Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment :
TV 42″ (106 cm) Continental Edison avec Full HD ...
Voir le deal
199.99 €

Pierre Moinot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pierre Moinot Empty Pierre Moinot

Message par Tristram Mar 8 Juin - 12:47

Pierre Moinot
(1920 - 2007)

Pierre Moinot Pierre11


Pierre Moinot, né le 29 mars 1920 à Fressines et mort le 6 mars 2007 à Paris, est un haut fonctionnaire et écrivain français, membre de l'Académie française.
Fils d'instituteurs, Pierre Moinot passe son enfance dans le Poitou et suit ses études secondaires à Niort, Ajaccio, et Périgueux, couronnées par le premier prix de Français au Concours général. Il entre ensuite en khâgne au Lycée Henri-IV et part à Caen en 1940.
Mobilisé, puis prisonnier, il s'évade et rejoint la Résistance à Grenoble, avant de gagner le Maroc pour participer à la campagne d'Italie et au débarquement de Provence en 1944, et combat jusqu'à Sigmaringen. Blessé dans les Vosges, il est décoré de la Grand-croix de la Légion d'honneur, à titre militaire.
Détenteur en parallèle d'un diplôme d'études supérieures sur les parlers poitevins obtenu en 1942, à l'Institut de phonétique de Grenoble, il est reçu en 1946 à la Cour des comptes comme auditeur.
En 1947, il publie dans Les Temps modernes une nouvelle, La nuit et le Moment, et l'envoie à Albert Camus qui l'appuie auprès des éditeurs parisiens. Dès lors, il publie des nouvelles puis un roman chez Gallimard en 1952, Armes et bagages.
S'enchaînent alors les romans, souvent récompensés par des prix : La Chasse royale, 1953, Le Sable vif, 1963, Le Guetteur d'ombre, 1979, Le Matin vient, et aussi la nuit, 2000, et Le Coup d'État, 2004.
Il écrit aussi pour le théâtre (Héliogabale, 1971) et la télévision (Mazarin en 1978, Jeanne d'Arc en 1988 et La Laïque en 1998).
Grand reporter avec Jules Roy dans la descente du Niger en 1956 (qui lui inspire La descente du fleuve paru en 1991), il a également collaboré aux films animaliers de François Bel.
Il devient conseiller au cabinet du ministre des Affaires culturelles André Malraux de 1959 à 1962, où il démissionne.
Rappelé par Malraux en 1966, il devient directeur des arts et des lettres, prenant la charge de la direction des théâtres et de l'action culturelle qu'il avait créée, puis il poursuit sa longue carrière de grand commis de l'État.
Œuvres :

• 1952 : Armes et Bagages, roman (Gallimard)
• 1953 : La Chasse royale, roman (Gallimard)
• 1957 : La Blessure, nouvelles (Gallimard)
• 1960 : Le Voleur, court métrage (Gallimard) (Adaptation)
• 1963 : Le Sable vif, roman (Gallimard) – prix des libraires
• 1966 : Repos à Bacoli, dramatique - Adaptation.
• 1967 : Quand la liberté venait du ciel, série de douze dramatiques (Adaptation d'après un dossier d'Albert Ollivier)
• 1971 : Héliogabale, théâtre (Gallimard)
• 1977 : La Griffe et la Dent, album animalier (Denoël)
• 1978 : Mazarin, série de quatre dramatiques originales ; Mazarin, scénario (Gallimard)
• 1979 : Le Guetteur d'ombre, roman (Gallimard) – prix Femina
• 1988 : Jeanne d'Arc, série de quatre dramatiques originales (avec Jean-François Griblin) ; Jeanne d’Arc, le pouvoir et l’innocence (Flammarion)
• 1991 : La Descente du fleuve, roman (Gallimard)
• 1993 : Tous comptes faits, entretiens réalisés par Arnaud Guillon, éditions Quai Voltaire
• 1994 : T.E. Lawrence en guerre, étude (Quai Voltaire)
• 1997 : Attention à la peinture (Gallimard)
• 1999 : Le matin vient et aussi la nuit (Gallimard)
• 2002 : La Mort en lui (Gallimard)
• 2002 : Chasses à cœur ouvert (Gerfaut) (avec Xavier Patier, Léon Mazzella et Philippe Verro)
• 2003 : Coup d'État (Gallimard)
• 2003 : La Saint Jean (Sigalla)
• 2004 : Maison (Sigalla)
• 2007 : La Saint Jean d'été (Gallimard)

(Wikipédia)

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12787
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Pierre Moinot Empty Re: Pierre Moinot

Message par Tristram Mar 8 Juin - 12:50

Attention à la peinture

Pierre Moinot Attent10


Polar dans le milieu cultivé, très policé, des amateurs d’art du Paris des années cinquante, dans un style de même… académique.
« Chacun marche à la suite du peintre jusqu’où il peut aller. »

C’est sa préface aux Mémoires d’un chasseur d’Ivan Tourgueniev qui m’a conduit chez cet auteur, mais à part ce polar je n’ai pas encore pu trouver ses livres ; apparemment, devenir immortel disqualifie les œuvres d’un écrivain…


\Mots-clés : #peinture #polar

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 12787
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens francophones


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum