Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -11%
Réduction -34% sur la caméra sport DJI ...
Voir le deal
249.99 €

Robert Louis Stevenson

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Robert Louis Stevenson - Page 3 Empty Re: Robert Louis Stevenson

Message par ArenSor le Dim 16 Fév - 19:35

@bix_229 a écrit:
Fiez vous aux nouvelles déjà

Justement, je me posais la question de l'intérêt des nouvelles de Stevenson Smile
ArenSor
ArenSor

Messages : 2325
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Robert Louis Stevenson - Page 3 Empty Re: Robert Louis Stevenson

Message par animal le Dim 16 Fév - 19:43

Le pied total les nouvelles !

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 11030
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 39
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Robert Louis Stevenson - Page 3 Empty Re: Robert Louis Stevenson

Message par Tristram le Jeu 19 Mar - 14:06

Olalla

Robert Louis Stevenson - Page 3 Olalla10

Le narrateur est un jeune officier écossais qui part en convalescence dans l’austère residencia, à l’écart dans la sierra espagnole, d’une famille de « Grands ». Les rejetons tarés de cette race (le topos de l’aristocratie génétique, et donc dégénérescente, donne à plein) sont au nombre de trois : le fils, innocent et hyperactif, la mère, stupide et satisfaite, puis la fille, Olalla.
« Le sang de la famille avait été appauvri, peut-être par longue non-génération, que je savais être une erreur commune parmi les orgueilleux et les exclusifs. »
Mais le narrateur s’éprend à la première vue de la belle Olalla, qui elle ne manque pas d’esprit et d’âme, décidant immédiatement d’en faire sa femme ‒ un vrai coup de foudre :
« Je tendis les bras et l’appelai par son nom ; et elle bondit vers moi et se cramponna à moi. Les collines tremblèrent autour de nous, la terre faiblit. Une secousse comme d’un coup reçu me traversa et me laissa aveugle et étourdi. Et le moment d’après, elle m’avait repoussé, s’était échappée brutalement de mes bras, et s’enfuyait avec la vitesse d’un daim parmi les chênes-lièges. »
Le pivot de cette novella reste l’hérédité dilemmatique d’une « race d’élite des Espagnols » « à son déclin » génique.
Alfred Jarry, le traducteur, s’est un peu lâché :
« Un rauque roucoulement de colombes rôdait aux gouttières. »
J’ai jeté un coup d’œil sur la notice dans Wikipédia ; le narrateur y relève d’une tuberculose, alors qu’il a été blessé au combat dans la version que j’ai lue… On savait déjà les quatrièmes de couverture souvent douteuses : généralement elles ne sont pas conformes à ce qu’on perçoit comme linéaments du livre (ou de son début) ; je note de plus en plus fréquemment des inexactitudes dans l’encyclopédie libre (et notamment en matière de littérature, où il se trouve des articles constituant de vraies promotions sans objectivité, la généralisation d’avis individuels, des commentaires disproportionnés, cet ouvrage ne respectant par ailleurs aucune pondération des sujets d’un même domaine), avec parfois un français fautif. Le pire est que Wikipédia est devenu une référence reprise partout sur la Toile et au-delà. Que ferions-nous sans Des Choses à lire ?!

Mots-clés : #amour #famille

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 9914
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Robert Louis Stevenson - Page 3 Empty Re: Robert Louis Stevenson

Message par Aventin le Jeu 19 Mar - 18:26

Merci Tristram ! Glaçante et magnifique nouvelle que cette Olalla, esthétique aboutie, n'as-tu pas trouvé ?
Aventin
Aventin

Messages : 1381
Date d'inscription : 10/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Robert Louis Stevenson - Page 3 Empty Re: Robert Louis Stevenson

Message par Tristram le Jeu 19 Mar - 19:40

Hé bien, Aventin, à franchement écrire, cette histoire d'amour malheureux basée sur un monceau d'inepties raciales et génétiques ne m'a pas vraiment conquis ! Un peu l'impression de baigner dans les ragots de la crédulité la plus inculte, à laquelle on n'échappe toujours pas, et qui m'a gâché le reste. Là je suis dans Will du moulin, autre histoire d'amour malheureux, et j'en dirai aussi un mot.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 9914
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Robert Louis Stevenson - Page 3 Empty Re: Robert Louis Stevenson

Message par Tristram le Jeu 19 Mar - 23:45

Will du moulin

Robert Louis Stevenson - Page 3 Will_d10

Le moulin où vit Will, orphelin recueilli par le meunier, est sis dans une vallée à l’écart du monde (un pays imaginaire, en amont de « Underteck »), au bord d’une rivière qui passe vers la vie en aval.
« …] l’eau courante emportait ses désirs avec elle lorsqu’il rêvait à ses flots fugitifs [… »
Will rêve de ce monde, n’entreprend pourtant pas d’aller le découvrir, et lorsqu’il rencontre Marjory, choisit de ne pas combler son désir en l’épousant, mais préfère qu’ils restent amis.
« La vue de toute chose attrayante et inaccessible excitait son plaisir, disait-il ; »
Puis il vieillit avec philosophie.
« Celui qui a vécu longtemps ne se soucie plus de vivre davantage. »
Une philosophie de non-possession, voire non-action, un peu ce que Char appelait « l'amour réalisé du désir demeuré désir » ?
J’ai été infiniment plus réceptif à cette sensibilité qu’à Olalla
« …] maints autres de ces petits détails qui n’ont l’air de rien pour autrui et qui sont néanmoins pour chacun le vrai fin mot de l’existence [… »
Mots-clés : #nouvelle

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 9914
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Robert Louis Stevenson - Page 3 Empty Re: Robert Louis Stevenson

Message par Bédoulène le Ven 20 Mar - 8:50

merci Tristram !

"« Celui qui a vécu longtemps ne se soucie plus de vivre davantage. »"

je ne dois pas avoir vécu assez longtemps pour cette philosophie !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 14526
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Robert Louis Stevenson - Page 3 Empty Re: Robert Louis Stevenson

Message par Tristram le Ven 20 Mar - 11:44

Evidemment Bédoulène : c'est pour les vrais vieux, pas comme nous.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 9914
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Robert Louis Stevenson - Page 3 Empty Re: Robert Louis Stevenson

Message par Tristram le Dim 19 Avr - 21:58

Le Naufrageur (Le Trafiquant d'épaves)

Robert Louis Stevenson - Page 3 Le_nau10


Loudon Dodd, un Américain de Muskegon, raconte ses aventures à son ami Havens, de son séjour à Paris pour étudier la sculpture, durant lequel il rencontre Jim Pinkerton, à comment il entre en affaires avec ce dernier à San Francisco, où ils achètent aux enchères une épave échouée dans le Pacifique Nord.
D’entrée, m’a incommodé le milieu des suffisants mercantis ‒ Dodd, Havens, Pinkerton ‒, hommes d’affaire formés à profiter sans scrupule de toute opportunité (y compris d’opium de contrebande, de moyen de chantage, etc.), et qui ne semblent pas même soupçonner leur immoralité intrinsèque ‒ mais ce n’était sans doute pas le propos de l’auteur qui, cynique humoriste, mettait en place son roman (on devient bien moraliste quand, lecteur confiné, on vit par contumace).
« ‒ Grand César ! toute spéculation n’implique-t-elle pas un risque ? Est-ce que les plus honnêtes armateurs ne risquent pas des vies d’hommes ? »

« Il connaissait toutes les ruses employées depuis Tonga jusqu’aux îles de l’Amirauté et savait mentir dans les dialectes des natifs. »

« …] c’est un cuisinier de premier ordre et il vaut toujours mieux avoir affaire à des natifs. Ceux-ci ne vous quittent pas, vous pouvez en faire ce que vous voulez ; ils n’en savent pas assez long pour soutenir leurs droits. »
Ce n’est pas loin du milieu du livre que Loudon appareille enfin pour chercher la cargaison secrète du mystérieux Ondée volante (pour Flying scud dans ma déplorable traduction de 1906), brick anglais échoué sur un récif des îles Midway alors qu’il se rendait de Hong-Kong à San Francisco.
Mais la promesse d'évasion n'est pas tenue. L’intrigue m’a paru narrée de façon confuse et dispersée, sans même prendre en compte le pensum des techniques d’enchères et de boursicotage. Les épisodes maritimes, malheureusement peu nombreux, sont quant à eux évocateurs et captivants, quoique bizarrement rendus.
Ouvrage loué par Borges, Aventin, Animal, Henry James et autres pointures, j’ai dû manquer quelque chose : je dois avouer que ce roman m’a déçu, sans doute à cause de sa traduction. Je me suis penché sur l’historique des translations de The Wrecker (écrit par Stevenson avec la collaboration de son beau-fils Lloyd Osbourne, ce qui n'est pas un gage de qualité d'après mes précédentes lectures), et là aussi c’est fort embrouillé, presque énigmatique… Mais des versions récentes sont disponibles, et vraisemblablement à préférer.

Mots-clés : #aventure

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 9914
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Robert Louis Stevenson - Page 3 Empty Re: Robert Louis Stevenson

Message par Bédoulène le Lun 20 Avr - 8:44

ta traduction est de qui Tristram ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 14526
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Robert Louis Stevenson - Page 3 Empty Re: Robert Louis Stevenson

Message par Tristram le Lun 20 Avr - 12:21

C'est de Louise Zeys, aussi auteur, que je ne connais pas autrement que par cette traduction.

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 9914
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Robert Louis Stevenson - Page 3 Empty Re: Robert Louis Stevenson

Message par Bédoulène le Lun 20 Avr - 15:29

oui j'ai la même donc, vu que la couverture n'était pa la même j'ai cru avoir une autre traduction.

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 14526
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Robert Louis Stevenson - Page 3 Empty Re: Robert Louis Stevenson

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langues anglaise et gaéliques


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum