Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : coffrets dresseur d’élite EV05 Forces Temporelles
Voir le deal

Hélène Monette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hélène Monette Empty Hélène Monette

Message par Jack-Hubert Bukowski Mer 1 Avr - 10:12

Hélène Monette
(1960-2015)

Hélène Monette Helene11

Poète et romancière, l’écrivaine québécoise Hélène Monette (1960-2015) s’insurge contre l’injustice. Après des études au Cégep de Saint-Hyacinthe, à l’Université du Québec à Montréal et à l’Université Concordia, elle devient cofondatrice du magazine Ciel Variable qui deviendra CV photo. C’est à travers sa poésie, parfois cruelle et cynique, que Monette s’unit à la scène culturelle accompagnée de musiciens, aux lectures publiques, aux productions d’événements, aux tournées : des plateformes qui lui permettent d’être porte-parole pour ceux qui en sont privés, au nom de la dignité humaine. Sa poésie se lie à la musique, au cinéma, à la vidéo, aux arts visuels et à la radio. Elle rend hommage à divers poètes, dont Gaston Miron, Gilbert Langevin et Josée Yvon. Lettres insolites est sélectionné pour le Prix Émile-Nelligan en 1991 et son recueil Thérèse pour Joie et Orchestre obtient le Prix du Gouverneur général en 2009.
[…]
L'univers d'Hélène Monette est d'abord cru, voire effrayant par sa cruauté et son réalisme. Outrée du cynisme qui entoure la violence d'aujourd'hui, Hélène Monette se veut par son écriture, être à la fois engagée et témoin.
Sources : Les voix de la poésie et L’encyclopédie canadienne

Bibliographie

Poésie
• 1982 : Passions - poésie manifeste, La Prairie : Éditions de la P'tite Voisine auto-édition
• 1987 : Montréal brûle-t-elle? - poésie, Trois-Rivières : Écrits des Forges
• 1990 : Lettres insolites - poésie, Trois-Rivières : Écrits des Forges
• 1992 : Le diable est aux vaches - poésie, Trois-Rivières : Écrits des Forges
• 1994 : Kyrie Eleison - poésie, Montréal : Les Herbes rouges
• 1997 : Plaisirs et Paysages kitsch - contes et poèmes, Boréal
• 1999 : Le Blanc des yeux - poésie, Boréal.
• 2001 : Un jardin dans la nuit - contes et poèmes, Boréal
• 2004 : Il y a quelqu'un? - poèmes, Boréal
• 2008 : Thérèse pour joie et orchestre, Boréal
• 2011 : Là où était ici, Boréal
• 2014 : Où irez-vous armés de chiffres?, Boréal
• 2018 : Le monde n'est pas du monde, Trois-Rivières : Écrits des Forges

Romans

• 1993 : Le Goudron et les Plumes - roman, photographies de Danielle Bérard, XYZ
• 1995 : Unless - roman, Boréal

Recueils de nouvelles

• 1992 : Crimes et Chatouillements - récits, XYZ
• 2001 : Un jardin dans la nuit - nouvelles, Boréal
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 2490
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 42
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hélène Monette Empty Re: Hélène Monette

Message par Jack-Hubert Bukowski Mer 1 Avr - 10:18

Le diable est aux vaches (1992) :

Hélène Monette Lediab10

J’ai lu quelques recueils d’Hélène Monette de façon assez éparse. C’est une poésie qui se savoure lentement, même si on parle d’un style « coup de poing ». Je la trouve assez québécoise dans la façon de l’exprimer. Il est d’ailleurs dommage qu’elle soit déjà partie…

Le diable est aux vaches est un recueil à la poésie de facture conventionnelle (en vers). Le propos l’est moins. Je vous laisse à lire quelques poèmes sur le vif :

Je suis chez moi
dans un livre grand ouvert
je me raconte une histoire
je la vends pour pas cher
je la donne, carrément

quelqu’un frappe à la porte
et en redemande
trois fois passera
ça dépasse l’entendement

je me dis
c’est superbe
il me va vraiment bien
cet amour…

p. 18

Comme vous pouvez voir, le style est assez cru. Il y a quand même une façon simple et douce de l’exprimer. Je vous passe un autre poème entrecoupé :

nous dévisageons les gars louches
durs à cuire
qui prennent trois bancs et un poteau
arrogants
alors que des messieurs très bien comptables
dévisagent notre tenue vestimentaire
au-dessous de la norme
nos accents de pauvreté
et notre tête
populaire

négligées, nous le sommes
de bien des façons
mais ni un regard de travers
ni un croc-en-jambe
ne nous distraira
de notre petite mission communautaire
aussi absurde qu’éreintante

le ridicule ne tue pas
nous en sommes les preuves
vivantes

p. 48

La page d’avant, Hélène Monette faisait référence à Marc Lépine, le tueur de la Polytechnique en 1990… nous pouvons donc voir une poésie féministe engagée ici et là :

Mais comment s’en sortir
quand on ne sort même plus dehors
qu’il faut vivre absolument
d’une manière totalement liante
qu’il faut rester attaché
aux principes équivoques
du désordre, de l’obligation et de la chicane

Oh! quel titre
pour un traité de philosophie
sur l’escroquerie amoureuse
on pourrait rendre ça platonique en disant

DE L’IMPORTANCE DE LA VACHERIE
EN PLEIN DÉSARROI SENTIMENTAL

p. 63

En plus d’être féministe, Hélène Monette exprime la condition ouvrière :

Plus nous asservissons notre intelligence
à remplir des cendriers
à photocopier des feuilles blanches
et à attendre l’ordre

plus nous nous taisons
pour faire encore plus que rien
pour respecter le code
tenir la mesure
acquiescer aux lois

plus nous devinons l’utilité
de notre inutilité

plus les chefs sont contents
en redemandent
nous font part de leur satisfaction
par écrit ou par erreur
se sentent gênés de sourire
mais sourient jaune
mais sourient
quand même

p. 91

Je vous invite donc à lire Hélène Monette et la découvrir. Elle fut reconnue sur le tard et on en a parlé plus depuis que le courant poétique des années post-2010 s'est mis en branle.
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 2490
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 42
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hélène Monette Empty Re: Hélène Monette

Message par Bédoulène Mer 1 Avr - 11:56

j'apprécie Jack merci !

_________________
“Lire et aimer le roman d'un salaud n'est pas lui donner une quelconque absolution, partager ses convictions ou devenir son complice, c'est reconnaître son talent, pas sa moralité ou son idéal.”
― Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia



[/i]
"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 20952
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 79
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hélène Monette Empty Re: Hélène Monette

Message par Jack-Hubert Bukowski Jeu 2 Avr - 12:06

C'est une belle découverte pour moi. J'ai l'impression que j'apprécie de plus en plus un certain registre de la poésie. J'avais vu ça chez Michèle Lalonde et Défense et illustration de la langue québécoise. Je viens de voir un documentaire sur Gaston Miron. On peut sentir qu'il y a une préoccupation qui est d'être proche des gens. C'est quand même rare de voir de la poésie ouvrière, mais il faut que j'en connaisse... Smile
Jack-Hubert Bukowski
Jack-Hubert Bukowski

Messages : 2490
Date d'inscription : 04/12/2016
Age : 42
Localisation : Montréal

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Hélène Monette Empty Re: Hélène Monette

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Écrivains du Canada

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum