Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

-28%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur mobile et réversible Argo Milo Plus – 13000 BTU/H
394 549 €
Voir le deal

Howard McCord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Howard McCord Empty Howard McCord

Message par bix_229 le Sam 18 Juil - 18:37

Howard McCord
Né en 1932

Howard McCord Howard10

Howard McCord est un écrivain américain né en 1932 à El Paso au Texas.

Vétéran de la guerre de Corée, Howard McCord est l’auteur de recueils de poésie et de récits distingués par plusieurs prix prestigieux aux États-Unis. Il fut diplômé de l'université du Texas en 1957 et poursuivit ses études à l'université de l'Utah avant de devenir enseignant à l'université de l'État de Washington puis à l’université d’État de Bowling Green où il dirigeait un programme de creative writing.

On lui a décerné le Nancy Dasher Book Award en 1999 pour son livre L'homme qui marchait sur la Lune.

Il a également parcouru à pied de nombreux pays. Il vit à Bowling Green, dans l’Ohio.

Œuvres traduites en français

Roman
- L'homme qui marchait sur la Lune, Gallmeister, 2008 (The Man Who Walked to The Moon, 1997)

Récit
- En marchant vers l'extrême, Ring, 2013 (Walking to Extremes in Iceland and New Mexico, 2008)

source : Wikipedia
bix_229
bix_229

Messages : 12196
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Howard McCord Empty Re: Howard McCord

Message par bix_229 le Sam 18 Juil - 18:48

Une interview pour éclairer la vie et l'oeuvre de Howard McCord:

bix_229
bix_229

Messages : 12196
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Howard McCord Empty Re: Howard McCord

Message par bix_229 le Sam 18 Juil - 18:54

Howard McCord L-homm10

Je viens de lire L'homme qui marchait sur la lune et ce livre m'a laissé un peu la même impression que le livre de Karl Heinz Ott, Enfin, le silence.
Une sorte de bloc lisse et énigmatique qui laisse peu de place à l'interprétation. D'autant que les propos du narrateur sont à la fois simples et opaques, comme s' ils cherchaient à nous égarer...

Mon nom est Gasper, William Gasper, et je ne fais rien pour gagner ma vie ; je vis tout simplement. Ma famille n'a rien de particulier, et j'ai un passé parfaitement ordinaire.


Ordinaire ?

William Gasper nous apprend qu'après avoir tué au service de l'armée de son pays, il s'est mis à son compte.
Il a déjà exécuté 140 personnes, "de rang moyen" : militaires et policiers.

J'aime tuer des coupables, c'est une chose dans laquelle j'excelle.

Le reste du temps, W G arpente les montagnes.
W G est un solitaire, un être asocial et nihiliste. Il se tient pour immoral et pourtant, il se juge supérieur à ceux qu'il tue. Et plus encore aux politiciens et aux militaires qui sont mandatés pour tuer ou faire tuer et sont même récompensés pour cela.
W G aime la solitude. En tout cas il aime à le dire...
Pourtant, au détour d'une phrase, il reconnait que, sans autre relation que lui-même, il lui arrive de douter de son existence-même.
Faute de compagnie, il se parle à lui-même et peut-être au lecteur qu'il imagine...

... Je raconte mon histoire, vous écoutez, nous sommes donc liés par un pacte, à défaut de respect.


Le discours de W G est hautain et raffiné. C'est celui d'un homme cultivé mais qui hait la culture. Qui déteste les écrivains et qui pourtant écrit et raconte, comme tous les écrivains, pour se prouver qu'il existe.

Il vit dans le présent et même dans l'instant. Ses besoins sont limités et ses désirs en sommeil.
Pourtant il a des rêves étranges et effrayants. Et il lui arrive d'invoquer une déesse celte qui ne lui sauva la vie que pour mieux la risquer. Elle lui inspire de la crainte mais aussi des fantasmes érotiques.
Pour se justifier, il affirme que ce que nous percevons de la réalité est infime.

Le présent donc, c'est pour lui, et depuis 5 ans, le sol aride de la Lune qu'il arpente, une montagne "de nulle part", et sur lequel il vit en autosuffisance grâce à sa forme physique et aux armes qu'il possède. Grâce à la connaissance parfaite des lieux aussi.

Bien entendu, ses activités de tueur free lance lui ont attiré des ennemis puissants et décidés à l'éliminer.
Mais c'est lui qui aura le dernier mot.

Et je ne sais rien de plus sinon que c'est un livre miné par le doute.
Le doute sur à peu près tout, sauf sur la réalité de l'écriture, et elle est forte.

Rapatrié

Mots-clés : #solitude #violence
bix_229
bix_229

Messages : 12196
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Howard McCord Empty Re: Howard McCord

Message par Tristram le Sam 18 Juil - 20:40

J'ai beaucoup apprécié la vidéo (je comprends bien ce qu'il dit, ayant eu des amis texans). Merci pour l'ouverture du fil !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 10431
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Howard McCord Empty Re: Howard McCord

Message par bix_229 le Sam 18 Juil - 21:17

J'ai beaucoup apprécié aussi.
Il donne l'impression d'un homme à la fois très simple, honnète, sincère, chalereux, sensible.
Plein de souvenirs revisités, mais très vivants..
Par contre, on a du mal à l'imaginer en auteur de L'Homme sur la lune.
Qui est un livre presque d'entomologiste, distancié, très étrange en fait.
Ce qui est très bien en soi !
Dommage qu'il soit si peu traduit !
Eh, Gallmeister, on attend autres traductions de McCord, et vivement ! Howard McCord 1743235393
bix_229
bix_229

Messages : 12196
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Howard McCord Empty Re: Howard McCord

Message par bix_229 le Sam 18 Juil - 21:22


Je n'ai jamais senti une grande différence entre poésie et prose. La poésie "n'est que moelle et essence", comme l'a écrit un exégète de Pound, et la prose comble les blancs. Toutes deux sont des applications esthétiques et imaginantes du langage qui, comme l'a dit Suzanne Langer, bien avant les ordinateurs, crée des mondes virtuels.

En marchant vers l'extrême de Howard McCord
bix_229
bix_229

Messages : 12196
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Howard McCord Empty Re: Howard McCord

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum