ArenSor_T_Williams

Alors parle-moi comme la pluie et laisse moi écouter (laisse-moi m'étendre ici et écouter).

Tennessee Williams, Parle moi comme la pluie et laisse moi écouter

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    De retour de la médiathèque

    Partagez
    avatar
    Gnocchi

    Messages : 721
    Date d'inscription : 01/01/2017

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par Gnocchi le Mar 21 Fév - 17:21

    Quant à moi, je n'ai aimé ni Jackie Brown ni Boulevard de la mort. Je suis désolée.
    Tarantino pour moi est uniquement Pulpe Fiction. Après ça j'étais toujours déçue.

    Quant à Mikio Naruse, c'est son meilleur film selon moi (mais je n'ai pas vu tout tongue ). Hideko Takamine l'actrice principale était magnifique ! Mais je ne sais pas. D'habitude je ne le conseille pas aux garçons car c'est un film destiné principalement aux filles car c'est un peu, "les hommes sont tous salauds, c'est pour ça que les filles pleurent !".
    J'ai abandonné le roman original de Fumiko Hayashi au milieu. (bof, comme Armor)

    En ce qui concerne Roman Polanski, je préfère Cul-de-sac avec Donald Pleasence. Je l'ai adoré. Je veux le regarder encore une fois.
    avatar
    Quasimodo

    Messages : 723
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 22

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par Quasimodo le Mar 21 Fév - 19:15

    @Nadine a écrit:Nous ne suggérons qu'à l'aune de ta curiosité cher Quasimodo, aucune obligation sous nos subtiles pressions (sadiques ah ah ah)
    Razz



    Ariane S. a écrit:Quant à moi, je n'ai aimé ni Jackie Brown ni Boulevard de la mort. Je suis désolée.
    Tarantino pour moi est uniquement Pulpe Fiction. Après ça j'étais toujours déçue.

    Eh bien ça y est, j'ai vu Pulp fiction. J'ai été très agréablement surpris.

    Mais toujours les mêmes choses qui me gênent chez lui. Toujours un petit détail glauque qui ne sert à rien. Le sang presque orange, étalé à la pelle. Les gars qu'on flingue comme si on chassait négligemment une bête qui nous ennuie. Une chose qui ne m'amuse pas trop : les tueurs, ayant flingué un gars par erreur, sont obligés de laver l'intérieur de leur voiture avec des chiffons et du nettoyant à vitres, et râlent à cause de la corvée. (Je n'ai d'ailleurs pas besoin de savoir qu'il y a des bouts de cerveau sur la banquette arrière.) Il y a un côté immature qui me gêne beaucoup.

    Ariane S. a écrit:Quant à Mikio Naruse, c'est son meilleur film selon moi (mais je n'ai pas vu tout  tongue ). Hideko Takamine l'actrice principale était magnifique ! Mais je ne sais pas. D'habitude je ne le conseille pas aux garçons car c'est un film destiné principalement aux filles car c'est un peu, "les hommes sont tous salauds, c'est pour ça que les filles pleurent !".
    J'ai abandonné le roman original de Fumiko Hayashi au milieu. (bof, comme Armor)

    En ce qui concerne Roman Polanski, je préfère Cul-de-sac avec Donald Pleasence. Je l'ai adoré. Je veux le regarder encore une fois.

    On verra, Nuages flottants. Mais s'il n'y a que ça, il n'y a pas de raisons d'y renoncer Razz
    Je note le Polanski, merci pour tes conseils !


    _________________
    Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
    avatar
    Armor

    Messages : 1096
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 36

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par Armor le Mar 21 Fév - 19:36

    Hé hé, ça fait du bien de lire que je ne suis pas la seule à être hermétique au "génie" de Tarantino. Wink
    avatar
    ArenSor

    Messages : 626
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Localisation : Din ch'nord

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par ArenSor le Mar 21 Fév - 19:44

    @Quasimodo a écrit:
    Resnais : L'année dernière à Marienbad

    Une merveille cheers
    avatar
    shanidar

    Messages : 1600
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par shanidar le Mar 21 Fév - 21:08

    Il faudrait peut-être dire pour dédouaner un peu Tarantino que le cinéma des années 90 laissait bien peu de place à la violence telle que lui l'envisageait (guillerette ? multi-raciale ? grossière ?). Et que ces petits détails agaçants de cervelle partout étaient pour moi (pour nous ?) des images assez révolutionnaires, ni esthétique, ni intellectuelles mais le résultat d'un certain humour et d'une certaine 'mise en pièce' des 'belles images' auxquelles nous nous étions habitués dans les histoires de gangsters.

    Nous n'avons pas encore parlé de Reservoir Dogs qui par son outrance et sa construction est également un film... délicieux...
    avatar
    Nadine

    Messages : 1788
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par Nadine le Mar 21 Fév - 21:15

    C'est la violence surencherisée qui me bloquait, ma filleule m'a fait voir Kill Bill cet été, j'ai assez apprécié. Elle voulait me faire approfondir au delà de mes réserves. Boulevard de la mort , je l'ai vu il y a deux ans, crispée sur mon siège, et ça n'a pas loupé, pile au milieu du film il y a une longue scène bien bien trash. Mais comme je le disais, le second volet a démontré le parti pris en le démontant de maniere encore plus manichéènne, et bon, j'ai salué.

    Dans Boulevard de la mort, vous l'ignorez peut -être , son épouse tient l'un des rôles. C'est une cascadeuse. Impressionnante...
    avatar
    Quasimodo

    Messages : 723
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 22

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par Quasimodo le Mar 21 Fév - 21:38

    @ArenSor a écrit:
    @Quasimodo a écrit:
    Resnais : L'année dernière à Marienbad

    Une merveille cheers

    J'ai plutôt hâte de le voir Very Happy d'autant plus que j'ai appris que le scenario est de Robbe-Grillet ! Auteur qui m'intrigue. Et je viens à l'instant d'apprendre que le film est inspiré de L'invention de Morel ... c'est drôle !


    Shanidar : je crois que j'en tiendrais moins rigueur à Tarantino si c'était le premier film de lui que je voyais. Parce que je l'ai quand même aimé. Mais ... je ne sais pas, je crois que les frères Coen ont quelques scènes assez grinçantes, dans un goût peut-être pas si éloigné, mais qui me convient beaucoup mieux.
    J'ai tout de même pris du plaisir devant Pulp fiction, et je ne vais probablement pas m'arrêter là (pourquoi pas Reservoir dogs ?)


    _________________
    Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 3313
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par animal le Mar 21 Fév - 21:47

    pour la comparaison vous pourrez essayer City on Fire : le scénario, des scènes identiques mais dans un polar pur et dur et le côté 'pop' en moins.

    généralement captivant quand il parle cinéma plus ça va plus il me lasse Tarentino. il serait atteint du syndrome De Palma ?


    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    shanidar

    Messages : 1600
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par shanidar le Mer 22 Fév - 11:38

    @animal a écrit:pour la comparaison vous pourrez essayer City on Fire : le scénario, des scènes identiques mais dans un polar pur et dur et le côté 'pop' en moins.

    généralement captivant quand il parle cinéma plus ça va plus il me lasse Tarentino. il serait atteint du syndrome De Palma ?

    Intéressante cette comparaison, animal... Je découvre peu à peu De Palma et même si je n'aime pas tout (il y a quand même des trucs particulièrement culcul dans sa filmo) certains films m'ont vraiment plus (Carlito's way par exemple) ; il me semble tout de même que De Palma se prend beaucoup plus au sérieux que Tarantino (qui cherche en effet une esthétique 'pulp' rigolote là où De Palma est à la fois plus romantique et plus pervers (?))... et les derniers Tarantino ne sont pas bons du tout, du tout, du tout...

    Et Quasimodo, je te rejoins sur les frères Coen (même si je n'ai pas vu leurs dernières productions m'étant arrêtée à True Grit que je n'ai pas du tout aimé) Fargo est un bijou d'humour et de cinéma !
    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 3313
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par animal le Mer 22 Fév - 12:45

    De Palma, je pensais à son côté "je refais la scène d'un autre mais en mieux" (ou pas).


    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    shanidar

    Messages : 1600
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par shanidar le Mer 22 Fév - 21:03

    @animal a écrit:De Palma, je pensais à son côté "je refais la scène d'un autre mais en mieux" (ou pas).

    j'espère que tu développeras un jour !!

    je suis revenue avec :

    L'œillet rouge de Vittorini (et sans vers !)

    Anthologie de nouvelles japonaises contemporaines pour pouvoir lire Tamiki Hara

    (@Nadine, je n'ai pas emprunté Manchette car il s'agissait d'un volume Quarto impossible à caser dans mon sac ! j'y retournerai plus tard en connaissance de cause -avec un plus grand sac !   -)

    j'ai également emprunté quelques CD dont la Troisième symphonie de Gorecki (Quasimodo se retrouvera) ; avec en sus un texte d'Imre Kertesz !!
    avatar
    chrysta

    Messages : 298
    Date d'inscription : 15/01/2017
    Age : 44
    Localisation : Var

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par chrysta le Ven 24 Fév - 7:08

    A propos de Tarantino, je vous rejoins dans le groupe "n'aime pas". Et je pense que nombre de personnes n'aiment pas car il a un style tellement particulier pour que, soit on aime , soit on n'aime pas. Ce n'est pas du cinéma aseptisé, linéaire, et ce qu'il propose est tellement dérangeant souvent qu'il ne peut pas avoir que des fans. A la maison, mon homme et mon fils apprécient , perso jen 'aime pas du tout ( hormis peut être le premier kill bill) bien que je lui reconnaisse certains moments de cinéma qui m'ont vraiment percutée (et je ne parle pas de bouts de cervelles, car cet aspect déchainement violent n'est pas pour me plaire, d'autant quand cela n'a pas vraiment de sens sinon pour faire du spectacle)
    Je regrette essentiellement son choix de faire des films très sanguinolents, assez décousus car la trame est très éclatée, avec des dialogues qui semblent un peu théâtraux. J'ai vraiment du mal à accrocher (sauf parfois quand une trame d'histoire qui m'intéresse est présente : style la vengeance dans Kill Bill, savoir comment ça se termine m'a aidée à aller au bout). Mais après, toute cette violence et cette perversité mise en scène ça me dérange, car je pense que ça vient toucher à des mauvais côtés de l'humain que l'on a pas envie de voir. Je me souviens particulièrement d'une scène atroce ( non par sa violence agie mais psy), dans inglorious basterds, quand l'allemand entre dans une ferme où il sait que sont abrités des juifs au sous sol et de son dialogue avec celui qui les cache (pour ceux qui l'ont vu ils sauront, les autres je vais éviter d'en dire plus, mais elle est très perverse)
    Je lui reconnais par contre un choix de musiques par contre que j'aime beaucoup.
    avatar
    shanidar

    Messages : 1600
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par shanidar le Ven 24 Fév - 11:24

    @chrysta a écrit:A propos de Tarantino, je vous rejoins dans le groupe "n'aime pas". Et je pense que nombre de personnes n'aiment pas car il a un style tellement particulier pour que, soit on aime , soit on n'aime pas. Ce n'est pas du cinéma aseptisé, linéaire, et ce qu'il propose est tellement dérangeant souvent qu'il ne peut pas avoir que des fans. A la maison, mon homme et mon fils apprécient , perso jen 'aime pas du tout ( hormis peut être le premier kill bill)  bien que je lui reconnaisse certains moments de cinéma qui m'ont vraiment percutée (et je ne parle pas de bouts de cervelles, car cet aspect déchainement violent n'est pas pour me plaire, d'autant quand cela n'a pas vraiment de sens sinon pour faire du spectacle)
    Je regrette essentiellement son choix de faire des films très sanguinolents, assez décousus car la trame est très éclatée, avec des dialogues qui semblent un peu théâtraux. J'ai vraiment du mal à accrocher (sauf parfois quand une trame d'histoire qui m'intéresse est présente : style la vengeance dans Kill Bill, savoir comment ça se termine m'a aidée à aller au bout). Mais après, toute cette violence et cette perversité mise en scène ça me dérange, car je pense que ça vient toucher à des mauvais côtés de l'humain que l'on a pas envie de voir. Je me souviens particulièrement d'une scène atroce ( non par sa violence agie mais psy), dans inglorious basterds, quand l'allemand entre dans une ferme où il sait que sont abrités des juifs au sous sol et de son dialogue avec celui qui les cache (pour ceux qui l'ont vu ils sauront, les autres je vais éviter d'en dire plus, mais elle est très perverse)
    Je lui reconnais par contre un choix de musiques par contre que j'aime beaucoup.

    Ce que tu n'aimes pas chez Tarantino me fait sans doute l'aimer beaucoup, l'aspect grotesque, caricatural des scènes de violence, sa manière d'utiliser les flash-back et de détricoter la chronologie de l'histoire (Pulp fiction, Jackie Brown, Kill Bill, Reservoir dogs... ce qui manque d'ailleurs à ces derniers films...) et bien sûr je te rejoins pour la musique souvent aussi importante que les décors ou les costumes...
    avatar
    Quasimodo

    Messages : 723
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 22

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par Quasimodo le Ven 24 Fév - 12:02

    @shanidar a écrit:Anthologie de nouvelles japonaises contemporaines pour pouvoir lire Tamiki Hara

    j'ai également emprunté quelques CD dont la Troisième symphonie de Gorecki (Quasimodo se retrouvera) ; avec en sus un texte d'Imre Kertesz !!

    cheers

    Bonne lecture !! La nouvelle de Tanizaki est très bien aussi ...

    (ça fait longtemps Gorecki, très bonne idée, je vais le passer tout à l'heure !)


    _________________
    Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2825
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par Bédoulène le Ven 24 Fév - 22:15

    bonne lecture !

    j'aime aussi les films de Tarantino !


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    Quasimodo

    Messages : 723
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 22

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par Quasimodo le Lun 27 Fév - 10:13

    Yslaire : XXe ciel.com : mémoires98
    Boccace : Vie de Dante Alighieri


    _________________
    Entre les deux coups de feu qui décidèrent de son destin, il eut le temps d'appeler une mouche : "Madame".
    avatar
    shanidar

    Messages : 1600
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par shanidar le Lun 27 Fév - 12:22

    @Quasimodo a écrit:Yslaire : XXe ciel.com : mémoires98
    Boccace : Vie de Dante Alighieri

    tu me diras pour Yslaire ? J'ai bien aimé Sambre (mais je n'ai pas tout lu...)
    avatar
    Nadine

    Messages : 1788
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par Nadine le Lun 27 Fév - 16:19

    La , je ne connais même pas de nom.
    avatar
    Aventin

    Messages : 159
    Date d'inscription : 10/12/2016

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par Aventin le Lun 27 Fév - 20:19

    Que de la valeur sûre éprouvée cet après-midi à la bibliothèque, on va dire total manque d'audace, de flair et d'imagination:

    Carnet, vol. 1, André du Bouchet (re-lecture)
    Antonin, H. Bosco (et c'est parti pour une cinquième lecture en guère plus que dix-huit mois !)
    Le Flibustier, J. Conrad (peut-être déjà lu, mais alors il y a longtemps, je ne m'en souviens plus)
    Les dits de lumière et d'amour, Jean de la Croix, on pourrait dire re-lecture mais, trop survolé la première fois, à prendre plutôt comme une découverte.

    + 1 Edmond Jabès et un livre d'entretiens avec André du Bouchet et c'est tout je crois.
    avatar
    églantine

    Messages : 1373
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 51
    Localisation : On s'en fiche

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par églantine le Lun 27 Fév - 20:27

    @Aventin a écrit:
    Antonin, H. Bosco (et c'est parti pour une cinquième lecture en guère plus que dix-huit mois !)
    confused
    Ben alors ça s'est de l'amour !
    Tu travailles dans le domaine littéraire Aventin ?


    _________________
    Et, de nouveau, elle se sentit seule en présence de sa vieille antagoniste, la vie.
    La promenade au phare . Virginia Woolf .

    Contenu sponsorisé

    Re: De retour de la médiathèque

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 22 Juil - 12:55