Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Graham Greene

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Graham Greene  - Page 2 Empty Re: Graham Greene

Message par Bédoulène Mar 10 Mai - 14:37

quel film !

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19635
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Graham Greene  - Page 2 Empty Re: Graham Greene

Message par Tristram Mar 10 Mai - 16:53

Topocl a écrit:Tu as vu le film, Tristram ?
Je pense, Topocl, d'autant qu'à le lecture du livre j'ai une impression de déjà-lu, ou déja-vu...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14728
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Graham Greene  - Page 2 Empty Re: Graham Greene

Message par ArenSor Mar 10 Mai - 17:33

Magnifique film à l'atmosphère expressionniste de Carol Reed avec Orson Welles. La musique aussi est remarquable (j'avais d'ailleurs dû la poster sur le fil musique et cinéma)
Par coïncidence, Philip Kerr dans le 3e opus de la "Trilogie Berlinoise", "Un requiem allemand", que j'ai lu tout récemment, et qui se passe à Vienne juste après-guerre, fait à plusieurs reprises allusion à ce film (sans le nommer).

ArenSor
ArenSor

Messages : 3102
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Rue du Nadir-aux-Pommes

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Graham Greene  - Page 2 Empty Re: Graham Greene

Message par Tristram Mer 11 Mai - 1:32

Je ne suis plus du tout sûr de l'avoir visionné... il faudrait que je le (re)voie (remastérisé).

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14728
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Graham Greene  - Page 2 Empty Re: Graham Greene

Message par topocl Mer 11 Mai - 8:27

Donc, tu te serais fait des images en le lisant, dont tu te serais quasi convaincu que tu les avais vues; puis en voyant les images ci-dessus, tu te mets à douter. Mister Freud, s'il vous plait ???

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 8086
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 62
Localisation : Roanne

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Graham Greene  - Page 2 Empty Re: Graham Greene

Message par Tristram Mer 11 Mai - 10:59

Je ne sais pas si M ou Mme Freud peuvent aider, mais je m'interroge beaucoup sur les rapports troubles de la mémoire et de l'illusion...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14728
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Graham Greene  - Page 2 Empty Re: Graham Greene

Message par Tristram Mer 23 Nov - 11:35

La Fin d’une liaison

Graham Greene  - Page 2 La_fin10

Londres : le narrateur, Bendrix (Maurice) est un écrivain athée qui retrouve en janvier 1946 Henry Miles, fonctionnaire ministériel marié à Sarah, dont il fut l’amant de 1939 à 1944. Miles soupçonne que sa femme le trompe, et Bendrix, qui le déteste, sans rien lui révéler, mandate un détective privé pour suivre cette dernière afin de découvrir son successeur. Haine et passion amoureuse, c’est surtout la jalousie qui l’anime, paradoxalement imputée à la complaisance de Sarah, qui pourrait valoir pour un rival. Magistralement décrite, la suspicion morbide de Bendrix est absurde puisque Sarah l’a quitté après un raid de V1 où il fut blessé. Surtout, elle atteint à une forme de grotesque à la limite du sordide, notamment avec son intention première qui avait été d’obtenir d’elle « de la documentation » sur son époux afin de construire un personnage, le piètre limier Parkis secondé de son fils de douze ans, les « oignons », ancien nom de code dans leur liaison en raison de l’aversion qu’a pour eux le mari trompé.
Décidément cruel, Bendrix confie toute l’histoire à Henry, puis rencontre le supposé nouvel amant de Sarah, Richard Smythe, un militant rationaliste. Dieu et Diable sont souvent invoqués par ces non-croyants. Parkis vole le journal intime de Sarah et le remet à Bendrix. Celui-ci apprend donc que son amante l’a quitté par vœu à Dieu, auquel elle ne croit pas, si par miracle il n’était pas mort dans le bombardement.
Bendrix rencontre de nouveau Sarah qui lui promet de fuir avec lui, avant de mourir de maladie.
« J’ai attrapé la foi comme on attrape une maladie. Je suis tombée croyante comme on tombe amoureuse. »
Bendrix, dont le chagrin est à peine évoqué, emménage avec Henry ; surviennent d’étranges coïncidences, qui peuvent être assimilées à des miracles.
La partie finale est encore plus tourmentée que le début, assez incohérente, et peu concluante. Dostoïevskien, ce drame pathétique et ce roman torturé s’achèvent dans une confuse indécision.
« J’écris un roman. Comment pouvez-vous prouver que les événements que je rapporte ne se sont jamais produits, que les personnages ne sont pas réels ? »

\Mots-clés : #amour #religion

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 14728
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 66
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Graham Greene  - Page 2 Empty Re: Graham Greene

Message par Bédoulène Mer 23 Nov - 14:54

suis pas d'humeur sentimentale aujourd'hui, je passe

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 19635
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Graham Greene  - Page 2 Empty Re: Graham Greene

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langues anglaise et gaéliques

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum