Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment :
Manette Xbox Séries X avec adaptateur sans-fil ...
Voir le deal
52.99 €

Hirokazu Kore-eda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hirokazu Kore-eda Empty Hirokazu Kore-eda

Message par topocl Sam 29 Avr - 8:47

Hirokazu Kore-eda
(né en 1962)


Hirokazu Kore-eda 19058110
Hirokazu Kore-eda est un réalisateur japonais, né à Tokyo le 6 juin 1962.

Il est notamment réputé pour son approche novatrice, non spectaculaire et quasiment documentaire du cinéma de fiction (trait commun à une série de jeunes réalisateurs japonais).

Six de ses films ont été sélectionnés au Festival de Cannes : Distance en 2001 (en compétition officielle), Nobody Knows en 2004 (en compétition officielle), Air Doll en 2009 (dans la section Un certain regard), Tel père, tel fils en 2013 (en compétition officielle), Notre petite sœur en 2015 (en compétition officielle) et Après la tempête en 2016 (à Un certain regard).

Filmographie :


1995 : Maborosi
1998 : After Life
2001 : Distance
2004 : Nobody Knows
2006 : Hana
2008 : Still Walking
2009 : Air Doll
2011 : I wish
2013 : Tel père, tel fils
2015 : Notre petite sœur
2016 : Après la tempête
2017 : The Third Murder





Après la tempête
de Kore-eda
Hirokazu Kore-eda Images91

Plutôt déçue par ce nouvel opus du japonais habituellement si habile à décrire les familles. Il faut bien attendre les 2/3 du film pour trouver une certaine intimité tendre entre les personnages, après un début plein de fiel, de stéréotypes, de psychologie de bazar et de généralités sur les hommes et les femmes. Alors arrivent quelques belle scènes de temps et confidences partagés pleines de charme
L'image est d'une laideur ordinaire qui, même voulue , ne me donne pas autant de plaisir que la beauté, et la fin laisse sur une incertitude dérangeante...
Bref, pas la joie, j’attendais trop, aussi.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 7370
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 61
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hirokazu Kore-eda Empty Re: Hirokazu Kore-eda

Message par Arturo Sam 16 Sep - 21:25

J'avais beaucoupé aimé Nobody knows (histoire de jeunes enfants livrés à eux-mêmes, inspirée d'un fait divers je crois), également le dernier vu au cinéma il y a quelques mois : Après la tempête, je crois que j'en avais un peu parlé sur le fil au cinéma.
Pas mal apprécié également Tel père, tel fils.

Je reviens sur son premier film, Maborosi (1995) :

Hirokazu Kore-eda Maboro10

Thème central de la mort subite, inattendue, qui vient bouleverser un quotidien. La part du libre arbitre, de la contingence à toute existence.
Kore-eda adopte un rythme très lent sur ce premier long (hormis le tout début, qui a parfois un peu des petits airs de Nouvelle Vague).
C'est un vraiment un cinéaste de la vie de tous les jours, et ces lentes successions de scènes de vie nippones sont agréables.
Il s'en détache une atmosphère paisible, et à la fois chaque détail, chaque soubresaut peut venir moduler l'équilibre précaire.
On ne sait pas tout, voilà le problème. Les motivations des gens, ce qui peut se passer dans leur tête en un coup et faire basculer une vie.

Certains passages sont empreints de poésie, de simplicité. Il oscille comme souvent entre ombre et lumière.

Hirokazu Kore-eda Mv5bod10
Arturo
Arturo

Messages : 4082
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 35
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hirokazu Kore-eda Empty Re: Hirokazu Kore-eda

Message par Marie Dim 17 Sep - 14:39

Still Walking

C'est un très beau film, fin et complexe.
Dans le bonus du DVD le réalisateur raconte la part autobiographique de ce film, qui est importante. Sa propre mère est morte deux ans plus tôt, il s'en remet mal et a souhaité faire revivre quelques moments de sa vie avec le plus de précision possible ( comme le bruit exact du maïs secoué dans une passoire, les vêtements de la mère, ou la couleur exacte des lilas d'Inde). Y compris son côté venimeux, dit, il..
Dans la vie, on manque toujours de répartie, c'est la phrase écrite à la fin du film, c'est la phrase qu'il prononce également dans l'entretien, et c'est pour cela que tout est si minutieusement écrit.



Hirokazu Kore-eda 1_afte10
After life

" C'est formidable de penser que j'ai vécu cela" dit une vieille dame qui a choisi comme souvenir pour l'éternité une petite fille en robe rouge à smocks qui danse un mouchoir à la main..
On l'a vu dans Still Walking, Kore-Eda Hirokzu est un cinéaste hanté par le souvenir de ce qui reste des instants d'une vie .
After Life est un film magnifique. Par l'idée de départ, le temps consacré à chaque personnage, l'écoute et l'attention, l'ode au cinéma, bien sûr, qui permet de recréer tant bien que mal un vécu. Et puis, et surtout peut être, par l'approche même de la vie - et de l'amour- qu'il a( que l'on comprend tard dans le film à travers l'histoire d'une rencontre).
C'est un film  à voir et à revoir , un film qui fait du bien.

Vus également Nobody knows et Tel père tel fils , j'aime beaucoup ce réalisateur.
Marie
Marie

Messages : 626
Date d'inscription : 02/12/2016

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hirokazu Kore-eda Empty Re: Hirokazu Kore-eda

Message par Arturo Dim 17 Sep - 14:46

Merci Marie, ça me promet alors encore de belles découvertes !
Arturo
Arturo

Messages : 4082
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 35
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hirokazu Kore-eda Empty Re: Hirokazu Kore-eda

Message par Dreep Dim 17 Sep - 15:41

Notre petite soeur, également grandiose.
J'aurais du mal à dire pourquoi par contre.
Dreep
Dreep

Messages : 1022
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 29

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hirokazu Kore-eda Empty Re: Hirokazu Kore-eda

Message par Gnocchi Ven 28 Mai - 15:52

Une affaire de famille
Je l’ai vu la deuxième fois à la télé mercredi soir. La première fois, je l’ai vu dans un avion pour le Japon. Ce n’était pas une bonne condition. L’écran était très petit. J’étais déjà fatiguée. Le son était mauvais à cause d’écouteur dans les oreilles. Mais ça m’a secouée assez fort malgré tout. On découvre peu à peu qu’il n’y a aucun lien de sang entre ces membres de famille. Quand ils ramassent la petite dernière, j’ai pensé, mais pourquoi ne l’amènent-ils pas à la police ? C’est normal car cette famille était faite petit à petit à la même façon. Donc on comprend rapidement que cette famille a de gros problèmes à cause de vols dans le magasin et de cet enlèvement. Mais en même temps, cette famille recomposée paraît plus chaleureuse que d’autres familles normaux car la blessure de chacun approche les uns avec les autres ? Ce paradoxe rend peut-être ce film intéressant. J’ai donc l’impression que toute la société japonaise est accusée quand la famille est détruite à la fin. Les témoignages des membres devant les policiers amènent les spectateurs dans une sorte de malaise et de doute. Une Palme d’or bien méritée.
Mais la version en japonais m’a donné l’impression un peu différente de la version en français cette fois-ci. Ou c’était simplement puisque pour la deuxième fois ?
Hirokazu Kore-eda Kore-e10

J’ai un bon souvenir de « Maboroshi » que j’ai vu il y a très longtemps. Et je veux bien le regarder encore une fois.
Sinon j’ai bien aimé « Nobody knows », « Tel père, tel fils ». Et un peu moins « Still walking ».
Je veux bien essayer « Air doll » un jour, car ça a l’air très différent de ses autres films.
Gnocchi
Gnocchi

Messages : 962
Date d'inscription : 01/01/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hirokazu Kore-eda Empty Re: Hirokazu Kore-eda

Message par bix_229 Ven 28 Mai - 16:11


Aimé ce film chalereux et humain. Ainsi que l'interview du metteur en scène.
bix_229
bix_229

Messages : 14263
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hirokazu Kore-eda Empty Re: Hirokazu Kore-eda

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum