Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment :
SITRAM – Batterie de cuisine 15 pièces ...
Voir le deal
63 €

Olivier Rolin

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Armor Dim 20 Oct - 18:07

topocl a écrit:Je crois qu'en langage d'aujourd'hui on dit "j'ai piscine"  Very Happy .

captivite - Olivier Rolin - Page 4 1390083676 Ou "Sorry mais j'ai un live sur Insta".

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4589
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 41
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Tristram Dim 20 Oct - 18:08

Ah ! l'ancienne "gamelle sur le feu" !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14855
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Tristram Jeu 11 Nov - 15:11

Suite à l’Hôtel Crystal

captivite - Olivier Rolin - Page 4 97820210

43 descriptions de chambres d’hôtels occupées par Olivier Rolin lors de ses voyages dans le monde entier, et supposées avoir été retrouvées dans un bagage égaré par un auteur disparu (qui s’appelle aussi Olivier Rolin), fragments « consignés sur des supports disparates » d’un projet littéraire demeuré inconnu.
« Vient ensuite la porte épiscopale (mauve, à poignée dorée) de la salle de bains. »
Le mobilier et la décoration sont parfois « hideux » ; pour varier du « rose dentier » :
« La moquette rose piquetée de beige suscite assez fâcheusement l’idée d’un dégueulis d’ivrogne. »
À ces descriptions factuelles (genre Nouveau Roman, mais avec humour) se rattachent autant de bribes d’histoires, de personnages rencontrés. Les noms du colonel Grigor Iliouchinsk et d’Antonomarenko reviennent fréquemment, puis d’autres, dont celui de Mélanie Melbourne, son amour qui a le chic pour se jeter dans la gueule du loup, ou « Pavel Schmelk, l’ingénieux ingénieur » tchèque ; l’auteur, outre se saouler et se contempler dans les miroirs de passage, semble se livrer à des activités interlopes, type espionnage, escroquerie et/ou contrebande.
« Leur papa est accusé de posséder des ADM, armes de destruction massive, et il n’en a même pas. Il en a eu, mais il n’en a plus. Il les a dépensées. Ça ennuie beaucoup toute la famille. De quoi vont-ils avoir l’air ? De types bidons, de dictateurs en solde, de frimeurs du tiers-monde, voilà de quoi ils vont avoir l’air. Ils voudraient quand même être à la hauteur de leur réputation de dangers publics. C’est là qu’intervient le génie de Crook. Je résume à grands traits les discussions, qui se déroulent dans un petit salon de cet hôtel discret, dans un quartier périphérique, proche de l’université. Pour en avoir des vraies, des ADM, leur a-t-il expliqué, c’est trop tard maintenant, hélas. Il fallait y penser avant, au lieu de perdre son temps à torturer des opposants et à aller aux putes à Dubaï. Mais ils pourraient au moins en acquérir des fausses. Des qui donnent le change. Tout le monde y trouverait son compte. Le président Push va leur faire la guerre, c’est certain. Et il va les battre, c’est non moins certain (ils ouvrent quatre yeux ronds). Le problème n’est plus de sauver la mise, c’est de sauver l’honneur. Pas seulement le leur, mais celui des masses arabes (ils approuvent, froncent les sourcils, prennent deux airs terribles). »
Puis survient la chambre 211 de l’hôtel Crystal, à Nancy, qui n’est pas décrite mais revient plusieurs fois (l'auteur l'a mystérieusement oubliée).
Ce qu’il voit par la fenêtre est parfois dépeint, et au 18, une chambre à Mexico, une silhouette aperçue à l’extérieur le renvoie dans une chambre de Metz occupée précédemment, décrite et ainsi mise en abyme, celle-là même où Mélanie Melbourne le quitta.
Au 22 (soit au mitan des lieux de passage), l’auteur décide de mourir dans cette chambre de Bakou.
29, « Chambre des portes, hôtel Labyrinthe » constitue un curieux chapitre où plusieurs descriptions précédentes sont reprises, de façon confuse. 36, « Chambre des fenêtres, hôtel Bellevues », donne sur des panoramas incompatibles. 38, l’auteur, sur les traces de Malcolm Lowry, découvre des notes de la première version d’Under the Volcano dans une valise, autre mise en abyme de ce livre facétieux, aux nombreuses références littéraires (dont Michaux)…
43, dernière étape, « l’Hôtel du Point final », qui évoque une multitude bigarrée de chambres, entre fabulation et souvenir...
On retrouve un peu l’esprit cosmopolite de L’invention du monde dans ces notices « topautobiographiques », qui frôlent la fastidiosité sans y tomber vraiment, et explicitement inspirées d’un projet de Perec, Lieux où j’ai dormi dans Espèces d’espaces.
Si j’ai connu certains des hôtels cités, ce roman m’en a rappelé beaucoup d’autres ; un seul regret personnel, que manquent certaines piaules douteuses, de même que quelques suites de style remarquable...
Un bel exercice, qui ramentoit aussi Queneau !

\Mots-clés : #humour #voyage

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14855
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par topocl Jeu 11 Nov - 18:06

Sans renier ce que j'avais dit :
topocl a écrit: mais je dois le reconnaître c’est d’un ennui prodigieux. Je suis prête à beaucoup pour les auteurs que j'aime, mais, quand même il y a des limites.
je suis ravie que ça t'ait plu!

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 8140
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 63
Localisation : Roanne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Tristram Jeu 11 Nov - 18:41

Facile, j'apprécie ce que tu conspues. Tu devrais aussi suivre mes conseils a contrario !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14855
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par topocl Ven 12 Nov - 9:45

Je suis toujours contente quand on aime Olivier Rolin, même ce que je n'aime pas en lui!

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 8140
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 63
Localisation : Roanne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Tristram Ven 12 Nov - 10:49

Je suis passé à son frère, Jean, et curieusement (ou pas) je trouve des points communs dans leur style et leur vocabulaire... Je crois que tu es fan aussi ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14855
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par topocl Ven 12 Nov - 11:45

Oui, j''aime beaucoup Jean Rolin aussi, il a une petite musique à lui (lequel lis-tu?), mais Olivier pour moi est beaucoup plus créatif.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 8140
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 63
Localisation : Roanne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Tristram Ven 12 Nov - 11:54

Terminal Frigo. Pour le moment c'est confus, et je m'aperçois que je n'ai jamais trop accroché à son style...
Pas comme Olivier, effectivement plus inventif.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14855
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Tristram Sam 23 Avr - 13:01

Le Météorologue

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Index116

Biographie du Russe/Ukrainien d’origine hollandaise Alexeï Féodossiévitch Vangengheim (1881 - 1937), « directeur du Service hydro-météorologique unifié de l’URSS, président du Comité hydro-météorologique près du Soviet des commissaires du peuple, chef du Bureau du temps, président du Comité soviétique d’organisation de la seconde année polaire, et des tas de titres encore », et victime de Staline parmi tant d’autres en cette époque d’arbitraire où on passait subitement de héros du travail à saboteur.
« Il semble que la torture, qui sera courante dans les années de la "Grande Terreur", en 1937-1938, ne soit pas d’un usage systématique en 1933-1934 : nous n’en sommes encore qu’à la Terreur ordinaire. »
Sont évoqués Édouard Herriot, qui visite l’Ukraine en pleine famine sans la voir, Louis Aragon (auteur du vibrant et apparemment inconditionnel poème Liberté) louant la Guépéou et le goulag…
« Conjuguant l’élimination des paysans riches ou supposés tels (il suffit parfois de posséder une vache pour être décrété "koulak" et déporté ou fusillé), la collectivisation à marche forcée et les réquisitions de grain, la politique démente de Staline entraîne en Ukraine une famine atroce. Des millions de gens, trois millions sans doute, meurent pendant les années 1932-1933 sur les terres où Alexeï Féodossiévitch a passé son enfance et sa jeunesse. Quand on a fini de manger les chats, les chiens, les insectes, de ronger les os des animaux morts, de sucer les herbes, les racines et les cuirs, il arrive qu’on mange les morts, il arrive même qu’on les aide à mourir. »
Comme quoi l’Histoire, qui paraît-il ne se répète pas, parfois nous rattrape.
Vangengheim est envoyé au camp des îles Solovki, un des premiers du Goulag, où là déjà le travail bien exploité rééduque avant de libérer…
Ce qui est le plus terrible pour ce véritable précurseur (énergies éolienne et solaire, etc.), qui ne perd jamais sa « foi dans le Parti », c’est le non-sens, l’absurdité de son sort. Il y eut peut-être du calcul dans l’attitude de ce zek toujours partisan du pouvoir qui le prive de sa vie (espoir d’un revirement à son avantage, protection de sa femme et sa fille), ou de l’aveuglement, mais il semble qu’au fond il n’ose admettre la terrible dérive du bolchévisme.
« J’espère toujours que la raison triomphera, c’est beaucoup plus important que mon destin personnel. »

« Je crains en mon âme que personne ne se soucie de la vérité. »
Le fait est que l’aberration totale et durable du communisme soviétique me paraît toujours assez incompréhensible, voire sidérante, et peut-être aussi irrationnelle que celle d’une secte.
La plupart des bourreaux seront eux-mêmes fusillés.
« Cette autodestruction des bourreaux montre la folie de l’époque. »
Reste que Vangengheim fut au nombre des millions de personnes sacrifiées à une terrifiante mécanique d’une grotesque injustice, une course en avant de la bêtise.
« Ça ne change d’ailleurs pas grand-chose, mais c’est assez caractéristique : il faut attendre trois ans pour apprendre pourquoi on est condamné… »
(Apparemment c’est Vangengheim qui parle, ce n’est pas toujours très clair.)
« …] il fallait trouver des boucs émissaires pour les désastres de l’agriculture collectivisée, et les responsables des prévisions météorologiques étaient des candidats tout désignés à ce rôle. »

\Mots-clés : #biographie #captivite #regimeautoritaire

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14855
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Tristram Dim 22 Mai - 12:09

Veracruz

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Index124

Le narrateur évoque Dariana, son amour à Veracruz, et sa mystérieuse disparition. Lui parvinrent ensuite quatre textes où il aimerait trouver un message d’elle. Il s’agit des pensées de quatre personnages réunis par une histoire violente : Ignace le jésuite défroqué qui lit Quevedo à la Señora, Miller le malfrat qui les domine, El Griego le père incestueux, et la belle Suzana qui s’apprête à les tuer comme approche le cyclone qui porte son prénom.
« Chacun (il faut en tout cas l’espérer) a observé sur soi-même, une fois au moins dans sa vie, le pouvoir magnétique de l’amour, qui attire à soi absolument tout ce qui nous entoure, ce qu’on voit, ce qu’on entend, ce qu’on lit. Comme un poids trop grand déforme le support qui le reçoit, l’occupation exclusive de notre esprit par une figure aimée finit par gauchir nos sens, et nous faire apercevoir des figures qui pour le reste du monde n’existent pas. Et cette déformation est plus forte encore lorsque l’être aimé n’est plus là. Tout devient signe, le monde soudain infiniment bavard ne cesse de nous murmurer des messages que nous nous épuisons à essayer d’interpréter. Ces vautours qui tournent dans l’air chaud au-dessus de Veracruz, pourtant, ils n’ont rien à voir avec elle. Mais si, justement. »
Le narrateur observe le cyclone, puis, commentant dorénavant Proust à Shanghai, s’interroge sur l’éventuel sens caché des quatre récits et de la littérature en général.
« Nous nous prenons tous plus ou moins pour des détectives, nous enquêtons, nous prétendons réduire le monde à des indices, des conséquences, des déductions, des preuves, et c’est cela précisément, cette reconstitution policière, que nous appelons le monde. Mais le monde n’est peut-être fait que de hasards, de rencontres et d’éloignements fortuits, de moments dont aucun n’appelle l’autre. Le monde se joue aux dés à chaque instant. »

\Mots-clés : #amour #voyage

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14855
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Bédoulène Dim 22 Mai - 16:19

tu n'as pas l'air trop emballé par cette lecture ?

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19885
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 78
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Tristram Dim 22 Mai - 16:41

Sisi, bel éloge de la femme (c'est pour ça qu'il a plu à Topocl), et suis globalement d'accord avec sa théorie de la sempiternelle recherche d'un sens qui n'existe peut-être pas. Tranches de vie d'un voyageur, aperçus du Mexique, tout ça aussi exotique que bigarré, mais sans doute cela aurait pu être davantage creusé, développé, agencé. En plus je m'y reconnais pas mal, ce qui n'aide point...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14855
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Bédoulène Dim 22 Mai - 16:54

je n'ai lu que Port-Soudan et j'avais dans l'idée Méroé mais c'est le temps qui disposera de moi avec toutes mes envies de lectures.

On peut aussi se consoler d'envies ? !

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19885
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 78
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Tristram Dim 22 Mai - 17:04

J'avais bien aimé Port-Soudan et Méroé, d'ailleurs Veracruz se lit aussi avec plaisir (mais moins de mon point de vue).

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14855
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Bédoulène Dim 22 Mai - 17:14

ce sera donc Méroé (toploc aussi me le proposait)

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19885
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 78
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par topocl Lun 23 Mai - 8:46

Tristram a écrit:Sisi, bel éloge de la femme (c'est pour ça qu'il a plu à Topocl),  
Je suis obligée de relever un contre-sens de Tristram. Si éloge il y a, c’est d'une femme et non de la femme.


Dernière édition par topocl le Lun 23 Mai - 20:06, édité 1 fois

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 8140
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 63
Localisation : Roanne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Tristram Lun 23 Mai - 18:14

Tu dis pourtant dans ton commentaire qu'il est coutumier du fait : s'agirait-il toujours de la même femme !?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14855
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par topocl Lun 23 Mai - 20:07

Oui à chaque fois, il parle en effet d'une femme.
(imagines-tu que j'écrive un commentaire où je dirais "bel éloge de l'homme"?)

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 8140
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 63
Localisation : Roanne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Tristram Lun 23 Mai - 21:05

(Hélas non...)

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14855
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

captivite - Olivier Rolin - Page 4 Empty Re: Olivier Rolin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum