Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Hiroshi Teshigahara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hiroshi Teshigahara Empty Hiroshi Teshigahara

Message par animal Dim 5 Nov - 22:13

Hiroshi Teshigahara
(1927-2001)

Hiroshi Teshigahara Hirosh10

Hiroshi Teshigahara, né le 28 janvier 1927 à Tōkyō et mort le 14 avril 2001 à Tōkyō, est un réalisateur japonais, célèbre pour son film d'avant-garde La Femme des sables, prix spécial du jury au festival de Cannes de 1964, adapté, comme une partie de ses films (Le Visage d'un autre, Le Plan déchiqueté) d'un roman de son contemporain Kōbō Abe.
Il est une des figures de la Nouvelle vague japonaise.

Fils de Sofu Teshigahara, un maître d'ikebana réputé, il pratiqua aussi l'arrangement floral (il prit la direction de l'école d'ikebana de son père à sa mort) et la peinture.

Source : wikipedia.org

La page en anglais nous apprend aussi qu'il a travaillé aussi à des documentaires dont Summer Soldiers (avec John Nathan,
chercheur et traducteur) sur les déserteurs américains de la guerre du Vietnam vivant ensuite aux marges de la société nippone.
On y apprend aussi qu'il a réalisé les deux derniers épisodes de la série des Zatoichi avec Shintaro Katsu, influençant au passage le casting de Kagemusha d'Akira Kurosawa.

Accessoirement non négligeable l'article relève que la collaboration avec  Kōbō Abe (auteur loin d'être anecdotique !) et Toru Takemitsu (musicien) n'est pas ponctuelle !

Filmographie partielle :

1959 : Jose Torres
1962 : Le Traquenard (おとし穴, Otoshiana)
1964 : La Fleur de l'âge, ou Les adolescentes (思春期, Shishunki)
1964 : La Femme des sables, parfois écrit La Femme du sable ou La Femme des dunes (砂の女, Suna no onna)
1966 : Le Visage d'un autre (他人の顔, Tanin no kao)
1967 : Bakuso (インディレース, Indi race (second titre))
1968 : Le Plan déchiqueté (燃えつきた地図, Moetsukita chizu)
1972 : Summer Soldiers (サマー・ソルジャー, Sama soruja)
1984 : Antonio Gaudí (アントニー・ガウディー)
1989 : Rikyu (利休, Rikyu)
1992 : La Princesse Go (豪姫, Goh-hime)

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hiroshi Teshigahara Empty Re: Hiroshi Teshigahara

Message par animal Dim 5 Nov - 22:30

Un réalisateur très impressionnant. D'une précision omniprésente, d'une esthétique implacable... d'une façon très japonaise mais loin du stéréotype de la simple épure. Textures, étrangetés, accidents, c'est d'une richesse folle. A l'image de "l'écriture" des films avec le concours de Kōbō Abe spécialiste dérangeant du dérangement individuel et sociétal. Ce n'est pas du cinéma mou ou gratuit. Il se passe des choses, et ce n'est pas prédigéré, c'est vivant ! D'où probablement l'influence sur des cinéastes remuant comme Shinya Tsukamoto. Enfin c'était forcément motivé que j'ai visionné...


Hiroshi Teshigahara 0mi3t910

A Man Without a Map / Le Plan déchiqueté (1968)

Ecrit avec Kōbō Abe,  avec Toru Takemitsu pour la musique et Shintaro Katsu dans le rôle principal. Un détective enquête sur la disparition d'un homme a priori ordinaire. Les informations se font rares tant du côté de la femme que du travail et la recherche du poilu détective aux grosses lunettes noires se diluent en impasses multiples.

Difficile à raconter sont les errances, qui ont pourtant un but, du détective au volant de sa très mignonne petite Subaru ( ?) dans une ville en construction mais avec des marges, des reflets et des interstices comme on en voit rarement un rythme aussi qui entretiennent l'étrangeté. Comme dans les romans de Kōbō Abe les frontières des individus et de la normalité sont mises à mal, la sexualité est trouble mais on n'a pas l'impression d'être dans le gratuit. L'anomalie est intime, révélatrice.

C'est tordu et très beau, non moins réussi que Le Visage d'un autre, Le Traquenard ou La femme des sables. La couleur est impeccable, les acteurs intenses et tout sauf lisses... Belle claque et incroyable maîtrise d'un geste ouvert (pas de discours achevé mais du sensoriel). A cramponner les accoudoirs et couper le souffle.


Dernière édition par animal le Lun 6 Nov - 6:24, édité 1 fois

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hiroshi Teshigahara Empty Re: Hiroshi Teshigahara

Message par Tristram Lun 6 Nov - 0:09

Etant très intéressé par l'écriture de Kōbō Abe, je vais essayer de visionner un de ces films !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15601
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hiroshi Teshigahara Empty Re: Hiroshi Teshigahara

Message par animal Lun 6 Nov - 6:27

Ca doit laisser le choix entre :
- Le Traquenard
- La Femme des sables
- Le Visage d'un autre
- Le Plan déchiqueté/L'Homme sans Carte

Hiroshi Teshigahara 1798711736

(va nous falloir un fil Kōbō Abe aussi ?)

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hiroshi Teshigahara Empty Re: Hiroshi Teshigahara

Message par animal Lun 6 Nov - 22:26

Quelques images :

Hiroshi Teshigahara Vlcsna10

Hiroshi Teshigahara Vlcsna11

Hiroshi Teshigahara Vlcsna12

Hiroshi Teshigahara Vlcsna13

Hiroshi Teshigahara Vlcsna14


Vous avez vu la voiture toute mimi ? Hiroshi Teshigahara 3123379589

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hiroshi Teshigahara Empty Re: Hiroshi Teshigahara

Message par Tristram Lun 6 Nov - 22:47

La troisième m'évoque une prise de vue pandesque (je ne sais pourquoi).

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15601
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hiroshi Teshigahara Empty Re: Hiroshi Teshigahara

Message par animal Mar 7 Nov - 7:08

L'ambiance parking ?

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hiroshi Teshigahara Empty Re: Hiroshi Teshigahara

Message par Tristram Mar 7 Nov - 7:45

La belle conduite intérieure !

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15601
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hiroshi Teshigahara Empty Re: Hiroshi Teshigahara

Message par Tristram Mer 8 Nov - 2:54

Vu La Femme des sables. Effectivement superbe _ images, expressionnisme, thèmes existentialo-absurde de l'asservissement et du sable. Je ne sais pas parler des films (peut-être parce que je ne peux pas citer ?), mais celui-là est remarquable. Plus "lisible", mais assez fidèle au roman, si je me souviens bien ?

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 15601
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 67
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hiroshi Teshigahara Empty Re: Hiroshi Teshigahara

Message par animal Mer 8 Nov - 6:26

Je n'ai pas lu le roman (ou ma mémoire déraille).

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13168
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hiroshi Teshigahara Empty Re: Hiroshi Teshigahara

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum