Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Ernest Hemingway

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Emmanuel Bernard Jeu 18 Fév - 17:38

J'ai la chance d'être en contact avec mon ancien professeur de français en classe de 5ème au collège (ça remonte à 1989 / 1990 !) je lui ai posé la question, voici la super réponse très développée qu'elle m'a écrit !
enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Neiges-kilimandjaro

Emmanuel Bernard

Messages : 5
Date d'inscription : 03/01/2021
Age : 45

http://nedved.free.fr
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par bix_229 Jeu 18 Fév - 17:57

Peut etre... Mais, tel que, c'est illisible ! enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 3933839410
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par ArenSor Jeu 18 Fév - 17:59

C'est tout à fait lisible en cliquant sur "agrandir cette image"
ArenSor
ArenSor

Messages : 3102
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Rue du Nadir-aux-Pommes

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Armor Jeu 18 Fév - 18:29

Emmanuel Bernard a écrit:J'ai la chance d'être en contact avec mon ancien professeur de français en classe de 5ème au collège (ça remonte à 1989 / 1990 !) je lui ai posé la question, voici la super réponse très développée qu'elle m'a écrit !

C'est super, dis donc, une réponse aussi complète (et manuscrite, en plus). Merci de la partager avec nous.

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4589
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 41
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Chamaco Jeu 18 Fév - 19:29

Merci pour ton commentaire Emmanuel qui ramène aux vrais questionnements sur un auteur et son oeuvre... enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 2126147062 enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 2126147062
Chamaco
Chamaco

Messages : 4012
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Jack-Hubert Bukowski Jeu 18 Fév - 22:44

Pour ma part, je suis capable de repérer les lettres avec mes yeux quoiqu'il faudrait que j'agrandisse pour accélérer ma cadence de lecture. Merci Emmanuel Bernard pour avoir choisi ce format de présentation du texte.
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 2477
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 41
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Tristram Mar 4 Mai - 0:10

Les Aventures de Nick Adams

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Les_av11

Recueil de tous les textes d’Ernest Hemingway concernant Nick Adams (écrits dans les années vingt), il s’agit des fragments d’une œuvre inachevée mais aussi de nouvelles autonomes, souvent parues dans d’autres recueils (comme Les Tueurs ou La grande rivière au cœur double) : collection chronologique de scènes de la vie du personnage, d’inspiration fort autobiographique, au point d’en faire peut-être un double.

Le dernier beau coin du pays :
Texte assez développé, où Nick Adams, adolescent poursuivi pour braconnage, s’enfuit avec sa jeune sœur qu’il surnomme Littlness ; ils se réfugient dans le seul endroit encore sauvage de la région, et il pêche à la truite, chasse à la carabine (il envisage de tuer celui qui l’a dénoncé), projette de devenir écrivain.
Si ce récit n’est pas inspiré de Les Aventures de Huckleberry Finn de Mark Twain, il partage la même veine imaginaire ; j’ai été surpris de trouver chez Hemingway un jalon entre Walden ou la Vie dans les bois d’Henry David Thoreau et le nature writing : même engouement mythique pour la vie sauvage, notamment dans l’enfance (il est vrai que cette passion doit être partagée par tous les gamins qui ont eu la chance de vadrouiller à la campagne, quelle que soit leur culture d’origine).
« Tu auras de quoi te repentir, mon garçon, avait dit Mr. John à Nick. C’est ce qui peut vous arriver de mieux dans la vie. »
Jusque dans les séquences pendant la Première Guerre mondiale, la pêche à la truite est présente.
La grande rivière au cœur double est aussi une histoire de pêche à la truite (avec des sauterelles brunes comme appât) et de camping en solitaire. Cette fascination de la rivière et de la pêche à la ligne, quel rapprochement inattendu d’Hemingway avec Brautigan !
À part la pêche (thème copieusement récurrent), Nick/ Ernest parle des femmes (et du risque de mariage), des amis, de son père et de son fils, des Ojibways et même de l’écriture.
« Pour Nick, les choses n’avaient pas de réalité tant qu’elles n’étaient pas arrivées. »
Jour de noces

« Parler de n’importe quoi est mauvais. Écrire sur n’importe quoi d’actuel est mauvais. Ça tue la chose.
La seule écriture valable, c’est celle qu’on invente, celle qu’on imagine. C’est ça qui rend les choses réelles. »
Sur l’écriture
Hemingway maîtrise décidément l’art de la nouvelle : celui du bref, de l’ellipse, du suggéré, du laissé dans l’ombre !

\Mots-clés : #autobiographie #autofiction #enfance #nature #nouvelle

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14736
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Bédoulène Mar 4 Mai - 18:37

merci Tristram, ça me tente bien ! (avec les références que tu cites)

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19653
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par bix_229 Mar 4 Mai - 19:04

Bonne initiative d'avoir réuni les nouvelles autobiographiques concernant Nick Adams.
Je les avais appréciées à l'époque dans divers recueils.
En tant que nouvelles et aussi témoignages authentiques directs sur l'auteur et sur l'homme.
Meme si tout n'est pas dit et reste encore matière à discussions.
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Tristram Mar 4 Mai - 20:14

Oui, je pense aussi que c'était pertinent, même si apparemment certains déplorent un effet d'édition (c'est vrai qu'on retrouve des nouvelles d'Hemingway dans différents recueils).

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14736
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Chamaco Ven 7 Mai - 17:23

Je viens de lire que le théatre du livre "l'Adieu aux armes" en 14-18 (où Hemingway a participé et a été blessé) était Caporetto un grande  bataille de cette guerre et qui se trouvait en Italie du Nord, maintenant la Slovenie...
Chamaco
Chamaco

Messages : 4012
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Tristram Dim 19 Déc - 10:48

Les vertes collines d’Afrique

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Les_ve10

En brève préface, Hemingway précise :
« À l'encontre de beaucoup de romans, aucun des caractères ou incidents de ce livre n'est imaginaire. Quiconque trouvera qu'il n'y est pas assez question d'amour a toute latitude, en le lisant, d'y introduire les préoccupations amoureuses qu'il ou elle peut avoir à ce moment. L'auteur a essayé d'écrire un livre absolument sincère pour voir si l'aspect d'un pays et un exemple de l'activité d'un mois pouvaient, s'ils sont présentés sincèrement, rivaliser avec une œuvre d'imagination. »
Puis il présente les personnages, comme pour une pièce de théâtre :
POP. M. Jackson Phillips, appelé Mr. J. ou Mr. J.P. – un chasseur blanc ou guide professionnel. On ne doit pas l'appeler Pop devant lui.
KANDISKY. Un Autrichien.
DAN. Second chasseur blanc.
KARL. Un chasseur chanceux.
M. HEMINGWAY. Un vantard.
MME HEMINGWAY. Femme du précédent, connue comme P.V.M. ou Pauvre Vieille Maman. Connue des indigènes comme Mama.
M'COLA. Un porteur de fusil.
CHARO. Un porteur de fusil.
KAMAU. Un chauffeur kikuyu.
DROOPY. Un bon guide indigène.
ABDULLAH et TALMA GARRICK. Mauvais guides indigènes.
LE VIEIL HOMME et LE WANDEROBO MASAÏ. Mystérieux guides indigènes.
LE ROMAIN, SON FRÈRE, SA FAMILLE. De très braves gens.
DIFFÉRENTS MASAÏS.
Il y a aussi des victimes de la famine, différents Hindous, porteurs, skinners, boys personnels, et un très bon cuisinier. Il y a beaucoup d'animaux.
C’est le récit, au moins sur une base autobiographique, d'un mois de safari d’Hemingway et son épouse fin 1933 en Afrique de l'Est. Il comprend quatre parties :
Poursuite et conversation
Poursuite remémorée
Poursuite et échec
Poursuite, ce bonheur.

C’est essentiellement la traque d’un koudou, alternée avec d’autres chasses, les discussions au camp, les descriptions de paysages, les contacts avec des Africains, surtout de bons ou mauvais guides (on ne fait que croiser les « victimes de la famine »). C’est le safari des Blancs, avec tout ce qu’il porte, à près d’un siècle de distance, comme relents colonialistes et détestable chasse au trophée. Il n’en reste pas moins une célébration de la vie active, de la découverte de lieux superbes et quoiqu’on en pense, une excitante aventure.
Mais une impression assez indéfinissable de texte écrit vite, voire sans relecture, en fait autre chose qu’une ode, même provocante. Il semble qu’Hemingway ne sait pas ce qu’il veut affirmer. Il se présente comme « vantard », en tout cas imbu de ses qualités de chasseur, assez coléreux, maîtrisant mal sa rivalité avec Karl qui accumule de plus beaux trophées que lui tout en étant « mélancolique », en tout cas sombre et à cran. Célèbre quoiqu’encore jeune, en creux Hemingway se montre tenace, vigoureux, viril. Ce livre bizarre tient du témoignage, de la confidence, peut-être de la conscience d’une aventure condamnée à brève échéance.
« J'avais aimé la nature toute ma vie ; la nature valait toujours mieux que les gens. Je ne pouvais aimer que très peu de gens à la fois. »
On trouve une certaine conscience amère de la perte irrémédiable de contrées intactes avant l’arrivée des Occidentaux, de vivre un destin qui ne sera plus possible à court terme.
« Un continent vieillit vite quand nous y arrivons. Les indigènes vivent en harmonie avec lui. Mais l'étranger détruit, coupe les arbres, draine les eaux, de sorte que l'approvisionnement en eau est changé et au bout de peu de temps le sol, une fois la terre retournée, s'épuise et, ensuite, il commence à s'envoler comme il s'est envolé dans tous les vieux pays et comme je l'ai vu commencer à s'envoler au Canada. La terre se fatigue d'être exploitée. Un pays s'épuise vite à moins qu'on ne remette dedans tous ses déchets et tous ceux de ses animaux. Quand l'homme cesse de se servir d'animaux et emploie des machines, la terre triomphe rapidement de lui. La machine ne peut pas reproduire, ni fertiliser le sol, et elle mange ce qu'il ne peut pas produire. Un pays a été fait pour être tel que nous l'avons trouvé. Nous sommes les envahisseurs et, après notre mort, nous pourrons l'avoir ruiné, mais il sera toujours là et nous ne savons pas quels seront les changements qui se produiront par la suite. »

\Mots-clés : #aventure #nature #voyage

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14736
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Bédoulène Dim 19 Déc - 13:19

merci Tristram, je ne peut qu'imaginer les dégâts causés par les civilisés, mais je le crois fortement

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19653
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Chamaco Dim 19 Déc - 14:40

Voilà une prise de conscience par un homme présenté jusqu'à présent comme une grosse brute, est il sincère dans cet écrit, aucune idée, si c'est le cas il démontre que jusqu'à cet instant il agissait contre cette idée, est-ce des regrets tardifs..? Qui peut le dire, en tout cas c'est un constat réaliste évocateur des désastres créés à la nature et à la faune. Replacé dans le contexte de l'époque cette prise de conscience est surement un évènement rare...Merci Tristram
Chamaco
Chamaco

Messages : 4012
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Tristram Dim 19 Déc - 15:19

Ce jugement prend place vers la fin du livre, l'essentiel est la jouissance de la traque, de l'affût, du tir, du trophée ; mais c'est difficile de juger à distance (surtout dans le temps) ; à sa place qu'aurions-nous pensé ? Sa femme prend apparemment beaucoup de plaisir à suivre apparemment. Il faut aussi supposer qu'Hemingway présente les choses à sa façon, avec une sélection des faits, sans doute de la pose, de la fabulation...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14736
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Bédoulène Dim 19 Déc - 15:38

un chasseur quoi ; il appréciait aussi les corridas !

mais il faut le lire (quitte à médire certaines fois) Wink

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19653
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Tristram Dim 19 Déc - 15:45

Ne pas oublier non plus la (ou les) guerres(s) ! c'est présent dans ces Vertes Collines.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14736
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Chamaco Dim 19 Déc - 16:32

en tous cas c'est une autre facette, cela le rend t'il pire ou moins pire ( no soy el senor juez)...
Chamaco
Chamaco

Messages : 4012
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

enfance - Ernest Hemingway    - Page 3 Empty Re: Ernest Hemingway

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum