Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment :
Logitech Souris Gamer G502 Hero + Tapis de souris G240
Voir le deal
39.99 €

Robert Pinget

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Empty Re: Robert Pinget

Message par Nadine Sam 21 Nov - 21:40

(Super je vais regarder , Bédou, Le Poulain et Piat c'est noté, je connais pas je crois ^^)
Nadine
Nadine

Messages : 4821
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 47

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Empty Re: Robert Pinget

Message par Nadine Mar 24 Nov - 19:12

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Unname14

L'hypothèse

Monologue sous-joué volontairement, en ce sens qu'il veut mettre en scène un répétiteur de discours. Ton désincarné indiqué en didascalies, le comedien apprend, révise son texte, s'y réfère, butte dessus, le reprend, le récite.

Trois mouvements en son sein.
Un premier qui insiste sur la restitution de l'"évènement". Qui saurait dire sur l'écrivain du texte, qui saurait assez le connaitre pour dire ? Maelström dubitatif, paranoïa, dubitative énonciation contextuelle d'une genèse de texte, qui aurait été jeté dans un puit.
Un deuxième, la fille de l'auteur, elle aurait été délivrée par la mort de l'auteur, elle aurait souffert, pathologique paternité, et explosion de cette piste qui arrive comme une hystérie. Distanciation, dédoublement, je n'explicite pas ce charabia, ce serait divulgâcher.
Un troisième mouvement, aller au bout du travail, mourir, le jeter ?

Un drôle de voyage, où l'envie vient de mettre en scène le texte, juste pour en disséquer la teneur.

Un drôle d'effet, on suit, on dévore, on n'y comprend que goutte ou qu'à côté sans doute.
Et ça fonctionne.
cela laisse sans mot.

Dédié à un ami comédien de l'auteur. j'ai envie de dire chapeau. Car le dire y est déconstruit par tous les bouts.


Dernière édition par Nadine le Mar 1 Déc - 20:44, édité 1 fois
Nadine
Nadine

Messages : 4821
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 47

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Empty Re: Robert Pinget

Message par Nadine Mar 1 Déc - 20:30

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Couv3010

Architruc

A méditer sur "L'hypothèse", après ma rédaction de retour, je me suis soupçonnée d'une forme de complaisance snob : ce texte était intéressant mais un peu rasoir. A mes yeux. Allons, j'avoue.

Mais Achitruc, c'est un bijou.

J'avais raison d'aimer, de continuer, d'être snob, même. Car j'ai trouvé ma pitance.

Texte extrèmement court.
Peu de personnages. Essentiellement deux.

Le poncif du maitre et du valet, le poncif de leur spécificité hiérarchique, renversable, exprimés avec brio, pour un final qui enclot tous ceux-ci à leur valeur justement humaniste, donc émotionnelle (me dis-je)
(Bakhtine, oh, témoin de ces transfuges, viens donc !)

Bon , je fais un commentaire très alambiqué car je crains de spoiler.



Un roi et son ministre.

Un ministre qui a vu naitre le roi.

Je suis bouleversée par ce texte. Très beau.

Complètement drôle, juste.
C'est une histoire d'amour.
Total.


A mon avis.

Je ne divulgacherai rien.
A lire.
C'est très court.
en plus.

SUBLIME


Mots-clés : #théâtre
Nadine
Nadine

Messages : 4821
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 47

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Empty Re: Robert Pinget

Message par Nadine Mar 1 Déc - 20:33

Pinget y excelle dans l'art de transcrire les dialogues entre gens qui se connaissent par coeur, les agaceries etc.
Le rythme en est cisellé magnifiquement.
Pinget me donne envie d'être metteur en scène. Tout simplement. Il nous offre là un matériau trop noble pour ne pas frémir de l'enjeu de sa mise en scène totale.

je pense que le deuil récent d'une personne proche de moi m'a donné une force de receptivité aigüe aux enjeux de ce texte, qui sublime énormément le don de soi, l'allégeance, l'accompagnement, l'influence et ses balances. Et qui écrit pour ceux qui restent, sur la scène du dernier acte,et sur ceux qui partent.


Dernière édition par Nadine le Mar 1 Déc - 20:46, édité 1 fois
Nadine
Nadine

Messages : 4821
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 47

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Empty Re: Robert Pinget

Message par Nadine Mar 1 Déc - 20:37

Universel.

abyssal.



(bon ok j'arrête)
Nadine
Nadine

Messages : 4821
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 47

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Empty Re: Robert Pinget

Message par Nadine Mar 1 Déc - 20:47

(J'ai pleuré. On rit aussi mais c'est un drame)
Nadine
Nadine

Messages : 4821
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 47

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Empty Re: Robert Pinget

Message par Bédoulène Mer 2 Déc - 8:38

merci Nadine, je tenterai peut-être vu ton enthousiasme

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19653
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Empty Re: Robert Pinget

Message par Armor Mer 2 Déc - 14:42

Nadine a écrit:
Dédié à un ami comédien de l'auteur. j'ai envie de dire chapeau. Car le dire y est déconstruit par tous les bouts.

Typiquement le genre de phrase qui me fait craindre le pire ! Razz (rapport à mes goût très classiques de ce point de vue).
Tu aurais un extrait pour nous donner une idée ?

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4589
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 41
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Empty Re: Robert Pinget

Message par Nadine Mer 2 Déc - 18:31

Volontiers, Armor.
Donc un extrait de L'Hypothèse

(et non de Architruc)

L'Hypothèse est un texte qui déconstruit le dire, dans la mesure où il met en scène une récitation de discours, et d'un discours qui questionne le sens. Cela fait beaucoup de choses à gérer pour le comédien, certainement. Qui est censé adopter un rythme de récitation.

(Il contourne la table et va vers  la bibliothèque. Cherche longtemps un livre qu'il ne trouve pas. Gestes d'impatience. Un temps. Tourné vers le public.) pour donner lieu à une chronique l'auteur nouvelle hypothèse se serait trouvé mêlé aux circonstances que sans celle du puits ni lui ni l auteur effectif ni vous ni moi ni personne n'aurait jamais pu soupçonner circonstances répétons-le problématiques mais il serait temps de leur faire crédit ce serait beaucoup s'avancer... beaucoup s'avancer néanmoins vu le parti pris de l 'auteur quelqu'il soit d'en écrire et celui de votre serviteur d'en discourir j'inviterais ceux que ne rebutent ni les aléas de la pensée ni les difficultés du langage à ce qu'il faudrait bien appeler un jeu sans le scrupule de les voirs sous la direction que j'aurai assumée  je ne dirais pas douter mais y tendre de l'efficace de ce langage. ( Un temps.Il retourne à la table, se réfère etc)


Dernière édition par Nadine le Mer 2 Déc - 18:43, édité 1 fois
Nadine
Nadine

Messages : 4821
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 47

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Empty Re: Robert Pinget

Message par Nadine Mer 2 Déc - 18:42

Et voici le début de la pièce Architruc :

Architruc a écrit:Une chambre pauvre meublée avec prétention. A droite un lit à baldaquin, un fauteuil, une table, une peau d'ours par terre. Au fond au centre une porte. Au fond à gauche un paravent fixe qui cache un cabinet de toilette. A l'extrème gauche un placard. Au milieu de la pièce une plante verte dans un cache-pot.
Au lever du rideau le roi est assis dans son fauteuil. Il a sa couronne sur la tête. Il est en robe de chambre. Il s'inspecte, arrange son col, gratte une petite tache sur le revers, epoussette ses manches, chausse ses pantoufles. Puis il prend un petit miroir sur la table, s'y regarde, arrange sa coiffure, se tire la langue. Grimace. Il repose le miroir et prend ses ciseaux à ongles. Il se coupe les ongles.


LE ROI.- (A Baga invisible derrrière le paravent.) ça y est ?
VOIX de BAGA.- Pas tout à fait. Encore une minute.
LE ROI.- Mais qu'est-ce que tu fais ? On a dit des choses simples. Tu te déguises en quoi?
VOIX de BAGA.- En ambassadeur. Il faut que ça fasse vrai.
LE ROI.- Vrai ! Tu m'attristes Baga.
VOIX de BAGA.- Fiche moi la paix.
(Un temps. Le roi continue de se couper les ongles. Baga fredonne un air. Le roi fait mine de se lever.)
LE ROI.- Je vais guigner.
VOIX de BAGA.- Interdiction de guigner. j'ai bientôt fini.
(Un temps. On entend Baga tirer la chasse d'eau.)
LE ROI.- Tu faisais ?


Dernière édition par Nadine le Mer 2 Déc - 18:47, édité 1 fois
Nadine
Nadine

Messages : 4821
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 47

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Empty Re: Robert Pinget

Message par Armor Mer 2 Déc - 18:46

Merci Nadine d'avoir pris le temps de copier tout ça !

L'extrait d'Hypothèse, pour moi, c'est illisible. Ca m'horripilerait à un point !
Architruc ça passe un chouilla mieux.

Mais tant mieux si tu aimes, il en faut pour tous les goûts. Wink

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4589
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 41
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Empty Re: Robert Pinget

Message par Nadine Mer 2 Déc - 18:49

L'hypothèse c'est intrigant, et comme je le dis plus haut je me soupçonne d'avoir un peu gonflé l'enthousiasme : je n'ai pas été touchée.
par contre Architruc, c'est très touchant, les conventions reposent sur le dialogue et elles sont tres richement nourries. C'est plus "naturaliste". Et c'est , surtout, brillant.

la page s'arrête sur les waters, désolée. L'extrait. C'est la première page.
L'enthousiasme est si fort que j'ai passé la matinée à prendre en photo chaque page, à les imprimer en double , sur a4, à les scinder, à les mettre sous plastique, à couper le plastique, à les relier, et à les envoyer à deux amis.

fantastique - Robert Pinget - Page 2 1155189403

Puisse cet enthousiasme ne pas rencontrer une absence d'écho en eux. Parfois , touché au coeur , on crève d'envie de le crier en meute.

fantastique - Robert Pinget - Page 2 -mt4in10
fantastique - Robert Pinget - Page 2 1252659054

Nadine
Nadine

Messages : 4821
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 47

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Empty Re: Robert Pinget

Message par Tristram Ven 30 Juil - 18:59

Graal Flibuste

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Graal_10

Récit picaresque conté par épisodes parfois peu liés les uns aux autres, où le narrateur voyage avec son cocher Brindon dans une carriole tirée par le cheval Clotho, dans un pays fantastique qui rappellerait l’imaginaire poétique de Vian (voire celui d’Audiberti), et au bestiaire digne de Michaux (la flore est tout aussi originale, et parfois elle se croise avec la faune en curieuses métamorphoses).
« Les vergedouces. Ce sont des cactées sans épines, lisses et très proliférantes. Elles forment des arbustes qui le matin, pour être gros comme des framboisiers, seront vers seize heures de la dimension d'un cèdre. Au premier souffle du large, vers dix-neuf heures, les sels marins attaquent la pulpe délicate qu'ils rongent incontinent et l'arbre n'est plus qu'un squelette, puis qu'un petit tas de fibres.
Les pavots-chiens. Plantes dangereuses parce qu'elles s'attaquent à l'homme. Nous les avons vues de loin, massées sur une colline qu'elles teintent de pourpre et d'hyacinte. Elles aboient au passage de la chair fraîche.
[…]
Les vire-ceintures. On a baptisé ainsi l'andréosylphe pompareuse, mais la raison m'en échappe. Oblongue et formée d'un seul pétale, la corolle s'évase par le haut comme une collerette qui, frottée d'un brin d'herbe, rend le son le plus mélodieux qui soit. Un musicien habile sur un bouquet de vire-ceintures pourrait jouer la gamme. »
« Une légende veut que Graal Flibuste, protecteur des banques, ait maudit tout être vivant qui foulerait le sol du sanctuaire. »
La généalogie de Graal Flibuste constitue une mythologie loufoque (quoique pas plus que certains avatars latins, grecs ou sud-américains).
« Calott épousa l'une des Éphémères, la noire Myo, qui lui donna pour fils le nain Rzwek, inventeur des céphalées et des eczémas ; une légende transarcidoine lui attribue le meurtre de la lune, qui, depuis, n'a plus de lumière propre. »
Donc association de cocasse et de poésie :
« Devant chaque stalle, une tablette de verre où étaient posés le gobelet et la brosse à dents. L'hygiène dentaire de la vache a des répercussions sensibles sur sa capacité laitière. Notre guide voulut bien nous confier que les ruminantes n'étaient pas encore en mesure de se donner ces soins elles-mêmes. »

« J'ai vu des paysans teindre leurs bœufs selon la couleur du temps avant de partir aux labours ; zinzolin par temps d'orage, jonquille ou azur par beau fixe, puce ou mouche écrasée par temps de pluie, s'en vont vers le sillon les majestueux attelages. »
On croise déjà monsieur Songe, et il paraît que les différents romans de Pinget appartiennent au même univers, où se retrouvent certains personnages.
Un temps, c’est une intrigue du genre polar qui occupe le narrateur et Brindon, « Le mystère Dunu ».
« Le mystère Dunu nous intriguait chacun, à des degrés divers puisque Brindon en savait moins que son maître, mais nous occupait tous deux et de la sorte prenait corps en dépit des circonstances, presque en dépit de lui-même. Ainsi se créent ou se recréent, de par l'attention d'individus fort éloignés les uns des autres mais animés de la même passion, ce que l'on pourrait appeler des nœuds circonstanciels de temps ou de lieux, des complexes comme de matière spirituelle brute, inexplorée, disponible, toute chargée de puissance et prête à donner naissance à quelque prodigieuse invention ; mais cette force n'est que chimère, elle a toutes les apparences de la vie, elle en emprunte d'inédites au besoin, faisant apparaître entre les divers possibles des relations mystérieuses, donnant du relief à certains impondérables, sans pour cela participer du seul mystère qui soit : le réel. De même nous nous efforçons dans notre chambre de construire pour le futur un bonheur idéal, nous avons l'impression de le tenir à force de veilles et d'efforts, il ne peut échapper qu'à notre inattention et de celle-ci nous évitons la moindre seconde, nous tenant pour ainsi dire sur le qui-vive ; et parce que peut-être à plusieurs milles de là quelque rêveur agit de même, le fameux lien circonstanciel se crée et nous remplit de l'intime persuasion que nous sommes sur le point d'aboutir. Or nous nous retrouverons cent ans plus tard dans la même chambre et les mains vides pour avoir oublié d'ouvrir notre porte et de descendre dans la rue où nous attendait peut-être la fortune. »
Une certaine amertume ou angoisse transpire parfois, comme un cauchemar qui sourdrait du rêve.
« Ma mère, lorsque nous étions enfants, nous contait pour nous endormir comment elle s'y était prise pour assassiner notre père. »
Il me semble que c’est écrit au gré de l’inspiration, sans unique fil conducteur, ou plutôt sans vraie intrigue générale ; d’ailleurs le roman s’achèvera sans réel dénouement, et je ne crois guère qu'on puisse y trouver quelque message métaphysique ou moral (quoique)…
« Vous craignez vos désirs, et ce qui en retarde l'assouvissement vous est un réconfort.
− Autrement dit, je suis un lâche ?
− Certainement. »

\Mots-clés : #absurde #aventure #contemythe #fantastique

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14736
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Empty Re: Robert Pinget

Message par Bédoulène Sam 31 Juil - 10:48

merci Tristram bien tentant !

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19653
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

fantastique - Robert Pinget - Page 2 Empty Re: Robert Pinget

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum