Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Nuri Bilge Ceylan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Nuri Bilge Ceylan

Message par Arturo Mer 15 Aoû 2018 - 10:37

Nuri Bilge Ceylan
(né en 1959)


Nuri Bilge Ceylan Nuri-b10

Nuri Bilge Ceylan, né le 26 janvier 1959 à Istanbul, est un cinéaste et photographe turc.

Son œuvre, exigeante et austère, décrit par petites touches impressionnistes la difficulté de vivre pleinement sa vie dans les sociétés modernes à travers la peinture des relations intimes et sociales, contaminées par le rapport de classes : la famille, l'amitié et bien sûr le couple, ce qui vaut au cinéaste des comparaisons avec Michelangelo Antonioni, voire Ingmar Bergman dans un registre toutefois beaucoup plus méditerranéen. Il est par ailleurs rapproché de Theo Angelopoulos. Ceylan affirme également puiser son inspiration dans l'œuvre littéraire d'Anton Tchekhov et Henrik Ibsen. Winter Sleep (Kış Uykusu) transpose justement le canevas de trois nouvelles de Tchekhov dans la Turquie contemporaine. Le critique Jean-Michel Frodon souligne également sa capacité « à se déplacer à travers [son] pays pour en restituer, sans aucun folklore, les multiples facettes ». Producteur, scénariste, réalisateur, mais également monteur et chef opérateur de la plupart de ses films, Ceylan cultive une forme très personnelle d'auto-fiction cinématographique qui le rapproche d'auteurs tels que Woody Allen et Nanni Moretti.

Si une partie de la critique internationale admire son œuvre, l'autre reproche souvent au metteur en scène son extrême lenteur, son esthétisme, voire son académisme auteuriste. C'est souvent la notion de durée qui rebute le spectateur dans les films de Ceylan qui privilégient les temps de latence, les moments de vide et d'attente, ainsi que la réduction de l'intrigue et des dialogues au strict minimum. Winter Sleep (Kış Uykusu) constitue toutefois une exception car les dialogues se veulent plus longs, denses et littéraires qu'à l'accoutumée. Le cinéaste filme au plus près la souffrance muette et indicible de ses personnages dans une esthétique contemplative et mélancolique.

source wikipedia


Filmographie :


1995 : Koza (court métrage)
1998 : Kasaba
1999 : Nuages de mai (Mayıs sıkıntısı, mot à mot « Ennui de mai »)
2002 : Uzak (« Loin »)
2006 : Les Climats (Iklimler)
2008 : Les Trois Singes (Üç Maymun)
2011 : Il était une fois en Anatolie (Bir Zamanlar Anadolu'da)
2014 : Winter Sleep (Kış Uykusu)
2018 : Le Poirier sauvage (Ahlat Ağacı)
Arturo
Arturo

Messages : 3920
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 34
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Re: Nuri Bilge Ceylan

Message par Arturo Mer 15 Aoû 2018 - 10:42

Je prépare un peu le terrain, pour me motiver à faire quelques kilomètres et aller voir en salle son dernier film, Le poirier sauvage ...

J'ai vu tous ses films, j'aime beaucoup en général. Avec peut-être une préférence pour Winter sleep et son ambiance. Vive les troglodytes, la neige, et le froid ! clown

De bons souvenirs aussi de Uzak, et Il était une fois en Anatolie, avec cette enquête interminable dans la nuit.

Nuri Bilge Ceylan Il-eta10

Nuri Bilge Ceylan 8440210
Arturo
Arturo

Messages : 3920
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 34
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Re: Nuri Bilge Ceylan

Message par Bédoulène Mer 15 Aoû 2018 - 15:29

J'ai beaucoup aimé les trois que tu cites Arturo

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 16679
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Re: Nuri Bilge Ceylan

Message par Arturo Lun 20 Aoû 2018 - 20:17

Le poirier sauvage (2018) :

Nuri Bilge Ceylan 10622710

Thème récurrent de l'incapacité d'un aspirant artiste à s'intégrer dans une société productiviste, qui n'a pas besoin de lui. D'une Turquie des petites gens, où chacun cherche avant tout à survivre plus qu'autre chose. Ceylan se serait pas mal inspiré de Dosto et Tchekhov pour son film.
Je pense qu'on peut reprocher au film d'être un peu trop bavard, avec des pseudos débats philosophiques. ça colle parfois un peu mal avec les personnages. Puis le perso principal est finalement assez antipathique. Il est à la fois mou et en colère contre tout, mais sans que ce soit un Houellebecq non plus. C'est assez particulier je trouve. J'ai eu du mal avec lui. Je le trouve un peu creux.

Reproche de la longueur aussi : 3h08.
Reste que c'est du Bilge Ceylan, et que c'est un vrai voyage esthétique.
Je ne révèlerai pas la fin pour ceux qui le verront, mais j'ai beaucoup aimé la définition du poirier sauvage.

Bref, j'ai aimé, mais pas mon préféré non plus de l'auteur.

Nuri Bilge Ceylan 23113810

Nuri Bilge Ceylan Le-poi10

Arturo
Arturo

Messages : 3920
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 34
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Re: Nuri Bilge Ceylan

Message par ArenSor Mar 21 Aoû 2018 - 18:29

Vu "Uzak", 'Climats" et "Winter Sleep" et à chaque fois, j'ai été impressionné par le talent de ce cinéaste. Je suis donc très curieux de découvrir "Le Poirier sauvage", si le cinéma de ma petite ville de province daigne le programmer un jour entre "Neuilly, ta mère" et autres c... Rolling Eyes
ArenSor
ArenSor

Messages : 2672
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Din ch'nord

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Re: Nuri Bilge Ceylan

Message par silou Ven 24 Aoû 2018 - 19:03

Je viens de voir Le poirier sauvage et je partage complètement ton avis Arturo, vraiment superbe mais tout de même un peu trop bavard car on est par moment  trop scotché aux sous-titres pour essayer de suivre les différentes discussions. Et puis il ne se passe quand même pas grand chose.
C'est vrai que le personnage principal auquel on a d'abord envie de s'attacher se présente ensuite sous d'autres jours, à l'inverse de son père d'ailleurs, mais je pense qu'il décrit bien une réalité.
Le film de Ceylan que je préfère est Il était une fois en Anatolie mais je reverrai Le poirier sauvage dans quelques temps avec plaisir.
silou
silou

Messages : 101
Date d'inscription : 27/02/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Re: Nuri Bilge Ceylan

Message par Arturo Dim 26 Aoû 2018 - 10:54

Ce sont vraiment des films à voir au ciné. drunken

Nuri Bilge Ceylan 21967410
Arturo
Arturo

Messages : 3920
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 34
Localisation : Par-delà le bien et le mal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Re: Nuri Bilge Ceylan

Message par silou Dim 26 Aoû 2018 - 16:44

@Arturo a écrit:Ce sont vraiment des films à voir au ciné. drunken
C'est certain , l'intérêt des dvd est de permettre des arrêts sur image, tant on voudrait parfois s'arrêter et contempler.
silou
silou

Messages : 101
Date d'inscription : 27/02/2017

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Re: Nuri Bilge Ceylan

Message par Chamaco Dim 2 Sep 2018 - 23:14

Vu ce soir le "poirier sauvage" : impression tres mitigée, j'avais plus aimé Winter Sleep, là toujours de belles images, jeux de lumière, couleurs, mais beaucoup de bavardage, d'accord avec Arturo là dessus, j'ai deconnecté un moment lors de la discussion entre les deux imams et le heros, petit coup de ras le bol sur la religion, cela meriterait peut etre d'y revenir mais là c'etait un peu trop, le heros a le chic pour se faire des ennemis avec son côté immature, beau rôle du père, je tairai aussi la fin et la prise de conscience des realités par le heros mûrissant à son retour de l'armée, c'est prenant quand même ce film, beaucoup de personnages secondaires, c'est surtout un passage en revue de tous les sujets de la société turque avec quand même un côté positif dans la noirceur..Dialogue surealiste du héros apprenti-ecrivain avec un ecrivain reconnu et fin en queue de poisson comique du dit dialogue...Un bon moment, parfois dans la douleur...J'attend mieux...
Cela faisait au moins un an que j'étais pas retourné au "cigalon"...
Chamaco
Chamaco

Messages : 3602
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Re: Nuri Bilge Ceylan

Message par Chamaco Dim 2 Sep 2018 - 23:21

Winter Sleep



Aydin, comédien à la retraite, chroniqueur pompeux dans une feuille de choux locale qui comble sa suffisance est bien installé dans ses convictions et son confort matériel. Propriétaire d'un hotel troglodyte en Cappadoce (anatolie centrale), il est marié à une femme belle et beaucoup plus jeune que lui. Celle ci ne l'aime plus depuis longtemps, mais sa présence lui est indispensable.
Le couple vit avec la soeur d'Aydin qui souffre de son divorce récent.
L'Hotel accueille de rares touristes de passage, et d'autant moins nombreux que l'hiver et la neige arrivent.
Il ne faut pas s'attendre à de l'action dans ce beau film de Nuri Bilge Ceylan, palme d'or à Cannes 2014, au contraire chaussez vos pantoufles les plus chaudes et laissez vous bercer par la monotonie au hasard de paysages fabuleux.
Si la nature turque incline au calme on sent progressivement qu'un volcan endormi par l'arrivée de l'hiver et de la neige sourd lentement au centre des relations entre ces trois personnages.
On peut penser à du Bergman (en moins enquiquinant), à du Antonioni (en moins flamboyantà)


C'est un bon film qui amène à réfléchir sur les soit-disant "bonnes consciences", sur les personnalités dénuées de doutes, la phraséologie dénuée d'experience du réel, l'hypocrisie des êtres,. Ce petit coin d'Anatolie est à l'image du monde qui nous entoure

(article rapatrié)












Chamaco
Chamaco

Messages : 3602
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 74
Localisation : Corse du sud

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Re: Nuri Bilge Ceylan

Message par Silveradow Dim 17 Jan 2021 - 20:30

Il était une fois en Anatolie
2011
Nuri Bilge Ceylan 26064010

J'ai énormément aimé le début, la première partie, c'est à dire tout ce qui se déroule de nuit, c'était ... somptueux ! Les cadrages, la composition, le clair obscur ... de quoi faire pâlir Rembrandt ! Les images étaient poétiques, j'étais vraiment fascinée, je suis d'accord avec @Silou , on a envie de faire un arrêt sur image et de rester là à regarder ce merveilleux paysage nocturne.
Le reste m'a plus ennuyé je dois dire, j'ai pas mal décroché...
Mais le début sauve absolument tout.

J'ai vu Winter Sleep aussi mais ... je ne m'en souviens plus !
Silveradow
Silveradow

Messages : 391
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 28
Localisation : Nomade

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Re: Nuri Bilge Ceylan

Message par bix_229 Dim 17 Jan 2021 - 22:52

Merci, Silveradow !
J'aime beaucoup ce cinéaste, dont je n'ai vu que 2 films, dont "Il était une fois en Anatolie."
bix_229
bix_229

Messages : 13568
Date d'inscription : 06/12/2016
Localisation : Lauragais

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Re: Nuri Bilge Ceylan

Message par Tristram Lun 18 Jan 2021 - 10:56

Attiré par vos commentaires, j'ai vu Winter Sleep.
J'ai beaucoup apprécié l'image, et l'Anatolie (j'ai toujours été attiré par la Cappadoce et les troglodytes).
Par contre, je n'ai pas trop compris où l'intrigue psychologique devait emmener le spectateur, j'ai trouvé ça brouillon, voire illisible (mais ça ne m'a pas dérangé plus que ça).

_________________
« Nous causâmes aussi de l’univers, de sa création et de sa future destruction ; de la grande idée du siècle, c’est-à-dire du progrès et de la perfectibilité, et, en général, de toutes les formes de l’infatuation humaine. »
Tristram
Tristram

Messages : 11964
Date d'inscription : 09/12/2016
Age : 64
Localisation : Guyane

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Re: Nuri Bilge Ceylan

Message par Silveradow Lun 18 Jan 2021 - 21:37

Je t'avoue que je ne me souviens plus de grand chose de ce film, mais ça me rassure tu as la même impression que moi avec Il était une fois en Anatolie Nuri Bilge Ceylan 1390083676
Silveradow
Silveradow

Messages : 391
Date d'inscription : 30/12/2016
Age : 28
Localisation : Nomade

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Re: Nuri Bilge Ceylan

Message par animal Lun 18 Jan 2021 - 21:48

je l'ai peut-être vu aussi... ? doute. Nuri Bilge Ceylan 575154626

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 12026
Date d'inscription : 27/11/2016
Age : 40
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Nuri Bilge Ceylan Empty Re: Nuri Bilge Ceylan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum