Emma Donoghue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Emma Donoghue

Message par topocl le Mar 6 Déc - 14:49

Emma Donoghue
(Née en 1969)




Emma Donoghue est une romancière, dramaturge et historienne de la littérature née à Dublin en 1969. Elle vit depuis 1998 au Canada, dont elle est devenue citoyenne en 2004.
Son oeuvre, comprenant de nombreux romans, recueils de nouvelles, pièces et essais, est encore peu traduite en français

Bibliographie en français

Romans
Cara et moi, Hood, 1995
Room (2010), nominé pour le Man Booker Prize 2010
Long Courrier (Landing),  2012
Frog music (Frog music), 2015

Nouvelles
Égarés, (Astray), 2012

_________________
Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
Dany Laferrière
avatar
topocl

Messages : 2383
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Re: Emma Donoghue

Message par topocl le Mar 6 Déc - 14:52

Room



On peut raconter l’histoire ainsi : c’est l’histoire d’un bon petit garçon.

Jack. 5 ans. Particulièrement mûr et déluré, gentil …il vit dans une relation fusionnelle et tendre avec sa maman, qui est tout pour lui, et il est tout pour elle. Ensemble, ils vivent dans leur petit monde protégé où alternent les moments  de chansons, d’histoires, de fou rires, mais aussi les règles et les rituels . Certes la maman de Jack est parfois un peu triste, mais le petit garçon est heureux, car, quand on a 5 ans, que demander de plus au Bon Dieu q’une Room chaleureuse et beaucoup d’amour ? Seulement, un beau jour, sa maman décide qu’il est temps pour lui de découvrir le vaste monde. Autant pour lui que pour elle, cette symbiose ne saurait suffire à leur épanouissement ; elle décide donc qu’il est temps pour eux d’affronter le Dehors. C’est une transition douloureuse et haletante, comme un deuxième accouchement. Et le monde si tentateur apporte des merveilles certes, il est plein de bonnes surprises... mais aussi déroutant. Et il n’est pas simple de finalement se dire qu’on pourrait peut-être devenir 1+1 et non définitivement ce concept de « Deux qui ne se quittent pas » ! Le monde est beau mais impitoyable et il s’avère que rien n’est simple.

Voilà. Une histoire banale me direz vous. Seulement…
Spoiler:
Seulement si Jack et sa mère sont dans ce cocon d’amour, c’est que l’enfant est né en captivité d’une mère séquestrée pendant des années par un pervers. Que pour lui l’univers se limite VRAIMENT à cette chambre, et que sa mère a tant d’amour pour lui qu’elle lui a appris à aimer les choses telles qu’elles sont, sans se lamenter sur ses malheurs. Et que s’il est très solide du fait de ce choix éducatif, il ne sort pas indemne d’une expérience pareille. Quand il  découvre et affronte la réalité, c’est comme quand vos parents vous ont révélé que le Père Noël n’existe pas, puissance un million
.

Et tout cela donne un  livre tendre, drôle, attachant. Un peu comme La guerre est déclarée, où le drame est transformé en force de vie. Oui, le début est difficile à  passer. C’est toujours difficile de voir le monde à travers les yeux d’un enfant. Celui-ci voit le monde un peu bizarrement et on ne comprend pas tout suite pourquoi. Cela vient progressivement, très insidieusement la plupart des choses dérangeantes du texte  prennent un sens, cette personnification des objets qu’on trouve un peu niaise au début s ‘impose puisque ceux-ci sont les seuls habitants de la planète de cet enfant. On se prend peu à peu (en fait plutôt assez vite) dans ce récit perpétuellement surprenant d’un monde qui est le nôtre sans l’être vraiment. On fond d’amour pour ce petit gagneur qui affronte le monde avec courage, souvent désorienté, toujours émerveillé. Jack est la seule personne que je connaisse qui sache quoi répondre à cette question un peu vaine et automatique qu’on entend partout : « Quoi de neuf ? ». Jack, du haut de ses cinq ans, répond sans forfanterie: « Tout ».

Absolument rien de cucu dans ce roman d’apprentissage contrairement à ce que les premières pages laisseraient redouter, absolument rien de sordide malgré le sujet. Ce livre, d’une intelligence lumineuse et chaleureuse, est un miracle d’équilibre et de subtilité.


(commentaire rapatrié)


mots-clés : #initiatique

_________________
Comme d'autres soulèvent des haltères pour se garder en forme physiquement,certains soulèvent des idées et des émotions pour que leur esprit ne s'étiole pas.
Dany Laferrière
avatar
topocl

Messages : 2383
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 57
Localisation : Roanne

Voir le profil de l'utilisateur https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains européens de langues anglaise et gaéliques

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum