Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

-38%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot Xiaomi Roborock S7 (version 2021) en stock et en ...
499 € 799 €
Voir le deal

Édouard Dujardin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

psychologique - Édouard Dujardin Empty Édouard Dujardin

Message par Tristram Sam 29 Fév - 16:08

Édouard Dujardin
(1861 – 1949)


psychologique - Édouard Dujardin Zodoua10

Édouard Émile Louis Dujardin, né à Saint-Gervais-la-Forêt (Loir-et-Cher) le 10 novembre 1861 et mort à Paris le 31 octobre 1949, est un romancier, poète symboliste et auteur dramatique français.
Fils unique d’un capitaine de marine marchande, il fait ses études au lycée Corneille à Rouen, puis au lycée Louis-le-Grand à Paris. À la mort de ses parents, il hérite de leur fortune qu'il va dépenser en partie pour financer la mise en scène de ses premières pièces de théâtre.
Dujardin a des goûts de luxe en matière vestimentaire et compte au nombre des dandys et des noctambules parisiens de l'époque. Ses nombreuses liaisons sont notoires, notamment avec des actrices, des mannequins et autres femmes séduisantes. Il a plusieurs amies qui font carrière dans les arts et il les aide parfois financièrement. Ayant dilapidé sa fortune dans ce train de vie, il se lance dans des entreprises telles que le jeu et l'immobilier ; il met aussi ses talents littéraires au service des journaux en rédigeant des annonces publicitaires.
Il sera directeur de publication de la Revue indépendante, où il publie sa première nouvelle, Les lauriers sont coupés, qui eut très peu de succès. Il y est l’inventeur du monologue intérieur, technique qui réapparaîtra chez Arthur Schnitzler treize ans plus tard (Le Lieutenant Gustel, 1900) et trouvera son expression considérée comme la plus aboutie dans Ulysse, de James Joyce, en 1922. La reconnaissance pour cette œuvre de jeunesse ne vient que tardivement, avec une réédition préfacée par Valery Larbaud en 1925. C’est dans cette préface qu’apparaît le terme de monologue intérieur, auquel Dujardin consacrera un essai.

Œuvres :

Récits :

• Les Hantises (1886)
• Les lauriers sont coupés (1887)
• L'Initiation au péché et à l'amour (1898)

Poésie :
• Trois poèmes en prose mêlés de vers [1886, 1888, 1892] (1936)
• La Comédie des amours (1891)
• Le Délassement du guerrier (1904)
• Poésies anciennes (1913)
• Mari Magno, 1917-1920 (1920)

Théâtre :
• La Légende d'Antonia :
  o    Antonia (1891),
  o    Le Chevalier du passé (1892)
  o    La Fin d'Antonia (1893)
• Les Argonautes :
  o    Marthe et Marie (1913),
  o    Les Époux d'Heur-le-Port (1919)
  o    Le Retour des enfants prodigues (1924)
• Le Mystère du Dieu mort et ressuscité (1923)
• Le Retour éternel (1932)

Essais :
• La Source du fleuve chrétien : histoire du judaïsme ancien (1906)
• Les Prédécesseurs de Daniel (1907)
• De Stéphane Mallarmé au prophète Ezéchiel (1919)
• Les Premiers Poètes du vers libre (1922)
• Le Dieu Jésus (1927)
• Grandeur et décadence de la critique, sa rénovation (1931)
• Le Monologue intérieur, son apparition, ses origines, sa place dans l'œuvre de James Joyce et dans le roman contemporain (1931)
• Mallarmé par un des siens (1936)
• La Première Génération chrétienne, son destin révolutionnaire (1936)
• De l'Ancêtre mythique au chef moderne (1943)
• Rencontres avec Houston Stewart Chamberlain (1943)
• Histoire ancienne du Dieu Jésus, l'Apôtre en face des apôtres (1945)

(D’après Wikipédia)

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12782
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

psychologique - Édouard Dujardin Empty Re: Édouard Dujardin

Message par Tristram Sam 29 Fév - 16:18

Les lauriers sont coupés

psychologique - Édouard Dujardin Les_la10

Novella qui inspira James Joyce pour Ulysse ; elle est attestée comme premier texte utilisant la forme littéraire du monologue intérieur, c'est-à-dire la transcription du déroulement continu de la pensée d’un personnage (du coup narrateur). Ce procédé « a pour objet d'évoquer le flux ininterrompu des pensées qui traversent l'âme du personnage au fur et à mesure qu'elles naissent sans en expliquer l'enchaînement logique. » (Édouard Dujardin, Le Monologue intérieur) ; il est à la source du flux de conscience qui caractérise des œuvres de Virginia Woolf, Faulkner, Beckett, Sarraute, Queneau…
Ce bref roman retrace donc le courant de conscience d’un étudiant à l’aise, et amoureux (ce qui ne l’empêche pas de s’intéresser aux autres femmes) : paysage déroulé de ses promenades, conversations de rencontre et commentaires in petto, projets et rêvasseries, divagations et bribes de souvenirs, mesquineries (comptes pécuniaires) et autres calculs, tests de formulation de phrasé, lectures...
« …] l'eau froide sur ma main; ah, la tête dans l'eau ; quel saisissement ; c'est un charme, la tête dans l'humide d'eau qui ruisselle, qui bruit, qui roule, et glisse et fuit, qui coule ; les oreilles trempées d'eau et bourdonnantes, les yeux clos puis ouverts dans le vert de l'eau, la peau agacée et frémissante, une caresse, comme une volupté ; oh, cet été, quelle joie d'aller à la mer ; sans doute irons-nous à Yport [… »
Il est le jouet d’une actrice (et perce à jour le cas d’un ami qui serait le pantin d’une jeune femme !).
« Le lendemain, le samedi ? le lendemain samedi Léa s'est décidée à m'accorder ses faveurs ; un après-midi, je me rappelle, une belle journée de soleil ; je lui ai donné les deux cents francs dont elle avait besoin ; ce faisait une somme assez ronde pour un baiser ; c'est le diable aussi, quand une fois on est pris dans la chaîne, que couper court ; et puis, recommencer avec une autre femme la même série, éternellement ; il fallait aboutir de celle-là ; on s'obstine ; j'ai bien fait. »
Cela ne va pas sans une certaine complaisance érotique, assez originale, qui peut paraître déroutante :
« Dans mes mains je serre ses bras ; elle a toujours ses yeux fermés ; j'attire doucement ses bras ; elle se laisse ; en arrière penche sa fine tête, ah, sa méchante traîtresse tête qui de moi si effrontément se joue ! et là je l'ai ; doucement sur les coussins je me renverse, et contre moi j'attire sa poitrine ; sa poitrine est contre ma poitrine ; sa tête est sur mon épaule ; de mes deux mains j'entoure sa taille ; elle repose au contre de moi ; ainsi entre mes bras, elle repose ; sur ma joue, sur mon cou, quelque chose, oui, ses cheveux, qui voltigent ; immobile elle est : tout au long de mon corps, son corps ; je sens elle ; mollement je serre les molles hanches très soyeuses de sa poitrine. »
Peut-être pourrait-il se trouver dans ce récit une part d’autobiographie, peut-être même d’autofiction ?
J’ai aussi savouré de nombreux mots devenus rares, tels énombrer, éburin, bleutement, etc.

Mots-clés : #psychologique #xixesiecle

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12782
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

psychologique - Édouard Dujardin Empty Re: Édouard Dujardin

Message par Quasimodo Sam 29 Fév - 17:26

J'avais peur qu'il ne s'agisse que d'une curiosité historique, mais je ferais bien l'essai !

J'aime l'idée du «test de formulation de phrasé», et c'est la première fois que je rencontre celle d'une transcription de l'activité du lecteur comme de l'intérieur ! Quelle belle idée !
Quasimodo
Quasimodo

Messages : 5015
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 25

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

psychologique - Édouard Dujardin Empty Re: Édouard Dujardin

Message par Tristram Sam 29 Fév - 18:27

Oui, curiosité historique, mais Dujardin a vraiment voulu exploiter ce nouveau filon, et à plus d'un titre j'ai trouvé de l'intérêt à cette lecture, dont fil !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12782
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

psychologique - Édouard Dujardin Empty Re: Édouard Dujardin

Message par bix_229 Sam 29 Fév - 19:11

https://encyclopedie_universelle.fracademic.com/13910/MONOLOGUE_INTÉRIEUR
https://encyclopedie_universelle.fracademic.com/13910/MONOLOGUE_INTÉRIEUR

Bien que plutôt lourd et pédant, cet article semble prouver que Dujardin s'est attribué un peu vite un procédé littéraire
qui existait déjà de manière non identifiée, et pour ainsi dire sans le savoir.
Comme la prose de M. Jourdain.
bix_229
bix_229

Messages : 14263
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

psychologique - Édouard Dujardin Empty Re: Édouard Dujardin

Message par Tristram Sam 29 Fév - 19:24

Eh oui, un courant qui fit couler beaucoup d'encre dans les officines de la glose littéraire !
A noter que c'est James Joyce qui a signalé Les lauriers sont coupés à Larbaud, qui y a reconnu l'invention du procédé (et vive la France), mais je l'ai vu aussi attribué à Madame de La Fayette !
Dujardin a écrit le livre à 26 ans (Larbaud l'a présenté comme monologue intérieur en 1925), et publié l'essai en 1931... à 70 ans !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12782
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

psychologique - Édouard Dujardin Empty Re: Édouard Dujardin

Message par Bédoulène Dim 1 Mar - 9:06

j'ai souvent des monologues intérieurs ! Wink

merci Tristram !

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17192
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

psychologique - Édouard Dujardin Empty Re: Édouard Dujardin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum