Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -49%
-50% sur la machine à café automatique ...
Voir le deal
449 €

Ludwig Lewisohn

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Ludwig Lewisohn

Message par Dreep Mer 12 Aoû - 16:23

Ludwig Lewisohn
(1882 - 1955)

Ludwig Lewisohn 39825911

Ludwig Lewisohn, né le 30 mai 1882 à Berlin et mort le 31 décembre 1955 à Miami Beach, était un critique et romancier juif américain.

Lewisohn est né à Berlin, en Allemagne, dans une famille juive de la classe moyenne supérieure. Ses parents ont immigré aux États-Unis en 1890, d'abord en Caroline du Sud, puis à Charleston. La région dans laquelle la famille s'est installée ne comportant pas de communauté juive pratiquante, Ludwig est envoyé dans une école du dimanche méthodiste pour améliorer son anglais. Bien intégré à la communauté méthodiste et à son église, il devient par la suite un méthodiste actif.
Il poursuit des études supérieures à l'université de Columbia. En 1904, on lui fait savoir qu'un juif ne sera jamais embauché pour enseigner la littérature anglaise dans une université américaine. L'ironie amère de ce conseil conduit Lewisohn à revenir au judaïsme et à critiquer ouvertement l'assimilation des juifs américains. En 1948, Lewisohn il fait partie des membres fondateurs de la faculté de l'Université Brandeis, où il enseignera jusqu'à sa mort.

Après avoir obtenu son diplôme de Columbia, Lewisohn a travaillé à la rédaction de Doubleday, Page & Co. à New York. Il a enseigné l'allemand dans les universités du Wisconsin et de l'Ohio jusqu'en 1917. Il devient par la suite critique dramatique à La Nation et est promu rédacteur associé en 1920. Il traduit de l'allemand vers l'anglais les œuvres de Gerhart Hauptmann , Jakob Wassermann et Franz Werfel .
De 1943 à 1948, il est rédacteur en chef de New Palestine, un journal sioniste américain. Ensuite commence son travail à l'Université Brandeis.

Lewisohn était membre de l'Académie juive des arts et des sciences et était secrétaire honoraire de l'Organisation sioniste d'Amérique. Il s'est marié à trois reprises et a eu un fils, né d'une longue liaison. Il est décédé en 1955 à Miami Beach, en Floride.
source : Wikipédia en anglais

Ouvrages traduits en français :

- Israël, où vas-tu ? (The Island Within, 1928), Israël ou vas-tu ?
- Le cas de Monsieur Crump, également traduit sous le titre Le destin de Mr. Crump. (The Case of Mr. Crump, 1926)
- Crime passionnel (The Vehement Flame : The Story of Stephen Escott, 1930)
- Psychologie de la littérature américaine (Expression in America, 1931)
- Les Derniers jours jours de Shylock (The Last Days of Shylock, 1931)
Dreep
Dreep

Messages : 1026
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 29

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par Dreep Mer 12 Aoû - 16:25

Le Destin de Mr. Crump

Ludwig Lewisohn Le_des10

Bien sûr, il y a Anne. Anne Bronson Farrel Vilas Crump, femme qui inspire à la fois l’horreur et la fascination. Parce que son incroyable — mais tout à fait plausible — férocité contient plus d’une révélation sur ce que l’être humain est capable de faire, et comment non seulement la société le permet, mais laisse impuni. On est tenté d’analyser ce personnage, et sur ce plan, Ludwig Lewisohn laisse travailler le lecteur, lui faisant confiance. L’écrivain américain nous laisse pour se faire de nombreuses phrases, de nombreuses paroles très significatives, et parfois inouïes. Le Destin de Mr. Crump a été interdit aux États-Unis, et en lisant la fausse postface (elle fait réellement partie du récit, attention au spoil) on peut se figurer pourquoi.

Oui, il y a cette femme, mais il y a aussi son mari, le musicien Herbert Crump. Victime ? Son rôle est à vrai dire plus complexe que cela. Herbert Crump est au moins aussi intéressant que sa femme, sinon plus (et puis, il est émouvant, ce garçon) ; comment est-il entré dans ce jeu diabolique ? Le plus beau chapitre du roman décrit ce moment où tout a basculé, où tout son monde intérieur fait de musique et de regrets délicats vacille dans un gâchis insupportable, de chantages et de mesquineries, dont il se demande sans cesse s’il s’en sortira en étant autre chose qu’un vieil homme fini.

L'un des meilleurs romans que j'ai pu lire cette année.


Mots-clés : #relationdecouple
Dreep
Dreep

Messages : 1026
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 29

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par bix_229 Mer 12 Aoû - 16:34


Celui-là est dans ma bibli.
Et merci d'ouvrir toutes ces pistes...
bix_229
bix_229

Messages : 14278
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par Dreep Mer 12 Aoû - 17:14

J'ai eu du mal à entrer dedans au début, mais mes efforts ont été largement récompensés. J'ai souligné beaucoup de passages en poussant des cris. Sans compter plusieurs passages d'anthologie que je ne peux pas vous partager, ce serait divulgâcher comme ils disent à l'académie française.
Dreep
Dreep

Messages : 1026
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 29

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par bix_229 Mer 12 Aoû - 17:20

Dreep -J'ai eu du mal à entrer dedans au début, mais mes efforts ont été largement récompensés.

En effet. Si les cris peuvent t'aider... Ludwig Lewisohn 485443054
bix_229
bix_229

Messages : 14278
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par Dreep Mer 12 Aoû - 17:21

Oh je crie tout le temps moi. D'ailleurs mes voisins ont de nouveau appelé la police il y a pas longtemps.
Dreep
Dreep

Messages : 1026
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 29

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par Bédoulène Mer 12 Aoû - 17:23

je vois Dreep que tu as eu des lectures très satisfaisantes dans l'année ! Smile

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17211
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par Armor Mer 12 Aoû - 20:17

J'avais abandonné... Honte à moi ! Le plus drôle c'est que je me souviens plutôt bien de la centaine de pages lues.

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4370
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 40
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par Dreep Ven 14 Aoû - 10:15

Tu te souviens de la raison qui t'a fait l'abandonner ?
Dreep
Dreep

Messages : 1026
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 29

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par Armor Ven 14 Aoû - 11:59

Argh, je n'ai pas retrouvé ce que j'en avais dit à l'époque. Il me semble que c'était "trop" pour moi : une femme trop horrible, un mari trop passif, eh puis cette répétition encore et encore au fil des pages... Il faudrait que je retente un de ces jours, tiens, histoire de voir si j'y suis toujours aussi réfractaire.

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4370
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 40
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par topocl Dim 27 Sep - 13:06

Le Destin de Mr. Crump

Ludwig Lewisohn Le_des10

Je dois remercier Dreep d'avoir attiré mon attention sur ce livre addictif que je ne saurai que recommander.

Un jeune homme sensible et gauche, élevé dans u humble milieu de protégé et convenu de Caroline du Sud débarque à New-York , plein d’espoirs et d’idéaux naïfs, pour donner son essor à sa vocation de musicien. Il ne tarde pas à se faire vampiriser par une femme de 20 ans son ainée, dont il tombe éperdument amoureux et qu’il épouse. Celle-ci va, des années durant, travailler habilement sur sa faiblesse et son besoin de ne pas chambouler le puritanisme familial et sociétal, pour lui mener une vie impossible. Au fur et à mesure qu’il s’englue dans cette situation sans issue, il devient l’un des grands crétaeurs de son époque.

S’il s’était agi d’un roman du XXIème siècle, le bandeau de l’éditeur aurait noté « le portrait d’une perverse-narcissique. La lectrice n’a pas plus une seconde de répit que le pauvre Herbert n‘a un jour de bonheur ; cette décortication minutieuse du fonctionnement d’un couple est brillante, d’une grande intelligence émotionnelle et parfaitement maîtrisée.


_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 7375
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 61
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par Tristram Dim 27 Sep - 13:25

Noté !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12801
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par topocl Dim 27 Sep - 13:28

Bien raison!

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 7375
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 61
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par Armor Dim 27 Sep - 14:17

On dirait bien que je suis la seule à être passée complètement à côté de ce roman que j'ai abandonné. ll faudrait que je tente à nouveau l'expérience un de ces jours, peut-être...

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4370
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 40
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par Tristram Dim 27 Sep - 14:19

En tout cas, ton commentaire serait le bienvenu.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12801
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par Dreep Dim 27 Sep - 17:22

@topocl a écrit:Je dois remercier Dreep d'avoir attiré mon attention sur ce livre addictif que je ne saurai que recommander.

You're welcome Wink

@topocl a écrit:S’il s’était agi d’un roman du XXIème siècle, le bandeau de l’éditeur aurait noté « le portrait d’une perverse-narcissique

Oui, je l'ai pensé aussi.
Dreep
Dreep

Messages : 1026
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 29

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par topocl Dim 27 Sep - 17:47

@Armor a écrit:On dirait bien que je suis la seule à être passée complètement à côté de ce roman que j'ai abandonné. ll faudrait que je tente à nouveau l'expérience un de ces jours, peut-être...

En fait tu es la seule sur trois, donc pour le moment, pas d’affolement!

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 7375
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 61
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par topocl Dim 27 Sep - 17:49

Et vu tes arguments, que je comprends tout à fait, je ne pense pas qu'une deuxième lecture y changerait beaucoup...

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 7375
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 61
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par bix_229 Dim 27 Sep - 18:05

J'ai lu Crime passionnel. J'en parlerai  peut etre.
C'est un livre qui a vieilli par certains cotés, (l'action se passe en Nouvelle Angleterre au début
du 20e siècle) mais qui reste profondément actuel par d'autres.
Notamment sur les rapports homme/femme, l'amour et la sexualité, l'amour et la mort.
Sur fond d'Amérique puritaine et  là, ça n'a pas changé non plus. Je dirai presque au contraire.
bix_229
bix_229

Messages : 14278
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par bix_229 Mar 13 Oct - 18:51

Ludwig Lewisohn Crime_10

Ludwig Lewisohn : Crime passionnel. - Néo
 
Ecrit au début du 20e siècle, le roman s'attaque à un sujet tabou à l'époque et aux Etats Unis.
La dualité humaine entre l'amour romantique et le désir physique.
Le simple fait d'aborder un tel sujet souleva une vague de protestations et d'interdiction.
Freud pouvait écrire des thèses sur la sexualité sans créer trop de remous sauf dans les milieux intellectuel et médical.

Mais un roman; songez donc !
Même si ce n'est pas un livre à thèse (on peut aussi le considérer comme tel), il met en cause des faux libertins et des vrais puritains, et Lewisohn, les renvoie finalement dos à dos.
A la base, même médiocrité, même hypocrisie !
Bien avant l'avancée du féminisme, il montre clairement que les désirs sexuels sont souvent plus aimantés par le goût secret du pouvoir que par l'attirance de la chair.

C'est un livre qui a vieilli par certains côtés, (l'action se passe en Nouvelle Angleterre au début du 20e siècle) mais qui reste profondément actuel par d'autres. Notamment sur les rapports homme/femme, l'amour et la sexualité, l'amour et la mort. Sur fond d'Amérique puritaine et  là, ça n'a pas changé non plus. Je dirai presque, au contraire.
bix_229
bix_229

Messages : 14278
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ludwig Lewisohn Empty Re: Ludwig Lewisohn

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum