Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% La webcam Logitech C920s HD Pro, Full HD 1080p/30ips
59.91 € 99.99 €
Voir le deal

Marguerite Yourcenar

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par Tristram Lun 15 Mar - 10:52

Elle dit que l'avortement est un acte grave, dont la gravité n'est pas toujours perçue (par certaines femmes donc).

En fait, entendre beaucoup de mes avis de vieux dans la bouche d'une dame âgée m'a fait me demander si ce n'était pas du conservatisme réactionnaire (dû au vieillissement)...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13178
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 65
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par Bédoulène Lun 15 Mar - 18:07

oui c'était à penser Tristram

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17770
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par Aventin Lun 15 Mar - 18:54

@Tristram a écrit:Elle dit que l'avortement est un acte grave, dont la gravité n'est pas toujours perçue (par certaines femmes donc).

En fait, entendre beaucoup de mes avis de vieux dans la bouche d'une dame âgée m'a fait me demander si ce n'était pas du conservatisme réactionnaire (dû au vieillissement)...
Jeunisme et pensée...drunken ...Pourquoi quelque chose serait mieux considéré ou pensé parce que c'est aujourd'hui, sinon par mode, prêt-à-porter, surenchère, ultimate brand new, dernier cri & tutti quanti...?
Moi je suis tout à l'opposé certain que je ne pense ni ne considère la chasse au renne au propulseur aussi bien que ne le faisait Cro-Magnon  scratch .
Pour juger le monde, il faut le voir de loin et l'avoir beaucoup vu de près
Disait le bon François de La Rochefoucauld, ce qui, on en conviendra, peut prendre un certain temps.


Trève de plaisanterie, Marguerite Yourcenar démontre amplement, dans ses écrits comme dans ses paroles, une indépendance de pensée totale, non racoleuse vis-à-vis de son temps ni de son lieu.

De surcroît elle prend le temps d'argumenter, de justifier, de construire, ne recherche pas la petite phrase, l'effet.
Elle évite (elle les fuit) toutes les récupérations -et elles furent nombreuses- dans lesquelles l'on chercha à l'enfermer, j'allais écrire à l'interner (féminisme, milieux universitaires, gays, milieux intellectuels et médiatiques, etc.).

Un peu circonspecte ou pessimiste certes, mais comment lui donner tort lorsqu'elle évoque la chute potentielle d'un monde globalisé, ce qui sera autrement plus déflagrant que la chute de l'Empire Romain ou de la Dynastie Ming, qui elles-mêmes étaient des ébranlements fondamentaux cela va sans dire, mais, quelque part, circonscris, ce qui ne sera plus le cas à notre époque ?
Aventin
Aventin

Messages : 1862
Date d'inscription : 10/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par Tristram Lun 15 Mar - 20:57

Reste quand même le doute d'une certaine fermeture d'esprit avec l'âge, du radotage, de l'aigrissement, du c'était mieux avant (c'est cette jeune peste de Zoé qui me souffle ça)...
Sinon je n'ai pas de doute particulier sur la santé intellectuelle de Yourcenar ; c'est juste que si cette analyse qui remonte à une quarantaine d'années est exacte, alors c'est un peu ballot d'avoir perdu tant de temps.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13178
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 65
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par Tristram Ven 30 Avr - 15:20

Le Coup de Grâce

Marguerite Yourcenar - Page 5 Le_cou10

Bref roman qui met en scène, dans la veine de Fabrice del Dongo et Angelo Pardi, romantique anti-héros lucide, intransigeant, désintéressé, "noble", le jeune Éric von Lhomond, par ailleurs narrateur, qui se voit en « aventurier » tandis qu’il participait comme officier à la lutte antibolchevique en Estonie et en Courlande, guerre civile balte en marge de la Première Guerre mondiale.
« La cruauté est un luxe d’oisifs, comme les drogues et les chemises de soie. En fait d’amour aussi, je suis partisan de la perfection simple. »
Il tient un château, celui de leur enfance, avec son ami Conrad de Reval et sa sœur, Sophie. Histoire d’amour et de haine, passion, tragédie que les circonstances provoquent.
« On parle toujours comme si les tragédies se passaient dans le vide : elles sont pourtant conditionnées par leur décor. »
Ménageant l’ambiguïté de la situation ainsi que l’équivoque homoérotique dans cette variation sur le triangle amoureux, Marguerite Yourcenar fait admirablement jouer le ressort du suspense, dans un style superbe qui m’a fait penser à Gracq.
« Je ne suis pas fat : c’est assez facile à un homme qui méprise les femmes, et qui, comme pour se confirmer dans l’opinion qu’il a d’elles, a choisi de ne fréquenter que les pires. Tout me prédisposait à me méprendre sur Sophie, et d’autant plus que sa voix douce et rude, ses cheveux tondus, ses petites blouses, ses gros souliers toujours encroûtés de boue faisaient d’elle à mes yeux le frère de son frère. J’y fus trompé, puis je reconnus mon erreur, jusqu’au jour enfin où je découvris dans cette même erreur la seule part de vérité substantielle à quoi j’ai mordu de ma vie. En attendant, et brochant sur le tout, j’avais pour Sophie la camaraderie facile qu’un homme a pour les garçons quand il ne les aime pas. Cette position si fausse était d’autant plus dangereuse que Sophie, née la même semaine que moi, vouée aux mêmes astres, était loin d’être ma cadette, mais mon aînée en malheur. »
La préface (comme souvent, il est préférable de la lire en postface), ces précisions de l’auteure, éclaire et met en valeur l'ouvrage (tiré de faits réels).
« Une fois admise, néanmoins, cette convention initiale [le « biais du récit à la première personne », forcément artificiel], il dépend de l’auteur d’un récit de ce genre d’y mettre tout un être avec ses qualités et ses défauts exprimés par ses propres tics de langage, ses jugements justes ou faux, et les préjugés qu’il ne sait pas qu’il a, ses mensonges qui avouent ou ses aveux qui sont des mensonges, ses réticences, et même ses oublis. »
Écrit en 1938, ce drame résonne particulièrement dans son contexte tant historique qu’autobiographique.

\Mots-clés : #amour #mort #premiereguerre

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13178
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 65
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par animal Ven 30 Avr - 19:43

Adapté au cinéma non ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 12448
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 40
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par Tristram Ven 30 Avr - 19:57

Je crois bien (pas vu).

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13178
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 65
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par animal Ven 30 Avr - 19:59

ah ça me revient, Volker Schlöndorff ! ça pourrait être une idée de lire le livre (et revoir le film).

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 12448
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 40
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par Tristram Ven 30 Avr - 19:59

Ça pourrait même être une bonne idée !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13178
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 65
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par Bédoulène Ven 30 Avr - 23:26

merci Tristram, j'y reviendrai à l'auteure

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17770
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par Tristram Sam 26 Juin - 13:32

Fleuve profond, sombre rivière. Les Negro Spirituals, commentaires et traductions

Marguerite Yourcenar - Page 5 Fleuve10


La première partie de cet ouvrage paru en 1966 retrace brièvement l’histoire de l’esclavage, surtout nord-américain, avec une vision pessimiste et juste de l’avenir.
« Note de 1974 – A l'époque où j'écrivais ces lignes, il y a déjà plus de dix ans, ces prévisions semblaient presque excessivement sombres. Elles n'ont été que trop justifiées au cours des années qui ont suivi. L'assassinat de Martin Luther King, les révoltes des ghettos, l'apathie du gouvernement fédéral et de l'opinion publique en ce qui concerne la mise à exécution des lois scolaires et la résistance obstinée du Sud à celles-ci, l'accroissement du racisme et du chauvinisme noirs, inévitables certes, mais néfastes comme tous les chauvinismes et comme tous les racismes, ont rendu la réconciliation des deux races plus ardue, sinon impossible, dans le prochain avenir. L'avenir éloigné ne promet peut-être pas mieux. »
Puis il s'agit plus particulièrement des Negro Spirituals, « ces poèmes spirituels, qui sont la dernière en date et l'une des plus hautes réussites de la poésie sacrée. » Leurs origines sont dans la Bible, le catholicisme et le protestantisme (voire l’islamisme), mais aussi une « négritude » d'où ressurgissent les « vieilles réminiscences des initiations indigènes », « les sacrifices sanglants », « les épreuves rituelles et les précautions apotropaïques des primitifs de tout temps » avec un « sens du sacré et du mythique encore intact ».
« À les regarder en gros, les textes du Negro Spiritual semblent en effet sortis du vieux magasin de métaphores et de formules du cantique protestant. Mais le miracle est justement que la poésie ornée et oratoire des hymnes wesleyens et méthodistes du XVIIIe siècle, ou au contraire le piétisme emphatique et plat de tel cantique de date plus récente, aient abouti dans la bouche du Noir à ces merveilles lyriques et dramatiques, à ces poèmes dont la piété enjouée ou pathétique retrouve, à des siècles de distance, quelque chose de l'émotion nue de Villon ou de la tendresse de la poésie franciscaine. Paradoxalement, c'est le primitivisme du nègre nouvellement converti, son instinct du rythme, son sens profond du sacré apporté de l'Afrique noire, qui l'a mis à même de retraduire le drame chrétien avec une ferveur de pieux paysan du Moyen Age ou de catéchumène du temps des catacombes. »
Marguerite Yourcenar utilise le terme d’aframéricain pour afro-américain, néologisme qui n’a guère survécu, ce que je trouve dommage.
La seconde partie est constituée de traductions de Negro Spirituals.
« C'est l' train d' l'Évangile qu'entre en gare,
La terre tremble à chaque tour d'essieu,
L' même prix pour tous, pas d' place à part,
V'là l'engin qui conduit aux cieux !

Montez tous, pas d'hésitation !
Dans c' train-là, plus d' ségrégation !
Le ciel à la prochaine station ! »

« Ya-t-il ici quéqu'un qu'aime mon Jésus ?
Ya-t-il ici quéqu'un qu'aime le Bon Dieu ?
J' veux savoir, j' veux savoir !
Est-ce que t'aimes mon Dieu ?

J' suis heureux quand j'aime mon Jésus,
J' suis heureux quand j'aime le Bon Dieu !

J' veux chanter quand j'aime mon Jésus,
J' veux chanter quand j'aime le Bon Dieu.
J'aime autrui quand j'aime mon Jésus,
J'aime mes frères quand j'aime le Bon Dieu...

Dit' z-aux montagnes qu' vous aimez Jésus,
Dit' z-aux montagnes qu' vous aimez l' Bon Dieu !
Dit' z-aux vallées qu' vous aimez Jésus,
Dit' z-aux vallées qu' vous aimez l' Bon Dieu !

J' veux savoir, j' veux savoir,
Est-ce que t'aimes mon Dieu ? »

« Oh, c'tte vieille arche, elle prend la mer,
Et j' m'en vais d'ssus dans mon pays !
Oh, mon pays !

R'gardez c'tte sœur si bien vêtue,
Elle ne pense pas au bon Jésus !
Oh, mon pays !

Regardez ce frère qu'a l'air si gai,
Il ne pense pas qu' la Mort fait l' guet !
Oh, mon pays !

R'gardez c'tte sœur qui traîne le pied,
Elle va se faire laisser su' l' quai !
Oh, mon pays !

C'tte vieille arche, elle tangue, elle prend l'eau,
Elle arrivera quand même là-haut...
Oh, mon pays ! »

« J' m'en vas grimper à l'échelle de Jacob,

Et ma p'tite âme va s' mettre à briller,
Ma p'tite âme va s' mettre à briller... »

« J' m'en vais à moi tout seul traverser l'océan,
A moi tout seul,
A moi tout seul,
Avec l'amour pour barque et pour voile un linceul.

Quand mon Maît' m'appelle, il faut qu' j'aille... »

« Oh, flanquez-moi
Dans l' champ d' navets...
Ça m'est égal,
Dans l' champ d' navets,
Hors d' la maison,
Dans l' champ d' navets,
Avec Papa,
Dans l' champ d' navets,
Avec Maman,
Dans l' champ d' navets,
Tous on y va,
Dans l' champ d' navets,
Mais mon esprit,
Dans l' champ d' navets,
N'y restera pas,
Dans l' champ d' navets,
J'irai chez Dieu,
Dans l' champ d' navets,
Je n'ai pas peur,
D' vot' champ d' navets,
Oh, flanquez-moi
Dans l' champ d' navets. »

« Dans la vallée, l'Esprit de Dieu
Cria : "Zéchiel, écoute un peu !"
Zéchiel vit le val plein d'ossements,
Plein d'ossements tout secs et tout blancs.

Ossements tout secs, au point du jour,
J' vous recueillerai avec amour,
J' vous ramasserai, j' vous rejoindrai,
Et tout debout vous vous tiendrez !
Vieux os qui sont mes propres os,
Vous r'luirez tout neufs et tout beaux !
[…]
Quéqu' z-uns d' ces os sont à mon père ;
I' se lèveront d' dessous la terre.
Quéqu' z-uns d' ces os sont à ma mère,
I' sortiront d' dedans l' cimetière,
Et quéqu' z-uns de ces pauv' vieux os
Sont ceux d' mes jambes et ceux d' mon dos.
[…]
Ya d' ces os qui m'ont fait bien rire,
Sitôt qu'i' s' mettent à tressaillir,
Sitôt qu'i' s' mettent à gambader !
Mais yen a qui m'ont fait pleurer,
Car quéqu' z-uns de ces pauv' vieux os
Sont ceux d' mes jambes et ceux d' mon dos. »


« L' bébé r'monte au ciel
D'où qu'il était venu...
L' bébé r'monte au ciel
D'où qu'il était venu...
P'tits pieds sur l'échelle de Jacob !
J' voudrais bien y grimper aussi...
Ah, Seigneur, l'échelle de Jacob...
Ah, Seigneur, l'échelle de Jacob... »

\Mots-clés : #esclavage #poésie

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13178
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 65
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par bix_229 Sam 26 Juin - 15:24

Chanté, c'est beaucoup mieux.
Je ne suis pas certain que cette dame ait compris ce dont elle traite Marguerite Yourcenar - Page 5 3933839410 .
Encore heureux qu'elle n'ait pas parlé du blues... Marguerite Yourcenar - Page 5 2441072346
bix_229
bix_229

Messages : 14835
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par Tristram Sam 26 Juin - 17:22

Bix a écrit:Je ne suis pas certain que cette dame ait compris ce dont elle traite Marguerite Yourcenar - Page 5 3933839410 .
Mais encore ?!

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13178
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 65
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par bix_229 Sam 26 Juin - 17:51

@Tristram a écrit:
Bix a écrit:Je ne suis pas certain que cette dame ait compris ce dont elle traite Marguerite Yourcenar - Page 5 3933839410 .
Mais encore ?!
Je n'ai pas lu le livre mais écouté à la radio une émission d'elle sur le sujet.
Je l'ai trouvée pédante et pesante. Mais c'est évidemment subjectif.
Je préfère lire Baldwin ou Leroy Jones.
bix_229
bix_229

Messages : 14835
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par Tristram Sam 26 Juin - 18:17

Ou peut-être encore la lire afin d'apprécier ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13178
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 65
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par Dreep Mer 7 Juil - 19:06

Quoi L'Éternité

Marguerite Yourcenar - Page 5 Quoi_L_eternite

En finissant ce troisième tome du triptyque Le Labyrinthe du monde, on regarde un peu en arrière, Yourcenar attirant notre attention sur la traversée accomplie depuis Souvenirs pieux. Des silhouettes d'un passé lointain tracés avec une précision relativement étonnantes, aux visages plus familiers, cette galerie de portraits s'est constituée dans la constance et la rigueur d'un style attaché aux idées de ses personnages. Idées avec lesquelles se forment les caractères, des traits s'animent et donnent plus de vie aux anecdotes égrenées au fil du temps et des mœurs changeantes...

Les souvenirs s'ajoutent aux documents dans Quoi ? L'Éternité, Marguerite apparaît elle-même en petite puis jeune fille ; une mémoire affective se développe en contrepoint d'une perspective historique qui, dans la continuité des deux volumes précédents, fait son chemin jusqu'aux points culminants du vingtième siècle : guerres, révolutions politiques puis technologiques. Dans ce tournant, sa propre vie est finalement à peine esquissée : Yourcenar s'attarde beaucoup sur les deux figures ayant eu une influence déterminante sur sa formation intellectuelle : Michel (son père) et Jeanne de Vietinghoff. La personne de l'auteur s'impose d'une autre façon : par le recul des ans, elle anticipe sur les cours des choses, expose ses points de vue, professe en maîtresse du temps.


\Mots-clés : #autobiographie
Dreep
Dreep

Messages : 1111
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 29

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Marguerite Yourcenar - Page 5 Empty Re: Marguerite Yourcenar

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum