Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot

Des Choses à lire
Visiteur occasionnel, épisodique ou régulier pourquoi ne pas pousser la porte et nous rejoindre ou seulement nous laisser un mot ?

Après tout une communauté en ligne est faite de vraies personnes, avec peut-être un peu plus de liberté dans les manières. Et plus on est de fous...


Je te prie de trouver entre mes mots le meilleur de mon âme.

Georges Brassens, Lettre à Toussenot


Ruth Zylberman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ruth Zylberman Empty Ruth Zylberman

Message par topocl Mer 27 Jan - 14:03

Ruth Zylberman
Née en 1971


Ruth Zylberman Extern85

Documentariste et écrivaine française.

Ancienne élève de l'Institut d'études politiques de Paris et de l'Université de New York, Ruth Zylberman a étudié l'histoire et la littérature.
Elle a commencé dans le monde du documentaire en étant l'assistante du réalisateur Serge Moati avant de réaliser en 2002 son premier film, Paris-Fantômes.
Son premier livre, La direction de l'Absent, a été publié en 2015 aux éditions Christian Bourgois.

Œuvres

Ouvrages

   • Le Septième Jour d’Israël : un kibboutz en Galilée, avec Serge Moati, Paris, éditions Mille et une nuits, coll. « Les petits libres », 1996,
   • La Direction de l’absent, Paris, Christian Bourgois éditeur, 2015,
   • 209 rue Saint-Maur, Paris Xe. Autobiographie d’un immeuble, Paris, éditions du Seuil, coll. « Sciences humaines », 2020, 448 p.

Documentaires

 
Spoiler:
• Paris-Fantômes, 2002
   • L’Homme sans douleur, avec Muriel Coulin, 2006
   • 68, année zéro, 2008
   • Dissidents, les artisans de la liberté, 2009
   • Maurice Nadeau, le chemin de la vie, 2011
   • Une présidente pour l’Amérique, mode d’emploi, 2012
   • Méditérranéennes : La Force des femmes, 2013
   • Les Héritiers, 20132
   • Les Enfants du 209 rue Saint-Maur, Paris Xe, 20183

Merci à wikipedia

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 7242
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 61
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ruth Zylberman Empty Re: Ruth Zylberman

Message par topocl Sam 30 Jan - 9:23

209 rue Saint-Maur  Autobiographie d’un immeuble

Ruth Zylberman 51qypx11

Prise entre ses déambulations parisiennes, l’empreinte de la mémoire des disparu·es de sa famille, son appétence à l’humain, sa sensibilité aux lieux, son envie de savoir, transmettre et réunir, Ruth Zylbermann a choisi un peu au hasard - mais bien sûr pas complètement - cet immeuble du 10ème arrondissement, le 209 rue Saint-Maur, dont elle tire une espèce de macro-biographie à cent têtes, sous forme d’un film et d’un livre.


Si elle s’attache à la vie de l’immeuble, objet immobilier, depuis sa construction à la fin du XIXème siècle, à ce qu’il traduit de l’urbanisme et de la démographie parisienne, c’est bien aussi les histoires individuelles, personnes et familles, qu’on va connaître au fil des décennies, les faits et les émotions. Avec une attention particulière à la guerre : c’est un immeuble populaire aux habitants cosmopolites, notamment juifs, dont 52 ont été déportés par les nazis, largement aidés par les français comme d’habitude. Et dans cet univers grouillant, cet univers clos, où se côtoient les bons, les moins bons et les pas bons du tout, elle traque le détail, l’intime de vies faites de peur, de cachettes, d’exil et séparations, de solidarité :  enfants confiés au loin en sûreté, familles cachées et soutenues, portes enfoncées, cris policiers… tout une histoire qu’on connaît bien, mais à laquelle le grouillement, la multiplicité des personnages donne une tonalité bien particulière, une prégnance. Nombre mystères résistent aux récits et aux archives, mais combien de petites victoires progressives sur la vérité ! Et cet éblouissement d’enfin comprendre.

Elle recueille aussi  l’empreinte laissée, sur les lieux et les personnes, sur toute la fin du XXème et le début du XXIème siècle, par ces histoires et ces non-histoires, ces souvenirs réels ou trafiqués, ces silences, ces réminiscences, ces  chagrins qu’elle fait ressortir, avec patience, prudence, obstination, délicatesse.

Travail d’archiviste et d’historienne impressionnant, grande humanité dans l’approche des faits comme des personnes, empathie pour l’Histoire, les humains et leurs histoires, heureux et extraordinaires hasards. Ruth Zylberman, dont la famille a connu ce genre de destin - déporté.es, survivant.es et descendant·es  de survivant·es -, ne lâche rien, dans un appétit intarissable, quasi compulsif, à savoir, déterrer, relier. Mais s’interroge aussi sur le sens de cette « germination souterraine, les blessures ré-ouvertes, le devoir de mémoire, le droit qu’on a d’aller-y-voir.

Ce livre est passionnant intellectuellement et en même temps bouleversant, roman choral  fleuve d’une histoire déjà 100 fois écrite et redécouverte à chaque fois, différente à chaque fois. Et tout cela pour un final d’une bienveillance inouïe, qui réunit physiquement dans la cour de l’immeuble toutes ces silhouettes croisées au fil de pages, sous l’œil amical des nouveaux habitants : miraculeux moment…

Hâte de voir le film.

Évidemment, un pensée pour Marie.

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 7242
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 61
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ruth Zylberman Empty Re: Ruth Zylberman

Message par Schlem Sam 30 Jan - 10:32

J'ai vu le film, il est encore plus fort que le livre, je trouve.

@topocl a écrit:209 rue Saint-Maur  Autobiographie d’un immeuble

Ruth Zylberman 51qypx11

Prise entre ses déambulations parisiennes, l’empreinte de la mémoire des disparu·es de sa famille, son appétence à l’humain, sa sensibilité aux lieux, son envie de savoir, transmettre et réunir, Ruth Zylbermann a choisi un peu au hasard - mais bien sûr pas complètement - cet immeuble du 10ème arrondissement, le 209 rue Saint-Maur, dont elle tire une espèce de macro-biographie à cent têtes, sous forme d’un film et d’un livre.


Si elle s’attache à la vie de l’immeuble, objet immobilier, depuis sa construction à la fin du XIXème siècle, à ce qu’il traduit de l’urbanisme et de la démographie parisienne, c’est bien aussi les histoires individuelles, personnes et familles, qu’on va connaître au fil des décennies, les faits et les émotions. Avec une attention particulière à la guerre : c’est un immeuble populaire aux habitants cosmopolites, notamment juifs, dont 52 ont été déportés par les nazis, largement aidés par les français comme d’habitude. Et dans cet univers grouillant, cet univers clos, où se côtoient les bons, les moins bons et les pas bons du tout, elle traque le détail, l’intime de vies faites de peur, de cachettes, d’exil et séparations, de solidarité :  enfants confiés au loin en sûreté, familles cachées et soutenues, portes enfoncées, cris policiers… tout une histoire qu’on connaît bien, mais à laquelle le grouillement, la multiplicité des personnages donne une tonalité bien particulière, une prégnance. Nombre mystères résistent aux récits et aux archives, mais combien de petites victoires progressives sur la vérité ! Et cet éblouissement d’enfin comprendre.

Elle recueille aussi  l’empreinte laissée, sur les lieux et les personnes, sur toute la fin du XXème et le début du XXIème siècle, par ces histoires et ces non-histoires, ces souvenirs réels ou trafiqués, ces silences, ces réminiscences, ces  chagrins qu’elle fait ressortir, avec patience, prudence, obstination, délicatesse.

Travail d’archiviste et d’historienne impressionnant, grande humanité dans l’approche des faits comme des personnes, empathie pour l’Histoire, les humains et leurs histoires, heureux et extraordinaires hasards. Ruth Zylberman, dont la famille a connu ce genre de destin - déporté.es, survivant.es et descendant·es  de survivant·es -, ne lâche rien, dans un appétit intarissable, quasi compulsif, à savoir, déterrer, relier. Mais s’interroge aussi sur le sens de cette « germination souterraine, les blessures ré-ouvertes, le devoir de mémoire, le droit qu’on a d’aller-y-voir.

Ce livre est passionnant intellectuellement et en même temps bouleversant, roman choral  fleuve d’une histoire déjà 100 fois écrite et redécouverte à chaque fois, différente à chaque fois. Et tout cela pour un final d’une bienveillance inouïe, qui réunit physiquement dans la cour de l’immeuble toutes ces silhouettes croisées au fil de pages, sous l’œil amical des nouveaux habitants : miraculeux moment…

Hâte de voir le film.

Évidemment, un pensée pour Marie.
Schlem
Schlem

Messages : 60
Date d'inscription : 28/02/2019
Age : 60
Localisation : Chatenay-Malabry

https://padlet.com/danielgostain/1
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ruth Zylberman Empty Re: Ruth Zylberman

Message par topocl Sam 30 Jan - 11:00

Je le regarde dès que M topocl a lu le livre !

_________________
Etre dans le vent, c'est l'histoire d'une feuille morte.
Flore Vasseur
topocl
topocl

Messages : 7242
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 61
Localisation : Roanne

https://topocleries.wordpress.com/
  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ruth Zylberman Empty Re: Ruth Zylberman

Message par Bédoulène Sam 30 Jan - 14:39

une prochaine lecture !

_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 16688
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ruth Zylberman Empty Re: Ruth Zylberman

Message par Armor Sam 30 Jan - 18:38

J'ai vu le documentaire l'année dernière, c'était en effet fort et émouvant.

_________________
"Et au plus eslevé trone du monde, si ne sommes assis, que sus notre cul." (Michel de Montaigne)
Armor
Armor

Messages : 4310
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 39
Localisation : A l'Aise Breizh

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ruth Zylberman Empty Re: Ruth Zylberman

Message par Nadine Ven 5 Fév - 21:39

Itou qu'Armor.
Nadine
Nadine

Messages : 4320
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 45

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ruth Zylberman Empty Re: Ruth Zylberman

Message par Bédoulène Mer 17 Fév - 17:22

j'ai lu le livre, en suis sortie encore une fois chamboulée, (malgré toutes mes lectures) j'étais pas à pas derrière l'auteure, je les voyais ceux du "209", j' y pense encore.

J'ai mesuré aussi tout l'affect, le questionnement de l'auteure sur elle-même et sur les conséquences de ses recherches sur la vie des vivants.

topocl a fait un excellent commentaire, qui je l'espère vous donnera l'envie de connaître tous ces enfants, ces familles et vous rappelera notre devoir de mémoire à nous tous. Car qui que nous soyons nous sommes les "héritiers" de ce passé.


_________________
"Prendre des notes, c'est faire des gammes de littérature Le journal de Jules Renard

"Il n'y a pas de mauvais livres. Ce qui est mauvais c'est de les craindre." L'homme de Kiev Malamud
Bédoulène
Bédoulène

Messages : 16688
Date d'inscription : 02/12/2016
Age : 76
Localisation : En Provence

  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Ruth Zylberman Empty Re: Ruth Zylberman

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


  • Revenir en haut
  • Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

 Des Choses à lire :: Lectures par auteurs :: Documents et essais :: Histoire et témoignages


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum