Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

-30%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 30% sur les chaussures Nike Air VaporMax 2019
133 € 190 €
Voir le deal

Le One-shot des paresseux

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

contemporain - Le One-shot des paresseux - Page 9 Empty Re: Le One-shot des paresseux

Message par Aventin le Sam 8 Fév - 0:02

Stéphanie Bodet

contemporain - Le One-shot des paresseux - Page 9 Stzoph10

Biographie: L'ouvrage À la verticale de soi étant assez autobiographique, et puis ceci n'est pas une ouverture de fil, on va juste préciser qu'elle est une grimpeuse de top niveau vivant de sa passion (enfin, ça, elle vous l'expliquera), laquelle s'allie comme un gant (ou plutôt comme un coincement dans un offwidth) au voyage et à un goût certain et affiné pour la littérature ainsi que pour l'autre, autrui en général, et enfin qu'elle forme un beau couple longévif avec Arnaud Petit.


Bibliographie:
 Stéphanie Bodet, Arnaud Petit, Parois de légende : les plus belles escalades d'Europe, Grenoble, Glénat, coll. « Montagne randonnée », 2006, 143 p.
 -  Salto Angel, Chamonix, Guérin, La Petite collection, 2008.
 -  Stéphanie Bodet, Arnaud Petit, Parois de légende, Grenoble, Glénat, Collection Montagne-évasion.
 -  À la verticale de soi, Chamonix, Éditions Paulsen, Collection Guérin, 2016,
 -  Habiter le monde, Stéphanie Bodet, Editions L'Arpenteur, 2019, 288 p.


___________________________________________________________________________________________________________________________________________________


À la verticale de soi
Autobiographie, 300 pages environ y compris portfolios (certaines photos sont à couper le souffle).


contemporain - Le One-shot des paresseux - Page 9 A_la_v10
Paru en 2016 dans la fameuse collection Guérin "couverture rouge", éditions Paulsen, déception: format semi-poche en revanche, dit Terra Nova, je préférais les grands formats de chez Guérin-Paulsen, ça faisait beau livre en plus...

Petit froncement d'arcade à l'ouverture de l'ouvrage, la préface est de l'immanquable Sylvain Tesson. Qu'on se rassure, il donne dans le sobre.
Fidèle aux codes de l'autobio en matière d'alpinisme (on n'avait aucun doute sur le fait qu'elle les connaissait et les maîtrisait ceci dit), la belle Stéphanie commence par un chapitre-choc. Audacieuse, la suite de ce chapitre est située à la fin de l'ouvrage.

Puis c'est l'enfance, l'adolescence, la jeunesse qui se déroulent comme on délove une corde, avec le grand choc de la mort subite de sa sœur toute jeunette encore.

La rencontre avec Arnaud, les années-compètes, les années-voyages.
La maison, l'installation.
Stéphanie Bodet est tout à tour espiègle, enjouée, drôle, grave, inquiète rarement, de cette intranquillité maladive, comme elle dit si bien, qui au fond la fait avancer.

Aussi, le grand point d'interrogation existentiel.
Le choix de pas d'enfants, les années noires, les pépins physiques - de qui donc est cette sentence que je profère moi-même parfois quand les circonstances autorisent de la placer:  "on n'arrive pas indemne à quarante ans ?".
 
Le besoin de faire sens, venant de quelqu'un qui ne vit pas dans sa bulle grimpante (comme on peut en croiser, eh oui).

Stéphanie Bodet a une belle sensibilité, une écriture assez fine et non dénuée de joliesse; normal elle a un CAPES de Lettres me direz-vous, mais justement non, son écriture n'est pas livrée avec les copeaux d'emballage de la fac et le ton n'est jamais universitaire. Beaucoup de clins d'œil littéraires, références et citations parsèment l'ouvrage, avec à-propos, ce n'est jamais pompeux, et puis ce sont souvent des auteurs appréciés et commentés ici-chez-nous, sur deschosesàlire...

Bien sûr ça me ravit, il manquait une plume d'une telle envergure au genre littéraire alpinisme, catégorie francophone, depuis au moins... pfftt... Pierre Mazeaud, Gaston Rébuffat même qui sait ?
Les talents littéraires de Rébuffat et Mazeaud étaient trés différents entre eux, ceux de Stéphanie Bodet procèdent d'une autre singularité encore. 

Petit extrait, peut-être pas plus illustratif du style que ça j'en conviens mais qui percute bien, de surcroît j'ai bassement élu un passage de pure escalade:
À plus de 500 mètres du sol, tous les ingrédients sont réunis pour parfaire l'aventure: mauvais temps et neige sur les prises. C'est ma petite Patagonie à moi la Fleur de Lotus [NB: le nom de la voie], c'est mon Himalaya. L'initiation tant attendue !
 Le grésil me fouette le visage. Les joues en feu et la goutte au nez, , je jubile. Beth doit penser que je suis folle à lier...Encapuchonnée, les doigts gelés, je pose un câblé dans la fissure et parviens à franchir au prix d'un jeté aléatoire le petit toit de la longueur difficile. J'aime bien cette sensation de recul sur le rocher, on s'apprête à tomber quand soudain, ça tient, on ne sait pas comment mais enfin, ça a tenu ! Un bien ancré sur un cristal, trois doigts refermés sur une petite pincette de granit et un biceps sans doute congelé qui refuse de s'ouvrir, le tour est joué, me voilà au relais.
 Au sommet, tandis que Tommy réchauffe les pieds de sa douce dans sa doudoune, le vent tombe soudain. Une éclaircie déchire le voile de brume, la neige fond en scintillantes traînées sur les parois alentour. Le lac apparaît au fond de la vallée comme une profonde échancrure dans la fourrure sans fin des forêts. L'atmosphère redevient accueillante, étrangement plate même et sans relief...
 


Cet ouvrage est susceptible de plaire à beaucoup d'entre les habitués de ce forum -une majorité, peut-être, d'entre ceux-là- en tous cas bien au-delà de ceux auxquels on l'associerait spontanément en premier, à savoir Églantine et Avadoro, lesquels, du reste, l'ont possiblement déjà lu !




Mots-clés : #alpinisme #autobiographie #aventure #contemporain #sports
Aventin
Aventin

Messages : 1369
Date d'inscription : 10/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemporain - Le One-shot des paresseux - Page 9 Empty Re: Le One-shot des paresseux

Message par Silveradow le Lun 10 Fév - 10:24

Il donne très envie ton commentaire Aventin ! C'est pas tellement mon truc l'alpinisme mais ... qui sait, je me laisserai peut être tentée Smile
Silveradow
Silveradow

Messages : 370
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 27
Localisation : Morbihan

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemporain - Le One-shot des paresseux - Page 9 Empty Re: Le One-shot des paresseux

Message par églantine le Lun 10 Fév - 20:10

Merci Aventin . Je vais l'acheter . Pour fifille Djathi et j'en profiterai aussi ! cat
églantine
églantine

Messages : 4424
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemporain - Le One-shot des paresseux - Page 9 Empty Re: Le One-shot des paresseux

Message par Tristram le Mar 21 Avr - 2:22

Ça faisait un moment que je ne n'étais pas allé au théâtre, je me suis dit que ça me ferait une sortie...
https://www.france.tv/spectacles-et-culture/theatre-et-danse/1385275-le-misanthrope.html
Je case ça ici, parce que je n'ai pas trouvé de fil Théâtre ou Molière...
Je m'attendais à être peu réceptif à l'aspect "moderne" des jeux, costumes et décors, hé bien non : sans être vraiment congru, ça ne m'a pas choqué (décor de décor assumé, finalement assez conventionnellement).
J'ai bien aimé aussi l'omission des césures, scansions trop accentuées des actes et scènes (mais pas trop certaines longueurs)...
J'ai apprécié le jeu des acteurs (c'est quand même la troupe de la Comédie-Française), leur expressivité, leur aisance, leur diction aussi, et même  l'emphase, l'outrance intrinsèques à l'exercice... Belle performance d'interprétations autour de paroles inamovibles.
Surprise, j'ai reconnu des répliques, ce qui montre que j'ai dû lire cette pièce, ou qu'il y a une mémoire collective de la littérature...
Encore disponible une semaine !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 9873
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 63
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemporain - Le One-shot des paresseux - Page 9 Empty Re: Le One-shot des paresseux

Message par ArenSor le Mer 22 Avr - 19:28

La flemme d'ouvrir un fil Molière ? Very Happy
L'ami Zantrop ce n'est tout de même pas rien (disait le regretté Boby !) :

ArenSor
ArenSor

Messages : 2310
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemporain - Le One-shot des paresseux - Page 9 Empty Re: Le One-shot des paresseux

Message par topocl le Sam 2 Mai - 15:11

Tenir jusqu’à l’aube

contemporain - Le One-shot des paresseux - Page 9 Extern37

Quel beau sujet ! Une mère célibataire à bout qui erre dans les rues lyonnaises, la nuit, pendant que l’enfant dort (enfin), à la recherche d’elle ne sait pas trop quoi…

Mais quel libre bâclé (mal écrit et superficiel), démagogique (les citations de sites et forums divers), caricatural et ennuyeux… Jusqu’à la fin qui se veut surprenante, qui l’est d’ailleurs, mais quel intérêt ???….

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 6769
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 60
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

contemporain - Le One-shot des paresseux - Page 9 Empty Re: Le One-shot des paresseux

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions autour des livres :: Nos lectures


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum