Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% La webcam Logitech C920s HD Pro, Full HD 1080p/30ips
59.91 € 99.99 €
Voir le deal

MA Jian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

regimeautoritaire - MA Jian Empty MA Jian

Message par Ouliposuccion Lun 23 Jan - 19:55

Ma jian
Né en 1953


regimeautoritaire - MA Jian Tylych55

Ma Jian est un écrivain, poète, photographe, peintre et romancier chinois né à Qingdao.
Il commence sa carrière comme journaliste au service de la propagande des syndicats chinois jusqu'en 1983.
En 1986, il quitte Pékin pour Hong Kong car ses œuvres satiriques sont très peu appréciées du gouvernement chinois. En 1997 il quitte la Chine pour l'Allemagne puis à partir de 1999 il s'établit à Londres où il habite toujours. Selon Gao Xingjian, prix Nobel de littérature, Ma Jian est « une des voix les plus courageuses et importantes de la littérature chinoise actuelle ».

Le recueil La mendiante de Shigatze se déroule au Tibet. Ma Jian n'idéalise pas la culture tibétaine dans ces nouvelles cruelles et parfois choquantes, il y évoque notamment l'inceste. Le livre est interdit en Chine, officiellement en raison de sa vulgarité et de l'image qu'il donne du peuple tibétain.
Dans Nouilles Chinoises, roman dont l'action se situe à Beijing dans les années 1990, Ma Jian narre le dialogue entre un écrivain à la solde du Parti et un donneur de sang professionnel qui dînent ensemble. Leur amitié est pourtant improbable, l'écrivain n'a qu'un rêve : entrer dans le Grand Dictionnaire des Auteurs Chinois, alors que l'autre s'enrichit grâce à son travail : aider les entreprises chinoises à fournir leurs quotas de sang. Au cours d'un dîner, l'écrivain fait part à son ami de la dernière commande du parti : raconter l'histoire d'un soldat ordinaire sacrifiant sa vie à la cause révolutionnaire, mais il n'a guère envie de l'écrire car il pense à un tout autre livre qui parlerait des gens qu'il croise tous les jours, et dont la vie lui semble bien plus représentative de la Chine qu'il connaît.

L'action de Chemins de poussière rouge se passe au début des années 1980, quand Ma Jian a fui les risques d'incarcérations liés à la campagne de lutte contre la « pollution spirituelle » (c'est-à-dire contre « la libéralisation bourgeoise » de Deng Xiaoping). Ma Jian raconte sa propre odyssée de 3 ans à travers le Tibet, les déserts ou les côtes Sud de la Chine, pays intolérant à ses yeux où l'autorité est "répressive et hypocrite". Au cours de ce long périple en charrette, en bus, et souvent à pied, avec seulement un sac à dos, il poursuit une quête intérieure, liée à sa relation avec le bouddhisme. Il écrit un poème dans la ville de Golmud. Récit d'un Chinois devenu étranger à son propre pays, d'un voyage pittoresque et riche de culture, le livre permet aussi de plonger dans la Chine profonde, de découvrir ses populations et ses minorités.
Le héros de Beijing coma, blessé en juin 1989, lors de la répression du mouvement étudiant, ne peut que percevoir les bruits et les odeurs ; et se souvenir... Le roman de Ma Jian décrit au jour le jour la révolte du printemps 1989 sur la place Tiananmen. Il montre aussi l'évolution d'une mère face au cynisme des dirigeants.

(source wikipédia)


Bibliographie en français :

1993 : La mendiante de Shigatze, nouvelles
1993 : Chienne de vie !
2005 : Nouilles chinoises
1999 : Chemins de poussière rouge
2008 : Beijing coma
2012 : La route sombre
Ouliposuccion
Ouliposuccion

Messages : 346
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

regimeautoritaire - MA Jian Empty Re: MA Jian

Message par Ouliposuccion Lun 23 Jan - 20:01

Nouilles chinoises


regimeautoritaire - MA Jian Tylych19

Beijing, 1990. Tous les dimanches, l’écrivain professionnel et le donneur de sang dînent ensemble. L’écrivain est un idéaliste, qui surmonte sa déception en prenant un air d’indifférence quand il est confronté à la réalité et à ses propres échecs. Le donneur de sang est un homme de profit, qui croit que les gens devraient utiliser tous les moyens possibles pour prendre au monde ce dont ils ont besoin. Si leurs conversations ne mènent jamais nulle part, l’écrivain confie pourtant à son ami la nouvelle tâche que lui a attribuée le secrétaire du Parti du syndicat des écrivains local : l’écriture d’un court roman sur le thème « Mettons-nous à l’École du Camarade Lei Feng », en mémoire à un héroïque soldat de l’ALP qui a voué sa vie à servir la cause de la Révolution et du peuple. S’il fait une bonne histoire sur un nouveau Lei Feng, les organes du Parti lui enverront un formulaire de demande pour entrer dans le très convoité « Grand Dictionnaire des Écrivains Chinois ». L’écrivain aspire à l’immortalité, mais où va-t-il trouver un Lei Feng contemporain ? Chez l’entrepreneur qui dirige le crématorium ? L’écrivain public ? L’actrice qui a décidé de se suicider en public ? Une fille nue ? Seuls lui viennent les personnages d’un roman en gestation…

Après avoir lu différents auteurs ayant écrit sur la révolution culturelle chinoise, Ma Jian est pour moi le plus compétent pour nous amener dans une chine à deux facettes, celle du peuple et celle dépeinte par l'état.
« Nouilles chinoises » ou les nouvelles contées par un écrivain  qui se doit d'écrire sur le nouveau représentant travailleur de la nation.
Il  ne souhaite pourtant pas s‘intéresser  à un personnage qui somme toute, ne serait pas représentatif de la société, aussi attache-t-il bien plus d’importance aux cas  qu'il contemple de sa fenêtre ou  personnages croisés dont il narre les péripéties et qui seraient donc bien plus significatifs.
Lorsqu’un  écrivain idéaliste  qui ne gagne pratiquement pas sa vie mais souhaite évoquer les travers de  sa nation, et que son ami donneur de sang, impartial, faisant fortune avec son sang à la solde du Parti s’entretiennent autour de leur pays, ça donne une Chine grotesque, burlesque mais tellement réaliste...
On en retient toujours la plume magistrale, onirique et cynique de Ma Jian qui encore une fois, décrit avec brio  l’impensable.


mots-clés : #nouvelle #regimeautoritaire
Ouliposuccion
Ouliposuccion

Messages : 346
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

regimeautoritaire - MA Jian Empty Re: MA Jian

Message par Ouliposuccion Lun 23 Jan - 20:05

Beijing Coma

regimeautoritaire - MA Jian Tylych18

Le héros, Dai Wei, blessé par un coup de revolver à la tête infligé par un policier en civil lors de l’écrasement par l’armée de la révolte du « Printemps de Pékin », va vivre dix ans dans un coma qui lui permet seulement d’entendre son entourage. Pour tenter d’en sortir, il se raccroche à ses souvenirs et aux souffrances de ses parents.


ma Jian décrit  l’effroyable occupation  de la place Tianamnen en 1989 lors de la répression du mouvement étudiant, mais aussi  toutes les horreurs qu’a pu subir le peuple chinois  entre sévices corporelles et psychologiques.  Beijing Coma soit l’ignominie du communisme chinois et  de ses millions de morts. C’est avec effroi que l’on parcourt les pages, qu’on y lit les infâmes tortures , qu’on y voit des âmes martyrisées et l’on se demande alors  pourquoi personne dans un pays comme le nôtre, celui qui prône les droits de l’homme, n’a  jamais réellement évoqué l’ignoble totalitarisme, du moins jamais à cette échelle.
C’est le cœur au bord des lèvres, écœurée de l’inhumanité que l’on découvre la face cachée de ce régime.
Le meilleur réquisitoire traitant de ce sujet.
Un chef d’œuvre bouleversant à la mémoire de ces millions d’oubliés.


mots-clés : #revolutionculturelle #regimeautoritaire
Ouliposuccion
Ouliposuccion

Messages : 346
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

regimeautoritaire - MA Jian Empty Re: MA Jian

Message par Tristram Lun 23 Jan - 20:41

Bravo Oulipo, tu m'as convaincu pour cet auteur inconnu de moi : Beijing Coma est dorénavant dans ma LAL

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13157
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 65
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

regimeautoritaire - MA Jian Empty Re: MA Jian

Message par Ouliposuccion Lun 23 Jan - 21:06

J'attendrai donc ton retour Tristram Wink
Ouliposuccion
Ouliposuccion

Messages : 346
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

regimeautoritaire - MA Jian Empty Re: MA Jian

Message par Tristram Lun 23 Jan - 21:15

Je ne vais pas revenir tout de suite (la plus proche librairie est à 7000 km)...

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13157
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 65
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

regimeautoritaire - MA Jian Empty Re: MA Jian

Message par Ouliposuccion Lun 23 Jan - 21:15

Mais je suis très patiente!
Ouliposuccion
Ouliposuccion

Messages : 346
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : ubiquiste

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

regimeautoritaire - MA Jian Empty Re: MA Jian

Message par Tristram Lun 23 Jan - 21:22

OK; j'arrive (avant 2018).

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13157
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 65
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

regimeautoritaire - MA Jian Empty Re: MA Jian

Message par simla Lun 3 Aoû - 2:46

regimeautoritaire - MA Jian 51xlrc10


LA ROUTE SOMBRE


Effectivement, on peut dire ça...sombre, très sombre, même carrément noire....âmes sensibles et femmes enceintes ou projetant de le devenir, s'abstenir !

Quatrième de couverture : "Jeune paysanne née au coeur de la Chine rurale, Meili est mariée à Kongzi, l’instituteur du village, lointain descendant de Confucius. Ensemble, ils ont une fille, mais Kongzi, qui veut à tout prix un fils pour poursuivre la lignée de sa célèbre famille, met à nouveau Meili enceinte, sans attendre la permission légale. Lorsque les agents de contrôle des naissances envahissent le village pour arrêter ceux qui ont transgressé les règles, père, mère et fille fuient vers le fleuve Yangtze. Ils commencent alors une longue cavale vers le Sud, à travers les paysages dévastés de la Chine, trouvant de menus travaux au passage, parfois réduits à mendier et obligés de se cacher des forces de l’ordre. Alors que le corps de Meili continue d’être pris d’assaut par son mari et que l’État cherche à le contrôler, elle se bat pour reprendre en main sa vie et celle de l’enfant à naître.
Avec La route sombre, Ma Jian, célèbre dissident chinois, signe un roman bouleversant où la violence du contrôle social vous saisit de plein fouet."


Je dois dire que j'ai lu ce roman, excellent, très bien écrit et construit, ne sombrant jamais dans le pathos..un peu comme des faits cliniques analysés....absolument abasourdie par les malheureuses aventures qui arrivent à ce jeune couple et par le tableau de cette Chine... que je n'imaginais même pas...pas à ce point en tout cas.....on est bien loin de Pearl Buck !.

La politique de l'enfant unique mise en place par le gouvernement chinois en 1979 a eu des conséquences dramatiques....stérilisation forcée, avortement jusqu'à 8 mois, commerce des foetus qui finissent dans des restaurants et qui sont censés apporter santé, vigueur et force....tout ce petit monde, hormis les principales intéressées, évidemment, qui se gave....une corruption générale et organisée :

"Les autorités du village ne se contentent plus d'arrêter ceux qui ont enfreint les lois du planning familial [...] Ils confisquent l'argent qu'ils ont sur eux, vident leurs comptes en banque - et tout cela va remplir les poches des dirigeants du district."


Le mari de Meili, notre héroïne, Kongzi, descendant lointain de la lignée de Confucius...

"ces salauds de communistes ont réussi à détruire l'héritage de Confucius : la bienveillance, la droiture, la propriété, la sagesse - toutes les valeurs qu'il mettait en avant ont disparu. Quand la femelle d'un panda attend un petit, la nation entière se réjouit. Mais quand une femme tombe enceinte, on la traite comme une criminelle. Dans quel pays sommes nous donc ?"

Meili, admirable de courage, de détermination, ne cesse de lutter pour assurer sa survie, celle de sa famille... cache sa nouvelle grossesse ( interdite) tant qu'elle le peut....se bat et se débat comme un beau diable pour progresser socialement...ce qui est son but ultime...

"Elle a découvert que les femmes ne sont pas maîtresses de leur propre corps, dont leurs maris et l'état se disputent la possession: les maris pour satisfaire leurs besoins sexuels et engendrer des héritiers mâles - et l'Etat pour affermir son pouvoir et faire régner la terreur, en les contrôlant sans arrêt. Ces intrusions constantes dans les régions les plus intimes de son corps l'ont coupée de son identité profonde......"Mieux vaudrait encore être morte, pense t- elle..."

A ceci s'ajoutent les dégâts écologiques causés par les usines, le recyclage des matériels électroniques récupérés de toute l'Europe....etc....

Un roman glaçant.... faut s'accrocher ! Hallucinant !

Je comprends que l'auteur vive désormais à Londres et soit indésirable en Chine No


\nMots-clés : #conditionfeminine #regimeautoritaire
simla
simla

Messages : 155
Date d'inscription : 23/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

regimeautoritaire - MA Jian Empty Re: MA Jian

Message par Tristram Lun 3 Aoû - 3:14

Merci pour ce retour (qui me ramentoit que je m'étais/ j'avais promis de lire Beijing coma...)

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 13157
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 65
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

regimeautoritaire - MA Jian Empty Re: MA Jian

Message par Armor Lun 3 Aoû - 7:59

J'ai un peu de mal avec l'écriture de Ma Jian, mais celui-ci me tentait néanmoins beaucoup. Je l'avais longuement feuilleté à la médiathèque, puis reposé parce qu'en effet, cela semble très, très sombre...
Je tenterai un de ces jours, ton commentaire m'y incite.

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4412
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 40
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

regimeautoritaire - MA Jian Empty Re: MA Jian

Message par simla Mar 4 Aoû - 2:01

C'est excellent, mais je te le déconseille si tu as une baisse de moral...il y a néanmoins un côté mystique qui allège quelque peu le côté dramatique .... j'ai beaucoup aimé...je pense qu'il va me rester en mémoire quelques temps....tellement hallucinant ce qui s'est passé en Chine...et la traque du planning familial...la politique de l'enfant unique s'est quelque peu adoucie....mais par contre au niveau pollution..... Rolling Eyes
simla
simla

Messages : 155
Date d'inscription : 23/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

regimeautoritaire - MA Jian Empty Re: MA Jian

Message par Bédoulène Mar 4 Aoû - 8:38

merci Simla, quelques uns de ses livres dans ma pal, manque le temps, et merci pour le conseil

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 17752
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

regimeautoritaire - MA Jian Empty Re: MA Jian

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains d'Asie


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum