Dan Fante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dan Fante

Message par Arturo le Sam 17 Mar - 12:12

Dan Fante
(1944-2015)



Dan Fante, de son vrai nom Daniel Smart Fante, né le 19 février 1944 et mort le 23 novembre 2015 à Los Angeles, est un écrivain américain. Il est le fils de l'écrivain américain John Fante.

Il suit les cours Santa Monica College et poursuit ses études dans diverses institutions. Dan Fante s'installe ensuite à New York où il pratique plusieurs métiers : colporteur, chauffeur de limousines et chauffeur de taxi, laveur de carreaux, vendeur par téléphone, détective privé et gardien de nuit dans un hôtel.

Après une vie relativement instable et marquée par l'alcoolisme, il décide d'écrire sur le tard (bien que s'étant promis à 12 ans d'être écrivain) et réussit à se faire publier à 45 ans par une maison d'édition française Robert Laffont sur la suggestion de la chanteuse April March et par l'intermédiaire du réalisateur René Féret qui ramène son premier manuscrit à Paris. Il écrit d'abord de la poésie, des nouvelles et des pièces de théâtre, puis les quatre volets de la tétralogie Bruno Dante qui, à l'image de l'œuvre de son père, constituent une saga autobiographique. Ses principaux modèles littéraires sont Hubert Selby Jr., John Fante, Raymond Carver et Charles Bukowski.

Son travail reste fortement marqué par la confrontation au succès de son père John Fante. Dan Fante portait tatoué à l'avant-bras « Nick Fante, dead from alcohol, 1-31-42 to 2-21-97 », en hommage à son frère.

Après avoir vécu quelques années à Sedona, en Arizona, Dan Fante est revenu vivre à Los Angeles avec son épouse Ayrin et son fils, Michelangelo Giovanni.

Le 1er mars 2014, à Culver City, dans le cadre d'une interview pour la radio française Radio Nova, il se confie sur ses multiples vies et la relation complexe qu'il entretient avec la mort : "Je n'ai pas peur de mourir, il y a bien pire que la mort, je peux te le dire car j'en ai fait l'expérience".

Il disparait en novembre 2015, des suites d'un cancer, à l'âge de 71 ans.
source wikipédia

Œuvre


Romans

Les anges n'ont rien dans les poches, Robert Laffont, 1996
La Tête hors de l'eau, Christian Bourgois, 2001
En crachant du haut des buildings, Christian Bourgois, 1999
Limousines blanches et Blondes platine, 13e note, 2010
Point Dume, Seuil, coll. « Seuil Policiers », 2014

Recueils de nouvelles
Régime sec, 13e note, 2009

Poésie

De l'alcool dur et du génie, 13e note, 2010
Bons baisers de la grosse barmaid : poèmes d'extase et d'alcool, 13e note, 2009

Théâtre
Don Giovanni, 13e note, 2014, suivi dans l'édition française de Les Initiés (The Boiled Room)

Essais
Dommages collatéraux : l'héritage de John Fante, 13e note, 2012
avatar
Arturo

Messages : 2191
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 32
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Dan Fante

Message par Arturo le Sam 17 Mar - 12:23

Comme c'est expliqué dans sa bio wikipédiesque, Dan Fante s'est mis sur le tard à écrire. Vers la quarantaine. Il a mis du temps à accepter "le don" transmis par son père, le brillantissime John Fante !
Dan Fante a un parcours très similaire à celui de Bukowski, et son écriture est aussi très proche. Mais le fils Fante m'apparaît bien plus amer et dur. Là où Bukowski parvient au détachement, à la lumière surgie de la crasse, Dan Fante laisse un sentiment doux-amer.

Son oeuvre en prose se lit bien, et vite. Ce sont des ouvrages assez courts. Quand on n'a plus de Bukowski à découvrir, ou de Fante père, ça dépanne !

Je parcours son recueil de poésie : Bons baisers de la grosse barmaid, et c'est assez jouissif. Dans la veine de Buk (donc un auteur qui pourrait te convenir, chère @colimasson).

Allez je copie un poème qui règle son compte au padre Fante (et écorche le mythe) :

Dan Fante a écrit:En ouvrant le message de mon frangin Jim
j'apprends qu'il m'en veut à mort
de ce récent article du L.A. Times
sur le vieux et moi
alléguant que John Fante
non content de picoler
était un con dépressif - un taré
un enragé

On dirait que pour changer
"T'as flingué sa réputation"

Jim est nettement plus jeune que moi
il était pas dans les parages
à l'époque d'avant le diabète et le sevrage
quand le paternel faisait péter ses feux d'artifice vers
le ciel

Il ne s'est jamais rendu compte des dommages
collatéraux
il a jamais vu p'pa pisser sur le tapis du salon
ou se bananer dans la table basse
ni se viander contre un arbre

Pour le frangin Jim
John Fante était un papa gâteau de sitcom
un entraîneur de base-ball catégorie minimes
un golfeur de première bourre
un prince
un mec vraiment réglo

Ben ouais c'est ça t'as raison

Et moi
je suis
le putain
de roi
de Siam


mots-clés : #poésie
avatar
Arturo

Messages : 2191
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 32
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Dan Fante

Message par Bédoulène le Sam 17 Mar - 15:01

merci Arturo ! extra le poème ! au fait le frangin, n'est pas écrivain, je suppose ?

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 8415
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Dan Fante

Message par Arturo le Sam 17 Mar - 15:51

Pas que je sache !
avatar
Arturo

Messages : 2191
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 32
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Dan Fante

Message par Arturo le Mer 17 Oct - 10:33

Je lis son autre recueil A gin pissing, Raw Meat, Dual Carburettor V-8 Son-of-a-Bitch from Los Angeles (traduit en français sous le titre De l'alcool dur et du génie, chez 13ème Note, mais qui se vend à 150 euros sur le net. C'est vraiment dommage que cette maison d'édition ait fait faillite, car elle a produit beaucoup d'écrivains que j'aimerais découvrir de la contre-culture récente américaine).

Un poème sans titre, daté de 2000 :

Now that I've written

eleven years worth of books and plays

and given up booze

and cigarettes and filthy glorious pornography

and my clothes don´t stink from sleeping in my old Pontiac all night

and my hair is thinner and I´m twenty pounds too fat

and deep in my fifties with returns calls to make and responsibilities

and the arguments I have with cops are no longer about bail and unpaid

warrants or where I hid my gun

I

now feel qualified to testify that time has changed nothing

this thing that all my life within me has ticked and squirmed

—this unfilled hole

—this need to yell out and to change things and never satisfied—

this voice that survived shrinks and jails and 3 divorces and suicide

and bankruptcy and dozens of self-improvement weekends

this rage

still guides my vision

and demands that I go headfirst against my life

like a fool

in search of

a

pure

white

flame
avatar
Arturo

Messages : 2191
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 32
Localisation : Par-delà le bien et le mal

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Dan Fante

Message par colimasson le Mer 17 Oct - 14:43

Merci Arturo pour cette présentation cheers Encore des poèmes ou n'importe quoi d'autre ! Va me falloir le lire très vite.
avatar
colimasson

Messages : 532
Date d'inscription : 24/11/2017
Age : 27
Localisation : Lyon

Voir le profil de l'utilisateur http://colimasson.blogspot.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Dan Fante

Message par Bédoulène le Mer 17 Oct - 21:37

Si la traduction sur le net ne détruit pas trop me semble qu'il a eu une vie mouvementée !

150 euros le livre ouf !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
avatar
Bédoulène

Messages : 8415
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 73
Localisation : En Provence

Voir le profil de l'utilisateur
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Dan Fante

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains des États-Unis d'Amérique

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum