Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -35%
Huawei P30 Smartphone à 419€ seulement
Voir le deal
419

Sibylle Lewitscharoff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

immigration - Sibylle Lewitscharoff Empty Sibylle Lewitscharoff

Message par tom léo le Mer 17 Juin - 7:32

Sibylle Lewitscharoff
née en 1954


immigration - Sibylle Lewitscharoff Lewits10



wikipedia a écrit:à Stuttgart, est une romancière allemande du début du XXIe siècle. Fille d'un médecin bulgare émigré en Allemagne à la fin des années 1940 et d'une mère allemande, elle passe son enfance et sa jeunesse à Stuttgart où elle passe son baccalauréat et s'intéresse aux idées trotskystes. Elle poursuit ensuite des études d'Histoire religieuse à l'université de Berlin et passe aussi du temps à Buenos-Aires et à Paris avant de travailler comme comptable dans une agence de publicité de Berlin.

Elle écrit ses premiers textes pour la radio et pour le théâtre au début des années 2000 ainsi que ses premiers romans. Elle participe par ailleurs à l'animation du Musée de la littérature moderne de Marbach am Neckar en 2009-2010, et, en 2013 elle collabore avec l'Université de Kassel pour l'année Grimm consacrée aux célèbres conteurs1. 2013 est l’année de la consécration. Pensionnaire à la Villa Massimo, à Rome, Sibylle Lewitscharoff se voit décerner en juin 2013 le Prix Georg-Büchner qui lui a été remis le 26 octobre2. Nombreux autres prix...

Œuvres publiées en français

   Pong. 1998
   Harald le Courtois, 2002
   Montgomery, 2003
   Consummatus, 2006
   Apostoloff, 2009
   Blumenberg, 2011
 
+ essais...
tom léo
tom léo

Messages : 1239
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

immigration - Sibylle Lewitscharoff Empty Re: Sibylle Lewitscharoff

Message par tom léo le Mer 17 Juin - 7:51

Apostoloff

immigration - Sibylle Lewitscharoff Aposto10

Originale : Allemand, 2009
description du livre a écrit:
Deux sœurs, installées en Allemagne, acceptent l'offre d'un riche membre de leur communauté d'origine : il leur propose une importante somme d'argent pour l'exhumation de leur père car il veut réunir dans un même tombeau les dépouilles de ses amis bulgares morts en exil.
Un convoi de limousines les conduit donc à Sofia et leur chauffeur, Apostoloff, entreprend de leur faire découvrir les richesses du pays : la céramique... à base de bleu de cobalt toxique, le littoral de la mer Noire… défiguré ou l'architecture locale (un crime contre l'esthétique).
Les péripéties de cette odyssée, racontées avec un humour corrosif, sont l'occasion pour Sibylle Lewitscharoff de mener une réflexion sans concession sur des questions existentielles comme les racines des migrants, le sentiment de nostalgie ou la famille.

REMARQUES :
A vrai dire j’aurais presque jeté le livre dans un coin de ma chambre ! Quel démonstration haineuse  des rapports de la narratrice envers son père, puis le pays de celui-ci, d’où il s’est exilé dans les années 40 ! Amer, plein de « préjugés », - semble-t-il. Plus que méchant ! Pour les amateurs du genre par contre probablement un bonheur !

Et puis je me suis dit : avec le Prix reçu comme meilleur livre de l’année, il doit y avoir autre chose ? Continuons à lire !
Et puis rapidemment apparaissait quelque chose, une lecture possible, de cette amertume sous la lumière de la mélancolie de l’exilé , de l’émigrant. Et cela pas juste dans la première génération, mais même, comme transmise mystèrieusement, dans celle de la deuxième, voir troisième. J’y reconnaissais quelque chose de mon vécu.

D’un coup cette vue acerbe, le criticisme envers la Bulgarie, son père, presque tout le monde, deviennent comme par magie et secrètement une expression d’un désir de plus, d’un inaccomplissement. Et une attente d’autre chose : pour les pays de l’ancien bloc de l’Est, mais aussi soi-même ?

CES sujets sont suggérés et en quelque sorte sécrets. Mais évident et incontournable est (j’ai lu le livre en allemand) l’incroyable art de manier la langue de l’auteure ! La langue est riche, inventive, laconique, aussi « mèchante ». Mais toujours originale. Ce serait intéressant ce qu’un lecteur francophone en tire de la traduction française !

C’est avec effroi presque que nous réconnaissons dans cette écriture de poison tellement de parallèles avec la biographie de l’auteure. Aïe ! Mais reconnaissons alors aussi derrière cette amertume le souffle d’une mélancolie. Celle-là resonne d’une façon merveilleuse parfois. Qu’est-ce qu’on attend, qu’est-ce qu’attend un tel pays ? C’est par le négatif que Lewitscharoff dit ce qui manque, ou ce qu’il faudrait : de l’âme. Le pays aurait été déâmisé… Et pas juste la Bulgarie, j’ajoute, peut-être la maladie d’aujourd’hui ?


Mots-clés : #famille #humour #immigration
tom léo
tom léo

Messages : 1239
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

immigration - Sibylle Lewitscharoff Empty Re: Sibylle Lewitscharoff

Message par Tristram le Mer 17 Juin - 14:26

Curieuse, en effet, cette approche de l'amer vécu du migré...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 10431
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

immigration - Sibylle Lewitscharoff Empty Re: Sibylle Lewitscharoff

Message par Bédoulène le Mer 17 Juin - 18:08

merci Tom Léo, je note si je rencontre le livre !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15084
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

immigration - Sibylle Lewitscharoff Empty Re: Sibylle Lewitscharoff

Message par tom léo le Jeu 18 Juin - 9:33

@Tristram a écrit:Curieuse, en effet, cette approche de l'amer vécu du migré...

Bien sûr, il s'agit déjà d'un début d'interprétation de ma part. Pour le père la mélancolie est un fait: il va se suicider... Et la fille semble accumer la haine contre lui et son pays d'origine! Mais derrière cette attitude d'opposition, de hargne, n'y-a-t-il pas encore autre chose? C'est là que les choses deviennent très intéressantes, sinon on reste dans une pure antipathie.
tom léo
tom léo

Messages : 1239
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

immigration - Sibylle Lewitscharoff Empty Re: Sibylle Lewitscharoff

Message par animal le Jeu 18 Juin - 20:30

Une tonalité dans un ordre d'idées qu'on peut rapprocher de Reinhard Jirgl ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 11344
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 39
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

immigration - Sibylle Lewitscharoff Empty Re: Sibylle Lewitscharoff

Message par tom léo le Ven 19 Juin - 10:18

@animal a écrit:Une tonalité dans un ordre d'idées qu'on peut rapprocher de Reinhard Jirgl ?

Pas (encore) lu Jirgl...
tom léo
tom léo

Messages : 1239
Date d'inscription : 04/12/2016
Localisation : Bourgogne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

immigration - Sibylle Lewitscharoff Empty Re: Sibylle Lewitscharoff

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langue allemande


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum