Chamaco_VilaMatas

On sait que l’un des aspects les plus séduisants de la littérature est sa possibilité d’être une sorte de miroir qui avance ; un miroir qui, comme certaines horloges peut avancer.

Enrique Vila-Matas, Perdre des théories

Forum littérature et arts. Pour partager ses émotions littéraires, coups de cœurs en romans, poésie, essais mais aussi cinéma, peinture, musique, ...


    Jean Follain

    Partagez
    avatar
    bix_229

    Messages : 2266
    Date d'inscription : 06/12/2016
    Localisation : Lauragais

    Jean Follain

    Message par bix_229 le Dim 15 Jan - 21:38

    Jean Follain
    (1903-1971)


    Jean FOLLAIN

    "La plus belle victoire

    sur le temps et la pesanteur

    c' est peut etre de passer

    sans laisser de trace."



    Follain, 1903-1971, est en train se s' effacer de nos mémoires. Et, à le lire, on peut penser qu' il
    le souhaitait. C' était aussi le souhait de Kafka apparemment, mais Max Brod, son ami, a refusé de bruler son œuvre.
    Il a bien fait.

    On peut dire brièvement que Follain  est un homme de terroir, obsédé par son enfance. Un homme
    intrigant, et qui a laissé des témoignages  variés et contradictoires.
    Un poète intimiste, écrivant des textes brefs et denses, intemporels ou presque.
    Sa simplicité n' est qu'apparente et ses poèmes sont parfois bouleversés par quelque chose
    d' inattendu.


    Bibliographie  chronologique


    - Cinq poèmes
    - La Main chaude
    - L' Année poétique
    - Huit poèmes
    - Paris
    - Le Gant rouge
    - La Visite du domaine
    - Chants terrestres
    - L' Epicerie d' enfance
    - Poètes
    - Ici bas
    - Canisy
    - Usage du temps
    - Exister
    - Chef-lieu
    - Les Choses données
    - Territoires
    - Palais souterrain
    - Objets

    Message récupéré
    avatar
    bix_229

    Messages : 2266
    Date d'inscription : 06/12/2016
    Localisation : Lauragais

    Re: Jean Follain

    Message par bix_229 le Dim 15 Jan - 21:40

    LES  BELLES  NOYEES


    Des femmes au coeur de feuillage
    sur les routes poudreuses
    déploient des ombrelles,
    elles courbent des reins souples
    pour tout au bord du fleuve
    cueillir des fleurs doubles ;
    mais poussées par la main
    d' un libertin cynique
    elles tombent dans l' eau verte
    qui reflète les chenes ;
    la voix d' or des enfants
    répond seule à leurs cris,
    la course du soleil
    est aux trois quarts remplie
    qu' un homme au remords  voué
    suit les berges attiédies
    et les corps adultères
    charmants au fil de l' eau
    servent d' iles aux oiseaux.


    La Main chaude.  Jean Follain. - Poètes d' aujourd' hui. - Seghers

    Récupéré
    avatar
    bix_229

    Messages : 2266
    Date d'inscription : 06/12/2016
    Localisation : Lauragais

    Re: Jean Follain

    Message par bix_229 le Dim 15 Jan - 21:42

    PAYSAGE DE RURALE DOULEUR


    Des fruits tombent doucement sur la terre serrée
    et le vieillard
    au trop court capuchon d' enfant
    suit le chemin
    d' un pas menu jusqu' à l' extreme.
    Un petit jardin de cives
    tremblote sous les étoiles.
    A l' habitation du tournant
    une roue bleue au mur s' appuie,
    le charron et ses aides
    forment, mangeant debout, un groupe muet
    semblant attendre pour réduire
    dans un dernier effort
    la misère et la peur du monde.


    Récupéré
    avatar
    bix_229

    Messages : 2266
    Date d'inscription : 06/12/2016
    Localisation : Lauragais

    Re: Jean Follain

    Message par bix_229 le Dim 15 Jan - 21:48

    SIGNES  POUR  VOYAGEURS


    Voyageurs des grands espaces
    lorsque vous verrez une fille
    tordant dans ses mains de splendeur
    une chevelure immense et noire
    et que par surcroit
    vous verrez
    près d' une boulangerie sombre
    un cheval couché dans la mort
    à ces signes vous reconnaitrez
    que vous ètes parmi les hommes.

    Récupéré
    avatar
    shanidar

    Messages : 1599
    Date d'inscription : 02/12/2016

    Re: Jean Follain

    Message par shanidar le Lun 16 Jan - 12:08

    Tu parles d'une poésie du terroir, bix, mais sans préciser de quelles racines il est question ici...

    C'est d'une tristesse ce que tu nous offres-là... bigre.
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2504
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Jean Follain

    Message par Bédoulène le Lun 16 Jan - 17:48

    parce que réaliste j'aime beaucoup


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
    avatar
    bix_229

    Messages : 2266
    Date d'inscription : 06/12/2016
    Localisation : Lauragais

    Re: Jean Follain

    Message par bix_229 le Lun 16 Jan - 19:04

    @shanidar a écrit:Tu parles d'une poésie du terroir, bix, mais sans préciser de quelles racines il est question ici...

    C'est d'une tristesse ce que tu nous offres-là... bigre.
     Triste, je ne sais pas.
    C' est peut etre mon choix !
    Peut etre parce qu' il est attaché à l' enfance. Moins par nostalgie que par un resurgissement irrépréssible.
    Mais sans effusion ni lyrisme.
    Avec une émotion contenue.

    Follain est né dans le bocage normand, près de Saint Lo. Meme s' il a voyagé, il a intériorisé ce paysage et l' a mis à l' abri

    hors du temps et du bruit.


    avatar
    animal
    Admin

    Messages : 2996
    Date d'inscription : 27/11/2016
    Age : 36
    Localisation : Tours

    Re: Jean Follain

    Message par animal le Lun 16 Jan - 21:42



    Célébration de la pomme de terre (1966)

    Et belle petite réédition par le héros-limite (éditeur qui n'en finit décidément pas de me convaincre). Ca fait un petit objet de luxe derrière son titre énigmatique et sa présentation illustrée qui ne manque ni de mystère ni d'humour. Un petit objet soigné pour un texte non moins soigné qui se dévore tranquillement autour d'une sieste un dimanche après-midi.

    Jean Follain je ne connaissais pas. Je ne connais toujours pas vraiment mais ma curiosité est piquée au vif. Il est donc poète. La célébration explique la postface est un ouvrage de commande pour une collection tournée avec style vers le quotidien, un exercice de style donc. Et son sujet la pomme de terre, une de ces importations qui a traversé les âges pour finir par incarner la simplicité ce qui ne demande que plus de finesse pour ne risquer trahison et faute de goût.

    Instructif le petit ouvrage vous dévoile l'histoire du tubercule, quelques coutumes, détaille avec amour certaines variétés et ne manque pas de s'attarder sur quelques recettes. Sans manquer de tisser quelques liens, de faire de judicieuses citations. Notre indispensable pomme de terre n'est pourtant pas un prétexte à se laisser aller. La curiosité, le plaisir, l'esprit, le goût et le partage sont les valeurs partagées autour du plat, de la plante, de la terre.

    Un souvenir, une attention déjà à des tendances qui s'impose (une bintje prenant éclipsant ses camarades ?), des pratiques qui se perdent... mais Jean Follain nous invite pour un temps ténu à vivre ce moment où l'essentiel n'est pas encore effacé.

    Poésie d'autant meilleure qu'elle se fait discrète ?

    La soupe aux poireaux pommes de terre reste un classique de la cuisine familiale française. La pratique actuelle veut souvent qu'on la passe, mais elle m'agrée mieux avec des légumes demeurés en morceaux, blancs et verts de poireaux et quartiers du tubercule visibles.
    Toutes soupes paysannes, aussi bien celles normandes à la graisse ou crème, réclament la pomme de terre onctueuse en quartiers, joliment mêlée aux navets, carottes, haricots verts ou blancs.


    _________________
    Keep on keeping on...
    avatar
    bix_229

    Messages : 2266
    Date d'inscription : 06/12/2016
    Localisation : Lauragais

    Re: Jean Follain

    Message par bix_229 le Mar 17 Jan - 15:24

    L' ANECDOTE



    L'unique peintre de ce bourg

    repeignait la boutique austère

    et fredonnait

    quand de la gare s'en revenaient

    les deux uniques voyageuses

    indifférentes à cet amour

    que mettait partout le printemps

    mais il est des chants qui poursuivent

    et que nous ramène une brise.

    O monde je ne puis te construire

    sans ce peintre et sans ces deux femmes.

    extraits du livre Exister de Jean Follain. Éditions Gallimard, 1969.page 89
    avatar
    Bédoulène

    Messages : 2504
    Date d'inscription : 02/12/2016
    Age : 72
    Localisation : En Provence

    Re: Jean Follain

    Message par Bédoulène le Mar 17 Jan - 17:01

    bon ça fait 3 fois aussi que j'écris ce message et oui j'ai été courcircuitée par celui de Bix et pas moyen de récupérer

    je disais que ton commentaire Animal était délicieux, je note le livre


    _________________
    "Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

    "Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud

    Contenu sponsorisé

    Re: Jean Follain

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 14:01