Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -59%
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont ...
Voir le deal
21.99 €

Hugo von Hofmannsthal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Hugo von Hofmannsthal

Message par bix_229 Ven 8 Juin - 17:20

Hugo von Hofmannsthal
(1874-1929)

reve - Hugo von Hofmannsthal Hofman10

Hugo von Hofmannsthal, né le 1er février 1874 à Vienne et mort le 15 juillet 1929 à Rodaun (Autriche), est un écrivain autrichien et un des fondateurs du Festival de Salzbourg.

"Poète, dramaturge, librettiste célèbre des opéras de Richard Strauss, Hofmannsthal est aussi un immense prosateur, qu’il s’agisse pour lui de guider son lecteur à travers les méandres d’une histoire aussi dense et étrange qu’un songe, ou d’éveiller chez lui la faculté de lucidité supérieure qui donne accès à la compréhension des choses. Dans les textes de fiction comme dans les études critiques, cette oeuvre qu’on dit volontiers taraudée par le doute, et qui l’est en effet, s’enracine dans une croyance fondamentale, une confiance jamais ébranlée : Hofmannsthal a bien pu se méfier des pièges du langage, il n’a jamais douté du caractère souverain de l’esprit, non point limité à la seule « raison » mais ouvert à toutes les facultés qui concourent à la pensée. C’est bien pourquoi il entra dans le débat qui, aux alentours de la Première Guerre mondiale, se fit jour sur la « crise de l’esprit » – et ses analyses contribuèrent, de manière essentielle, à repenser l’idée d’Europe. Récits, essais littéraires, écrits politiques : c’est donc un large choix d’oeuvres en prose que, pour la première fois en France, le présent volume propose au lecteur. Les textes de Hofmannsthal qui s’y trouvent rassemblés témoignent de la variété de son art et, même si le parfum qui s’en dégage n’est pas exempt de mélancolie, ils sont autant de talismans contre le désespoir que risque d’inspirer l’oubli des valeurs spirituelles dans la société d’aujourd’hui."

D' après Jean-Yves Masson, Le Livre de Pohe

Bibliographie (établie par Poezibao) :

- Essai sur Victor Hugo
- Écrits en prose
- Heures grecques
- Ballade de la vie extérieure et autres poèmes
- Lettres 1919-1929 Hofmannsthal, C. J. Burckhardt
- Andréas et autres récits
- Le Chevalier à la rose et autres pièces
- Lettre de Lord Chandos et autres essais
- La Femme sans ombre [livret]
- Ariane à Naxos
- Venise sauvée
- La Tour
- Le Chevalier à la rose [livret]
- La Femme sans ombre
- La Femme sans ombre[livret]
- Correspondance 1900-1929 Richard Strauss, Hugo von Hofmannsthal
- Andréas, suivi de Fragments
- L’Homme difficile
- L’Incorruptible
- Chemins et rencontres
- Lettres à Rilke
- Les mots ne sont pas de ce monde, lettres à un officier de marine [correspondance avec E. K. von Bebenburg]
- Le Lien d’ombre [poèmes complets]
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Re: Hugo von Hofmannsthal

Message par bix_229 Ven 8 Juin - 17:52




J' ai souvent croisé Hofmannsthal au cours de ma vie de lecteur, mais sans m' y arréter.
J' avais tort évidmment.
Et pourtant, je suis souvent tombé sur des écrivains qui mettaient l' eau à la bouche.
Goldschmidt, Henri Thomas, entre autres...
Entété comme une mule, je passais.

Mais comme dirait Jung (merci Coli !)  mon incosncient et ma mémoire stockaient l' info.
Depuis un certain temps, j' avais sorti Andreas,  enfoui sous des trates de bouquins.
Michel Cournot a enfoncé le clou.
Mieux vaut tard que trop tard !


"La prose d'Hugo van Hofmannsthal est l'une des plus belles écrites de main d'homme. C'est une prose d'après la pluie, qui avance au pas, les mains nues, face à ses assassins, faisant taire, à mesure, le brouhaha des alentours, et redonnant aux roses du jour une pureté de premier matin. C'est bouleversant de beauté, de vérité, un point c'est tout. Cette prose n'a qu'un défaut : elle donne froid. Avant d'ouvrir Andréas, on mettra un chandail de plus. Hofmannsthal disait qu'avant le retour des bourgeons, seul le froid neutralise la boue"


Michel Cournot : De livre en livre. - Gallimard
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Re: Hugo von Hofmannsthal

Message par ArenSor Ven 8 Juin - 19:04

Magnifique librettiste de Richard Strauss drunken
ArenSor
ArenSor

Messages : 3102
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Rue du Nadir-aux-Pommes

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Re: Hugo von Hofmannsthal

Message par Bédoulène Ven 15 Juin - 18:06

tu feras un commentaire Bix ?

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19635
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Re: Hugo von Hofmannsthal

Message par bix_229 Ven 15 Juin - 19:08

Je me demande ! C' est un peu comme commenter un reve ou une poésie.
Tout ou presque peut se partager mais pas forcément se commenter.
On peut aussi faire confiance au présentateur ! reve - Hugo von Hofmannsthal 3933839410
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Re: Hugo von Hofmannsthal

Message par Bédoulène Sam 16 Juin - 8:07

Tu sais fort bien commenter tes rêves Bix ! Razz

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19635
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Re: Hugo von Hofmannsthal

Message par bix_229 Sam 16 Juin - 22:15

Bédoulène a écrit:Tu sais fort bien commenter tes rêves Bix ! Razz
Pfffff !! Démago... :roll:Enfin, j' essaierai pour toi.

Hu Hu !
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Re: Hugo von Hofmannsthal

Message par bix_229 Sam 16 Juin - 22:16


"II y a quelque chose de très doux dans toute rencontre solitaire, même s'il ne s'agit que de la rencontre avec un grand arbre isolé ou un animal de la forêt, qui sans bruit s'arrête et nous fixe dans l'obscurité. Je crois que la vraie pantomime érotique, dans ce qu'elle a de décisif, ce n'est pas l'étreinte mais la rencontre. À aucun autre moment le sensuel n'est aussi chargé d'âme et la part d'âme aussi sensuelle que dans la rencontre. Tout est alors possible, tout est en mouvement, tout est dissous. Il y a là une attirance réciproque, vierge encore de convoitise, mélange naïf de confiance et de crainte. Il y a là quelque chose de la biche, de l'oiseau, sombre animalité, pureté angélique, présence du divin."



Chemins et rencontres. - Rivages
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Re: Hugo von Hofmannsthal

Message par Jack-Hubert Bukowski Dim 17 Juin - 9:46

J'aimerais bien un compte-rendu de cette lecture, Bix. J'avais noté un passage à la page 60 de mon édition. Il y a quelque chose dans ce bouquin qui renvoie à l'univers bucolique des flâneries et des muses.
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 2477
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 41
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Re: Hugo von Hofmannsthal

Message par Jack-Hubert Bukowski Dim 17 Juin - 10:50

Voici le passage en question :

«Je m'arrêtais devant chaque boutique, passant d'un objet à l'autre, créatures qui, même la nuit, conservent la vie de la lumière, et j'étais rempli du désir de faire quelque chose de semblable avec mes mains, de produire quelque chose à partir de cette félicité qui fermentait en moi, et de le jeter au loin. Comme l'air embrasé et humide d'une île modèle le papillon étincelant, comme la mer avec sa lumière démonique enfouie sous la fureur de ses vagues modèle la perle et le coquillage avant de les rejeter, je voulais modeler quelque chose, étincelant du désir intérieur de la vie, et le jeter derrière moi, entraîné par l'irrépressible ravissement de l'existence.»

Ce petit livre se picore littéralement.
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 2477
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 41
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Re: Hugo von Hofmannsthal

Message par bix_229 Sam 23 Juin - 17:53

reve - Hugo von Hofmannsthal Andrea10

Andréas

Andréas s'ennuie dans sa ville de Vienne en Autriche. Il a 21 ans et souhaite d'autres horizons. Il parvient à convaincre sa famille et part pour Venise.
Mais quand, le 17 septembre 1778, un batelier le dépose dans un no man's land proche de Venise, il se sent plutôt inquiet.
Naif comme il l'est est, il est abordé par un étranger qui lui offre ses services.
Il s'aperçoit rapidement qu'il s'est fait alpaguer par un escroc doublé d'un manipulateur. Un ignoble que va le désservir auprès de ses hôtes de passage, empoisonnant
ses actes et relations. Sans que Andréas ose le frapper ou se débarasser de lui.
Comme s'il avait avait affaire au symbole absolu du mal.

Malgré tous ses déboires, Andréas se refuse à retourner chez ses parents.
Le récit s'arrête inachevé, mais Hofmannsthal donne cette indication :

"Andréas, résultat de son séjour à Venise : il sent avec effroi qu'il lui est impossible de revenir à  l'existence viennoise étroitement limitée, dont il s'est échappé. Mais l'état qu'il a atteint l'angoisse plus qu'il ne le réjouit ; c'est un état lui semble t-il, où rien ne le conditionne, rien ne lui est fardeau, mais aussi rien ne lui est présent."

Ainsi est Andréas, semblable à d' autres personnages d' Hofmannsthal, personnage cyclothymique, passant très vite de l'exaltation et de l'émerveillement à l'angoisse et au désespoir. Des extrêmes qui se touchent sans s'accorder.[/color][/color]
Le hasard les porte, ces personnages, qui donne tout et le reprend aussi sec.
Ils se laissent porter par les évènements ou ce qu'ils en perçoivent.
En fait ils ne sont rien par eux-mêmes.

Je le disais précédemment, il est très difficile de parler d'Hofmannsthal lui-même. Non parce qu'il offrirait des difficultés de lecture, mais parce qu'il est issu d'un contexte qui échappe au lecteur français.Celui du romantisme allemand qui est mal connu et mal compris trop souvent.



mots-clés : #initiatique #lieu
bix_229
bix_229

Messages : 15439
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Re: Hugo von Hofmannsthal

Message par Dreep Mer 16 Déc - 14:40

Andréas et autres récits

reve - Hugo von Hofmannsthal 41qitz10

Neuf récits "dans l'atelier" de l'écrivain : Hugo von Hofmannsthal ébauche des nouvelles qui serviront de base à d'autres textes, plus tardifs. Mais pour l'essentiel ce recueil reconstitue un travail de réécriture, dans lequel l'autrichien reprend aventures et contes à son... conte si je puis me permettre. Hofmannsthal a le goût du suranné et je ne peux pas dire que la veine orientale ne le réussisse tout à fait. Andréas, Lucidor et le Conte de la femme voilée sortent du lot. Là où Hofmannsthal m'impressionne le plus, c'est lorsqu'il décompose la narration en plusieurs strates de consciences. Passant du rêve à la réalité, d'un personnage à un autre, d'une métamorphose à une autre, sans coupure nette. Dernier bémol, le français est souvent un peu lourd dans cette traduction.

Hugo von Hofmannsthal a écrit:Andréas, un peu plus tard, se trouvait seul dans sa chambre. Debout devant la table il serrait les attaches de son portemanteau. Il y avait un briquet devant lui mais il n'avait que faire de la lueur d'une bougie ; la lune, par la fenêtre, donnait en plein dans la pièce et chaque chose se trouvait partie en noir et blanc. Il avait retiré ses bottes ; il écoutait les bruits de la maison. Il ne savait pas ce qu'il attendait. Il le savait pourtant et soudainement il se trouva dans le couloir, devant une porte. Il retint son souffle : deux êtres couchés côte à côte parlaient entre eux d'une voix étouffée et affectueuse. Ses sens étaient aiguisés, il pouvait entendre que la fermière, tout en parlant, nattait ses cheveux et, en même temps, qu'en bas dans la cour le chien se déplaçait et mangeait quelque chose. « Qui peut donner à manger au chien, maintenant, en pleine nuit ? »

Mots-clés : #contemythe #nouvelle #reve
Dreep
Dreep

Messages : 1411
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 30

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Re: Hugo von Hofmannsthal

Message par Tristram Ven 25 Fév - 11:56

Lettre de Lord Chandos et autres textes

reve - Hugo von Hofmannsthal Lettre11

(Comprend Chemins et rencontres, évoqué par Bix.)
Textes sur la poésie par un poète qui n’en écrit plus. Et quelle prose ! c’est intelligent, érudit, sensible.
Les mots « l’abandonnent », il ne peut plus rendre les choses (et on pense à Ponge) :
« Tout se décomposait en fragments, et ces fragments à leur tour se fragmentaient, rien ne se laissait plus enfermer dans un concept. Les mots flottaient, isolés, autour de moi ; ils se figeaient, devenaient des yeux qui me fixaient et que je devais fixer en retour : des tourbillons, voilà ce qu’ils sont, y plonger mes regards me donne le vertige, et ils tournoient sans fin, et à travers eux on atteint le vide. »

« Jamais la poésie ne remplace une chose par une autre, car la poésie justement aspire avec fièvre à mettre en place la chose elle-même, avec une tout autre énergie que le langage émoussé de tous les jours, avec un tout autre pouvoir magique que la terminologie souffreteuse de la science. »
Hugo von Hofmannsthal évoque l'indicible harmonie du monde, le moi indélimitable, l’existence non séparée.
« Nous ne possédons pas notre Moi : il souffle sur nous du dehors, il nous fuit pour longtemps et revient à nous en une bouffée. Notre "Moi" − sans doute ! Ce mot est une sorte de métaphore. Des émotions reviennent, qui ont déjà un jour ici fait leur nid. Mais est-ce que ce sont vraiment elles de nouveau ? N’est-ce pas plutôt simplement leur progéniture qu’un obscur sentiment du pays natal a ramenée jusqu’ici. Bref, quelque chose revient. Et quelque chose en nous rencontre autre chose. Nous ne sommes pas plus qu’un pigeonnier. »

« Il y a comme un désir amoureux, une curiosité d’amour, dans notre progression, lors même que nous cherchons la solitude de la forêt ou la quiétude des hautes montagnes ou bien un rivage vide au long duquel la mer, comme une frange argentée, se défait dans un faible murmure. À chaque rencontre solitaire se mêle comme une grande douceur, ne fût-ce que la rencontre d’un grand arbre isolé ou celle d’un animal de la forêt qui s’immobilise en silence et dont les yeux nous fixent dans l’obscurité. »
J’ai bien sûr pensé à Rilke. On retrouve aussi cette antienne du "tout a déjà été dit" en référence aux œuvres fondamentales :
« Tout ce qui s’écrit dans une langue et, risquons le mot, tout ce qui s’y pense descend des productions des quelques-uns qui, une fois, ont disposé de cette langue en créateurs. Et tout ce qu’on appelle littérature au sens le plus large et le moins sélectif, jusqu’au livret d’opéra des années quarante, jusqu’au roman populaire au bas de l’échelle, tout descend des quelques grands livres de la littérature universelle. »

\Mots-clés : #essai #poésie

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14728
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Re: Hugo von Hofmannsthal

Message par Bédoulène Ven 25 Fév - 13:35

merci Tristram, "essai et poésie" deux domaines qui me sont éloignés

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19635
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Re: Hugo von Hofmannsthal

Message par Jack-Hubert Bukowski Sam 26 Fév - 10:46

Je ne suis pas tellement fou de lui non plus. C'est plus de la prose et j'hésite avec la littérature allemande, peut-être à cause des effets de traduction...?
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 2477
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 41
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

reve - Hugo von Hofmannsthal Empty Re: Hugo von Hofmannsthal

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langue allemande

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum