Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Lluís Llach

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

amour - Lluís Llach Empty Lluís Llach

Message par Quasimodo le Mer 12 Fév - 21:16

Lluís Llach
Né en 1948

amour - Lluís Llach Lluis_11

Lluís Llach i Grande, né le 7 mai 1948 à Gérone (Catalogne), est un chanteur et romancier catalan. Il est une des figures de proue du combat pour la culture catalane contre le franquisme. En 1965, il rejoint le groupe Els Setze Jutges. Du fait de cet engagement qui l'a conduit à l'exil, il est considéré en Catalogne comme une référence non seulement musicale mais également morale. Sa chanson L'Estaca (le pieu) est devenu un véritable hymne libertaire catalan. Aux élections de 2015 au parlement de Catalogne, il conduit la coalition indépendantiste Junts pel Sí dans la circonscription de Gérone. Il devient député au parlement de Catalogne de 2015 à 2017. Il préside de 2018 à 2019 le Conseil consultatif pour la promotion d'un forum civique et social pour le débat constituant.

Bibliographie

Les Yeux Fardés, 2012
Les Femmes de la Principal, 2014
Le Théâtre des merveilles, 2017

Discographie
Spoiler:
Els èxits de Lluís Llach (1969)
Ara i aquí (1970)
Com un arbre nu (1972)
Lluís Llach a l'Olympia (1973)
L'Estaca (1973)
I si canto trist... (1974)
Viatge a Itaca (1975)
Barcelona, gener de 1976 (1976)
Campanades a morts (1977)
El meu amic, el mar (1978)
Somniem (1979)
Verges 50 (1980)
I amb el somriure, la revolta (1982)
T'estimo (1984)
Maremar (1985)
Camp del Barça, 6 de juliol de 1985 (1985)
Astres (1986)
Geografia (1988)
La forja de un rebelde (1990)
Torna aviat (1991)
Ara, 25 anys en directe (1992)
Un pont de mar blava (1993)
Rar (1994)
Porrera (1995)
Nu (1997)
9 (1998)
Temps de revoltes (2000)
Jocs (2002)
Junts (avec Josep Carreras, 2003)
Poetes (2004)
Que no s'apague la llum (avec Feliu Ventura 2005)
i. (2006)
Verges 2007 (2007)



amour - Lluís Llach Les_ye11

Les yeux fardés

Un jeune réalisateur en mal d'idées vient écouter l'histoire d'un vieil homme aux yeux outrageusement fardés. Ce roman est constitué d'un court prologue suivi des vingt-quatre enregistrements de Germinal Massagué, qui raconte pour l'essentiel sa jeunesse pendant la guerre civile. Pour son premier roman, l'auteur fait preuve d'un certain sens du rythme et de la composition : chacun de ces enregistrements se focalise sur une étape majeure de la formation du narrateur, sans fausse note ni baisse de régime. L'écriture est rapide, les phrases brutes, mal dégrossies, car Lluís Llach se refuse à toute joliesse. Et l'on se rend compte, bientôt, que sa manière ne manque nullement de vigueur, d'efficacité ni de délicatesse.

Si l'on en croit le narrateur, c'est une histoire d'amour qui va nous être racontée. Mais le contexte politique de la guerre civile, le combat des gauches contre le fascisme prennent rapidement le dessus : le singulier ne peut se défaire du collectif, l'histoire d'amour et l'histoire espagnole sont indissociables l'une de l'autre. Il s'agit d'une trajectoire individuelle au milieu de la tragédie collective, une plongée dans la guerre civile à hauteur d'homme, qui la rend pleinement sensible. Il est singulier qu'un si vieil homme, racontant ses années de formation, puisse ressusciter sa jeunesse avec tant de chair, de nerfs, d'appétits; qu'il recrée enfin ces années d'étourdissements euphoriques, de pulsions vitales et de traumatismes avec une pareille acuité. Le récit trouve son équilibre entre la plongée immersive par laquelle Germinal revit les événements de sa jeunesse, et la prise de distance qui intervient de loin en loin, rythmées par les adresses au réalisateur, qui lui permettent l'analyse rétrospective et la contextualisation de ce que la jeune génération ignore de l'ancienne. Par ailleurs, c'est un livre à double face : une incarnation des élans et des frissons de la chair, mais également une peinture de la destruction; un éloge de l'humanisme et de l'effervescence intellectuelle de cette époque presque mythologique, des aspirations politiques et sociales de tout un peuple, mais aussi un chant funéraire et le récit d'un naufrage; en somme, un conte d'amour qui devient un conte de folie et de mort. Parallèlement à cette trame se noue une discrète histoire d'amitié hors champ, entre Germinal et le réalisateur silencieux, que l'on comprend à demi-mot.

Comme je l'ai dit, ce roman est formé d'entretiens qui peut-être serviront de base à un scénario de film. Ainsi, bien qu'il ne puisse être réduit à un simple matériau de travail pour le cinéma, ce roman forme-t-il un appel aux arts visuels. Chaque adresse au réalisateur nous rappelle la raison de ce récit, et nous incite à le transposer au cinéma. Et de même pouvons-nous envisager le personnage du cinéaste comme un avatar du lecteur, et son film en germe comme une métaphore de l'activité imageante de la lecture littéraire.
En revanche, s'il fait son film, le personnage du cinéaste ne se contentera certainement pas d'animer l'histoire qu'il a entendue. Ce n'est pas un documentariste, c'est un réalisateur de fiction : sans nul doute, en se l'incorporant, fera-t-il de cette histoire quelque chose d'entièrement nouveau (avec des personnages, des lieux et une trame tout autres). Et ainsi devrait faire le cinéaste qui voudrait adapter Les yeux fardés : réaliser le film qu'est venu chercher le réalisateur fictif dans l'histoire de Germinal Massagué.


Mots-clés : #amour #erotisme #guerredespagne #identitesexuelle #jeunesse #xxesiecle

_________________
Il vécut pendant des années, l'œil sur le bassin intérieur.
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 4259
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 25

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

amour - Lluís Llach Empty Re: Lluís Llach

Message par Bédoulène le Jeu 13 Fév - 8:32

je te lirai plus longuement après ma lecture Quasimodo ! (Tristram aura peut-être fini avant moi car nous entrons en période de vacances scolaires donc je vais lire à petites doses)

et merci pour l'ouverture du fil (je t'y ai un peu poussé du coup Smile )

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15390
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

amour - Lluís Llach Empty Re: Lluís Llach

Message par Quasimodo le Jeu 13 Fév - 10:51

Bonne lecture, Bédoulène ! En effet, j'avais le fil dans mes brouillons, et tu m'as poussé à écrire le commentaire Smile

Il y a une dimension sur laquelle je n'ai pas insisté : la découverte de la sensualité est suivie, plus tard, de la découverte d'un amour pour un homme. Cela n'est pas indifférent, car il s'agit d'une sorte de vie occulte que vit Germinal parmi les évènements collectifs qu'il raconte. D'autant plus grand est le frisson de la découverte de l'amour, que cet amour n'est pas permis même dans cette Espagne libertaire qui précède la guerre.
Ce livre est également un livre qui s'oppose aux catégories, en particulier à la fin du roman, qui évoque comme le ferait très bien David Lynch les bas-fonds de Barcelone dans les décennies qui suivent la guerre civile.

_________________
Il vécut pendant des années, l'œil sur le bassin intérieur.
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 4259
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 25

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

amour - Lluís Llach Empty Re: Lluís Llach

Message par Bédoulène le Jeu 13 Fév - 18:32

là où j'en suis, j'ai connaissance de cet amour d'un homme pour un autre et en effet c'est un amour qui ne doit pas s'afficher dans cette période et dans ce pays mais je suis sure dans tant d'autres aussi (je ne m'étends pas sur ce qu'il en est de nos jours )

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15390
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

amour - Lluís Llach Empty Re: Lluís Llach

Message par Quasimodo le Jeu 13 Fév - 19:43

Maintenant, après ce roman des hommes, je suis curieux de découvrir le roman des femmes que paraît être le deuxième livre de Lluís Llach.

_________________
Il vécut pendant des années, l'œil sur le bassin intérieur.
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 4259
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 25

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

amour - Lluís Llach Empty Re: Lluís Llach

Message par Bédoulène le Ven 14 Fév - 8:49

ah! je ne savais pas, je vais regarder ! merci Quasimodo

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15390
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

amour - Lluís Llach Empty Re: Lluís Llach

Message par Bédoulène le Mar 18 Fév - 0:08

amour - Lluís Llach Les_ye10

je ne dirais que quelques mots, Quasimodo ayant bien développé.

Tout ce qui concerne le volet historico-politique j'en avais connaissance par mes nombreuses lectures sur le sujet. Mais le rappel de cette guerre est utile pour le devoir de mémoire.

J'ai apprécié la période de l'enfance, la description de ce quartier et le portrait de ses habitants et tout particulièrement du libraire, véritable initiateur pour les adolescents, cette "bande des 4" comme les surnommaient les gens du quartier.

Si j'ai été touchée par la passion amoureuse de Germinal et David, cet amour absolu qui habitera le narrateur jusqu'à la fin de sa vie,  j'ai par contre trouvé que les descriptions des actes sexuels enlevaient à cette  dimension.

L'écriture adhère bien au sujet, elle le porte.

Au final une bonne lecture mais avec réserve.

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15390
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

amour - Lluís Llach Empty Re: Lluís Llach

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains de la péninsule Ibérique


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum