Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -39%
Pack Home Cinéma Magnat Monitor : Ampli DENON ...
Voir le deal
1190 €

Apichatpong Weerasethakul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Apichatpong Weerasethakul Empty Apichatpong Weerasethakul

Message par Invité Mar 22 Aoû - 14:03

Apichatpong Weerasethakul
(né en 1970)


Apichatpong Weerasethakul 11375910


Apichatpong Weerasethakul, né le 16 juillet 1970 à Bangkok, est un réalisateur, scénariste, producteur et artiste contemporain thaïlandais.

Il grandit à Khon Kaen dans le nord-est de la Thaïlande, où ses parents sont médecins dans un hôpital. Il obtient un master en architecture en 1994, ce qu'il dit l'avoir influencé par la suite. Il va ensuite étudier aux États-Unis et obtient un master en beaux-arts de l'Institut d'art de Chicago en 1997.

Il a commencé à réaliser des courts métrages dès 1993. Depuis le début des années 1990, il tourne des films documentaires ou expérimentaux centrés principalement sur des habitants et des régions modestes de la Thaïlande.

En 1999, Weerasethakul fonde Kick the Machine pour développer et promouvoir ses propres projets et ceux d'autres réalisateurs thaïlandais indépendants.

En 2000, son premier long métrage Mysterious Object at Noon mêle des images documentaires et des passages narratifs improvisés. Le film est basé sur le principe du cadavre exquis inventé par les surréalistes.
Entre 2002 et 2006, il réalise trois longs métrages formant une trilogie sur ce qui lui tient à cœur : Blissfully Yours sur sa passion pour le cinéma, Tropical Malady sur sa sexualité et ses peurs, et Syndromes and a Century sur ses parents médecins. Les deux premiers sont présentés au Festival de Cannes en 2002 et 2004, et le troisième à la Mostra de Venise en 2006.

En plus de ses projets en tant que cinéaste, Apichatpong travaille également sur des courts métrages, des projets vidéo et des installations. Pour le Festival international du film de Jeonju, il a été commissionné dans le projet Three Digital Short Films, qu'il a partagé avec deux autres réalisateurs asiatiques.
En 2005, Apichatpong a été consultant pour le projet Tsunami Digital Short Films, 13 films commissionnés par le Bureau pour l'Art contemporain et la Culture du ministère de la Culture thaïlandais. Ces films devaient rendre hommage aux victimes du tsunami et permettre aux artistes de réinterpréter ce tragique événement. Le film d'Apichatpong s'intitulait Ghost of Asia, réalisé en collaboration avec l'artiste cinéaste française Christelle Lheureux.

En 2009, Primitive Project présentée parallèlement au musée d'art moderne de la ville de Paris et à Liverpool se remémore les affrontements sanglants à Nabua qui ont opposé civils et forces de l'ordre lors de la Guerre Froide, quand on tentait d'éradiquer toute trace de communisme chez les villageois.
Dans les années 2000, il milite également contre la censure du cinéma en Thaïlande.

Apichatpong Weerasethakul est considéré comme un réalisateur majeur du début du xxie siècle : les Cahiers du cinéma classent Tropical Malady troisième film le plus important des années 2000-20092, la cinémathèque de Toronto considère que Syndromes and a Century est le meilleur film de la décennie (Tropical Malady et Blissfully Yours obtenant respectivement les sixième et treizième places).

En 2008, il fait partie du jury cannois présidé par Sean Penn.
Après avoir reçu le prix Un certain regard en 2002 pour Blissfully Yours et le prix du jury pour Tropical Malady en 2004, le cinéaste obtient la Palme d'or du Festival de Cannes 2010 pour son film Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures.

source wikipédia

Filmographie :

Longs métrages
2000 : Mysterious Object at Noon
2002 : Blissfully Yours
2003 : The Adventure of Iron Pussy
2004 : Tropical Malady
2006 : Syndromes and a Century
2010 : Oncle Boonmee, celui qui se souvient de ses vies antérieures
2015 : Cemetery of Splendour

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Apichatpong Weerasethakul Empty Re: Apichatpong Weerasethakul

Message par Invité Mar 22 Aoû - 14:10

J'aime beaucoup ses films, même si on peut faire le reproche qu'ils sont assez similaires dans l'ambiance.
Avec un peu de recul, j'ai un peu de mal à en distinguer un.
Peut-être Tropical Malady, qui m'avait enthousiasmé.
Ses B-O sont celles de la nature luxuriante thaïlandaise.

Un film de Apichatpong Weerasethakul, c'est un voyage. Déjà rien que son nom ...
On y retrouve la Thaïlande, ses habitants, ce calme, cette douceur de vivre apparente, et la lenteur d'un quotidien.
Il y a souvent une part de fantastique, de rapport aux esprits.

Ce réalisateur est un plasticien, un peintre qui modèle ses histoires, et nous embarque dans son voyage onirique.
Il suffit de se laisser emporter.
A mon avis, soit on accroche totalement, soit on s'ennuie.
Vous aurez compris que j'accroche.
Il y a des similarités avec le cinéma de Lav Diaz (Philippines), mais en moins long format.

Voilà, j'ai hâte de découvrir un prochain film de sa part ! Apichatpong Weerasethakul 4200188299

Apichatpong Weerasethakul Img-ap10

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Apichatpong Weerasethakul Empty Re: Apichatpong Weerasethakul

Message par Chamaco Mar 22 Aoû - 15:13

Arturo a écrit:
Un film de Apichatpong Weerasethakul, c'est un voyage. Déjà rien que son nom ...
On y retrouve la Thaïlande, ses habitants, ce calme, cette douceur de vivre apparente, et la lenteur d'un quotidien.
Il y a souvent une part de fantastique, de rapport aux esprits.


Voilà qui est encourageant, merci pour cette découverte Very Happy
Chamaco
Chamaco

Messages : 4381
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Apichatpong Weerasethakul Empty Re: Apichatpong Weerasethakul

Message par Invité Mar 22 Aoû - 17:35

le cinéaste obtient la Palme d'or du Festival de Cannes 2010 pour son film Oncle Boonmee

pas vu celui-ci ?

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Apichatpong Weerasethakul Empty Re: Apichatpong Weerasethakul

Message par animal Mar 22 Aoû - 22:02

Il fait partie des trois que j'ai vus cet Oncle Boonmee, c'est même le premier que j'ai vu. J'ai bien aimé le rythme, les bruits de la nature, la douceur de la langue thaï et puis il y a de belles images... ça donne une texture particulière aux relations entre les êtres, il y a bien des vides mais il y a cette texture, ce temps qui sont une forme d'attention réconfortante.

Je suis plus sceptique pour la part "expérimentale" qui a l'air assez calibrée pour l'export façon festival.

Sur un autre plan je regrette de ne pas mieux connaître la Thaïlande pour mieux saisir et comprendre ce que ses films comprennent de regard critique sur son pays : tendances modernistes, militaristes, racisme, ...

J'ai un bon souvenir des trois même si j'ai parfois piqué du nez devant Cemetery of splendour, Tropical Malady je l'avais vu en entier en DVD, et Boonmee au ciné aussi.

La douceur est certainement en partie trompeuse mais ça fait du bien. Et puis il y a pas mal d'images très végétales reposantes sans contrastes brutaux :

Apichatpong Weerasethakul 1600x910

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Apichatpong Weerasethakul Empty Re: Apichatpong Weerasethakul

Message par Chamaco Ven 15 Sep - 16:02

Vu avant hier "Uncle Boonmee" avant hier soir dans mon cimema associatif de Cucuron dont je suis devenu adhérent car il est génial
Apichatpong Weerasethakul Oncle_10
"Avec : Thanapat Saisaymar, Jenjira Pongpas, Sakda Kaewbuadee - Drame - VO sous-titrée)
Synopsis : Les apparitions magiques de sa femme défunte et de son fils disparu depuis des années confirment à Oncle Boonmee que sa fin est proche. Dans son domaine apicole, entouré des siens, il se souvient alors de ses vies antérieures. Accompagné de sa famille, il traverse la jungle jusqu’à une grotte au sommet d’une colline, lieu de naissance de sa première vie. De cette première vie, Oncle Boonmee ne se souvient de rien, s’il était animal ou végétal, homme ou femme ; mais il sait à présent qu’il est prêt à aborder la mort avec apaisement."

un film dépaysant, beaucoup de douceur, de sagesse et d'acceptation de la mort. Juste que la lenteur ambiante (agréable) du film a peut être été trop accentuée dans la derniere demi heure, et sincerement je n'ai pas bien compris le dédoublement de personnes à la fin du film Apichatpong Weerasethakul 2042282828 Apichatpong Weerasethakul 2042282828 Apichatpong Weerasethakul 2042282828 (peut être un parallèle avec les scènes de violences, de racisme que vit actuellement ce pays depuis l'arrivée d'un nouveau roi, des membres d'Amnesty internationale ont au debut et la fin du film pris la parole pour signaler la detention depuis décembre 2016 d'un etudiant en droit pour avoir partagé des critiques sur ce roi sur facebook. Mais je n'en sais pas plus..
Chamaco
Chamaco

Messages : 4381
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Apichatpong Weerasethakul Empty Re: Apichatpong Weerasethakul

Message par Dreep Ven 15 Sep - 18:47

Mon préféré, sans aucun doute Blissfully Yours.
Dreep
Dreep

Messages : 1539
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 31

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Apichatpong Weerasethakul Empty Re: Apichatpong Weerasethakul

Message par Invité Sam 16 Sep - 21:29

Chamaco a écrit:
un film dépaysant, beaucoup de douceur, de sagesse et d'acceptation de la mort. Juste que la lenteur ambiante (agréable) du film a peut être été trop accentuée dans la derniere demi heure, et sincerement je n'ai pas bien compris le dédoublement de personnes à la fin du film Apichatpong Weerasethakul 2042282828 Apichatpong Weerasethakul 2042282828 Apichatpong Weerasethakul 2042282828 (peut être un parallèle avec les scènes de violences, de racisme que vit actuellement ce pays depuis l'arrivée d'un nouveau roi, des membres d'Amnesty internationale ont au debut et la fin du film pris la parole pour signaler la detention depuis décembre 2016 d'un etudiant en droit pour avoir partagé des critiques sur ce roi sur facebook. Mais je n'en sais pas plus..

C'est vrai que la lenteur a parfois aussi le pendant de nous pousser à l'endormissement. Laughing (paradoxalement, il faut être en forme pour ce type de films).
Par contre, je crois que tu extrapoles sur tes supputations, car le film date de 2010 : pas de nouveau roi à l'époque.

Dreep a écrit:Mon préféré, sans aucun doute Blissfully Yours.

Ah ? pourquoi ?

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Apichatpong Weerasethakul Empty Re: Apichatpong Weerasethakul

Message par Dreep Sam 16 Sep - 21:40

C'est la première fois que je voyais un film de Weerasethakul, je pense que ça compte.

Un puis pour moi en tout cas, c'est le film qui semble le plus dépouillé de toute construction intellectuelle (il semble, mais ce n'est pas le cas) le plus simple, le plus poétique, le plus érotique.
Dreep
Dreep

Messages : 1539
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 31

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Apichatpong Weerasethakul Empty Re: Apichatpong Weerasethakul

Message par animal Sam 16 Sep - 21:43

probable que les problèmes de violence et de racisme évoqués par Chamaco soient antérieurs au changement de roi. ça se passe dans une région frontalière en plus non ? avec des réfugiés birmans ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Apichatpong Weerasethakul Empty Re: Apichatpong Weerasethakul

Message par Chamaco Dim 17 Sep - 5:27

j'ai dû mal m'exprimer, tout simplement : un rapprochement je l'avoue biscornu entre les scènes de violences du film et la situation actuelle avec l'arrivée d'un nouveau roi, moralité : les rois passent la violence demeure..sans plus...
Chamaco
Chamaco

Messages : 4381
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 77
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Apichatpong Weerasethakul Empty Re: Apichatpong Weerasethakul

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum