Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -15%
Cahier de jeux pour les 3 – 5 ans : éveil ...
Voir le deal
5.95 €

Meyer Levin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Meyer Levin Empty Meyer Levin

Message par Barcarole le Jeu 23 Jan - 13:31

Meyer Levin

(1905-1981)

Meyer Levin Meyerl10


Meyer Levin, né le 7 octobre 1905, à Chicago, aux États-Unis, et mort le 9 juillet 1981 à Jérusalem, en Israël, est un romancier, journaliste, réalisateur et scénariste américain.

En 1945, correspondant de guerre, il couvre l’avancée des troupes alliée, avec Éric Schwab, un reporter photographe juif français, « Ils ont été parmi les tout premiers à découvrir les morts-vivants en uniformes rayés, les cadavres empilés, l’odeur pestilentielle des charniers. »
Fils d’un petit boutiquier de Chicago, il couvre l’affaire Leopold et Loeb lorsqu’il est reporter au Chicago Daily News, et en tire un roman, Crime (titre original : Compulsion, 1956). Il avait fréquenté la même université que les deux tueurs (l’Université de Chicago dont il sort diplômé en 1924) et les connaissait personnellement avant qu’ils n’assassinent Bobby Franks. Son roman sert de base en 1959 au film intitulé Le Génie du mal (Compulsion), réalisé par Richard Fleischer qui raconte la sordide machination meurtrière mise au point par Leopold et Loeb.
Meyer Levin, qui a aussi publié des romans historiques et des romans psychologiques, a fait une brève carrière au cinéma : il a notamment réalisé un documentaire et un court-métrage et signé un scénario dont il a tiré le roman intitulé La Maison de mon père (My Father's House, 1947). Il est également l'un des premiers journalistes à découvrir l’existence du journal d’Anne Frank et à reconnaître le potentiel littéraire et dramatique de ce document.

Bibliographie traduite en français

- Crime (1956)
- Eva (1960)
- Le fanatique (1965)
- La maison de mon père (1947)
- Francky et Johnny (2000)
- Les pionniers (1973)

Il a également écrit un bon nombre de nouvelles.
Barcarole
Barcarole

Messages : 3018
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Meyer Levin Empty Re: Meyer Levin

Message par ArenSor le Jeu 23 Jan - 13:35

Couco Barcarole Meyer Levin 3064796832 Ca fait plaisir de te revoir ici Very Happy

J'ai dans ma PAL "Frankie & Johnnie"
ArenSor
ArenSor

Messages : 2363
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Meyer Levin Empty Re: Meyer Levin

Message par Barcarole le Jeu 23 Jan - 13:38

Crime

Meyer Levin Crime_10

(Je me suis dit que vous ne refuseriez pas un petit commentaire !)

Ce livre est passionnant, il relate un fait divers survenu à Chicago en 1924 et dont l’auteur en fait l’analyse. Malgré son titre, ce livre n’est pas construit comme un polar mais comme un roman classique voire documentaire. L'horrible assassinat d'un enfant avec demande de rançon, a été commis par deux étudiants de la jeunesse dorée, qui pourtant ne manquent pas de ressources financières, mais qui croient dur comme fer qu'ils sont des surhommes au sens nietzschéen. Bien sûr ils se croient au-dessus des lois et à l’abri de tout, grâce à des faveurs que pourraient leur procurer leurs parents richissimes, si toutefois...

Le lecteur assiste, quand ils sont les narrateurs, à toutes leurs manœuvres et manigances pour mettre en œuvre le meurtre, à la demande de rançon alors que l’enfant a été tué dès son enlèvement, et à tous leurs propos pervers ignobles, leurs éclats de rire, et leur mépris des autres qu’ils considèrent tellement inférieurs. Ils poussent le vice jusqu’à vouloir participer à l'enquête et se risquer à donner des vrais indices. Et en même temps prêts à applaudir la mise en examen d’enseignants de leur école considérés comme "invertis", l’homosexualité étant pointée du doigt et bannie à cette époque et donc source de suspicion. Leur personnalité nous apparaît alors, sombre, moche, pathologique.

La presse est à l’affût de cette affaire, et parmi les journalistes, un jeune assistant journaliste du Globe est chargé de participer à l’enquête pour le journal, ce jeune assistant, Meyer Levin, qui était aussi dans la même université qu’eux, donc qui les connaît bien, et avec qui il partage avec eux ses opinions sur l’affaire.
Les journalistes, et donc Meyer (qui porte un autre nom dans le livre), échangent leurs avis entre eux-mêmes, et avec les deux jeunes, y vont de leurs supputations, élaborent des hypothèses sur qui a pu commettre ce crime gratuit, pourquoi et comment. Si on donnerait le bon Dieu sans confession à ces garçons, des doutes viennent s'immiscer dans leurs échanges… Seraient-ils suspectés ?
La police mène aussi son enquête, et chacun y participe : journalistes, assassins, témoins, parents, policiers.

Mais seront-ils arrêtés et jugés, ces deux assassins qui sont certains d'avoir commis le crime parfait ? Peut-être ne faut-il pas en dire plus…

La deuxième partie de ce livre relate le procès de cette affaire qui a secoué le tout-Chicago.
Ce livre tient en haleine, et je suis conquise par cette belle étude d'un Crime.
Pas facile de choisir un extrait sans le sortir de son contexte, mais au hasard (les noms des deux jeunes sont changés dans le roman) :

« Cette peur soudaine avait arrêté la nausée. Au fait, pourquoi ne s’étaient-ils pas servi de l’éther ? Ils avaient projeté d'endormir proprement l'enfant et, une fois endormi, de lui passer la corde autour du cou, Artie et lui  [Judd] tirant chacun un des bouts de la corde. Aussi fort l'un que l'autre, d'un effort parfaitement égal, afin d'être liés à jamais, Artie et lui. Mais dès que le petit garçon était monté dans la voiture, tout s'était déroulé dans un éclair. Ils avaient tourné le coin de la rue, alors que Judd songeait précisément que l’acte suprême n’aurait peut-être jamais lieu. Se pouvait-il qu'Artie ait perçu cette dernière hésitation ? Il avait bondi vers l’irréparable, ainsi qu’on attaque une fille avant qu'elle ne rassemble ses esprits. »

Mots-clés : #faitdivers #justice #polar
Barcarole
Barcarole

Messages : 3018
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Meyer Levin Empty Re: Meyer Levin

Message par Barcarole le Jeu 23 Jan - 13:39

Coucou ArenSor, ça fait plaisir de t'entendre !
Barcarole
Barcarole

Messages : 3018
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Meyer Levin Empty Re: Meyer Levin

Message par bix_229 le Jeu 23 Jan - 14:30

Salut Barcarole et content de te revoir !
J'ai lu Franckie et Johnny dans le temps et j'avais apprécié.
Un certain ton.
Il semble un peu oublié Meyer Levin, faut-il le relancer ?
bix_229
bix_229

Messages : 11767
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Meyer Levin Empty Re: Meyer Levin

Message par Barcarole le Jeu 23 Jan - 15:18

Salut Bix, j'ai apprécié cette lecture, dans le genre.
Mais il y a tant et tant d'écrivains !
C'est toujours positif de relancer un écrivain oublié, malgré le nombre incalculable de livres qui sortent. Il ne restera sans doute de lui qu'une petite goutte d'eau dans l'océan littéraire, comme tant d'autres !
Barcarole
Barcarole

Messages : 3018
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Meyer Levin Empty Re: Meyer Levin

Message par bix_229 le Jeu 23 Jan - 16:17

Parler des écrivains morts, oubliés, sous estimés fait partie d'une sorte de
mission que je me suis fixée il y a longtemps et dont le forum porte les
traces.
A propos de Meyer Levin, j'ai appris qu'il avait eu une passion littéralement
folle pour Anne Frank après l'avoir lue.
Au point de délaisser sa femme qui a écrit un livre sur le sujet.
Levin était juif et militant et il a écrit à poropos de la naissance d'Israel.
Tu en avais entendu parler ?
bix_229
bix_229

Messages : 11767
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Meyer Levin Empty Re: Meyer Levin

Message par Tristram le Jeu 23 Jan - 16:35

@Barcarole a écrit:C'est toujours positif de relancer un écrivain oublié, malgré le nombre incalculable de livres qui sortent.
Je plussoie tant et plus, Barcarole !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 10007
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Meyer Levin Empty Re: Meyer Levin

Message par Barcarole le Jeu 23 Jan - 19:47

Merci Tristram ! et bien le bonjour à toi !!

Non bix, je ne savais pas que Levin avait écrit sur la naissance d'Israël, et qu'il était passionné par Anne Franck (sauf la phrase unique qui en fait allusion sur wikipedia).

J'attends vos avis sur Frankie et Johnny, tu l'as lu bix, et ArenSor va le lire un de ces quatre !
En attendant, mine de rien, ma PAL a doublé de volume !
Barcarole
Barcarole

Messages : 3018
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Meyer Levin Empty Re: Meyer Levin

Message par Bédoulène le Jeu 23 Jan - 20:34

contente aussi de te relire Barcarole ! merci cette lecture m'intéresse et ton commentaire m' y engage !

ce livre a fait l'objet d'un film avec ec Orson Welles, Diane Varsi, Dean Stockwell

"le génie du mal"


_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 14618
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Meyer Levin Empty Re: Meyer Levin

Message par Barcarole le Jeu 23 Jan - 20:42

Bonjour Boudoulène, je suis contente de te lire, et de vous revoir tous (pas mal d'occupations bonnes ou mauvaises me font m'éloigner (santé, boulot, flemme..., bref la vie !)
A bientôt
Barcarole
Barcarole

Messages : 3018
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Meyer Levin Empty Re: Meyer Levin

Message par Barcarole le Jeu 23 Jan - 20:59

Merci pour l'extrait du film, qui ne s'était pas affiché quand j'ai lu ton commentaire, Bédoulène !
Barcarole
Barcarole

Messages : 3018
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 64
Localisation : Tours

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Meyer Levin Empty Re: Meyer Levin

Message par Bédoulène le Jeu 23 Jan - 21:03

je lirai le livre avant le film même si je pense l'avoir vu il y a.............................très longtemps !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 14618
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Meyer Levin Empty Re: Meyer Levin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum