Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le deal à ne pas rater :
Jeux, jouets et Lego : le deuxième à -50% (large sélection)
Voir le deal

Bernardo Bertolucci

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bernardo Bertolucci Empty Bernardo Bertolucci

Message par Invité Mar 14 Nov - 21:46

Bernardo Bertolucci
(né en 1941)


Bernardo Bertolucci 21006910

Fils d'Attilio Bertolucci, poète et critique de cinéma, Bernardo Bertolucci se voit offrir à l'âge de quinze ans une caméra 16 mm avec laquelle il réalise ses premiers courts métrages. C'est en 1961 à l'université de Rome, où il étudie la littérature, qu'il fait la rencontre d'un ami de son père, Pier Paolo Pasolini, qui lui propose d'être son assistant sur Accatone. Fort du succès du film, Bernardo Bertolucci est contacté par le producteur Antonio Cervi pour porter à l'écran son propre scénario, La Commare secca, l'histoire d'une enquête policière sur l'assassinat d'une prostituée.

En 1963, il enchaîne avec le tournage de Prima della rivoluzione, auréolé du Prix de la Jeune Critique au Festival de Cannes 1964. Une fois passé derrière la caméra, Bernardo Bertolucci n'en oublie pas moins ses fonctions de scénariste. Il écrit notamment le script de Il était une fois dans l'Ouest (1968). Adhérant par ailleurs au Parti Communiste Italien, il impreigne de son engagement politique plusieurs de ses films comme Partner (1968), La Stratégie de l'araignée (1970) et Le Conformiste (id.).

En 1972, Bernardo Bertolucci remporte son plus gros succès commercial avec le sulfureux Dernier tango à Paris, interprété par un monstre sacré de l'époque, Marlon Brando. Cette réussite lui permet de réaliser trois ans plus tard 1900 (1976), une fresque, portée par un prestigieux casting international (Robert De Niro, Gérard Depardieu ou encore Burt Lancaster), sur l'itinéraire de deux Italiens nés dans un même village au début du XXe siècle. Revenant à une thématique plus intimiste, le cinéaste dirige Jill Clayburgh en mère d'un fils drogué dans La Luna (1979), un film qui aborde le thème de l'inceste. Il convoque ensuite Ugo Tognazzi dans La Tragédie d'un homme ridicule, un drame familial qui vaut au comédien le Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes 1981.

En 1987, Bernardo Bertolucci fait son grand retour au cinéma en évoquant le destin du Dernier empereur de Chine. Neuf Oscars, dont ceux du Meilleur film et du Meilleur réalisateur, récompensent ce film à grand spectacle. Changement de décors pour ses deux longs métrages suivants : le Sahara pour Un thé au Sahara (1990), l'adaptation du roman de Paul Bowles, et le Tibet pour Little Buddha (1993), fresque dans laquelle Keanu Reeves tient le rôle titre.

Le réalisateur italien effectue ensuite un retour aux sources avec Beauté volée (1995), une comédie dramatique se déroulant en Toscane et qu'illumine le doux visage de la révélation féminine Liv Tyler. Quatre ans après Shandurai (1999) qu'interprète Thandie Newton, il renoue avec un certain idéal de gauche en mettant en scène The Dreamers (2003), un drame sur l'effervescence révolutionnaire de mai 1968
source allociné

Filmographie :

1962 : La commare secca
1964 : Prima della rivoluzione
1968 : Partner
1970 : La Stratégie de l'araignée (la strategia del ragno)
1970 : Le Conformiste (Il conformista)
1972 : Le Dernier Tango à Paris (Ultimo tango a Parigi)
1975 : 1900 (Novecento)
1979 : La Luna
1981 : La Tragédie d'un homme ridicule (La tragedia di un uomo ridicolo)
1987 : Le Dernier Empereur (L'Ultimo imperatore / The Last Emperor)
1990 : Un thé au Sahara (The Sheltering Sky)
1993 : Little Buddha
1996 : Beauté volée (Stealing Beauty)
1998 : Shandurai (Besieged)
2001 : Ten Minutes Older - The Cello (segment Histoire d'eaux)
2003 : Innocents: The Dreamers (The Dreamers)
2012 : Moi et toi (Io e te)

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Bernardo Bertolucci Empty Re: Bernardo Bertolucci

Message par Invité Mar 14 Nov - 21:51

Je commence par la fin, avec son film le plus récent, Moi et toi (2012)

Bernardo Bertolucci 16976510

Bertolucci a été silencieux pendant près de 10 ans, avant de revenir avec cet opus.
Un bon petit film, avec cet ado décalé, qu'on prend plaisir à suivre.
Puis la soeur camé qui vient s'en mêler, dans une sorte de huis-clos.
Des petits coups de musique bien rythmée, des mouvements de caméras appréciés.
Peut-être pas son meilleur, mais une plongée sympa dans l'univers de ces deux êtres en proie à la souffrance et à l'isolement.

Bernardo Bertolucci Moi-et10

Invité
Invité


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum