Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le deal à ne pas rater :
ASOS : Livraison Premier à 8 €/an
8 €
Voir le deal

Ermanno Olmi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ermanno Olmi Empty Ermanno Olmi

Message par animal le Ven 3 Mar - 9:37

Ermanno Olmi
(né en 1931)

Ermanno Olmi Ermann10

Ermanno Olmi (né le 24 juillet 1931 à Bergame, en Lombardie) est un réalisateur italien.

Sa famille, déménage à Treviglio où le réalisateur en devenir a grandi. Sa famille est profondément catholique ce qui marque sûrement l'œuvre de l'artiste. Le jeune Olmi perd son père pendant la Seconde Guerre mondiale. Il entre au lycée scientifique, puis au lycée artistique, mais il ne termine pas ses études.

Il se déplace à Milan: il trouve un travail à Edisonvolta (où travaille sa mère) et suit les cours d’art dramatique. Dans son nouveau travail il s’occupe des activités récréatives du personnel et en particulier, il travaille au département cinématographique : il doit décrire les productions industrielles à travers des films. Entre 1953 et 1961 il réalise une quarantaine de documentaires parmi lesquels La diga sul ghiaccio, Tre fili fino a Milano et Un metro lungo cinque. Il affectionne tout particulièrement le sujet de la condition des hommes au travail, anticipation des caractéristiques humanistes de ses films futurs.

Sa carrière s'envole en 1978 avec L'Arbre aux sabots (L'Albero degli zoccoli), qui obtient la Palme d'or au Festival de Cannes, puis le César du meilleur film étranger en 1979. Après une longue maladie qui l'éloigne des plateaux, en 1982 Ermanno Olmi crée l'école-atelier Ipotesi Cinema à Bassano del Grappa, où il offre aux jeunes réalisateurs la possibilité d'expérimenter l'art du cinéma. En 1987 il peut reprendre l'activité cinématographique avec Lunga vita alla signora. Suivent La Légende du saint buveur (La Leggenda del santo bevitore) (1988), En chantant derrière les paravents (Cantando dietro i paraventi) (2003), et l'une des trois parties de Tickets (2005), film coréalisé avec Ken Loach et Abbas Kiarostami.

source : wikipedia.org

Filmographie (longs métrages) :

1959 : Le temps s'est arrêté (Il tempo si è fermato)
1961 : L'Emploi (Il posto)
1963 : Les Fiancés (I fidanzati)
1965 : E venne un uomo (it)
1967 : Racconti di giovani amori
1970 : L'Or dans la montagne (I recuperanti)
1969 : Un certain jour (Un certo giorno)
1971 : Durante l'estate
1973 : La circostanza (it)
1978 : L'Arbre aux sabots (L'albero degli zoccoli)
1982 : À la poursuite de l'étoile (it) (Camminacammina)
1987 : Longue vie à la signora (Lunga vita alla signora)
1988 : La Légende du saint buveur (La leggenda del santo bevitore)
1993 : Il segreto del bosco vecchio
1994 : Genesi: La creazione e il diluvio (it)
2001 : Le Métier des armes (Il mestiere delle armi)
2003 : En chantant derrière les paravents (Cantando dietro i paraventi)
2005 : Tickets (également coréalisé par Abbas Kiarostami et Ken Loach)
2007 : Centochiodi (it)
2011 : Le Village de carton (Il villaggio di cartone)
2014 : Torneranno i prati (it)

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 11329
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 39
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ermanno Olmi Empty Re: Ermanno Olmi

Message par animal le Ven 3 Mar - 9:58

Ermanno Olmi Aulit-10

La légende du saint buveur (1988)

Mieux vaut tard que jamais se dit-on parfois devant un film, même si la qualité du support (DVD) laisse à désirer et laisse imaginer la même chose en encore plus beau. Tout dans ce film n'est cependant pas dans les images. Peut-être dans sa part de mystère.

Andreas (Rutger Hauer, excellent) est un clochard. Il dort sous les ponts, et passe ses journées et nuits si possible à boire. Un homme lui remet 200 francs mais il promet de s'acquitter de sa dette au près de Sainte Thérèse dans l'église Sainte Marie des Batignoles.

Le début de rencontre chanceuses et d'espoirs, de grâce mais chaque dimanche un empêchement le garde captif de l'alcool. Dans un décor parisien étonnant (et sublime), le souvenir revient, la distance avec l'autre plus ou moins proche, la brume de l'alcool et la lumière derrière ; un rapport au temps et à la volonté... très peu de mots pour un chemin de croix tout en nuances et en humanité. Il y a des faux semblants et des erreurs mais si jugement il doit y avoir il est d'une qualité supérieure. Ou alors avant même la rédemption la question du pardon n'est plus qu'une évidence ? C'est troublant.

C'est un film énigmatique et sublime que j'espère revoir avec une qualité qui lui rende meilleure justice. Une découverte marquante qui me donne envie de voir d'autres films de ce réalisateur qui m'était inconnu.

Et qui me donne envie de lire Joseph Roth dont c'est une adaptation ou une inspiration.

Ermanno Olmi _286d410

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 11329
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 39
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ermanno Olmi Empty Re: Ermanno Olmi

Message par Bédoulène le Ven 3 Mar - 10:13

merci Animal ! avec Rutger Hauer ça me tente bien !

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15065
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ermanno Olmi Empty Re: Ermanno Olmi

Message par silou le Ven 3 Mar - 18:07

Olmi est un cinéaste très intéressant et souvent méconnu. Il a une longue carrière et réalisé des films bien différents, toujours avec une approche personnelle et humaniste, il a été souvent un précurseur.
Il me semble tout de même que La légende du saint buveur est un peu à part dans la filmographie d'Olmi.
Ses films ne sont hélas pas si faciles à voir en dehors de L'arbre aux sabots qui a obtenu plusieurs prix dont la palme d'or à Cannes.
silou
silou

Messages : 101
Date d'inscription : 27/02/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ermanno Olmi Empty Re: Ermanno Olmi

Message par Bédoulène le Ven 3 Mar - 18:09

merci pour le complément je vais fouiller

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15065
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ermanno Olmi Empty Re: Ermanno Olmi

Message par silou le Ven 3 Mar - 18:28

Si tu les trouves je pense qu'il serait intéressant de commencer par ses premiers films comme L'emploi   et Le temps s'est arrêté, ils sont sortis en DVD il y a quelques années.
silou
silou

Messages : 101
Date d'inscription : 27/02/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ermanno Olmi Empty Re: Ermanno Olmi

Message par églantine le Ven 3 Mar - 21:38

@silou a écrit:
Ses films ne sont hélas pas si faciles à voir en dehors de L'arbre aux sabots qui a obtenu plusieurs prix dont la palme d'or à Cannes.
Oui c'est bien le seul que je connaisse de lui !
Mais ton commentaire donne envie de le découvrir Animal ! Very Happy
églantine
églantine

Messages : 4424
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Savoie

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ermanno Olmi Empty Re: Ermanno Olmi

Message par Bédoulène le Ven 3 Mar - 22:36

merci Silou

_________________
"Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal" Le Club des incorrigibles optimistes de J.M. Guenessia "

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 15065
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 75
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ermanno Olmi Empty Re: Ermanno Olmi

Message par silou le Ven 3 Mar - 23:17

Je viens de voir que Il posto (l'Emploi) ressortait en salle en version restaurée le 15 mars, espérons que la diffusion ne restera pas confidentielle.
silou
silou

Messages : 101
Date d'inscription : 27/02/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ermanno Olmi Empty Re: Ermanno Olmi

Message par animal le Sam 4 Mar - 0:19

on va croiser des bouts de doigts, et merci pour tes précisions !

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 11329
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 39
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ermanno Olmi Empty Re: Ermanno Olmi

Message par Avadoro le Dim 5 Mar - 9:53

Je trouve aussi qu'Ermanno Olmi est un cinéaste important mais resté trop souvent confidentiel parmi une génération exceptionnelle en Italie. Je conseille aussi ses débuts à l'inspiration néo-réaliste, avec une attention au quotidien, à la fragilité des relations sociales, aux déceptions et aux espoirs face à un monde en transformation qui fascine mais aussi exclut. L'emploi est vraiment un film remarquable.
Avadoro
Avadoro

Messages : 957
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 34

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ermanno Olmi Empty Re: Ermanno Olmi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum