gosse qui est venue instinctivement vers elle en
souriant à son tour et qui s'est jetée dans ses bras. Elle l'a gardée un moment ainsi et c'était bien.
Plus tard elle est allée patiemment réconforter des vieilles dames un peu inquiètes.
De temps en temps elle me demandait si je n'avais pas froid et si j'étais
bien.
Elle m'a dit qu'à cause des tournées elle n'avait pas dormi depuis plusieurs nuits, mais elle n'en montrait rien.
Comme on avait de longues heures à attendre devant nous, d'un commun accord, nous sommes allés nous balader dans les rues de la ville endormie.
Elle courait en riant au milieu des poubelles en esquissant des pas de danse. Je crois bien qu'elle en a meme renversé une.
J'étais ravi, avec quand meme un peu la crainte de finir la nuit au commissariat !
Il faisait doux et cette promenade nocturne dans la ville en sommeil
nous donnait l'impression d'etre libres.
Dans son euphorie, elle me suggéra meme d'aller éveiller les gens pour leur faire
partager notre humeur...
De retour dans la salle d'attente, tout le monde dormait et nous nous sommes assis par terre, serrés l'un contre l'autre.
Elle m'a raconté alors des histoires qu'elle disait à son père quand elle était
enfant. Et elle était la première à en rire.
C'était drole de la voir s'exprimer avec autant de liberté et de gaité sans
trace de cabotinage. Et je me sentais en accord avec cet état d'esprit.
Vers 6 h du matin, on est repartis comme des chiens fous nous dégourdir les jambes dans les rues de la ville, mais les gens commencaient à s'éveiller et à sortir dans les rues.
Et du coup on a raté un train qui montait sur Paris en passant par Nimes.
Finalement est arrivé mon train, celui qui était resté immobilisé plusieurs heures à Frontignan. Et je suis monté.
Ainsi s'achevait cette nuit magnétique et intense.
On s'est quittés brusquement, comme arrrachés à un reve.
Je me suis dit après coup, que la beauté et la perfection de cette nuit tenaient précisément au fait qu'elle elle était brève et n'aurait pas de lendemain.
Qu'elle n'avait eu d'autre finalité que l'accomplissement du moment.
Que l'intensité, la magie de la vie sont liés à de tels moments, et qu'il faut
savoir les saisir.

Récupéré
bix_229
bix_229

Messages : 9386
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par animal le Lun 20 Fév - 12:56

les conversations dans le train ça doit être comme les lettres d'amour dans les camions de la poste... What a Face

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9420
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par shanidar le Lun 20 Fév - 13:07

Belle histoire bix ! (et je remarque qu'il y a ceux qui fument des gitanes et d'autres qui les rencontrent !).

C'est une citation personnelle animal ?
shanidar
shanidar

Messages : 1592
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par animal le Lun 20 Fév - 18:50

observation personnelle. à part boulot avec des collègues quand c'est du déplacement professionnel en troupeau, une fois j'ai dû parler bouquin un petit peu ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 9420
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 38
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur http://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par ArenSor le Mar 21 Fév - 19:53

Belle aventure Bix que j'aurais bien aimé vivre Smile Les miennes sont moins attirantes. Je me souviens, lorsque j'étais bidasse, des rats pullulant la nuit, gare du nord à Paris Twisted Evil
ArenSor
ArenSor

Messages : 1798
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par shanidar le Mar 21 Fév - 21:14

Vu les bestiaux croisés le long du RER B en direction de Charles de Gaulle il n'y a pas si longtemps, je ne suis pas sûre que les choses s'arrangent !! Shocked
shanidar
shanidar

Messages : 1592
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par Mordicus le Sam 25 Fév - 9:48


(C'est une belle histoire)
Mordicus
Mordicus

Messages : 858
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Myocarde

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par shanidar le Lun 27 Fév - 15:25

Steve Reich (né en 1936)

En 1988, il compose Different Trains pour quatuor à cordes et bande magnétique.

Steve Reich explique que cette composition est directement issue de son expérience d'enfant dont les parents se séparent alors qu'il a un an, l'un allant vivre à Los Angeles et l'autre restant à New York. Du coup, l'enfant est amené à prendre régulièrement le train de 1939 à 1942 pour aller de l'un à l'autre en compagnie de sa gouvernante. Ces voyages sont pour lui 'excitant' et 'romantique' mais à l'âge adulte, il ne peut s'empêcher de faire le rapprochement entre ses trajets d'enfant et ceux des Juifs qui en Europe prennent aussi des trains mais pour la mort. Il décide donc de mélanger les deux niveaux d'évocations en ajoutant à sa composition musicale des enregistrements de sa gouvernante se souvenant de ses voyages, d'un porteur de bagages travaillant sur la ligne New York - Los Angeles, ainsi que des témoignages de survivants de la Shoah (tous de son âge et vivant désormais aux Etats-Unis) et enfin des sons de trains des années 30 et 40.

Steve Reich - Different trains - Partie 2 : Europe - During the war - Kronos Quartet

shanidar
shanidar

Messages : 1592
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par Bédoulène le Lun 27 Fév - 16:54

c'est lancinant !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 11735
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par Bédoulène le Lun 27 Fév - 17:06

je viens de lire l'aventure passionnante de Bix !

moi les retards en train étaient moins longs, mais variés ; beaucoup de manifs aussi que j' acceptais de bon coeur (me rappelant les miennes) des problèmes à la loco dont la remplaçante était à la gare prochaine et par 2 fois une dame dont le panier exhalait des odeurs fortes de "fromages de chèvres" .

En principe nous nous retrouvions à plusieurs, voyageant souvent ensemble : des habitués !


Dernière édition par Bédoulène le Lun 27 Fév - 17:18, édité 1 fois

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 11735
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par shanidar le Lun 27 Fév - 17:12

@Bédoulène a écrit:c'est lancinant !

Steve Reich est l'un des pionniers de la musique minimaliste, utilisant la répétition pour former des boucles temporelles (comme s'il n'y avait jamais ni début ni fin mais éternel recommencement) et l'incrustation de matériaux sonores de la vie quotidienne (sorte de cut up). On retrouve ces formules dans la musique électronique qui s'est largement inspirée de Reich, Glass et consorts...
shanidar
shanidar

Messages : 1592
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par shanidar le Mar 2 Mai - 18:38

Hop hop hop ! J'ajoute un lien vers le fil de Paula Hawkins :

La Fille du train

quelqu'un a vu le film ??
shanidar
shanidar

Messages : 1592
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par ArenSor le Mar 2 Mai - 19:12

@shanidar a écrit:Steve Reich (né en 1936)

En 1988, il compose Different Trains pour quatuor à cordes et bande magnétique.

Steve Reich explique que cette composition est directement issue de son expérience d'enfant dont les parents se séparent alors qu'il a un an, l'un allant vivre à Los Angeles et l'autre restant à New York. Du coup, l'enfant est amené à prendre régulièrement le train de 1939 à 1942 pour aller de l'un à l'autre en compagnie de sa gouvernante. Ces voyages sont pour lui 'excitant' et 'romantique' mais à l'âge adulte, il ne peut s'empêcher de faire le rapprochement entre ses trajets d'enfant et ceux des Juifs qui en Europe prennent aussi des trains mais pour la mort. Il décide donc de mélanger les deux niveaux d'évocations en ajoutant à sa composition musicale des enregistrements de sa gouvernante se souvenant de ses voyages, d'un porteur de bagages travaillant sur la ligne New York - Los Angeles, ainsi que des témoignages de survivants de la Shoah (tous de son âge et vivant désormais aux Etats-Unis) et enfin des sons de trains des années 30 et 40.

Ca m'avait échappé. J'aime beaucoup Steve Reich Smile
ArenSor
ArenSor

Messages : 1798
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par Barcarole le Mar 13 Juin - 17:26



Un petit coucou à vous, je pars en "voyage" ! I love you
J'espère qu'il durera toujours !
Belles pensées à vous tous.

Barcarole
Barcarole

Messages : 2973
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 63
Localisation : Tours

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par Nadine le Dim 18 Juin - 12:56

Cela me rappelle le morceau de Divine Comedy, "Europe by train", ce fil..



J'aime beaucoup Steve Reich aussi...
Bix ton histoire est chouette, merci pour le partage. Merci aussi à Shanidar.

J'en ai une aussi, sur un trajet Blois/Toulouse. Dans un compartiment, j'étais aussi embusquée derrière un livre. Nous étions trois. Un homme habillé de manière assez classique, et une femme habillée en gothique. Un retard annoncé nous a fait échanger. Il était médecin, elle, la plus prolixe, nous a expliqué qu'elle rejoignait sa fille à Toulouse pour lui apprendre le tatouage. Elle a, sur ce, relevé sa jupe noire pour nous montrer son mollet gauche tatoué d'une grosse croix : elle l'avait faite le mois précédent pour s'assurer qu'elle n'avait pas perdu la main, en vue de son passage de savoir faire. C'était interloquent. Une page blanche que son corps, donc.Abnégation maternelle Very Happy  C'était pas très joli, mais nous avons avec plaisir entretenu le sujet, elle a expliqué comment elle faisait, plusieures petites aiguilles très fines, resserrées par un fil au niveau du chas afin d'en faire un micro pinceau rigide à plusieurs pointes serrées, de l'alcool, de l'encre de chine de bonne qualité, et de la patience.

Je n'ai jamais particulièrement aimé les tatouages, sans pour autant en être dégoutée, mais cet échange entre nous, si différents, a laissé des échos suffisants pour qu'un mois plus tard je me tatoue, un soir où le coeur gros , mon amoureux une fois de plus était désagréable .

Patiemment j'ai tatoué la marque qui ornait ma caisse à chemins de fer que ma formation en taille de pierre nécessitait. (j'étais à l'Afpa de Blois en formation taille de pierre gros oeuvre, une lubie magnifique.) j'avais imaginé cette marque comme signature à la façon des tâcherons qui au moyen âge marquaient les pierres qu'ils taillaient afin d'être payés justement.

Cette soirée où mon coeur était marri d'aimer un garçon si manifestement peu généreux m'a donné envie de poser sur mon pied un petit stigmate en forme de T, comme la Taille de pierre, le Tâcheron, Thomas le vilain, et Toulouse que j'avais quitté pour apprendre ce beau métier, pour mêler en ce signe mon passé mon présent, et mon avenir que j'espérais plus fort et plus heureux. En le tatouant je me faisais promesse de ne jamais regretter cet amour, je marquais le never more encore à faire mais amorcé par cette formation qui me donnait des joies intenses.
Je ne regrette pas trop l'avoir fait : il est petit.
Il est souvent dissimulé. Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Dscn1513


Dernière édition par Nadine le Dim 18 Juin - 17:20, édité 1 fois
Nadine
Nadine

Messages : 3323
Date d'inscription : 02/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par bix_229 le Dim 18 Juin - 16:41

Merci Nadine !
Ces rencontres inopinées étaient en effet la source de discussions spontanées, d' affinités
provisoires mais chaleureuses, de sympathies immédiates.
Provoquées justement par le hasard et l' impunité de la parenthèse voyageuse.
Dans notre société verrouillée, on manque ainsi de bouées, de moments de libération de la
parole et du geste.

Il y a eu des moments comme ça il y a peu.
Je pense à ces rassemblements immédiats sur les places publiques après l' attentat contre Charlie
Hebdo.
Avec à la clé l' émotion, la solidarité, la compassion.
La joie commune avec la peine et la grande tristesse.
Ou à Nuits debout.

Il faut des moments comme ceux-là pour tenter de sortir d' une léthargie mortifère et fatale.
bix_229
bix_229

Messages : 9386
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par Arturo le Dim 18 Juin - 17:07

Chacun sur son smartphone. A la limite un petit selfie ? Shocked
Le problème étant qu'à force de ne plus se parler naturellement dans la "rue", au mieux on passe pour un illuminé, au pire un agresseur, lorsqu'on parle à un(e) inconnu(e).
Arturo
Arturo

Messages : 2650
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 33
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Le train-train quotidien... peut en cacher un autre - Page 3 Empty Re: Le train-train quotidien... peut en cacher un autre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions autour des livres :: Lecture comparée, lecture croisée

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum