Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Le Deal du moment : -39%
SEB Friteuse à huile (1.2 kg de frites)
Voir le deal
49.99 €

Richard Fleischer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Richard Fleischer Empty Richard Fleischer

Message par ArenSor Ven 17 Juil - 19:30

Richard Fleischer
(1916 – 2006)

Richard Fleischer Richar10

Il est le fils de l'un des pionniers de l'animation, Max Fleischer, le producteur de Popeye et de Betty Boop.
Il tente d'abord de devenir acteur, mais il est engagé comme monteur de films d'actualités pour la RKO Pictures ; il réalise ensuite des courts métrages, puis des films de série B, et enfin des films à gros budget avec des grandes vedettes, passant en cours de route à la Fox et à la MGM.
En 1953, Fleischer est engagé par Walt Disney Pictures pour résoudre la complexité technique du tournage de « Vingt Mille Lieues sous les mers » (1954) en raison de son travail sur le format CinemaScope avec le film « Arena » (1953). Ayant réussi avec Vingt Mille Lieues sous les mers, Fleischer aurait encouragé le studio à utiliser le format CinemaScope sur les longs métrages d'animation dont ; « La Belle et le Clochard » (1955)  
Au cours de sa carrière, Fleischer a touché à plusieurs genres : film noir (« Bodyguard » dont le scénario est coécrit par un Robert Altman alors débutant, « L'Assassin sans visage », « L'Énigme du Chicago Express »), péplum (« Barabbas »), comédie (« L'Extravagant Docteur Dolittle»), western (« Duel dans la boue »). Il a également réalisé les films de guerre : « Le Temps de la colère » sur la guerre de Corée, et « Tora ! Tora ! Tora ! » sur l'attaque de Pearl Harbor, qui devait initialement être mis en scène par Akira Kurosawa. Il s'est aussi illustré dans la science-fiction. Outre « Vingt mille lieues sous les mers », Fleischer signe « Le Voyage fantastique », puis « Soleil vert » d'après Harry Harrison. Ce dernier film, dont le ton est assez pessimiste, remporte un grand succès à sa sortie et est aujourd'hui considéré comme un classique du cinéma d'anticipation.
Fleischer fut moins heureux avec ses films biographiques. « Che ! », film sur Che Guevara réalisé moins de deux ans après la mort du révolutionnaire marxiste, connaît un tournage houleux et un accueil médiocre tandis que « Incroyable Sarah », sur la vie de Sarah Bernhardt, ne fut pas jugé convaincant.
Fleischer s'est aussi livré à la reconstitution de certains faits divers ayant défrayé en leur temps la chronique policière ou judiciaire. Ainsi, « La Fille sur la balançoire » relate le scandale que provoqua, dans l'Amérique du début du XXe siècle, l'assassinat de l'architecte Stanford White. « Le Génie du mal » reconstitue un fait réel arrivé à Chicago. « L'Étrangleur de Boston », un des films les plus célèbres de Fleischer, porte sur la traque du tueur en série Albert DeSalvo. Enfin, « L'Étrangleur de Rillington Place » relate une erreur judiciaire survenue en Angleterre au cours des années 1940, l'affaire John Christie.
Fleischer est aussi le réalisateur de deux films en 3 dimensions : « Arena » en 1953, sur le milieu du rodéo et « Amityville 3D - Le démon », en 1983, troisième volet de la série horrifique.
Après « Soleil Vert », la carrière de Fleischer connaît un certain essoufflement. Il obtient un succès certain en 1984 avec « Conan le Destructeur », deuxième film du cycle de Conan avec Arnold Schwarzenegger. Mais la plupart de ses autres films (« Ashanti », « Kalidor », « la légende du talisman ») sont fraîchement accueillis.

Filmographie :
• 1946 : Child of Divorce
• 1947 : Mon chien et moi (Banjo)
• 1948 : Bodyguard
• 1948 : So This Is New York
• 1949 : Make Mine Laughs
• 1949 : L'Assassin sans visage (Follow Me Quietly)
• 1949 : Le Pigeon d'argile (Clay Pigeon)
• 1949 : Le Traquenard (Trapped)
• 1950 : Armored Car Robbery
• 1951 : Fini de rire (His Kind of Woman) (non crédité)
• 1952 : Sacré printemps... (The Happy Time)
• 1952 : L'Énigme du Chicago Express (The Narrow Margin)
• 1953 : Arena
• 1954 : Vingt Mille Lieues sous les mers (20.000 Leagues Under the Sea)
• 1955 : La Fille sur la balançoire (The Girl in the Red Velvet Swing)
• 1955 : Les Inconnus dans la ville (Violent Saturday)
• 1956 : Bandido caballero (Bandido)
• 1956 : Le Temps de la colère (Between Heaven and Hell)
• 1958 : Les Vikings (The Vikings)
• 1959 : Le Génie du mal (Compulsion)
• 1959 : Duel dans la boue (These Thousand Hills)
• 1960 : Drame dans un miroir (Crack in the Miror)
• 1961 : Le Grand Risque (The Big Gamble)
• 1962 : Barabbas
• 1966 : Le Voyage fantastique (Fantastic Voyage)
• 1967 : L'Extravagant docteur Dolittle (Doctor Dolittle)
• 1968 : L'Étrangleur de Boston (The Boston Strangler)
• 1969 : Che !
• 1970 : Tora! Tora! Tora!
• 1971 : L'Étrangleur de la place Rillington (10 Rillington Place)
• 1971 : Les Complices de la dernière chance (The Last run)
• 1972 : Terreur aveugle (Blind Terror)
• 1972 : Les flics ne dorment pas la nuit (The New Centurions)
• 1973 : Don Angelo est mort (The Don Is Dead)
• 1973 : Soleil vert (Soylent Green)
• 1974 : Mr. Majestyk
• 1974 : Du sang dans la poussière (The Spikes Gang)
• 1975 : Mandingo
• 1977 : Le Prince et le Pauvre (The Prince and the Pauper ou Crossed Swords)
• 1979 : Ashanti
• 1980 : Le Chanteur de jazz (The Jazz Singer)
• 1983 : La Force de vaincre (Tough Enough)
• 1983 : Amityville 3D - Le démon (Amityville 3-D)
• 1984 : Conan le Destructeur (Conan the Destroyer)
• 1985 : Kalidor, la légende du talisman (Red Sonja)
• 1989 : L'Appel de l'espace (Call from Space)
ArenSor
ArenSor

Messages : 3355
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Rue du Nadir-aux-Pommes

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Richard Fleischer Empty Re: Richard Fleischer

Message par ArenSor Ven 17 Juil - 19:33

L'Enigme du Chicago express (1952)

Richard Fleischer L_enig10

Un scénario plutôt subtil, à la Hitchcock
+
Un film tourné caméra à l’épaule en l’espace de 13 jours
+
Une sorte de huis clos à l’intérieur d’un train qui file à toute vitesse
+
Un montage serré qui soutient de bout en bout le suspens, sans fioritures ou digressions.
+
De bons acteurs
+
Beaucoup d’humour
+
Un noir et blanc somptueux
=
Chef d’œuvre de film policier des années 50
Je recommande fortement.  cheers
ArenSor
ArenSor

Messages : 3355
Date d'inscription : 02/12/2016
Localisation : Rue du Nadir-aux-Pommes

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Richard Fleischer Empty Re: Richard Fleischer

Message par animal Sam 18 Juil - 9:25

Oh bonne idée ce fil, je reviens avec de la récup dans pas longtemps et je note celui là Richard Fleischer 1798711736 !!!

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13166
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Richard Fleischer Empty Re: Richard Fleischer

Message par animal Lun 20 Juil - 15:21

Récup :

Richard Fleischer Newce010

The New Centurions / Les flics ne dorment pas la nuit (1972)

Avec George C. Scott (<- Patton !) et Stacy Keach, basé sur un roman d'un ancien policier Joseph Wambaugh

Un film qui suit sur quelques années trois jeunes policiers qui travaillent dans le même commissariat et se croisent de temps en temps. Petits nouveaux donc accompagnés par de vieux briscards qui attendent la retraite.

Un étudiant en droit, un jeune issu de l'immigration, les vies de familles qui se décousent et les risques du métier. Ca ne révolutionne pas le genre et suit un déroulement attendu mais on ne tombe jamais dans le 'buddy movie' ou dans le noir forcé. Il n'y a pas non plus d'enquête de fond.

On suit avec des moments où on s'en détache nos policiers. La routine, la colère, la peur, l'adrénaline, la camaraderie et en arrière plan la rue. Une rue avec ses criminels et leurs victimes, avec ses oubliés aussi.

A se demander si les policiers ne sont pas eux aussi des oubliés. Vivant leur boulot peut-être de trop près dans un temps qui file trop vite entre l'habitude et la mélancolie.

Et la vraie peur que ça s'arrête. Question pas si simple de la place de l'individu, le boulot, les relations, la place dans la société, dans un groupe.

Le genre de film discrètement vraiment pas mal servi par de très bons acteurs.

_________________
Keep on keeping on...
animal
animal
Admin

Messages : 13166
Date d'inscription : 27/11/2016
Localisation : Tours

https://deschosesalire.forumactif.com
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Richard Fleischer Empty Re: Richard Fleischer

Message par Avadoro Lun 20 Juil - 23:59

Une filmographie diverse et d'une très grande richesse, en particulier dans les années 50/60 !
Avadoro
Avadoro

Messages : 1375
Date d'inscription : 07/12/2016
Age : 38

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Richard Fleischer Empty Re: Richard Fleischer

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Discussions arts divers :: Cinéma, TV et radio :: Réalisateurs

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum